On trouve de tout dans les pharmacies américaines

Proposé par
le
dans

Aux Etats-Unis, les pharmacies sont de véritables petits supermarchés. On y trouve de tout : nourriture, alcools, cigarettes, produits de beauté, gadgets et bien sûr médicaments. Ce phénomène viendrait des temps reculés où la pharmacie (drugstore) était souvent la seule boutique du coin.

Il n'y avait souvent aucun autre commerçant à des dizaines de kilomètres à la ronde à l'époque de la conquête de l'ouest, donc il était logique de pouvoir trouver dans les drugstores tout ce dont on avait besoin pour survivre, sauf peut-être les armes à feu et les explosifs, et le concept est resté jusqu'à nos jours où de grands groupes commerciaux les possèdent quasiment toutes.


Tous les commentaires (74)

Vaste problème que les pharmacies (et pharmaciens) en France et leur avenir... Nos pharmaciens sont eux mêmes très pessimistes sur l'avenir de la profession. Il y a guère dans le monde que le Japon qui demande comme nous 6 années d'études supérieures ; on est plutôt partout dans les deux ou trois ans.
Du coup on a des pharmaciens super-compétents, certes, du service et de la proximité (12 officines pour 10 000 habitants) ; mais des officines à monopole, et des fermetures partout à grande échelle.
On parle aujourd'hui des drugstores américains, mais nos grandes "parapharmacies" leurs ressemblent de plus en plus ! Gérées par un pharmacien (comme aux USA mais pas la même qualif et pas le même salaire), des produits à ne ne plus savoir qu'en faire, et un comptoir spécifique pour les prescriptions médicales... La différence joue dans certains produits pharmaceutiques auxquels on accède seulement avec ordonnances médicales en France, et pas là bas (vous les trouvez dans les rayons).
On peut aussi parler des achats sur internet possibles presque partout, avec prescriptions médicales scannées : système interdit encore en France, mais pour combien de temps ?
Qui a raison ? Je n'en sais rien... Mais nos pharmacies, telles que nous les connaissons aujourd'hui, sont très certainement en train de vivre leur dernières années.

a écrit : Pour la fin de l'anecdote, en France le propriétaire d'une pharmacie est obligatoirement un pharmacien et il doit obligatoirement y travailler. Cela empêche les groupes de grandes distribution de récupérer ce domaine particulier du commerce. C'est un des derniers monopoles avec les bureaux de tabac. C�39;est pour cela que Leclerc nous abreuve de ses pubs absolument odieuses sur les "méchants pharmaciens en officine qui vendent des médicaments trop chers alors qu'en super marché ça le serait moins" Afficher tout Houla!!! Vue la fin de ton commentaire tu dois être pharmacien ou en étude de pharmacie...

a écrit : Pour la fin de l'anecdote, en France le propriétaire d'une pharmacie est obligatoirement un pharmacien et il doit obligatoirement y travailler. Cela empêche les groupes de grandes distribution de récupérer ce domaine particulier du commerce. C'est un des derniers monopoles avec les bureaux de tabac. C�39;est pour cela que Leclerc nous abreuve de ses pubs absolument odieuses sur les "méchants pharmaciens en officine qui vendent des médicaments trop chers alors qu'en super marché ça le serait moins" Afficher tout Je ne vois pas ce qu'il y a d'ignoble à vouloir vendre des médicaments moins chers. En France, le prix des médicaments est fixé par accord entre les groupes pharmaceutiques et la sécurité sociale, ce qui amène parfois à des différences de prix non négligeables comparés à nos voisins européens (ne serait-ce que pour les génériques qui sont beaucoup moins chers au Royaume-Unis, sans parler des traitement anti cancer ou autres qui sont vraiment hors de prix en France).
Si des groupes comme Leclerc avaient la possibilité de vendre des médicaments, la quantité de produits achetés permettrait de faire baisser les coûts (il est bien plus facile de négocier entre deux géants de la consommation...).
Et pour répondre à ThibaudClaude, je ne pense pas qu'un simple vendeur serait embauché à la place d'un pharmacien, ils ne sont pas stupides à ce point là... d'ailleurs c'est dit dans leur pubs ;)

