La Roche-sur-Yon a changé 8 fois de nom

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

Ça me fait penser aux paroles de l'opportuniste de J. Dutronc.

Joli témoignage de la période bordélique que fut le XIXème siècle en France

D'ailleurs si vous avez l'occasion de visité cette ville vous y trouverez une plaque expliquant les différents noms au gré des années devant l'hôtel de ville

Posté le

android

(58)

Répondre


Tous les commentaires (15)

Ça me fait penser aux paroles de l'opportuniste de J. Dutronc.

Joli témoignage de la période bordélique que fut le XIXème siècle en France

D'ailleurs si vous avez l'occasion de visité cette ville vous y trouverez une plaque expliquant les différents noms au gré des années devant l'hôtel de ville

Posté le

android

(58)

Répondre

a écrit : Joli témoignage de la période bordélique que fut le XIXème siècle en France Parce-qu'il n'y a que le XIXè siècle qui est bordélique en France ???

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : D'ailleurs si vous avez l'occasion de visité cette ville vous y trouverez une plaque expliquant les différents noms au gré des années devant l'hôtel de ville Deconnez pas... si vous avez du temps à perdre, allez plutôt visiter une prison ou un bar.
Visiter La Roche-sur-Yon... Y’en a qu’on de ces idées!

a écrit : Deconnez pas... si vous avez du temps à perdre, allez plutôt visiter une prison ou un bar.
Visiter La Roche-sur-Yon... Y’en a qu’on de ces idées!
Ou sinon se pendre

En dehors que la ville soit déserte et triste c'est une des villes française avec le moins de chômage

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : D'ailleurs si vous avez l'occasion de visité cette ville vous y trouverez une plaque expliquant les différents noms au gré des années devant l'hôtel de ville Où ça stp ?

a écrit : Parce-qu'il n'y a que le XIXè siècle qui est bordélique en France ??? Certes non, mais il reste le siècle le plus bordélique de l'histoire du pays. Un consulat qui est un reliquat de la première république, un empire, une restauration, retour de l'empire, retour de la restauration, une révolte qui finit en une autre forme de monarchie, encore une révolution qui finira elle par instaurer une deuxième république, vite converti en empire, puis enfin une troisième république, avec une transition difficile avec la commune de paris...
Quand il faut plusieurs ligne pour lister uniquement les différentes formes de gouvernement, oui, on peut dire que c'est bordélique.

a écrit : Où ça stp ? Sur une petite place dont j'ai oublier le nom mais je me souviens l'avoir lu

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est bien la première fois que je vois le nom de la ville où j'habite sur un site de grosse envergure.
A noter que cette ville est très récente, voulu par Napoléon, et que l'église Saint Louis (qui techniquement est une cathédrale) est un des rares monuments religieux à être édifié non pas par des architectes mais des ingénieurs.
Sources : j'ai filmé plusieurs reportages sur cette ville avec l'organisme qui gère le patrimoine de la ville.
Et spoiler alert, c'est pas non plus une ville super intéressante dans la vie de tous les jours, on s'y fait vite chier lol

Posté le

android

(5)

Répondre

Comme le dit Riinhoji, la Roche sur Yon est une ville historiquement très récente (XIXème), et donc peu pourvue en monuments patrimoniaux. J'habite à 12 minutes, et je confirme que ce n'est pas une ville où nous allons pour la visiter.
Avant elle, le chef lieu de département était Fontenay le Comte, qui est historiquement bien plus chargée et intéressante à visiter. Malheureusement, de part son côté excentré, Fontenay s'est peu à peu désertée ces 20 dernières années, faute à un bassin d'emploi un peu sinistré (même si la Vendée reste un des départements français avec le plus faible taux de chômage).
Je me souviens de soirées d'anthologie dans les rues de Fontenay dans les années 90, rues aujourd'hui quasiment désertes à partir de 20h30...
À noter, la Roche sur Yon n'est pas une "grosse" ville (54000 administrés).
La Vendée ne fonctionne pas comme un "serveur" centralisé distribuant des terminaux, mais plutôt comme un réseau interdépendant, avec tout un tas de villes de taille moyenne (autour de 10000 à 20000 hab., comme Challans, les Herbiers, Montaigu, Luçon, les bassins des Sables d'Olonne et Saint Gilles Croix de Vie,... ) ayant leur trame d'entreprises et d'industries, plus ou moins spécifiques suivant les localisations, répartissant les emplois et donc la démographie un peu partout sur le territoire.

Posté le

android

(5)

Répondre