Deux cosmonautes ont changé de nationalité durant leur voyage

Proposé par
le
dans

Sergueï Krikaliov et Alexandre Volkov sont deux cosmonautes dont la nationalité a changé au cours de leur mission dans l’espace. Présents sur la station MIR entre mai 1991 et mars 1992, ils vécurent la dissolution de l’URSS en décembre 1991. Partis en étant Soviétiques, ils rentreront en étant Russes.


Commentaires préférés (3)

Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
Les autres états de l'URSS n'étaient pas des satellites, c'était des états membres de l'URSS, comme la Russie. En revanche les états de l'Europe de l'Est ou la Mongolie, sous très forte influence soviétique, étaient eux bel et bien des satellites, car officiellement indépendant.

Posté le

android

(39)

Répondre

a écrit : Les autres états de l'URSS n'étaient pas des satellites, c'était des états membres de l'URSS, comme la Russie. En revanche les états de l'Europe de l'Est ou la Mongolie, sous très forte influence soviétique, étaient eux bel et bien des satellites, car officiellement indépendant. Au sein de l'URSS, il y avait la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie, et 14 autres Républiques Socialistes tout court, ce qui traduit la volonté de faire de la Russie le centre unique de l'URSS.

Ca ne contredit pas ce que tu dis, c'est juste pour préciser que la Russie n'était malgré tout pas une République Socialiste comme les autres au sein de l'URSS.


Tous les commentaires (31)

Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
Stalin, qui a été sûrement le leader le plus cruel de l'URSS était géorgien.
Alors bon leur proverbe sur la Russie.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
Les autres états de l'URSS n'étaient pas des satellites, c'était des états membres de l'URSS, comme la Russie. En revanche les états de l'Europe de l'Est ou la Mongolie, sous très forte influence soviétique, étaient eux bel et bien des satellites, car officiellement indépendant.

Posté le

android

(39)

Répondre

a écrit : Les autres états de l'URSS n'étaient pas des satellites, c'était des états membres de l'URSS, comme la Russie. En revanche les états de l'Europe de l'Est ou la Mongolie, sous très forte influence soviétique, étaient eux bel et bien des satellites, car officiellement indépendant. Au sein de l'URSS, il y avait la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie, et 14 autres Républiques Socialistes tout court, ce qui traduit la volonté de faire de la Russie le centre unique de l'URSS.

Ca ne contredit pas ce que tu dis, c'est juste pour préciser que la Russie n'était malgré tout pas une République Socialiste comme les autres au sein de l'URSS.

a écrit : Stalin, qui a été sûrement le leader le plus cruel de l'URSS était géorgien.
Alors bon leur proverbe sur la Russie.
S'il a été le plus cruel, il n'a pas été le seul et les autres leaders n'ont pas non plus été très tendres avec les autres pays de l'Union qui n'avait d'union que le nom et qui n'étaient rien d'autre que des pays servant les intérêts de la mère patrie au détriment de leurs propres intérêts.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
C'est dommage que tu ne nous fasse pas partager ce dicton.

Cela dit, les Russes ont beaucoup d'autodérision et se moquent volontiers d'eux-mêmes et de leurs travers.

Voici une petite blague russe, qu'on entend d'ailleurs dans la série Chernobyl:
"Qu'est-ce qui consomme 20 litres de fioul par heure et qui coupe les pommes en deux ?
Réponse: Une machine russe à couper les pommes en quatre".

J'aime beaucoup aussi celle-ci:
Un vers de terre russe demande à sa mère:
- Maman, elle est pourrie la pomme dans laquelle on vit !
- Je sais mon fils.
- Alors pourquoi on ne s'en va pas ?
- La patrie mon fils, la patrie !

a écrit : C'est dommage que tu ne nous fasse pas partager ce dicton.

Cela dit, les Russes ont beaucoup d'autodérision et se moquent volontiers d'eux-mêmes et de leurs travers.

Voici une petite blague russe, qu'on entend d'ailleurs dans la série Chernobyl:
"Qu
9;est-ce qui consomme 20 litres de fioul par heure et qui coupe les pommes en deux ?
Réponse: Une machine russe à couper les pommes en quatre".

J'aime beaucoup aussi celle-ci:
Un vers de terre russe demande à sa mère:
- Maman, elle est pourrie la pomme dans laquelle on vit !
- Je sais mon fils.
- Alors pourquoi on ne s'en va pas ?
- La patrie mon fils, la patrie !
Afficher tout
Ces dictons sont plutôt gentillets, celui que je connais, sans être vulgaire est plus dégueu et bien qu'il ne soit pas de moi je ne veux fâcher personne.
D'autant que j'ai quelques amis d'origine russe.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ces dictons sont plutôt gentillets, celui que je connais, sans être vulgaire est plus dégueu et bien qu'il ne soit pas de moi je ne veux fâcher personne.
D'autant que j'ai quelques amis d'origine russe.
Faut dire que les Géorgiens ont eu un contentieux très récent avec les Russes.
Contentieux dont Vladimir Poutine est davantage responsable que le peuple russe d'ailleurs.
Dès que sa popularité baisse, le président russe se lance dans une offensive militaire. C'est la théorie développée par l'ex-président de la Géorgie dans cet article très intéressant:

www.slate.fr/story/175290/prochaine-cible-russie-poutine-pays-union-europeenne

a écrit : Faut dire que les Géorgiens ont eu un contentieux très récent avec les Russes.
Contentieux dont Vladimir Poutine est davantage responsable que le peuple russe d'ailleurs.
Dès que sa popularité baisse, le président russe se lance dans une offensive militaire. C'est la théorie développée par l�
39;ex-président de la Géorgie dans cet article très intéressant:

www.slate.fr/story/175290/prochaine-cible-russie-poutine-pays-union-europeenne
Afficher tout
Ne pas oublier que Brejnev était ukrainien . Pour la Géorgie , la deuxième guerre d’Ossetie du Sud fût déclenchée par Saakachvili . Lors de l’attaque plusieurs casques bleus furent tués ainsi que des civils russes . Poutine n’a fait que répondre à l’agression . De plus Saakachvili est recherché par la Géorgie pour abus de pouvoir et détournement de fonds . Un mandat international a été lancé contre lui .