a écrit : Je ne vois pas ce qu'il y a d'ignoble à vouloir vendre des médicaments moins chers. En France, le prix des médicaments est fixé par accord entre les groupes pharmaceutiques et la sécurité sociale, ce qui amène parfois à des différences de prix non négligeables comparés à nos voisins européens (ne serait-ce que pour les génériques qui sont beaucoup moins chers au Royaume-Unis, sans parler des traitement anti cancer ou autres qui sont vraiment hors de prix en France).
Si des groupes comme Leclerc avaient la possibilité de vendre des médicaments, la quantité de produits achetés permettrait de faire baisser les coûts (il est bien plus facile de négocier entre deux géants de la consommation...).
Et pour répondre à ThibaudClaude, je ne pense pas qu'un simple vendeur serait embauché à la place d'un pharmacien, ils ne sont pas stupides à ce point là... d'ailleurs c'est dit dans leur pubs ;)
Afficher tout
La France est un des pays où les médocs sont les moins chers.
Et ça comprends bien sûr les anti cancéreux.
Il faut faire attention avec les comparaisons de prix qui se base sur le prix enregistré et non sur le prix réellement payé.

Ensuite, les anti-cancéreux vont coûter de plus en plus cher car au lieu d'avoir des traitements commun à tous nous aurons de plus en plus des traitements spécifiques pour tel type de sous population (portant tel gêne...)....(donc plus cher à produire ....)

D autre part les prix sont fixés pas le CEESP une branche de la Haute Autorité de Santé (et donc de notre ministère)

Croire que les labos ont tout pouvoir est faux.
Quand un prix est fixé, il y a eu des discussions (qui a dit de marchand de tapis lol) entre le ministère et le labo.

Mais quel que soit le prix L'Etat français est toujours gagnant.

le prix fixé est toujours un prix maxi.
Pour certains traitements il y a des rabais en fonction du nb d'unité vendu....
Autre exemple pour qu'un anti cancéreux soit utilisé à l'hôpital il faut qu'il soit sur la liste en sus. Des lors, pour y apparaître les labo baissent les prix.

Pour les génériques, les pharmaciens touchent une commmision de la part de l'Etat pour leur vente.
C'est pour cela que des fois, à prix équivalent le pharmacien ne veut pas vous vendre le princeps.

L'anecdote me fait penser aux drogueries, que l'on trouvait beaucoup en France à une époque, et qui ont aujourd'hui presque complètement disparu. C'était en fait des bazars où on achetait des produits ménagers, de la quincaillerie..J'y allais quand j'étais gosse pour des idées cadeaux et acheter des pétards pour la fête du village.

a écrit : En France, le dimanche, il y a toujours une pharmacie d'ouverte dans un secteur déterminé. Sinon je rejoins aussi les autres, au Quebec c'est aussi vendu à l'unité dans une boite standardisée. Oui c'est vrai. C'est ouvert le dimanche entre 10 et 11h pour rouvrir entre 14 et 15h.

a écrit : A propos de ce que tu racontes j'ajouterais que l'année dernière il y a eu plusieurs milliers de décès dus à des médicaments contenant des opiacés aux states. Et ceci à cause du lobbyng d'un groupe devenu milliardaire depuis (le nom ??) qui a pu agir en toute impunité à coup de prospectus faisant l'apologie des antidouleurs, souvent bien trop puissants pour certaines pathologies.
Des fois c'est cool de ne capter que France culture dans ma voiture, je peux enfin apporter des compléments ;-)
Afficher tout
C'est pas tout à fait cela. L'escalade d'overdoses aux USA est dû au fentanyl en très grande partie. Le fentanyl est un opioïde et pas un opiacé. Il est complètement synthétique et n'est pas dérivé de l'opium. Mais comme l'opium, la morphine ou l'héroïne, il se fixe sur les récepteurs opiacés.
C'est un médicament à l'origine. Très efficace c'est l'antidouleur le plus prescrit dans le monde: douleurs post-op par exemple. Une quantité de 2 mg (pas 2 g) suffit à tuer un homme adulte. On peut aussi en acheter dans la rue aux USA et au Canada, en fabriquer soi-même si on a les précurseurs, ou en acheter directement sur le net, en provenance de Chine.
Le fait est que voir un médecin et acheter des médicaments coûte très cher aux USA, alors quand on a vraiment mal et qu'on roule par sur l'or... le fentanyl c'est tentant.
En Europe, l'Estonie est aussi très touchée par le phénomène.

