Personne n'a affirmé que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté à la frontière

Proposé par
le

Contrairement à ce qu'on entend souvent dire, les autorités françaises n'ont pas prétendu que le nuage de Tchernobyl s'était "arrêté à la frontière". Ainsi, le 1er mai 1986, le professeur Pellerin, directeur du Service Central de Protection contre les Rayonnements Ionisants expliquait que le nuage était passé sur tout le territoire. Le lendemain, la presse en avait fait largement écho.

Parmi les causes possibles de ce mythe, il y a entre autre une erreur de prévision météo ainsi qu'un communiqué maladroitement rédigé du ministère de l'agriculture du 6 mai 1986, qui mentionne néanmoins une "hausse de radioactivité".


Tous les commentaires (36)

a écrit : Mais qu'est-ce qu'il dit...?! Que le père noël existe! Il est de mèche avec la petite souris!!!

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Les lobbys anti nucléaire... Et les lobbys qui vous ont bourré le crâne avec ce genre d’âneries on en parle?? C’est pas possible d’être à tel point dans l’ignorance!!!

Des instruments de mesure et d'alarme de la radioactivité sont présents sur tout le territoire national, notamment dans les casernes de pompiers, gendarmes, sites militaires... Le genre d'instrument que personne sur les sites équipés n'a jamais entendu sonner, au point d'oublier à quoi ça sert... Ces dispositifs se sont déclenchés quelques heures après la catastrophe. A l'époque, il fallait téléphoner à un numéro inscrit sur l'appareil: la réponse à l'autre bout du fil: " débranchez-le, c'est un problème technique". Aujourd'hui, ces sites sont toujours équipés : les modèles récents n'ont pas d'alarme, ils transmettent directement leurs données via le réseau téléphonique

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'
;était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.
Afficher tout
Tout a fait d accord. Cependant...
La liberté de la presse était beaucoup moindre qu aujourd’hui?
La blague! Quand on connait les propriétaires des groupes de presse qui sont restreints et qui controle l information...
Comme si un journaliste allait torpiller le groupe qui l engage! Dixit des clients journalistes le jour ou je leur ai demandé ce qu ils pensaient de la liberté de la presse.

a écrit : Oui enfin y a quelques études quand même :

invs.santepubliquefrance.fr/publications/2011/bilan_cancer_thyroide/bilan_cancer_thyroide.pdf

opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=10359
As tu pris le temps de lire les 65 pages des études que tu nous présente ? Car de ce que j’ai pu en lire, ces études confirment les dires de Tybsxckz...
A savoir qu’à l’heure actuelle, nous n’avons pas les moyens scientifiques d’établir un lien direct entre une augmentation des cancers de la thyroïde, et la catastrophe de Tchernobyl.

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
Ah ah ah !
Vive les trolls !
Et si vous n'en êtes pas un, soit vous bossez pour le nucléaire, soit vous êtes d'une crédulité abyssale...

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Que le père noël existe! Il est de mèche avec la petite souris!!! Ah ba oui je comprends mieux !
Si vous croisez la petite souris, vous lui direz que j'ai pas fait exprès d'avaler ma dent ;-)

J'en profite pour remercier les douaniers qui étaient présents à la douane le jour ou le nuage s'est présenté (les hommes de l'ombre, comme on les appelle), car on a tendance à oublier que c'est grâce à eux que le nuage s'est arrêté, et qu'ils ont fait un super boulot !
Good job les gars :-)

J’ai 30ans et effectivement j’ai entendu cette réplique même après des années après l’événement. Mais bon j’ai compris que c’était de l’humour au fait que les infos donnée était bien vague, ce qui renforce du coup que oui la france à été touchée.

Et encore aujourd’hui, l’opérateur, les autorités et le gendarme du nucléaire minimisent les incidents ou les manquements à la sécurité, cachent ou retardent les informations.