a écrit : Ne pas oublier que Brejnev était ukrainien . Pour la Géorgie , la deuxième guerre d’Ossetie du Sud fût déclenchée par Saakachvili . Lors de l’attaque plusieurs casques bleus furent tués ainsi que des civils russes . Poutine n’a fait que répondre à l’agression . De plus Saakachvili est recherché par la Géorgie pour abus de pouvoir et détournement de fonds . Un mandat international a été lancé contre lui . Afficher tout Ingenieur.SDO: Inscrit depuis 5 ans, 2 commentaires:

- Le premier fait l'apologie de la navette spatiale Bourane (URSS) au détriment de la navette Challenger (USA).

- Le second justifie l'annexion d'une partie d'un pays souverain par Poutine.

Avouez que cela laisse dubitatif sur vos intentions et votre neutralité.
En tous cas, je suis très admiratif des services russes en général et des services de propagande en particulier. Je vous félicite pour votre réactivité.

a écrit : S'il a été le plus cruel, il n'a pas été le seul et les autres leaders n'ont pas non plus été très tendres avec les autres pays de l'Union qui n'avait d'union que le nom et qui n'étaient rien d'autre que des pays servant les intérêts de la mère patrie au détriment de leurs propres intérêts. Non c'était pas le seul mais c'était pour montrer que c'est pas logique de pointer les russes seulement alors que même les géorgiens étaient pareils.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ingenieur.SDO: Inscrit depuis 5 ans, 2 commentaires:

- Le premier fait l'apologie de la navette spatiale Bourane (URSS) au détriment de la navette Challenger (USA).

- Le second justifie l'annexion d'une partie d'un pays souverain par Poutine.

Avouez que c
ela laisse dubitatif sur vos intentions et votre neutralité.
En tous cas, je suis très admiratif des services russes en général et des services de propagande en particulier. Je vous félicite pour votre réactivité.
Afficher tout
Je ne savais pas que la Russie avait envahi la Suisse ...
La deuxième guerre d’Ossétie du sud se passa sous la présidence de Medvedev et le président Sarkozy fut médiateur pour la stopper . L’agresseur fut bel et bien Saakachvili . Même l’ONU l’a reconnu , ne vous en déplaise . Et il y a bel et bien un mandat d’arrestation international lancé par la Géorgie contre lui .

Nationalité différente certes, mais taux d’alcoolémie très probablement identique...

a écrit : Nationalité différente certes, mais taux d’alcoolémie très probablement identique... Il y avait un mini bar des plus fournis dans la station MIR. De quoi se mettre minable pendant plusieurs mois à 400 km de haut.
Le gros problème restait le vomito en apesanteur, c’était galère à nettoyer mais cela ne concernait pas vraiment nos compères russes qui avaient l’habitude. D’ailleurs pour les cosmonautes, quand on parle de subir plusieurs « g », on ne parle pas d’accélération mais de grammes...

sergueï krikaliov et alexandre volkov ont-ils eu droit à la Vodka pour fêter la chute du régime pendant leur voyage en apesanteur ?

Même loin de la maison, il ne faut pas passer à côté de l’essentiel quand même

a écrit : Non c'était pas le seul mais c'était pour montrer que c'est pas logique de pointer les russes seulement alors que même les géorgiens étaient pareils. C'est la Géorgie qui a annexé la Russie?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
Tu en as trop dit, ou pas assez... ;-)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ouais bon... même pendant la période URSS, la Russie a toujours été une entité et vu comment ils traitaient leurs pays satellites, les seuls qui ont vu du changement, ce sont justement ces fameux pays.
Connaissant plusieurs personnes ayant quitté la Géorgie ou l'Arménie durant cette période plus que trouble
, je peux vous dire que c'était pas la joie.
D'ailleurs les Géorgiens ont un proverbe assez violent sur la Russie que je ne répéterai pas ici, mais c'est plutôt dur.
Afficher tout
Venir sur une application faite pour des gens curieux qui ont soif de savoir et les teaser comme ça sans développer, c'est cruel.
JE VEUX SAVOIR
POUR LA SCIENCE

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Venir sur une application faite pour des gens curieux qui ont soif de savoir et les teaser comme ça sans développer, c'est cruel.
JE VEUX SAVOIR
POUR LA SCIENCE
Bon d'accord, je vais le dire mais ne me sautez pas dessus, c'est vous qui insistez.

Une vieille géorgienne m'a dit un jour,
Chez nous on dit :
Si devant toi sur le sol tu vois un cafard et un bébé Russe, écrase le bébé russe en premier.
Et voilà, hard non?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Bon d'accord, je vais le dire mais ne me sautez pas dessus, c'est vous qui insistez.

Une vieille géorgienne m'a dit un jour,
Chez nous on dit :
Si devant toi sur le sol tu vois un cafard et un bébé Russe, écrase le bébé russe en premier.
Et voilà, hard non?
Euh, mais si c’est un bebe cafard et un bebe russe, comment on choisit ?

Enfin proverbe hard quand même.