Le Corbusier voulait construire 18 tours de 60 étages au centre de Paris

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Cette vision de la ville héritée du futurisme italien est à vomir.
Dissocier l'architecture de la nature était une grave erreur.

Était-il utile de préciser que le projet n'avait jamais vu le jour?

En plus une grande partie de ses "oeuvres" sont considérés comme monuments historiques. Vivant dans une ville, où malheureusement il a pu s'adonner à ses hideuses créations, je ne peut que constater que: où le Corbusier passe , la beauté et la nature trépasse.


Tous les commentaires (65)

Cette vision de la ville héritée du futurisme italien est à vomir.
Dissocier l'architecture de la nature était une grave erreur.

Quand on voit la bouse sur pilier qui se trouve à Marseille,on ne peut que se réjouir qu’il est changer d’avis

Impressionant et magnifique, j'aurais aimé voir ça.

Était-il utile de préciser que le projet n'avait jamais vu le jour?

On a échappé à quelque chose de magnifique...

a écrit : Cette vision de la ville héritée du futurisme italien est à vomir.
Dissocier l'architecture de la nature était une grave erreur.
Que tu le veuilles ou pas, l'Homme est un animal dénaturé (Vercors)

a écrit : Quand on voit la bouse sur pilier qui se trouve à Marseille,on ne peut que se réjouir qu’il est changer d’avis Ce point de vue n'est pas partagé

a écrit : Ce point de vue n'est pas partagé Fan de Le Corbusier ?

La cité radieuse n'a de radieuse que le nom.

En plus une grande partie de ses "oeuvres" sont considérés comme monuments historiques. Vivant dans une ville, où malheureusement il a pu s'adonner à ses hideuses créations, je ne peut que constater que: où le Corbusier passe , la beauté et la nature trépasse.

a écrit : Quand on voit la bouse sur pilier qui se trouve à Marseille,on ne peut que se réjouir qu’il est changer d’avis il n'a pas changé d'avis, c'est son projet qui a été rejeté...

"l’un des buts premiers de l’architecte était de laisser une place plus importante à la voiture à Paris. Il aura d’ailleurs réussi à faire financer son projet par le fabricant d’avions et d’automobiles Gabriel Voisin, qui donne son nom au plan « Voisin »…"

Autre temps, autre mode de pensée...

Dans les images il y a un coter très.... TRON... Je préfère la tour de Cèdres, ça ne va pas avec la nature de Paris mais tant qu'à faire..

Le fleuron de l’habitat concentrationnaire.

Un chance que ca n'ait jamais vu le jour. Sûrement que je n'y connais rien, mais j'ai toujours trouvé immonde ce qu'il faisait..

a écrit : Était-il utile de préciser que le projet n'avait jamais vu le jour? Il y a eu beaucoup d'autres projets "grandioses" qui n'a jamais vu le jour à Paris. Les autoroutes semblaient être une obsession de beaucoup d'architectes. Il y a même eu des projets qui prévoyaient de bétonner la Seine pour la transformer en autoroute. Nous en avons quand même eu un petit échantillon avec la voie Georges Pompidou.

Oh mon dieu quel soulagement que ça ne se soit pas fait! Ces quartiers de Paris sont si beaux, les immeubles sublimes, ça aurait été une grosse perte.
Le corbusier a révolutionné le logement à une époque où les gens ne pouvaient pas se loger ok mais en dehors de ça, le corbusier, c’est d’une laideur! La chi*sse de l’architecture! Dans le 42, il y en a à Firmigny, c’est la pire chose du departement je crois... ce mec est un escroc, et dire que certains trouvent ça beau...

a écrit : Oh mon dieu quel soulagement que ça ne se soit pas fait! Ces quartiers de Paris sont si beaux, les immeubles sublimes, ça aurait été une grosse perte.
Le corbusier a révolutionné le logement à une époque où les gens ne pouvaient pas se loger ok mais en dehors de ça, le corbusier, c’est d’une laideur! La chi*sse
de l’architecture! Dans le 42, il y en a à Firmigny, c’est la pire chose du departement je crois... ce mec est un escroc, et dire que certains trouvent ça beau... Afficher tout
Puis on a tendance à oublier qu'il a fait un peu de copinage avec les nazis. D'ailleurs ce "Plan voisin" a un petit air de "Germania" à la française.

Le brutalisme à son paroxysme. Cependant, dire que Le Corbusier séparait la nature de l'architecture, cela est totalement faux. Au contraire, il intégrait celle-ci comme une composante essentielle de ses bâtiments (notamment au niveau de l'exposition au soleil). Aussi, il faut se remettre dans le contexte de l'époque : la modernité passait par les grands ensembles, et Le Corbusier avait une vision utopiste de ceux-ci (plus d'égalité, une communauté plus soudée, etc.). Ce n'est qu'avec le temps qu'on s'est rendu compte de l'échec total que sont ces grands ensembles, et du mal qu'ont fait les architectes et les urbanistes dans les années 60-70 (le tout-voiture, la séparation lieu de vie/lieu de travail/lieu de loisir, un concept cher à Le Corbusier, qui pensait que séparer les activités humaines le rendrait plus heureux...).

a écrit : Le brutalisme à son paroxysme. Cependant, dire que Le Corbusier séparait la nature de l'architecture, cela est totalement faux. Au contraire, il intégrait celle-ci comme une composante essentielle de ses bâtiments (notamment au niveau de l'exposition au soleil). Aussi, il faut se remettre dans le contexte de l'époque : la modernité passait par les grands ensembles, et Le Corbusier avait une vision utopiste de ceux-ci (plus d'égalité, une communauté plus soudée, etc.). Ce n'est qu'avec le temps qu'on s'est rendu compte de l'échec total que sont ces grands ensembles, et du mal qu'ont fait les architectes et les urbanistes dans les années 60-70 (le tout-voiture, la séparation lieu de vie/lieu de travail/lieu de loisir, un concept cher à Le Corbusier, qui pensait que séparer les activités humaines le rendrait plus heureux...). Afficher tout c'est bizarre comme tout ce qui part de l'idée d'égalité a souvent une fâcheuse tendance à déboucher sur du totalitarisme, de la laideur, de la violence