Sur la biomasse de mammifères, 4% est sauvage

Proposé par
le

Les mammifères sauvages ne représentent plus que 4% de la biomasse de tous les mammifères présents sur la planète. En effet, les humains pèsent pour 36%, et les animaux d'élevage pour 60%. On sait aussi que l'élevage compte pour 70% de la biomasse des oiseaux contre 30% d'oiseaux sauvages.

La biomasse est le chiffre de l'on obtient si on additionne le poids de tous les représentants d'une espèce ou d'un groupe.


Tous les commentaires (73)

a écrit : As-tu pensé à changer la litière, souvent les chats n'aiment faire que dans une litière bien propre. ouais, ça commence comme ça et tu finis par les retrouver en train de squatter ton plumard ^^ (mes chats peuvent sortir librement je précise mais bon, "comprenez, dehors, fait froid quoi...)

a écrit : Euh, y'a pas une contradiction la?
secouchermoinsbete.fr/6619-les-vers-de-terre-premiere-biomasse-animale

"Si on pesait tous les vers de terre de la planète, ils seraient plus lourds que tous les autres animaux et humains de la planète réunis. En effet, on estime qu'ils repré
sentent à eux seuls près de 80 % de la biomasse animale de la planète. Dans une prairie normande, ils sont de 1 à 4 millions par hectare." Afficher tout
Les Mammifères... Les vers de terre...
Ça ne choque que moi?

a écrit : Il nous faut des interdits d'ordre religieux pour nous pousser à respecter l'écologie dont nous dépendons. si c'est de l'humour, c'est nul.
D'après la bible dieu nous a donné la terre, ben moi quand on me donne un jouet, si j'ai envie de le casser je le casse! Donné c'est donné! ^^

a écrit : Pour l'anecdote, on peut transposer ça à tout, l'humain artificialise tout, on a commencé par l'élevage, puis l'agriculture, puis l'énergie, le transport, le social, et on bosse même sur l'intelligence artificielle...
On essaie de contrôler la nature à notre avantage, et on y arrive
pas trop mal en vrai. Le problème, c'est qu'on a encore énormément de mal à se préoccuper des conséquences.
Et le pire c'est que c'est logique, es ce que les animaux se préoccupent des conséquences de leurs actes? Non. Donc tant que nous nous comporteront comme des animaux, rien de changera, on restera des gros c...
Hier encore, y'a mon chat qui a chié juste à coté du bac (c'est un chat, il est excusable)... c'est comme l'abruti qui est pas foutu de mettre ses ordures dans la bonne poubelle (lui n'est pas excusable, c'est juste un abruti parce qu'il sait qu'il peut le faire mais il s'en fout)! ^^
Afficher tout
As-tu pensé à changer la litière, souvent les chats n'aiment faire que dans une litière bien propre.

Il nous faut des interdits d'ordre religieux pour nous pousser à respecter l'écologie dont nous dépendons.

J'avais d'ailleurs entendu (probableme't sur SCMB) que les vers de terre représentaient une biomasse bien supérieure à celle des humains, pour faire un lien intéressant !

a écrit : Il nous faut des interdits d'ordre religieux pour nous pousser à respecter l'écologie dont nous dépendons. la religion n'a pas pour but de défendre l'humanité ou la planète. Elle n'a pour seul but que de consolider son pouvoir, en nous privant d'une partie de notre plaisir de vivre, ceci grâce aux interdits sexuels ou alimentaires qu'elle promulgue.

Et parmi les mammifères, c'est l'ordre des rongeurs qui comptent le plus d'espèces, presque 1800.
Notre ordre, les primates, compte lui "seulement" 500 espèces (j'aurais dit une dizaine avant qu'on me l'apprenne).

Source: un mec super intéressant avec un t-shirt rouge au MNHN

a écrit : Pour l'anecdote, on peut transposer ça à tout, l'humain artificialise tout, on a commencé par l'élevage, puis l'agriculture, puis l'énergie, le transport, le social, et on bosse même sur l'intelligence artificielle...
On essaie de contrôler la nature à notre avantage, et on y arrive
pas trop mal en vrai. Le problème, c'est qu'on a encore énormément de mal à se préoccuper des conséquences.
Et le pire c'est que c'est logique, es ce que les animaux se préoccupent des conséquences de leurs actes? Non. Donc tant que nous nous comporteront comme des animaux, rien de changera, on restera des gros c...
Hier encore, y'a mon chat qui a chié juste à coté du bac (c'est un chat, il est excusable)... c'est comme l'abruti qui est pas foutu de mettre ses ordures dans la bonne poubelle (lui n'est pas excusable, c'est juste un abruti parce qu'il sait qu'il peut le faire mais il s'en fout)! ^^
Afficher tout
J ai pas re vérifié mais il me semble que l agriculture est antérieur à l élevage

a écrit : Clairement. Marre de tout ces moutons qui disent "merci" et "s'il-vous-plaît" ! Qu'est-ce qu'ils en savent si ça me plaît ? Non, ça ne me plaît pas ! C'est comme "bonjour", qu'est-ce que c'est que cet injonction à passer une bonne journée ? Et si j'ai envie d'avoir une journée pourrie ? J'ai le droit de choisir de passer une mauvaise journée si j'en ai envie, non mais ho ! Afficher tout Mmmh.. à chaque fois que tu t'exprimes c'est pour dire que tu n'es pas d'accord, montrer ton côté exceptionnel et unique.. t'es trop fort. Au final toi tu fais partie de cette race sauvage indomptable quoi qu'on fasse. Tu n'as aucun risque de te soumettre (d'où ton coté exceptionnel).
On commence les expéditions sur Mars très bientôt, penses-y car pour l'instant sir Terre on dit encore bonjour, merci et au revoir.

