Il ne faut pas dire basé sur

Proposé par
le

La construction aujourd'hui courante “basé sur” n'est pas correcte en français. En effet, elle est considérée comme un anglicisme, à remplacer par “fondé sur” par exemple. Selon l'Académie française, on ne peut donc utiliser cette locution que dans son sens premier, dans les opérations militaires.


Tous les commentaires (25)

a écrit : Vous ne dites le contraire de ce que dit Mutusen. Il n'a pas dit que l'Académie Française ne servait à rien. Il a dit que ce n'est pas elle qui fait la langue. Effectivement comme vous le soulevez, c'est important d'avoir une norme plus ou moins proche de la langue pour le droit mais c'est tout. Dire que ça n'est pas français parce que non reconnu par l'Académie c'est comme dire d'une chose qu'elle est immorale parce qu'illégale. La loi se base sur (oui c'est volontaire) la morale mais ça se saurait si toute les lois étaient morales. Afficher tout Vous avez exactement compris mon message, je ne tenais absolument pas à prendre le parti opposé à Mutusen, simplement tempérer un peu. Si on prend son message un peu radicalement ça donne quelque chose comme "l'Académie Française ce ne sont même pas des linguistes donc ils ont rien à voir là dedans"... Et l'Académie est tout à fait légitime pour déclarer une expression incorrecte, tandis que le travail des linguistes consiste à étudier les langues et leurs évolutions, pas à essayer de les influencer. D'un autre côté il a tout à fait raison sur le fait que la langue est construite par les gens qui la parlent

Posté le

android

(3)

Répondre

J’avais peur en lisant cette anecdote, d’aller lire les commentaires. Et quelle agréable surprise d’y lire des choses (que je considère) censé.

Et pourtant il y a aux yeux de beaucoup deux facteurs ici. L’un est une erreur de français, l’autre est souvent (de manière dramaturgique parfois) vue comme un blasphème immonde, une copulation satanique faite entre notre bon français, et de l’anglais !!! L’anglicisme c’est ce que beaucoup considères comme la fin du français.

Alors lire ici que le français est une langue vivante, et qu’une erreur devient la norme si elle est utilisé en nombre, ça me donne de l’espoir, pour toutes les fois où j’ai pu entendre dans mon métier « on ne dit pas phone en français, c’est les anglais, merci d’utiliser le terme téléphone »...
Et je me dois par professionnalisme de ne pas rétorquer, mais combien de fois face à des personnes qui pinaille autant, j’ai envie de répondre « alors déjà quitte à jouer sur les mots, ce ne sont pas les anglais, mais les anglophones, l’anglais n’étant pas la langue officiel et administrative seulement en Angleterre. Et deuxièmement dans télé“phone”, y’a rien qui vous interpelle ? Et troisièmement, l’anglais c’est (selon les linguistes) entre 30% et 70% de français ou d’ancien français (gardé ou transformé justement comme certains le disent ici en commentaire). Comme le mot « Forest » désignant les forêts en anglais. Et qui vient de l’ancien français (pour preuve nos « forestiers ». Le français était obligatoire à la cours d’Angleterre pendant de nombreuses années, et tout gens de bonne famille se devait de le connaître. C’était un signe distinctif. Nécessairement il en reste des traces ».

Personnellement j’exècre les « comme même », mais ça reste une évolution par « le peuple » et si assez de personne utilise cette atrocité, alors je n’aurai qu’à m’adapté (ou disons la prochaine génération... je les laisse faire). Et eux n’auront donc plus tort, et surtout dans 2 générations personnes ne s’en rendra compte.

a écrit : "Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison" (Bernard Werber) Pour le langage, après un certain temps, c’est le cas.

a écrit : Pour le langage, après un certain temps, c’est le cas. Oui, mais à ce moment-là, sont-ils encore nombreux ... et ont-ils encore tort ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : comme même, on le sachez déjà hein Toi aussi tu fais partie de ceux qui croivent sachoir ?

Posté le

android

(0)

Répondre