Périmètre des dégâts à Tchernobyl et Fukushima : plus de 200 km.
Aucun coin de France à plus de 200 km d’une centrale.
Dormez, braves gens !!!

a écrit : Je ne suis pas vraiment d'accord.
Il y avait une volonté de minimiser le problème en faisant un communiqué un peu farfelue et en donnant aux journalistes peu ou pas d'informations. Le fameux panneau STOP sur la carte météo a tout de même existé même si le bulletin n'a jamais dit que le nuage s'
;était arrêté. Ce bulletin météo a été fait pour rassurer les populations. La liberté de la presse était bien moindre qu'aujourd'hui. Après que ce soit volontaire, complotiste ou de l'incompétence générale, je n'en sais rien. Certes , le gouvernement de l'époque n'a pas affirmé que le nuage s'était arrêté mais la presse l'a fait et aucune mesure concrête n'a été mise en place ensuite. En plein essor du nucléaire français, cela peut se comprendre.
Voir le reportage sur le sujet : "le mensonge français"
www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/tele-cinema/tchernobyl-un-mensonge-francais_30269

Dire qu'il n'y a jamais eu de complot et que l'histoire a depuis été largement extrapolée, je suis tout à fait d'accord
Dire que aucun mensonge n'a été fait, que tout été clair et bien exposé depuis le début de la catastrophe, certainement pas.
On a eu la même minimisation des effets avec Fukushima.
Afficher tout
Je suis d’accord sur ce post hormis sur la phrase suivante « la liberté de la presse était bien moindre qu’aujourd’hui ». Je dirais bien au contraire... la liberté de la presse a réellement eu lieu après le départ de De Gaulle mais n’a fait que se réduire dans le temps. Xavier Niel est proprio du journal le monde aujourd’hui... le lobbyisme s’est entièrement approprié la presse : donc liberté plus que discutable

a écrit : Je suis d’accord sur ce post hormis sur la phrase suivante « la liberté de la presse était bien moindre qu’aujourd’hui ». Je dirais bien au contraire... la liberté de la presse a réellement eu lieu après le départ de De Gaulle mais n’a fait que se réduire dans le temps. Xavier Niel est proprio du journal le monde aujourd’hui... le lobbyisme s’est entièrement approprié la presse : donc liberté plus que discutable Afficher tout Je ne sais pas vraiment. Je dirais plutôt que les médias ont des objectifs financiers qui altèrent peut être certains jugements de journaliste. Mais au sein du pays et si on regarde les droits, la presse peut dire quasiment ce qu’elle veut. Qu’elle ne le fasse pas pour des raisons économiques ou des accointances avec certains lobbyistes est un autre sujet.

a écrit : Je ne sais pas vraiment. Je dirais plutôt que les médias ont des objectifs financiers qui altèrent peut être certains jugements de journaliste. Mais au sein du pays et si on regarde les droits, la presse peut dire quasiment ce qu’elle veut. Qu’elle ne le fasse pas pour des raisons économiques ou des accointances avec certains lobbyistes est un autre sujet. Afficher tout Oui, mais quand le monde en vient à un point ou ce sont les quelques plus grands lobbyistes qui ont tout à cacher, tout à perdre, puisqu'ils sont au coeur de ce qui se fait de plus honteux et qu'ils disposent de l'écrasante majorité des moyens, on comprend vite que c'est pas pour rien s'ils se sont tous mis bien à l'abris derrière une presse rachetée et contrôlée fermement... minimiser la possession de l'information par ceux qui devraient être scrutés par elle n'est pas très éclairé... voir dangereusement naïf. ..

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : La conséquence de tchernobyl en France est nulle, sur la santé.
On a assisté par contre à une véritable parano des associations antinucléaires, pour qui c'était du pain béni. Ces associations sont extrêmement puissantes car payées par des lobbys qui proposent des alternatives au nucléaire.
Même chose à
Fukushima : 0 mort, 0 impact sur l'environnement (autorisation de manger les fruits de mer de la baie de Fukushima 6 mois après). Mais oiur ces associations, passées maîtres dans l'art de manipuler le public naïf, Fukushima est une catastrophe totale... Afficher tout
www.20minutes.fr/monde/2331635-20180906-fukushima-japon-confirme-mort-employe-radiation

Tu en fais ce que tu veux mais j'imagine que tu me répondras que cet article est écrit par la propagande associatif.