Au Japon, on suit les rites bouddhistes pour les funérailles

Proposé par
le

Au Japon, l’usage veut qu’après une crémation funéraire (99% des Japonais la choisissent), les proches du défunt récupèrent minutieusement les fragments d’os restant avec des baguettes et les déposent avec les cendres dans l’urne qu'ils emporteront chez eux. Dans l’immense majorité des cas, les pratiques funéraires suivent les rites bouddhistes.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ils sont bouddhistes au Japon ? Majoritairement bouddhistes ET shintoïstes, l'un n'excluant pas l'autre (une bonne partie de la population suit les rites des 2 religions). ~70 % de la population serait bouddhiste d'après Wikipédia (et la même proportion shintoïste).

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est extrêmement mal vu au Japon de passer de la nourriture à quelqu’un avec ses baguettes et que celui-ci la prenne avec les siennes (au lieu de la prendre directement en bouche), cet acte étant réalisé lors du rite funéraire.

a écrit : Une partie de vos réponses ici : fr.wikipedia.org/wiki/Rites_fun%C3%A9raires_au_Japon Merci. J'avais plus ou moins raison apparemment. Il existe tout de même des cimetières mais organisés par caveau familial (comme en France mais avec plus de places grâce à la crémation).
"La crémation est très répandue au Japon non seulement parce qu’il s’agit d’une pratique religieuse et que pour un Japonais, c'est une honte d'enterrer un corps et donc de lui imposer la souillure de la putréfaction (dans le Japon féodal, les seuls qui n'étaient pas incinérés étaient les personnes condamnées à mort), mais aussi parce que, par décret, les Japonais doivent incinérer tous leurs morts. De plus, l’exiguïté des terres impose cette mesure."

Autres infos du lien qui complète l'anecdote :
"Les os du corps du défunt sont retirés avec des baguettes, en commençant par ceux des pieds et en remontant jusqu’au crâne. Cette méthode d’extraction a pour but d’éviter au défunt de se retrouver « la tête vers le bas » dans l’urne."


Tous les commentaires (28)

a écrit : Ils sont bouddhistes au Japon ? Majoritairement bouddhistes ET shintoïstes, l'un n'excluant pas l'autre (une bonne partie de la population suit les rites des 2 religions). ~70 % de la population serait bouddhiste d'après Wikipédia (et la même proportion shintoïste).

Même pour jouer aux ossellets,les japonais en font tout un "art"...

Posté le

android

(6)

Répondre

Ça doit faire des grosses urnes quand même... un Tibia cest solide

Posté le

android

(2)

Répondre

J'ai une prothèse de titane qui va de la hanche au genou. Que feraient-ils avec cette prothèse?

Posté le

android

(9)

Répondre

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est extrêmement mal vu au Japon de passer de la nourriture à quelqu’un avec ses baguettes et que celui-ci la prenne avec les siennes (au lieu de la prendre directement en bouche), cet acte étant réalisé lors du rite funéraire.

a écrit : J'ai une prothèse de titane qui va de la hanche au genou. Que feraient-ils avec cette prothèse? Sauvons la planète, recyclons. ^^

En même temps je les comprends, je veux TOUTES les cendres, quoi!
Il me semble d'ailleurs qu'en France, souvent seule une partie des cendres sont rendues à la famille, et je n'ai jamais compris pourquoi.

a écrit : J'ai une prothèse de titane qui va de la hanche au genou. Que feraient-ils avec cette prothèse? Mise en vente sur le bon coin local.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : En même temps je les comprends, je veux TOUTES les cendres, quoi!
Il me semble d'ailleurs qu'en France, souvent seule une partie des cendres sont rendues à la famille, et je n'ai jamais compris pourquoi.
Sûrement un problème de contenants,urnes et colombarium,et du temps d'attente,le temps que les cendres refroidissent,pour être rendu à la famille,+ de cendre=+ de temps pour refroidir,urnes plus grandes donc colombarium plus grand sauf si le choix de la dispersion est choisie mais ça ne résout pas la taille de l'urne ni le temps pour pouvoir la récupérer

Posté le

android

(5)

Répondre

Y'en a même qui fument ça mélangé avec une herbe à base de THC..

