Un cyclone fit 500 000 victimes

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

a écrit : Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...
L'Inde était au courant de l'arrivé du cyclone et n'a pas averti les autorités pakistanaises.
Attention je viens de me renseigner sur cette question qui est mentionnée sur la version anglaise de la page Wikipedia de l'évènement, la source est un article de 1971 qui explique qu'il y a une SUPPOSITION de rétention d'une partie des informations par les autorités indiennes "There is some question as to how much of their information was passed on to Pakistan by Radio Calcutta". L'article critique plutôt l'ingérence des autorités pakistanaises qui disposaient de recommandations et de mises en garde des autorités météorologiques américaines pendant des années mais n'ont pas pris de mesures adaptées.

Par contre ta remarque '' Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...'' est tout à fait adaptée concernant la Grande Famine en Irlande du 19ème. La plupart des études récentes soulignent la culpabilité de l'Angleterre dans cette crise, car elle disposait de réserves alimentaires considérables à l'époque et à décidé de ne pas apporter son aide à son ''voisin''.

a écrit : Oui effectivement, on peut nuancer. La rétention d'information n'est pas prouvée et les autorités pakistanaises ont semble-t-il tout de même était au courant.

Quand on regarde certaines décisions politiques, on pourrait se demander si les populations sont finalement le dernier de leur soucis.
Même en France... (La Faute-sur-mer par exemple). Afficher tout
Je partage un article du Monde pour celles et ceux qui (comme moi) n'avaient pas entendu parlé de cette histoire
www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/07/tempete-xynthia-l-etat-et-la-commune-de-la-faute-sur-mer-vont-indemniser-des-victimes_5266871_3224.html

a écrit : Oui effectivement, on peut nuancer. La rétention d'information n'est pas prouvée et les autorités pakistanaises ont semble-t-il tout de même était au courant.

Quand on regarde certaines décisions politiques, on pourrait se demander si les populations sont finalement le dernier de leur soucis.
Même en France... (La Faute-sur-mer par exemple). Afficher tout
Je pense qu'il faudrait un peu "moduler" nos interventions sur "La Faute/mer" qui fait l'actualité en ce moment... A moins d'en savoir beaucoup, d'avoir eu accès au dossier complet, des modalités de l'époque des attributions de permis, etc... Sinon, c'est un peu facile de jeter la pierre sur les uns et les autres.
Plutôt que des erreurs "politiques" (comme tu les nommes), je parlerais déjà d'erreurs (éventuelles) "administratives" ; et c'est différent. En effet, si le Maire est effectivement "responsable" de l'obtention des permis de construire sur ce site (c'est lui qui signe au final les autorisations), en est-il pour autant "coupable" ? A cette époque c'est la DDE (service d'Etat) qui instruisait les permis et émettait des "avis" sur ceux-ci... Ce maire a t-il suivi l'avis de la DDE ? Ou a t-il fait un arrêté pour accepter les permis malgré un avis défavorable ? Je n'en sais rien... S'il l'a fait, comment était argumenté son arrêté ? Je n'en sais rien non plus... Comment était déclarée la zone qui a été inondée dans ce drame ? "Inondable" on pense le savoir d'après certains témoignages, mais de quel ordre ? Il existe trois sortes de zones inondables et la construction est interdite sur une seule seulement : une l'autorise carrément, et une autre le permet sous réserve de certains aménagements... Que sait le "grand public" de l'état à l'époque des nomenclatures de la zone ? En tous cas moi je n'en sais rien... Bref, pour ma part, quand je n'en sais pas plus que ce que je viens de dire, j'évite de balancer des poncifs.
Attention ; dans cette affaire le maire est peut-être la dernière des ordures, qui est passé en force malgré des injonctions, qui a pris une belle enveloppe, etc... Mais peut-être aussi que c'est simplement un gars qui a suivi les avis qu'on lui présentait et qui a respecté la Loi d'urbanisme en vigueur à l'époque... Mais encore une fois, à moins d'en savoir plus, je me garderai bien d'émettre un avis. Il a pris au final deux ans avec sursis en appel après avoir été condamné à quatre ans fermes. Il a donc dû commetre quelques "erreurs" à l'évidence ; mais de quelle ampleur et quelle nature ? Paye t-il pour d'autres ? Je ne m'estime pas en mesure de donner mon avis.