a écrit : Dans ces magasins / pharmacies US genre Walgreens ou CVS, on y trouve effectivement de tout mais pour les medicaments sur ordonnance il faut s'adresser à un comptoir spécifique où les prescriptions sont préparés par du personnel médical. Il est également courrant de pouvoir consulter sur rendez-vous directement dans la pharmacie où réside un médecin. Les horaires de cette partie du magasin sont plus restrictif que le reste qui est souvent ouvert 24/24. Au prix des médocs dans ce pays, les produits sont délivrées exactement comme spécifié sur l'ordonnance et pas arrondit à la valeur du conditionnement comme en France. Par exemple pour une prescription de 3 gélules par jours pendant 7 jours la pharmacie US (comme dans beaucoup d'autres pays d'ailleurs) donnera 21 gélules alors qu'en France ce sera 2 boites de 20 gélules. C'est ce qui s'appelle faire tourner les labos au frais de la sécu... Afficher tout Totalement d’accord avec la seconde partie de votre commentaire, je n’ai jamais compris cette aberration ! En plus on vient nous dire que les Français sont des gros consommateurs de médocs. Non mais oh’

a écrit : Dans ces magasins / pharmacies US genre Walgreens ou CVS, on y trouve effectivement de tout mais pour les medicaments sur ordonnance il faut s'adresser à un comptoir spécifique où les prescriptions sont préparés par du personnel médical. Il est également courrant de pouvoir consulter sur rendez-vous directement dans la pharmacie où réside un médecin. Les horaires de cette partie du magasin sont plus restrictif que le reste qui est souvent ouvert 24/24. Au prix des médocs dans ce pays, les produits sont délivrées exactement comme spécifié sur l'ordonnance et pas arrondit à la valeur du conditionnement comme en France. Par exemple pour une prescription de 3 gélules par jours pendant 7 jours la pharmacie US (comme dans beaucoup d'autres pays d'ailleurs) donnera 21 gélules alors qu'en France ce sera 2 boites de 20 gélules. C'est ce qui s'appelle faire tourner les labos au frais de la sécu... Afficher tout Le problème de la délivrance à l'unité est plus compliquée qu'il n'y paraît. Délivrer un médicament à l'unité, c'est diminuer la possibilité de le tracer en cas de problèmes. C'est aussi diminuer la possibilité de vérifier qu'il n'y pas une de confusion ou d'arnaque lors de la délivrance.
Il me semble que la grande partie du gaspillage en France vient du non respect du processus Prescription - Délivrance - Observance.
Le médecin prescrit un anti-douleur sans savoir que le patient en a déjà chez lui. Le pharmacien compte à la louche et donne une boîte en trop. Le patient commence le traitement, mais comme ça va un peu mieux, il arrête dès le lendemain. Les douleurs reprennent de plus belle deux jours plus tard. Il retourne chez le médecin. C'est reparti pour un tour...
J'exagère un peu mais ce genre de comportement arrive très fréquemment.
Dernier exemple en date, je suis allé en pharmacie pour un sirop. La prescription indiquait 10 prises de 20ml, la vendeuse a tout de suite pris 2 bouteilles de 250ml. J'ai dû insisté pour qu'elle en repose une. "Mais monsieur, il est remboursé de toute façon. Vous ne la voulez pas au cas où?" Bah, non....

a écrit : Oui c'est vrai. C'est ouvert le dimanche entre 10 et 11h pour rouvrir entre 14 et 15h. Chez moi, c'est ouvert de 17H à 18H30, avec frais supplémentaires pour chaque passage en caisse!

a écrit : Pourquoi odieuses? J'ai pas de parti pris mais si ça permet de payer moins cher, d'autant que les remboursements de la SS ont pas mal diminué.... Odieuses, parce que le fond est faux, la forme de mauvaise foi. Je m'explique : c'est faux parce que comme à chaque fois que la grande distribution veulent conquérir un nouveau domaine, ils vont casser les prix pendant plusieurs années pour tuer tous les petits commerces dans ce secteur. Et une fois le quasi-monopole atteint (à seulement 5 ou 6 grand groupes de distribution, c'est un oligopole), ils remontent les prix. Ça c'est vu dans tous les domaines que couvrent les super marchés et c'est ce qui a tué tant de boulangeries, de boucheries, de papeteries etc.
Ensuite de mauvaise foi, parce que l'acteur se dit pharmacien et se place en victime qui ne peut pas vendre des médicaments moins chers car il ne peut pas en tant qu'employé de Leclerc. Hors si un tel personnage existe, c'est lui qui a pris la décision seul de travailler dans une grande surface en sachant très bien qu'il ne pourrait pas y vendre des médicaments.

