Les Allemands ont tenté du sabotage aux Etats-Unis

Proposé par
le
dans

L'opération Pastorius fut une tentative de sabotage allemande sur le sol américain. Les Allemands avaient recruté deux citoyens Américains et plusieurs Allemands ayant travaillé aux États-Unis. Acheminés par sous-marin depuis l'Allemagne, ils avaient pour but de saboter des sites industriels importants. L'opération vira au fiasco lorsqu'un des agents du commando se rendit et dénonça ses complices qui furent arrêtés et exécutés.


Commentaires préférés (3)

L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde.

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde. Cela s'est passé pendant la seconde guerre mondiale, la majorité du commando a été condamné à la chaise électrique ou a la prison à excepté bien sûr celui qui a dénoncé l'opération. Il faut savoir qu'ils s'étaient vu offrir 175 000 dollar chacun, ce qui devait représenter une sacrée somme à l'époque. Edit : cela représenterait 2,8 millions aujourd'hui.

Posté le

android

(83)

Répondre

C'est pareil de nos jours. Article 132-78 du code pénal : "La personne qui a tenté de commettre un crime ou un délit est, dans les cas prévus par la loi, exempte de peine si, ayant averti l'autorité administrative ou judiciaire, elle a permis d'éviter la réalisation de l'infraction et, le cas échéant, d'identifier les autres auteurs ou complices."

Posté le

android

(60)

Répondre


Tous les commentaires (27)

L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde.

Posté le

android

(63)

Répondre

a écrit : L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde. Cela s'est passé pendant la seconde guerre mondiale, la majorité du commando a été condamné à la chaise électrique ou a la prison à excepté bien sûr celui qui a dénoncé l'opération. Il faut savoir qu'ils s'étaient vu offrir 175 000 dollar chacun, ce qui devait représenter une sacrée somme à l'époque. Edit : cela représenterait 2,8 millions aujourd'hui.

Posté le

android

(83)

Répondre

a écrit : L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde. Très bonne remarque : j'allais dire que les sous-marins donnent le contexte maiiis ils étaient déjà utilisé pendant la grande guerre.

Posté le

android

(10)

Répondre

C'est pareil de nos jours. Article 132-78 du code pénal : "La personne qui a tenté de commettre un crime ou un délit est, dans les cas prévus par la loi, exempte de peine si, ayant averti l'autorité administrative ou judiciaire, elle a permis d'éviter la réalisation de l'infraction et, le cas échéant, d'identifier les autres auteurs ou complices."

Posté le

android

(60)

Répondre

a écrit : L'anecdote oublie de préciser lors de quel conflit cette opération a eu lieu. L'Allemagne a en effet tenté de ralentir l'effort de guerre américain par différents moyens aussi bien à la première guerre mondiale qu'à la seconde. L'anecdote oublie même de préciser que c'est pendant un conflit et quels sites industriels étaient visés. J'avais cru comprendre que c'était pendant la 2e guerre mondiale que les sous-marins allemands traversaient allègrement l'océan Atlantique pour aller embêter les Américains vers chez eux et on peut supposer qu'ils visaient des sites qui participaient à l'effort de guerre en produisant des armes, mais, si ça se trouve, cette opération particulière c'était après la guerre pour détruire les usines de chewing gum et de disques de rock 'n roll pour essayer de stopper cette invasion mondiale ! ;-)

Posté le

android

(2)

Répondre

À ne pas confondre avec l'opération PISTORIUS qui consistait à éliminer une seule personne.
L'opération fût réussie mais les retombées furent très négatives pour le protagoniste.

Posté le

android

(2)

Répondre

Im me semlbe avoir vu ça dans un reportage ou un espion allemand parvient a saboter une "fabrique" de super soldat US. La "chaine" de fabrication n'a pu produire qu'un seul exemplaire ....

a écrit : Im me semlbe avoir vu ça dans un reportage ou un espion allemand parvient a saboter une "fabrique" de super soldat US. La "chaine" de fabrication n'a pu produire qu'un seul exemplaire .... Oui j'ai vu ça dans un documentaire au cinéma.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Im me semlbe avoir vu ça dans un reportage ou un espion allemand parvient a saboter une "fabrique" de super soldat US. La "chaine" de fabrication n'a pu produire qu'un seul exemplaire .... I understood that reference

a écrit : I understood that reference ...but not the use of the simple past tense or preterite !