Tous les commentaires (17)

Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...
L'Inde était au courant de l'arrivé du cyclone et n'a pas averti les autorités pakistanaises.

a écrit : Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...
L'Inde était au courant de l'arrivé du cyclone et n'a pas averti les autorités pakistanaises.
Attention je viens de me renseigner sur cette question qui est mentionnée sur la version anglaise de la page Wikipedia de l'évènement, la source est un article de 1971 qui explique qu'il y a une SUPPOSITION de rétention d'une partie des informations par les autorités indiennes "There is some question as to how much of their information was passed on to Pakistan by Radio Calcutta". L'article critique plutôt l'ingérence des autorités pakistanaises qui disposaient de recommandations et de mises en garde des autorités météorologiques américaines pendant des années mais n'ont pas pris de mesures adaptées.

Par contre ta remarque '' Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...'' est tout à fait adaptée concernant la Grande Famine en Irlande du 19ème. La plupart des études récentes soulignent la culpabilité de l'Angleterre dans cette crise, car elle disposait de réserves alimentaires considérables à l'époque et à décidé de ne pas apporter son aide à son ''voisin''.

a écrit : Attention je viens de me renseigner sur cette question qui est mentionnée sur la version anglaise de la page Wikipedia de l'évènement, la source est un article de 1971 qui explique qu'il y a une SUPPOSITION de rétention d'une partie des informations par les autorités indiennes "There is some question as to how much of their information was passed on to Pakistan by Radio Calcutta". L'article critique plutôt l'ingérence des autorités pakistanaises qui disposaient de recommandations et de mises en garde des autorités météorologiques américaines pendant des années mais n'ont pas pris de mesures adaptées.

Par contre ta remarque '' Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...'' est tout à fait adaptée concernant la Grande Famine en Irlande du 19ème. La plupart des études récentes soulignent la culpabilité de l'Angleterre dans cette crise, car elle disposait de réserves alimentaires considérables à l'époque et à décidé de ne pas apporter son aide à son ''voisin''.
Afficher tout
Oui effectivement, on peut nuancer. La rétention d'information n'est pas prouvée et les autorités pakistanaises ont semble-t-il tout de même était au courant.

Quand on regarde certaines décisions politiques, on pourrait se demander si les populations sont finalement le dernier de leur soucis. Même en France... (La Faute-sur-mer par exemple).

a écrit : Oui effectivement, on peut nuancer. La rétention d'information n'est pas prouvée et les autorités pakistanaises ont semble-t-il tout de même était au courant.

Quand on regarde certaines décisions politiques, on pourrait se demander si les populations sont finalement le dernier de leur soucis.
Même en France... (La Faute-sur-mer par exemple). Afficher tout
Je partage un article du Monde pour celles et ceux qui (comme moi) n'avaient pas entendu parlé de cette histoire
www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/07/tempete-xynthia-l-etat-et-la-commune-de-la-faute-sur-mer-vont-indemniser-des-victimes_5266871_3224.html

a écrit : Oui effectivement, on peut nuancer. La rétention d'information n'est pas prouvée et les autorités pakistanaises ont semble-t-il tout de même était au courant.

