On fit un exemple d'une truie assassine devant ses congénères

Proposé par
le
dans

En 1386, une truie fut jugée à Falaise, en Normandie, pour avoir tué et dévoré un nourrisson. Elle fut condamnée à mort, emprisonnée pendant neuf jours et eut droit à un avocat. Le jour de l'exécution, on l'habilla en homme et on convia d'autres porcs à regarder son supplice, pour montrer l'exemple.


Commentaires préférés (3)

Ce que j’adore avec un SCMB, c’est que même en étant membre depuis 2012 j’arrive encore à être surpris :-D

"Au Moyen Age, l’animal était considéré comme un être responsable de ses actes et, sur trois siècles, on recense une centaine de procès d’animaux"

Les animaux étaient donc mieux considérés qu'ils ne le sont aujourd'hui et c'est là que l'anecdote est insolite.

Pour le reste, les cochons mangent de tout depuis longtemps et continue à le faire encore aujourd'hui.
www.20minutes.fr/insolite/1014875-20121002-etats-unis-fermier-mange-cochons-oregon

L'anecdote peut faire penser à un acte stupide fait par des idiots.
Alors qu'en fait c'est l'inverse.

Au moyen âge se pose la question du droit des animaux (déjà).
Pour faire simple et résumer le tout, animaux et humains se côtoient tout les jours durant cette période. On vit avec les animaux qui sont dans les rues, jardins ou même abrités dans une autre pièce de la maison.
Or la question que se sont posés les gens est la suivante : si nous, humains, suivons des règles et sommes responsables devant nos fautes, qu'en est il des animaux ? Sont ils responsables ?

De grands débats ont eu lieu et on s'est accordé pour dire que les animaux avaient une âme et étaient responsables de leurs actes.
Ils avaient le droit à un avocat, à une enquête et à leur propre livre de droit.

C'était balaise, ils avaient même des jurisprudences et tout le tralala.
En bref, c'est bien plus qu'une croyance stupide mais une vraie réflexion sur la place des animaux dans notre société.
Donc selon cette logique si un animal tue une personne, une enquête s'enclenche comme pour un humain.
Ainsi on peut aboutir à sa culpabilité, non lieu ou innocence.

Mais la logique est la même si un humain tue un animal ou bien que l'humain manipule l'animal pour tuer un humain ! Dans ce cas l'animal sera acquitté mais l'humain devra répondre de manipulation.
C'est un peu comme si aujourd'hui abandonné un chien sur la route, attaché à un arbre, était jugé comme une tentative de meurtre et maltraitance.

Ce n'est en rien stupide quand on sait qu'aujourd'hui les animaux sont considérés comme des objets (dépourvu d'âme et de conscience d'après notre justice en gros).

Le sujet est hyper riche et profond, hélas peu de document ont survécu au temps. Mais je vous conseille fortement d'aller lire plus sur le sujet. C'est très recherché et poussé contrairement à ce qu'on pourrait penser.


Tous les commentaires (55)

Ce que j’adore avec un SCMB, c’est que même en étant membre depuis 2012 j’arrive encore à être surpris :-D

"Au Moyen Age, l’animal était considéré comme un être responsable de ses actes et, sur trois siècles, on recense une centaine de procès d’animaux"

Les animaux étaient donc mieux considérés qu'ils ne le sont aujourd'hui et c'est là que l'anecdote est insolite.

Pour le reste, les cochons mangent de tout depuis longtemps et continue à le faire encore aujourd'hui.
www.20minutes.fr/insolite/1014875-20121002-etats-unis-fermier-mange-cochons-oregon

Tellement de questions qui restent sans réponses..
A quoi ressemble une truie déguisée en homme ? D'ailleurs pourquoi en homme alors que c'est une truie ?
Est ce que le boudin est meilleur si la truie a été déguisée avant d'être tuée ?
Est ce que le boudin avait un petit arrière goût de nourrisson ?

Si elle est déjà pendu c'est pratique pour avoir le jambon. Si elle va au bûcher, jambon fumé.

L'anecdote peut faire penser à un acte stupide fait par des idiots.
Alors qu'en fait c'est l'inverse.

Au moyen âge se pose la question du droit des animaux (déjà).
Pour faire simple et résumer le tout, animaux et humains se côtoient tout les jours durant cette période. On vit avec les animaux qui sont dans les rues, jardins ou même abrités dans une autre pièce de la maison.
Or la question que se sont posés les gens est la suivante : si nous, humains, suivons des règles et sommes responsables devant nos fautes, qu'en est il des animaux ? Sont ils responsables ?