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En même temps je les comprends, je veux TOUTES les cendres, quoi!
Il me semble d'ailleurs qu'en France, souvent seule une partie des cendres sont rendues à la famille, et je n'ai jamais compris pourquoi.
Sauf si je me trompe mais une loi interdit de récupérer les cendres d'un défunt et de les garder chez soi,
On nous a expliqué il y a deux ans, suite à un décès dans ma famille, que ce n'était pas possible, si ma mémoire est bonne c'est pour éviter toute dérive, et respecter la dignité du défunt. Les dérives ça peut être retrouver une urne sur le stand d'un vide grenier, avec les cendres dedans, se les partager, ou se disputer si qui les gardes, etc... les cendres sont en quelques sorte considéré comme un corps.
Par contre les cendres d'un animal de compagnie, on peut les garder car c'est considéré comme déchet organique.

Cela veut-il dire qu'il existe très peu de cimetières au Japon ? (99% choisissent la crémation).
Est-ce que cela a un lien, outre l'aspect religieux, avec le fait qu'il s'agit d'une île plutôt petite et quasiment inhabitable (1/5 du territoire habitable seulement) et dont la démographie est élevée ?

a écrit : Y'en a même qui fument ça mélangé avec une herbe à base de THC.. Et qu'en plus, à c'qu'il paraît, Marvin Gaye organise de joyeuses fêtes, en bonne compagnie au paradis

a écrit : Une partie de vos réponses ici : fr.wikipedia.org/wiki/Rites_fun%C3%A9raires_au_Japon Merci. J'avais plus ou moins raison apparemment. Il existe tout de même des cimetières mais organisés par caveau familial (comme en France mais avec plus de places grâce à la crémation).
"La crémation est très répandue au Japon non seulement parce qu’il s’agit d’une pratique religieuse et que pour un Japonais, c'est une honte d'enterrer un corps et donc de lui imposer la souillure de la putréfaction (dans le Japon féodal, les seuls qui n'étaient pas incinérés étaient les personnes condamnées à mort), mais aussi parce que, par décret, les Japonais doivent incinérer tous leurs morts. De plus, l’exiguïté des terres impose cette mesure."

Autres infos du lien qui complète l'anecdote :
"Les os du corps du défunt sont retirés avec des baguettes, en commençant par ceux des pieds et en remontant jusqu’au crâne. Cette méthode d’extraction a pour but d’éviter au défunt de se retrouver « la tête vers le bas » dans l’urne."

a écrit : Cela veut-il dire qu'il existe très peu de cimetières au Japon ? (99% choisissent la crémation).
Est-ce que cela a un lien, outre l'aspect religieux, avec le fait qu'il s'agit d'une île plutôt petite et quasiment inhabitable (1/5 du territoire habitable seulement) et dont la démographie est élevée ?
Une partie de vos réponses ici : fr.wikipedia.org/wiki/Rites_fun%C3%A9raires_au_Japon

a écrit : Sauf si je me trompe mais une loi interdit de récupérer les cendres d'un défunt et de les garder chez soi,
On nous a expliqué il y a deux ans, suite à un décès dans ma famille, que ce n'était pas possible, si ma mémoire est bonne c'est pour éviter toute dérive, et respecter la dignité du défunt. Le
s dérives ça peut être retrouver une urne sur le stand d'un vide grenier, avec les cendres dedans, se les partager, ou se disputer si qui les gardes, etc... les cendres sont en quelques sorte considéré comme un corps.
Par contre les cendres d'un animal de compagnie, on peut les garder car c'est considéré comme déchet organique.
Afficher tout
Effectivement, depuis décembre 2008 il est interdit de garder les cendres d'un défunt chez soi (pour un défunt antérieur à cette date c'est possible de les garder). Interdit aussi de les déverser dans la nature, en espace public ou même privé.
Les communes de plus de 2000 habitants ont obligation d'intégrer à leurs cimetières des espaces pour les cendres : "colombariums" (petits modules où les urnes peuvent être déposées) et/ou "jardin des souvenirs" (lieu spécifique où on disperse les cendres). Les familles disposent d'un an après la crémation pour décider de leur choix ; pendant ce temps l'urne reste au funérarium. Au delà, si la famille ne se décide pas, le maire concerné doit prendre une décision pour choisir de disperser les cendres dans l'espace public.