Quand on regarde certaines décisions politiques, on pourrait se demander si les populations sont finalement le dernier de leur soucis.
Même en France... (La Faute-sur-mer par exemple). Afficher tout
Je pense qu'il faudrait un peu "moduler" nos interventions sur "La Faute/mer" qui fait l'actualité en ce moment... A moins d'en savoir beaucoup, d'avoir eu accès au dossier complet, des modalités de l'époque des attributions de permis, etc... Sinon, c'est un peu facile de jeter la pierre sur les uns et les autres.
Plutôt que des erreurs "politiques" (comme tu les nommes), je parlerais déjà d'erreurs (éventuelles) "administratives" ; et c'est différent. En effet, si le Maire est effectivement "responsable" de l'obtention des permis de construire sur ce site (c'est lui qui signe au final les autorisations), en est-il pour autant "coupable" ? A cette époque c'est la DDE (service d'Etat) qui instruisait les permis et émettait des "avis" sur ceux-ci... Ce maire a t-il suivi l'avis de la DDE ? Ou a t-il fait un arrêté pour accepter les permis malgré un avis défavorable ? Je n'en sais rien... S'il l'a fait, comment était argumenté son arrêté ? Je n'en sais rien non plus... Comment était déclarée la zone qui a été inondée dans ce drame ? "Inondable" on pense le savoir d'après certains témoignages, mais de quel ordre ? Il existe trois sortes de zones inondables et la construction est interdite sur une seule seulement : une l'autorise carrément, et une autre le permet sous réserve de certains aménagements... Que sait le "grand public" de l'état à l'époque des nomenclatures de la zone ? En tous cas moi je n'en sais rien... Bref, pour ma part, quand je n'en sais pas plus que ce que je viens de dire, j'évite de balancer des poncifs.
Attention ; dans cette affaire le maire est peut-être la dernière des ordures, qui est passé en force malgré des injonctions, qui a pris une belle enveloppe, etc... Mais peut-être aussi que c'est simplement un gars qui a suivi les avis qu'on lui présentait et qui a respecté la Loi d'urbanisme en vigueur à l'époque... Mais encore une fois, à moins d'en savoir plus, je me garderai bien d'émettre un avis. Il a pris au final deux ans avec sursis en appel après avoir été condamné à quatre ans fermes. Il a donc dû commetre quelques "erreurs" à l'évidence ; mais de quelle ampleur et quelle nature ? Paye t-il pour d'autres ? Je ne m'estime pas en mesure de donner mon avis.

a écrit : Attention je viens de me renseigner sur cette question qui est mentionnée sur la version anglaise de la page Wikipedia de l'évènement, la source est un article de 1971 qui explique qu'il y a une SUPPOSITION de rétention d'une partie des informations par les autorités indiennes "There is some question as to how much of their information was passed on to Pakistan by Radio Calcutta". L'article critique plutôt l'ingérence des autorités pakistanaises qui disposaient de recommandations et de mises en garde des autorités météorologiques américaines pendant des années mais n'ont pas pris de mesures adaptées.