De grands débats ont eu lieu et on s'est accordé pour dire que les animaux avaient une âme et étaient responsables de leurs actes.
Ils avaient le droit à un avocat, à une enquête et à leur propre livre de droit.

C'était balaise, ils avaient même des jurisprudences et tout le tralala.
En bref, c'est bien plus qu'une croyance stupide mais une vraie réflexion sur la place des animaux dans notre société.
Donc selon cette logique si un animal tue une personne, une enquête s'enclenche comme pour un humain.
Ainsi on peut aboutir à sa culpabilité, non lieu ou innocence.

Mais la logique est la même si un humain tue un animal ou bien que l'humain manipule l'animal pour tuer un humain ! Dans ce cas l'animal sera acquitté mais l'humain devra répondre de manipulation.
C'est un peu comme si aujourd'hui abandonné un chien sur la route, attaché à un arbre, était jugé comme une tentative de meurtre et maltraitance.

Ce n'est en rien stupide quand on sait qu'aujourd'hui les animaux sont considérés comme des objets (dépourvu d'âme et de conscience d'après notre justice en gros).

Le sujet est hyper riche et profond, hélas peu de document ont survécu au temps. Mais je vous conseille fortement d'aller lire plus sur le sujet. C'est très recherché et poussé contrairement à ce qu'on pourrait penser.

Certe mieux "considerer" mais l'animal dans sa globalité n'a jamais été l'egal de l'Homme...
De part le fait que l'animal en question, n'aurait pas eu le Droit de se faire défendre si sa vie était en danger (ex: refusant d'aller à l'abattoir).

Regarder de nos jours un chien qui attaque son maitre qui le bat pour défendre sa vie sera euthanasier sans sommation dans la plupart des cas, ou un(e) gamin(e) qui se fait mutiler parce qu'il (et c'est inportant de le savoir) lui a fait mal ou bien l'a cherché pour x raisons sera dans ses cas euthanasier, et encore quand il n'est pas battu à Mort, Electrocuter, trainer attacher a une voiture, ou jeter du toit d'un immeuble, (oui ça existe même en France de nos Jours) Pourtant il aurait Droit à ce fameux procès)
La legitime defense ne s'applique pas au animaux malheureusement même pour un Co**ard qui maltraite son animal.
Dans le cas d'un chien il n'est pas égal de l'Homme car considerer comme une arme.
Mais bon c'est bien beau de defendre nos Amis les toutoux quand à coter ont mange de la viande.

a écrit : L'anecdote peut faire penser à un acte stupide fait par des idiots.
Alors qu'en fait c'est l'inverse.

Au moyen âge se pose la question du droit des animaux (déjà).
Pour faire simple et résumer le tout, animaux et humains se côtoient tout les jours durant cette période.
On vit avec les animaux qui sont dans les rues, jardins ou même abrités dans une autre pièce de la maison.
Or la question que se sont posés les gens est la suivante : si nous, humains, suivons des règles et sommes responsables devant nos fautes, qu'en est il des animaux ? Sont ils responsables ?

De grands débats ont eu lieu et on s'est accordé pour dire que les animaux avaient une âme et étaient responsables de leurs actes.
Ils avaient le droit à un avocat, à une enquête et à leur propre livre de droit.

C'était balaise, ils avaient même des jurisprudences et tout le tralala.
En bref, c'est bien plus qu'une croyance stupide mais une vraie réflexion sur la place des animaux dans notre société.
Donc selon cette logique si un animal tue une personne, une enquête s'enclenche comme pour un humain.
Ainsi on peut aboutir à sa culpabilité, non lieu ou innocence.

Mais la logique est la même si un humain tue un animal ou bien que l'humain manipule l'animal pour tuer un humain ! Dans ce cas l'animal sera acquitté mais l'humain devra répondre de manipulation.
C'est un peu comme si aujourd'hui abandonné un chien sur la route, attaché à un arbre, était jugé comme une tentative de meurtre et maltraitance.

Ce n'est en rien stupide quand on sait qu'aujourd'hui les animaux sont considérés comme des objets (dépourvu d'âme et de conscience d'après notre justice en gros).