a écrit : ...but not the use of the simple past tense or preterite ! the use of this tense as Leolio used it is correct. Not sure where you see he is mistaken.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : the use of this tense as Leolio used it is correct. Not sure where you see he is mistaken. Personnaly, I'd say 'I have (well) understood' (or if you absolutely want to use a preterite you could say: 'I understood immediately when I saw it').

a écrit : Très bonne remarque : j'allais dire que les sous-marins donnent le contexte maiiis ils étaient déjà utilisé pendant la grande guerre. C'est d'ailleurs le torpillage du paquebot Lusitania qui donna un prétexte aux Américains pour intervenir dans la première guerre mondiale. Enfin c'est un peu plus compliqué que ça mais ça les a aidé à se justifier, notamment auprès de leurs propres citoyens.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est pareil de nos jours. Article 132-78 du code pénal : "La personne qui a tenté de commettre un crime ou un délit est, dans les cas prévus par la loi, exempte de peine si, ayant averti l'autorité administrative ou judiciaire, elle a permis d'éviter la réalisation de l'infraction et, le cas échéant, d'identifier les autres auteurs ou complices." Afficher tout Dans le cas présent, la source nous apprend que malgré les protestations de leurs avocats, ces espions ont été jugés par un tribunal militaire et non civil. La peine de ceux qui s'étaient rendus et avaient dénoncé leurs complices a seulement été réduite (30 ans au lieu de la peine de mort).

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Dans le cas présent, la source nous apprend que malgré les protestations de leurs avocats, ces espions ont été jugés par un tribunal militaire et non civil. La peine de ceux qui s'étaient rendus et avaient dénoncé leurs complices a seulement été réduite (30 ans au lieu de la peine de mort). On est dans un crime de guerre dans un contexte bien différent.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Personnaly, I'd say 'I have (well) understood' (or if you absolutely want to use a preterite you could say: 'I understood immediately when I saw it'). Je rejoins Paname, sa phrase n'est pas fausse. Ta phrase montre plus le lien avec le présent mais bien qu'on l'utilise dans certains contextes, elle est pas toujours optimale. Je préfère : "I saw you yesterday" plutôt que "I've seen you yesterday".

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je rejoins Paname, sa phrase n'est pas fausse. Ta phrase montre plus le lien avec le présent mais bien qu'on l'utilise dans certains contextes, elle est pas toujours optimale. Je préfère : "I saw you yesterday" plutôt que "I've seen you yesterday". Justement, 'I saw you yesterday' est un exemple typique de l'usage du prétérit puisqu'on précise à quel moment se situe l'action. Mais le commentaire auquel je répondais n'était pas 'I understood that reference yesterday' ! Alors, quand il n'y a aucune précision de contexte, qu'est ce qui parait mieux : 'I've understood that reference' ou 'I understood that reference' ? C'est vrai que la différence est ténue, et même pour les natifs puisqu'il y a aussi beaucoup, et ce sont peut-être les mêmes, qui écrivent 'I should of' au lieu de 'I should have' !

a écrit : Justement, 'I saw you yesterday' est un exemple typique de l'usage du prétérit puisqu'on précise à quel moment se situe l'action. Mais le commentaire auquel je répondais n'était pas 'I understood that reference yesterday' ! Alors, quand il n'y a aucune précision de contexte, qu'est ce qui parait mieux : 'I've understood that reference' ou 'I understood that reference' ? C'est vrai que la différence est ténue, et même pour les natifs puisqu'il y a aussi beaucoup, et ce sont peut-être les mêmes, qui écrivent 'I should of' au lieu de 'I should have' ! Afficher tout Je me dis chouette une anecdote sur la guerre avec des commentaires croustillants pleins de détails et je tombe sur un cours d’anglais. C’est perturbant.

a écrit : Je me dis chouette une anecdote sur la guerre avec des commentaires croustillants pleins de détails et je tombe sur un cours d’anglais. C’est perturbant. I would sleep less foolish

a écrit : I would sleep less foolish *I will... c'est un futur de l'indicatif. Puisque nous sommes sur l'emploi des temps des verbes en anglais...