Par contre ta remarque '' Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...'' est tout à fait adaptée concernant la Grande Famine en Irlande du 19ème. La plupart des études récentes soulignent la culpabilité de l'Angleterre dans cette crise, car elle disposait de réserves alimentaires considérables à l'époque et à décidé de ne pas apporter son aide à son ''voisin''.
Afficher tout
L'Angleterre a semé la famine, elle a récolté la sécession...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je pense qu'il faudrait un peu "moduler" nos interventions sur "La Faute/mer" qui fait l'actualité en ce moment... A moins d'en savoir beaucoup, d'avoir eu accès au dossier complet, des modalités de l'époque des attributions de permis, etc... Sinon, c'est un peu facile de jeter la pierre sur les uns et les autres.
Plutôt que des erreurs "politiques" (comme tu les nommes), je parlerais déjà d'erreurs (éventuelles) "administratives" ; et c'est différent. En effet, si le Maire est effectivement "responsable" de l'obtention des permis de construire sur ce site (c'est lui qui signe au final les autorisations), en est-il pour autant "coupable" ? A cette époque c'est la DDE (service d'Etat) qui instruisait les permis et émettait des "avis" sur ceux-ci... Ce maire a t-il suivi l'avis de la DDE ? Ou a t-il fait un arrêté pour accepter les permis malgré un avis défavorable ? Je n'en sais rien... S'il l'a fait, comment était argumenté son arrêté ? Je n'en sais rien non plus... Comment était déclarée la zone qui a été inondée dans ce drame ? "Inondable" on pense le savoir d'après certains témoignages, mais de quel ordre ? Il existe trois sortes de zones inondables et la construction est interdite sur une seule seulement : une l'autorise carrément, et une autre le permet sous réserve de certains aménagements... Que sait le "grand public" de l'état à l'époque des nomenclatures de la zone ? En tous cas moi je n'en sais rien... Bref, pour ma part, quand je n'en sais pas plus que ce que je viens de dire, j'évite de balancer des poncifs.
Attention ; dans cette affaire le maire est peut-être la dernière des ordures, qui est passé en force malgré des injonctions, qui a pris une belle enveloppe, etc... Mais peut-être aussi que c'est simplement un gars qui a suivi les avis qu'on lui présentait et qui a respecté la Loi d'urbanisme en vigueur à l'époque... Mais encore une fois, à moins d'en savoir plus, je me garderai bien d'émettre un avis. Il a pris au final deux ans avec sursis en appel après avoir été condamné à quatre ans fermes. Il a donc dû commetre quelques "erreurs" à l'évidence ; mais de quelle ampleur et quelle nature ? Paye t-il pour d'autres ? Je ne m'estime pas en mesure de donner mon avis.
Afficher tout
Voila un beau procès d'intention sans fondement.
Ai-je accusé qui que ce soit ? Ai-je parlé du maire ? Ai-je parlé de la DDE ou du PAG en vigueur ? Je n'accuse personne. Par contre, une situation pareille est la conséquence d'une série de mauvaises décisions au niveau politique et administratif. Je dis "politique" au sens large de ceux qui organisent la société et qui prennent les décisions.
Tout comme les autorités pakistanaises sont plus incompétentes que coupables dans le sujet de l'anecdote.

a écrit : Voila un beau procès d'intention sans fondement.
Ai-je accusé qui que ce soit ? Ai-je parlé du maire ? Ai-je parlé de la DDE ou du PAG en vigueur ? Je n'accuse personne. Par contre, une situation pareille est la conséquence d'une série de mauvaises décisions au niveau politique et administratif. J
e dis "politique" au sens large de ceux qui organisent la société et qui prennent les décisions.
Tout comme les autorités pakistanaises sont plus incompétentes que coupables dans le sujet de l'anecdote.
Afficher tout
Mon intention n'était pas du tout de faire un procès d'intention. Je suis désolé que tu ais pu le prendre comme ça. Je voulais juste dire : "attention, tout n'est pas blanc ou noir, il existe beaucoup de nuances de gris".
Mais tu écris quand même "qu'on peut se demander si les décisions politiques tiennent compte des populations", en citant en exemple La faute/mer... Avoues que c'est quand même un peu "dirigé". Ou au moins qu'on peut le lire et le comprendre ainsi :) Non ?

a écrit : Mon intention n'était pas du tout de faire un procès d'intention. Je suis désolé que tu ais pu le prendre comme ça. Je voulais juste dire : "attention, tout n'est pas blanc ou noir, il existe beaucoup de nuances de gris".
Mais tu écris quand même "qu'on peut se demander si les d
écisions politiques tiennent compte des populations", en citant en exemple La faute/mer... Avoues que c'est quand même un peu "dirigé". Ou au moins qu'on peut le lire et le comprendre ainsi :) Non ? Afficher tout
Oui je te l’accorde, cela reste orienté sans dénoncer. Et aucune situation n’est jamais blanche ou noire. Je viens de voir le bilan du rapport concernant les crash des Boeing 737 Max et encore une fois, une histoire de profit cause la mort.
Pour la faute sur mer, la justice trouvera en tout cas un responsable et je te rejoins sur le fait qu’il est bien trop tôt pour connaître les responsabilités de chacun. C’était surtout un exemple pour montrer que les erreurs de décisions ou les stratégies géopolitique ça n’arrive pas que dans les pays en guerre ou en tension. Toutes décisions politiques peut avoir des conséquences dramatiques et je trouve personnellement que certains de nos dirigeants ont tendance à l’oublier au profit du profit ;)