Je ne suis pas vraiment d'accord avec la rajout à la fin de l'anecdote.. La biomasse n'est pas un chiffre, et encore moins caractéristique d'une quelconque somme.
La biomasse c'est juste la masse de matières vivante. Après on distingue cette matière vivante comme on veut. (Animale, végétale, ou en sous groupe espèce animale etc)

a écrit : Clairement. Marre de tout ces moutons qui disent "merci" et "s'il-vous-plaît" ! Qu'est-ce qu'ils en savent si ça me plaît ? Non, ça ne me plaît pas ! C'est comme "bonjour", qu'est-ce que c'est que cet injonction à passer une bonne journée ? Et si j'ai envie d'avoir une journée pourrie ? J'ai le droit de choisir de passer une mauvaise journée si j'en ai envie, non mais ho ! Afficher tout Pfff... Et "au revoir", ça te parle ou ça te dérange aussi ?

a écrit : 11h02, ça fait pas un peu tôt pour être déjà bourré? Probablement encore bourré de la veille

En complément de ce ratio, et pour avoir une idée de ce que cela implique, il est nécessaire de savoir que les effectifs (pas question de ratio ou de biomasse) des populations sauvages de tous les groupes animaux est en chute libre depuis les années 70 (date des premières mesures fiables et globales) : -60% des animaux vertébrés (amphibiens, mammifères, oiseaux..), et jusqu'à -80% pour ceux inféodés à l'eau douce. Même si les chiffres sont approximatifs, la tendance est très claire...
Et il serait temps de faire le lien avec cette anecdote : nous gaspillons 70% des terres agricoles (directement ou indirectement) pour l'élevage qui ne produit que 30% des protéines et 15% des calories consommées dans le monde. Cela oblige l'agriculture à pousser les rendements, augmenter les surfaces et multiplier les utilisations d'amendements ou des pesticides variés. Sans parler des émissions de gaz a effet de serre.. bref, il serait temps pour nous, citoyens informés et éduqués, d'ouvrir les yeux sur nos habitudes alimentaires (je vais me faire lincher mais bon.. je pense que c'est un rappel nécessaire).

a écrit : la religion n'a pas pour but de défendre l'humanité ou la planète. Elle n'a pour seul but que de consolider son pouvoir, en nous privant d'une partie de notre plaisir de vivre, ceci grâce aux interdits sexuels ou alimentaires qu'elle promulgue. Une religion impliquant des interdits écologiques nous prive d'une partie de nos plaisirs également. Les interdits alimentaires et sexuels répondent ou répondirent à des nécessités.

Si les humains ont en leur quasi totalité et depuis l'aube des temps..des religions..ça doit bien être un peu utile..et même génèrer du plaisir!

a écrit : Pfff... Et "au revoir", ça te parle ou ça te dérange aussi ? Disons que quelqu'un qui m'a dit "bonjour", puis "s"il-vous-plait", le revoir est sans doute la dernière chose dont j'ai envie !

a écrit : Disons que quelqu'un qui m'a dit "bonjour", puis "s"il-vous-plait", le revoir est sans doute la dernière chose dont j'ai envie ! Rien de plus chiant que quelqu’un de poli juste pour se faire bien voir. Que des hypocrites.

a écrit : "OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII !
Arrêter d'élever des animaux ça n'a rien d'écolooooooo !
Et puis si on ne les élève pas, ça veut dire qu'ils vont mourir !
Au moins grâce à l'élevage, ils sont vivaaaaants !
Et blablabla, et blablabliii !"
"Oui mais tu comprends si on arrête de manger des animaux on risque de couper définitivement le lien entre les humains et les autres formes de vie sur terre bla bla bli bla bla bla"

a écrit : ouais, ça commence comme ça et tu finis par les retrouver en train de squatter ton plumard ^^ (mes chats peuvent sortir librement je précise mais bon, "comprenez, dehors, fait froid quoi...) Nourris les un peu plus et tu equilibreras les biomasses !

a écrit : Pour l'anecdote, on peut transposer ça à tout, l'humain artificialise tout, on a commencé par l'élevage, puis l'agriculture, puis l'énergie, le transport, le social, et on bosse même sur l'intelligence artificielle...
On essaie de contrôler la nature à notre avantage, et on y arrive
pas trop mal en vrai. Le problème, c'est qu'on a encore énormément de mal à se préoccuper des conséquences.
Et le pire c'est que c'est logique, es ce que les animaux se préoccupent des conséquences de leurs actes? Non. Donc tant que nous nous comporteront comme des animaux, rien de changera, on restera des gros c...
Hier encore, y'a mon chat qui a chié juste à coté du bac (c'est un chat, il est excusable)... c'est comme l'abruti qui est pas foutu de mettre ses ordures dans la bonne poubelle (lui n'est pas excusable, c'est juste un abruti parce qu'il sait qu'il peut le faire mais il s'en fout)! ^^
Afficher tout
Oui mais tout de même : to chat savait déjà depuis belle lurette qu’il faut ch... dans le bac et l’a pas fait délibérément...alors de 2 choses l’une : le bac était trop crade pour lui et c’est toi qui a deconné, soit ton chat fait un caca boudin et dans ce cas je ne suis pas d’accord avec ton chat