a écrit : Il y a une aussi une différence sur les emballages. En Amérique du Nord on a pas cette saleté de notice en papier qui empêche tout le temps de remettre les médicaments comme il faut. Tout est marqué sur l'emballage et sur la boîte. C'est très pratique.
De plus en Amérique du Nord les pharmacies sont ou
verts de 9:00 a 21:00. Même le dimanche, même le lundi. Et rien que ça c'est une énorme différence. Afficher tout
Il y a toujours une pharmacie de garde ouverte 24/7 en France

a écrit : C'est juste que le pharmacien il a fait un minimum d'étude pour vendre ses médicament, et donner des compléments d'informations dessu au cas où le médecins a pas fait correctement son taf.
Alors que moi, j'ai déjà été vendeur en supermarché et mes connaissances en médecine se limitent à peu pr
ès à "mal de crâne -> doliprane" et "mal de gorge -> strepsil"
Et je doute que toutes les grandes surfaces embauchent des pharmaciens Bac +8 pour faire le boulot d'un vender
Afficher tout
Certes, la loi impose qu'une pharmacie soit possédée par un Pharmacien, mais la plupart des gens que l'on voit en caisse sont des Vendeurs en pharmacie, avec un Bac Pro Vente uniquement. Leur connaissances de base sont à peu près les mêmes que n'importe qui. C'est avec les infos sur leur PC, l'expérience,et les directives du ministère de la santé qu'ils vont améliorer leurs conseils.
Il y a aussi des Préparateurs en pharmacie qui auront le même diplôme, avec deux ans de spécialisation.
Je ne suis pas pour trouver des pharmacies en supermarchés, mais ce n'est pas sur les diplômes que la différence se fera.

a écrit : Dans ces magasins / pharmacies US genre Walgreens ou CVS, on y trouve effectivement de tout mais pour les medicaments sur ordonnance il faut s'adresser à un comptoir spécifique où les prescriptions sont préparés par du personnel médical. Il est également courrant de pouvoir consulter sur rendez-vous directement dans la pharmacie où réside un médecin. Les horaires de cette partie du magasin sont plus restrictif que le reste qui est souvent ouvert 24/24. Au prix des médocs dans ce pays, les produits sont délivrées exactement comme spécifié sur l'ordonnance et pas arrondit à la valeur du conditionnement comme en France. Par exemple pour une prescription de 3 gélules par jours pendant 7 jours la pharmacie US (comme dans beaucoup d'autres pays d'ailleurs) donnera 21 gélules alors qu'en France ce sera 2 boites de 20 gélules. C'est ce qui s'appelle faire tourner les labos au frais de la sécu... Afficher tout Et quand t’en as besoin d’une 6 mois plus tard, au lieu de vérifier si il t’en reste, tu retournes acheter 2 boites de 40..

Alors déjà les pharmacies de garde sur paris sont ouvertes de 9h à 20h (c’est les horaires légaux pour une garde de jour à volets ouverts). En campagne vous trouverez surtout des gardes à volets fermés ou le pharmacien se déplace sur appel du commissariat et n’ouvre que pour les vraies urgences (un doliprane a 3h du mat c’est pas une urgence).

Ensuite, l’épidémie d’opiacés aux EU est due non pas au fentanyl (même si un peu quand même) mais à l’oxycontin, antalgiques de synthèse ultra addictif.

Enfin, même si la délivrance a l’unité paraît être une bonne solution, le mieux serait que les médecins prescrivent dans les recommandations, car les conditionnements sont pensés pour ça.
Exemple courant: une boîte d’amoxicilline contient 6 comprimés car la plupart des recommandations sont 1g matin et soir pendant 6 jours, donc 2 boites et 0 gaspillage.
Le soucis c’est quand les médecins prescrivent pour 8 jours, ou bien qu’ils ajoutent inutilement une prise le midi, on se retrouve à devoir délivrer une boîte de plus qui ne sera utilisée qu’à 20%.
Avec la serialisation qui arrive bientôt (chaque boîte aura un datamatrix propre et s’il a déjà été scanné il est impossible de « re-vendre » la boîte), la délivrance a l’unité a été reléguée au second plan