Le sujet est hyper riche et profond, hélas peu de document ont survécu au temps. Mais je vous conseille fortement d'aller lire plus sur le sujet. C'est très recherché et poussé contrairement à ce qu'on pourrait penser.
Afficher tout
Allez, on a un peu évolué tout de même.
Ce sont maintenant des êtres vivants doués de sensibilité et non plus des biens matériels depuis l'ajout en 2015 de l'article 515-14 au code civil.
Ah on me dit dans l'oreillette que la condition animale n'a pas évolué d'un iota depuis cette loi...

On aurait peut-être aussi dû se demander comment les parents avaient assuré la surveillance de ce pauvre nourrisson, avant d'accuser la truie.

a écrit : Allez, on a un peu évolué tout de même.
Ce sont maintenant des êtres vivants doués de sensibilité et non plus des biens matériels depuis l'ajout en 2015 de l'article 515-14 au code civil.
Ah on me dit dans l'oreillette que la condition animale n'a pas évolué d'un iota depuis cette loi...
Ah je n'ai pas suivi ce changement de catégorie. Merci pour l'information

a écrit : Certe mieux "considerer" mais l'animal dans sa globalité n'a jamais été l'egal de l'Homme...
De part le fait que l'animal en question, n'aurait pas eu le Droit de se faire défendre si sa vie était en danger (ex: refusant d'aller à l'abattoir).

Regarde
r de nos jours un chien qui attaque son maitre qui le bat pour défendre sa vie sera euthanasier sans sommation dans la plupart des cas, ou un(e) gamin(e) qui se fait mutiler parce qu'il (et c'est inportant de le savoir) lui a fait mal ou bien l'a cherché pour x raisons sera dans ses cas euthanasier, et encore quand il n'est pas battu à Mort, Electrocuter, trainer attacher a une voiture, ou jeter du toit d'un immeuble, (oui ça existe même en France de nos Jours) Pourtant il aurait Droit à ce fameux procès)
La legitime defense ne s'applique pas au animaux malheureusement même pour un Co**ard qui maltraite son animal.
Dans le cas d'un chien il n'est pas égal de l'Homme car considerer comme une arme.
Mais bon c'est bien beau de defendre nos Amis les toutoux quand à coter ont mange de la viande.
Afficher tout
Perso, si manger du chien ou du chat faisait partie de notre culture occidentale, j'en mangerais sans problème.
On peut même aimer ces lapins ou même ces poules et pourtant les manger à la fin.
Je t'assure que l'éleveur adore ces bêtes même si à la fin elles finissent en viande.
Le vrai problème, c'est comment les bêtes sont traitées durant leur vie et comment elles sont tuées. On peut aimer la viande et être contre la torture animale.

a écrit : Certe mieux "considerer" mais l'animal dans sa globalité n'a jamais été l'egal de l'Homme...
De part le fait que l'animal en question, n'aurait pas eu le Droit de se faire défendre si sa vie était en danger (ex: refusant d'aller à l'abattoir).

Regarde
r de nos jours un chien qui attaque son maitre qui le bat pour défendre sa vie sera euthanasier sans sommation dans la plupart des cas, ou un(e) gamin(e) qui se fait mutiler parce qu'il (et c'est inportant de le savoir) lui a fait mal ou bien l'a cherché pour x raisons sera dans ses cas euthanasier, et encore quand il n'est pas battu à Mort, Electrocuter, trainer attacher a une voiture, ou jeter du toit d'un immeuble, (oui ça existe même en France de nos Jours) Pourtant il aurait Droit à ce fameux procès)
La legitime defense ne s'applique pas au animaux malheureusement même pour un Co**ard qui maltraite son animal.
Dans le cas d'un chien il n'est pas égal de l'Homme car considerer comme une arme.
Mais bon c'est bien beau de defendre nos Amis les toutoux quand à coter ont mange de la viande.
Afficher tout
Je te cite : "C'est bien beau de défendre nos amis les chiens quand à côté on mange de la viande" ?
Tu peux développer ? Je ne vois pas bien ce qui empêcherait d'aimer son chien et de savourer une côte de boeuf.

a écrit : Certe mieux "considerer" mais l'animal dans sa globalité n'a jamais été l'egal de l'Homme...
De part le fait que l'animal en question, n'aurait pas eu le Droit de se faire défendre si sa vie était en danger (ex: refusant d'aller à l'abattoir).