a écrit : Merci. J'avais plus ou moins raison apparemment. Il existe tout de même des cimetières mais organisés par caveau familial (comme en France mais avec plus de places grâce à la crémation).
"La crémation est très répandue au Japon non seulement parce qu’il s’agit d’une pratique religieuse et que pour un Ja
ponais, c'est une honte d'enterrer un corps et donc de lui imposer la souillure de la putréfaction (dans le Japon féodal, les seuls qui n'étaient pas incinérés étaient les personnes condamnées à mort), mais aussi parce que, par décret, les Japonais doivent incinérer tous leurs morts. De plus, l’exiguïté des terres impose cette mesure."

Autres infos du lien qui complète l'anecdote :
"Les os du corps du défunt sont retirés avec des baguettes, en commençant par ceux des pieds et en remontant jusqu’au crâne. Cette méthode d’extraction a pour but d’éviter au défunt de se retrouver « la tête vers le bas » dans l’urne."
Afficher tout
C'est vrai qu'une grande partie du territoire japonais est peu propice à l'habitat humain, mais c'est un archipel très étendu en réalité. Nos représentations cartographiques sont assez trompeuses (j'ai d'ailleurs appris ce fait grâce à une anecdote de SCMB).
Pour vous donner une idée, parcourir l'île de Honshu (uniquement l'île principale) du Nord au Sud, revient à faire un trajet Amsterdam-Madrid !

a écrit : Sauf si je me trompe mais une loi interdit de récupérer les cendres d'un défunt et de les garder chez soi,
On nous a expliqué il y a deux ans, suite à un décès dans ma famille, que ce n'était pas possible, si ma mémoire est bonne c'est pour éviter toute dérive, et respecter la dignité du défunt. Le
s dérives ça peut être retrouver une urne sur le stand d'un vide grenier, avec les cendres dedans, se les partager, ou se disputer si qui les gardes, etc... les cendres sont en quelques sorte considéré comme un corps.
Par contre les cendres d'un animal de compagnie, on peut les garder car c'est considéré comme déchet organique.
Afficher tout
Un jour en stage de voile on a trouvé une urne en bois dans la flotte, c'est notre moniteur qui nous a expliqué ce que c'était et est allé la rebalancer quelques kilomètres plus loin.

-"Ils auraient pu au moins la lester! Quelle bande de crétins!" (c'est ce qu'a dit le mono quand il nous l'a prise des mains avant qu'on essaie de l'ouvrir parce qu'on croyait qu'il y avait quelquechose de chouette dedans^^)

P.S ton commentaire me rappelle un épisode de Malcom, ça doit être pareil aux USA qu'en France! ^^

a écrit : Sauf si je me trompe mais une loi interdit de récupérer les cendres d'un défunt et de les garder chez soi,
On nous a expliqué il y a deux ans, suite à un décès dans ma famille, que ce n'était pas possible, si ma mémoire est bonne c'est pour éviter toute dérive, et respecter la dignité du défunt. Le
s dérives ça peut être retrouver une urne sur le stand d'un vide grenier, avec les cendres dedans, se les partager, ou se disputer si qui les gardes, etc... les cendres sont en quelques sorte considéré comme un corps.
Par contre les cendres d'un animal de compagnie, on peut les garder car c'est considéré comme déchet organique.
Afficher tout
Et les pompes Funèbres expliquent également qu'ils ne ferment pas l'urne, donc...