a écrit : Je ne vois pas ce qu'il y a d'ignoble à vouloir vendre des médicaments moins chers. En France, le prix des médicaments est fixé par accord entre les groupes pharmaceutiques et la sécurité sociale, ce qui amène parfois à des différences de prix non négligeables comparés à nos voisins européens (ne serait-ce que pour les génériques qui sont beaucoup moins chers au Royaume-Unis, sans parler des traitement anti cancer ou autres qui sont vraiment hors de prix en France).
Si des groupes comme Leclerc avaient la possibilité de vendre des médicaments, la quantité de produits achetés permettrait de faire baisser les coûts (il est bien plus facile de négocier entre deux géants de la consommation...).
Et pour répondre à ThibaudClaude, je ne pense pas qu'un simple vendeur serait embauché à la place d'un pharmacien, ils ne sont pas stupides à ce point là... d'ailleurs c'est dit dans leur pubs ;)
Afficher tout
Ton commentaire me fait penser que tu as compris beaucoup de choses de travers.
D'abord Les grandes surfaces ne veulent pas vendre des médicaments moins chers, elles veulent récupérer le monopole sur ce domaine. Vendre des médicaments moins cher n'est pas un but en soi mais juste un moyen de se débarrasser de la concurrence.
Ensuite le prix des médicaments discutés avec la sécu permet justement à ceux ci de ne pas être trop élevé (au contraire des États-Unis ou tous les médicaments sont extrêmement onéreux). De même les pharmaciens se voient déjà imposer une fourchette de prix pour les médicaments.
De plus quant à la baisse de prix par rapport aux quantités commandées, c'est vrai... Mais les pharmaciens le savent déjà, c'est pour ça qu'ils font souvent des commandes groupés avec plusieurs autres pharmacies pour faire baisser les prix d'achat sans toucher à celui de la vente

a écrit : Certes, la loi impose qu'une pharmacie soit possédée par un Pharmacien, mais la plupart des gens que l'on voit en caisse sont des Vendeurs en pharmacie, avec un Bac Pro Vente uniquement. Leur connaissances de base sont à peu près les mêmes que n'importe qui. C'est avec les infos sur leur PC, l'expérience,et les directives du ministère de la santé qu'ils vont améliorer leurs conseils.
Il y a aussi des Préparateurs en pharmacie qui auront le même diplôme, avec deux ans de spécialisation.
Je ne suis pas pour trouver des pharmacies en supermarchés, mais ce n'est pas sur les diplômes que la différence se fera.
Afficher tout
Oui, sauf que la présence d'un pharmacien titulaire est obligatoire pendant les heures d'ouverture. En cas d'absence ponctuelle le pharmacien doit être remplacé.
D'ailleurs certaines substances actives ne peuvent être délivrées que par un pharmacien (morphine, méthylphénidate, alprazolam...).

a écrit : Oui c'est vrai. C'est ouvert le dimanche entre 10 et 11h pour rouvrir entre 14 et 15h. N'importe quoi. Comme je l'ai dit il y a toujours une pharmacie de garde ouverte 24H sur 24 et 7 jours sur 7 dans un secteur donné. Alors oui il faut se déplacer jusque là bas, oui il faut payer une compensation pour avoir réveillé le pharmacien afin qu'il te délivre tes médicaments, mais il y a toujours une pharmacie d'ouverte dans les parages à n'importe quelle heure et à n'importe quel jour de l'année en France.

a écrit : J'ai toujours trouvé stupide qu'en France, les médicaments ne soient pas vendus à l'unité comme aux USA.
En terme de consommation, beaucoup de procédés ont démontré leur efficacité dans plusieurs pays et la France ne veut pas s'en inspirer :
- consigne du verre en Allemagne et Benelux

- sac en papier aux USA et en Europe du Nord
- médicament à l'unité aux USA
- produit sans emballage carton inutile type dentifrice en Islande
- etc...
Afficher tout
Cela fait plus de 20 ans que les gouvernements se pose la question de savoir si il faut distribuer les médicaments à l’unité en France. Et à chaque fois, ils arrivent à la même réponse : ça coûtera plus cher que de continuer comme on fait actuellement.

a écrit : Pour la fin de l'anecdote, en France le propriétaire d'une pharmacie est obligatoirement un pharmacien et il doit obligatoirement y travailler. Cela empêche les groupes de grandes distribution de récupérer ce domaine particulier du commerce. C'est un des derniers monopoles avec les bureaux de tabac. C�39;est pour cela que Leclerc nous abreuve de ses pubs absolument odieuses sur les "méchants pharmaciens en officine qui vendent des médicaments trop chers alors qu'en super marché ça le serait moins" Afficher tout D’ailleurs toutes les études montrent que les médicaments en supermarchés ne seraient pas moins chers.