Regarde
r de nos jours un chien qui attaque son maitre qui le bat pour défendre sa vie sera euthanasier sans sommation dans la plupart des cas, ou un(e) gamin(e) qui se fait mutiler parce qu'il (et c'est inportant de le savoir) lui a fait mal ou bien l'a cherché pour x raisons sera dans ses cas euthanasier, et encore quand il n'est pas battu à Mort, Electrocuter, trainer attacher a une voiture, ou jeter du toit d'un immeuble, (oui ça existe même en France de nos Jours) Pourtant il aurait Droit à ce fameux procès)
La legitime defense ne s'applique pas au animaux malheureusement même pour un Co**ard qui maltraite son animal.
Dans le cas d'un chien il n'est pas égal de l'Homme car considerer comme une arme.
Mais bon c'est bien beau de defendre nos Amis les toutoux quand à coter ont mange de la viande.
Afficher tout
Pour l'euthanasie sans sommations, c'est plus compliqué que ça, oui, un chien qui attaque un humain sera euthanasié dans 90% des cas mais il y aura quand même une enquête et le propriétaire dudit chien risque presque toujours lui aussi des ennuis car il en est responsable, autant qu'un conducteur est responsable de l'état de sa voiture.

Un exemple: Un jour, le chien de mes parents a méchement attaqué un gars qui longeait la propriété, le mec avait un bout de viande en moins a la jambe quand même.
Les flics et les pompiers ont débarqué, la femme de la victime exigeait que le chien soit piqué mais...
Après avoir démêlé les faits, les gendarmes se sont aperçu que le chien avait des petits pas loin, que le mec fouillait notre haie à proximité des chiots pour chercher des balles de golf (mes parents habitent juste à coté d'un practice), que le chien s'est donc logiquement montré menaçant, que le mec a donc logiquement eu peur et lui a cogné dessus avec un club de golf et c'est là que le chien a attaqué.
Donc, il y a eu enquête, le chien a été acquitté, mes parents n'ont rien eu, l'assurance a remboursé le bout de viande perdue^^ et les flics ont même demandé à mes parents s'ils voulaient porter plainte contre le mec pour violation de propriété privée et violence sur animaux, car c'est lui qui, involontairement, a déclenché tout le merd... (ils ne l'ont pas fait)
Cela dit, mes parents ont eu la ferme demande des autorités de, soit clôturer, soit coller une muselière au chien parce qu'un chien qui a déjà viandé un humain a de fortes chances de recommencer un jour (ils ont clôturé)
Cette histoire aurait très bien pu se terminer devant un tribunal et le chien avoir ainsi une défense officielle, comme dans le cas de l'anecdote, donc ce que tu dit n'est pas tout à fait vrai, bien que ce ne soit pas tout à fait faux non plus. ;)

Tout ça pour dire que si on euthanasie un animal, on cherchera avant de savoir s'il est vraiment dangereux où pas, tout du moins en théorie.

a écrit : Je te cite : "C'est bien beau de défendre nos amis les chiens quand à côté on mange de la viande" ?
Tu peux développer ? Je ne vois pas bien ce qui empêcherait d'aimer son chien et de savourer une côte de boeuf.
Ca ne te dérangerait donc pas que je mange ton chien ?

a écrit : Certe mieux "considerer" mais l'animal dans sa globalité n'a jamais été l'egal de l'Homme...
De part le fait que l'animal en question, n'aurait pas eu le Droit de se faire défendre si sa vie était en danger (ex: refusant d'aller à l'abattoir).

Regarde
r de nos jours un chien qui attaque son maitre qui le bat pour défendre sa vie sera euthanasier sans sommation dans la plupart des cas, ou un(e) gamin(e) qui se fait mutiler parce qu'il (et c'est inportant de le savoir) lui a fait mal ou bien l'a cherché pour x raisons sera dans ses cas euthanasier, et encore quand il n'est pas battu à Mort, Electrocuter, trainer attacher a une voiture, ou jeter du toit d'un immeuble, (oui ça existe même en France de nos Jours) Pourtant il aurait Droit à ce fameux procès)
La legitime defense ne s'applique pas au animaux malheureusement même pour un Co**ard qui maltraite son animal.
Dans le cas d'un chien il n'est pas égal de l'Homme car considerer comme une arme.
Mais bon c'est bien beau de defendre nos Amis les toutoux quand à coter ont mange de la viande.
Afficher tout
On ne pique pas les chiens ayant attaqué l'Homme par répression ou vengeance, on les pique parce qu'une fois franchis le pas il risque de recommencer. Tout simplement.