Il est dit sur wikipedia que la mauvaise gestion de la calamité par le gouvernement du Pakistan est une des raisons qui menèrent le Bengale à prendre son indépendance.

a écrit : Attention je viens de me renseigner sur cette question qui est mentionnée sur la version anglaise de la page Wikipedia de l'évènement, la source est un article de 1971 qui explique qu'il y a une SUPPOSITION de rétention d'une partie des informations par les autorités indiennes "There is some question as to how much of their information was passed on to Pakistan by Radio Calcutta". L'article critique plutôt l'ingérence des autorités pakistanaises qui disposaient de recommandations et de mises en garde des autorités météorologiques américaines pendant des années mais n'ont pas pris de mesures adaptées.

Par contre ta remarque '' Quand des tensions géopolitiques causent la mort de milliers de personne...'' est tout à fait adaptée concernant la Grande Famine en Irlande du 19ème. La plupart des études récentes soulignent la culpabilité de l'Angleterre dans cette crise, car elle disposait de réserves alimentaires considérables à l'époque et à décidé de ne pas apporter son aide à son ''voisin''.
Afficher tout
Je dirais même plus mon cher! L'Angleterre prenait du blé à l'Irlande, qu'elle colonisait à l'époque. Et ça spéculait avec. D'une pierre deux coup, on fait du fric, tout en affaiblissant le colonisé. De même aux Indes quand sevissaient les famines ce n'était en aucun cas par manque de nourriture mais bien parce que l'Angleterre choisissait pour celle-ci le chemin du marché international et spéculatif.

a écrit : Je dirais même plus mon cher! L'Angleterre prenait du blé à l'Irlande, qu'elle colonisait à l'époque. Et ça spéculait avec. D'une pierre deux coup, on fait du fric, tout en affaiblissant le colonisé. De même aux Indes quand sevissaient les famines ce n'était en aucun cas par manque de nourriture mais bien parce que l'Angleterre choisissait pour celle-ci le chemin du marché international et spéculatif. Afficher tout Ah l'Angleterre !!! se cher pays !!!
Les chats de l'europe !!!!

Posté le

android

(0)

Répondre

"Fut le cyclone le plus meurtrier" donc actuellement il ne l'est plus ?

Le cyclone de Bhola est le cyclone le plus meurtrier de l'histoire. Il s'est abattu sur le Bangladesh et l'Inde en 1970, et a fait selon les estimations autour de 500000 victimes. Il fut nommé d'après l'île de Bhola où furent trouvés plus de 100000 victimes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : "Fut le cyclone le plus meurtrier" donc actuellement il ne l'est plus ?

Le cyclone de Bhola est le cyclone le plus meurtrier de l'histoire. Il s'est abattu sur le Bangladesh et l'Inde en 1970, et a fait selon les estimations autour de 500000 victimes. Il fut nommé d'aprè
s l'île de Bhola où furent trouvés plus de 100000 victimes. Afficher tout
pour parler de n'importe quel record du monde on peut employer le passé puisque c'est du passé donc aucune erreur... même en employant le présent on en revient à dater l'évènement, ici 1970...

Posté le

windowsphone

(6)

Répondre

a écrit : pour parler de n'importe quel record du monde on peut employer le passé puisque c'est du passé donc aucune erreur... même en employant le présent on en revient à dater l'évènement, ici 1970... Tout à fait d'accord, je ne dis pas que la phrase est fausse mais du coup on ne sait pas si le record tiens toujours ou non. On utilise le passé pour un événement antérieur qui est fini. Le cyclone, lui, est bien fini mais le record, j'imagine que lui tiens toujours. Donc, même si la phrase en elle même est correct, elle peut laisser entendre que le record ne tiens plus.

Posté le

android

(1)

Répondre