Apres tu peux soutenir que la sécurité de l'Homme ne vaut pas la mort d'un animal. Mais je te laisse l'expliquer aux parents dont l'enfant s'est fait bouffer le visage par un chien récidiviste, circonstances atténuantes ou pas.

a écrit : Ca ne te dérangerait donc pas que je mange ton chien ? (je répond à sa place avec mon point de vue)
Ben, essaie, mais tu risque de te prendre mon poing dans la figure. C'est que je l'aime, mon chien, par contre le cochon qui est dans ma barquette de jambon je le connaissais pas, tu peux y aller! ^^

a écrit : "Au Moyen Age, l’animal était considéré comme un être responsable de ses actes et, sur trois siècles, on recense une centaine de procès d’animaux"

Les animaux étaient donc mieux considérés qu'ils ne le sont aujourd'hui et c'est là que l'anecdote est insolite.

Pour le reste, les cochons mangent de tout depuis longtemps et continue à le faire encore aujourd'hui.
www.20minutes.fr/insolite/1014875-20121002-etats-unis-fermier-mange-cochons-oregon
Afficher tout
Tellement bien considéré que énormément de chat on été cramé pour « sorcelleries » et ce qui a également aidé à propager la peste vu qu’il restait très peu de chat pour chasser le rat.

a écrit : Pour l'euthanasie sans sommations, c'est plus compliqué que ça, oui, un chien qui attaque un humain sera euthanasié dans 90% des cas mais il y aura quand même une enquête et le propriétaire dudit chien risque presque toujours lui aussi des ennuis car il en est responsable, autant qu'un conducteur est responsable de l'état de sa voiture.

Un exemple: Un jour, le chien de mes parents a méchement attaqué un gars qui longeait la propriété, le mec avait un bout de viande en moins a la jambe quand même.
Les flics et les pompiers ont débarqué, la femme de la victime exigeait que le chien soit piqué mais...
Après avoir démêlé les faits, les gendarmes se sont aperçu que le chien avait des petits pas loin, que le mec fouillait notre haie à proximité des chiots pour chercher des balles de golf (mes parents habitent juste à coté d'un practice), que le chien s'est donc logiquement montré menaçant, que le mec a donc logiquement eu peur et lui a cogné dessus avec un club de golf et c'est là que le chien a attaqué.
Donc, il y a eu enquête, le chien a été acquitté, mes parents n'ont rien eu, l'assurance a remboursé le bout de viande perdue^^ et les flics ont même demandé à mes parents s'ils voulaient porter plainte contre le mec pour violation de propriété privée et violence sur animaux, car c'est lui qui, involontairement, a déclenché tout le merd... (ils ne l'ont pas fait)
Cela dit, mes parents ont eu la ferme demande des autorités de, soit clôturer, soit coller une muselière au chien parce qu'un chien qui a déjà viandé un humain a de fortes chances de recommencer un jour (ils ont clôturé)
Cette histoire aurait très bien pu se terminer devant un tribunal et le chien avoir ainsi une défense officielle, comme dans le cas de l'anecdote, donc ce que tu dit n'est pas tout à fait vrai, bien que ce ne soit pas tout à fait faux non plus. ;)

Tout ça pour dire que si on euthanasie un animal, on cherchera avant de savoir s'il est vraiment dangereux où pas, tout du moins en théorie.
Afficher tout
Je pense que tous les animaux n'ont pas eu cette chance, car généralement la victime va faire justice sois même...

a écrit : Tellement bien considéré que énormément de chat on été cramé pour « sorcelleries » et ce qui a également aidé à propager la peste vu qu’il restait très peu de chat pour chasser le rat. Faux.

Le chat comme animale de sorcière c'est surtout à la renaissance.

Pour preuve le chat était aimé par les soldats français. En effet les anglais mettaient des rats dans les camps français pour manger les cordes des arbalètes. Et les chats mangeait les rats.

Beaucoup de clichés du moyen âge sont en fait durant la renaissance, comme l'inquisition espagnole.

Après expertise du psy, il semblerait qu'elle ait plaidé le crime passionnel en affirmant, preuve à l'appui, que l'arrivée du bébé aurait été compromettante pour sa place privilégiée dans la famille. Elle aurait été chopée après s'être confiée chez le curé en affirmant qu'elle regrettait son geste car le nourrisson n'était pas mûr et qu'elle aurait préféré une viande plus fraiche...

Il faudrait dire plutôt "devoré et et tuer" que "tuer et devorer" car la cochonne a tuer le nourisson en le devorant et non le contraire