Une plante a été utilisée comme parafoudre

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

En lisant la source, j'ai appris que "succulente" et "délicieuse" ne désignaient pas des qualités proches

À l instar de la pomme de terre que l on piquait sur les tentes canadiennes ;)

Pour savoir si la légende est vraie il faut s'intéresser à comment fonctionne un paratonnerre.

La joubarbe dont parle l'anecdote pousse à la verticale et les futurs plants sont créés par des stolons (comme pour les fraises, ce sont des racines (des tiges) sortant du sol et allant s'enfoncer dans la terre qlq centimètres plus loin à la manière d'un pont) créant une plante pouvant s'étaler et dont les fleurs forment des pointes.

Pour le paratonnerre, il est nécessaire (pour ceux dits à pointes simples) que la tige métallique soit reliés à la terre pour permettre à la charge électrique de l'éclair de finir sa course au sol sans endommager le bâtiment à protéger.

Alors oui il est possible de ne pas faire relier la tige à la terre mais le bâtiment sera mal (et aléatoirement) protégé contre la foudre.

Deuxième chose, et ça c'est une supposition étant donné qu'il n'y aucun détails en source, il faudrait que la plante crée un champ électrique à son sommet en période orageuse pour agir en tant que paratonnerre et ça il ne me semble pas que ça soit possible efficacement ( aucune source trouvée trouver qui évoquerait la possibilité ou non qu'un champ électrique se forme via une plante)

Donc la plante a peut-être dû dans certains cas spécifiques ou par chance sauver des maisons ou des bâtiments de la foudre mais ça ne devait pas être systématique (sinon on se serait pas embêter à inventer des systèmes plus performants auj).

En tout cas il s'avère que la légende était bien ancrée puisque par décision royale tout bâtiment religieux devait posséder sa joubarbe au sommet (selon la source de l'anecdote)

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Paratonnerre

N'hésitez pas à finioler ou contredire si besoin il y a étant donné que je n'ai pas de connaissances dessus et que ce ne sont que des suppositions en fonction des sources.


Tous les commentaires (21)

En lisant la source, j'ai appris que "succulente" et "délicieuse" ne désignaient pas des qualités proches

Vue la forme dans les sources mois je pense que c’était surtout pour prévenir d’autre chose hehe :D .....
Pardon

À l instar de la pomme de terre que l on piquait sur les tentes canadiennes ;)

Pour savoir si la légende est vraie il faut s'intéresser à comment fonctionne un paratonnerre.

La joubarbe dont parle l'anecdote pousse à la verticale et les futurs plants sont créés par des stolons (comme pour les fraises, ce sont des racines (des tiges) sortant du sol et allant s'enfoncer dans la terre qlq centimètres plus loin à la manière d'un pont) créant une plante pouvant s'étaler et dont les fleurs forment des pointes.

Pour le paratonnerre, il est nécessaire (pour ceux dits à pointes simples) que la tige métallique soit reliés à la terre pour permettre à la charge électrique de l'éclair de finir sa course au sol sans endommager le bâtiment à protéger.

Alors oui il est possible de ne pas faire relier la tige à la terre mais le bâtiment sera mal (et aléatoirement) protégé contre la foudre.

Deuxième chose, et ça c'est une supposition étant donné qu'il n'y aucun détails en source, il faudrait que la plante crée un champ électrique à son sommet en période orageuse pour agir en tant que paratonnerre et ça il ne me semble pas que ça soit possible efficacement ( aucune source trouvée trouver qui évoquerait la possibilité ou non qu'un champ électrique se forme via une plante)

Donc la plante a peut-être dû dans certains cas spécifiques ou par chance sauver des maisons ou des bâtiments de la foudre mais ça ne devait pas être systématique (sinon on se serait pas embêter à inventer des systèmes plus performants auj).

En tout cas il s'avère que la légende était bien ancrée puisque par décision royale tout bâtiment religieux devait posséder sa joubarbe au sommet (selon la source de l'anecdote)

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Paratonnerre

N'hésitez pas à finioler ou contredire si besoin il y a étant donné que je n'ai pas de connaissances dessus et que ce ne sont que des suppositions en fonction des sources.

a écrit : Pour savoir si la légende est vraie il faut s'intéresser à comment fonctionne un paratonnerre.

La joubarbe dont parle l'anecdote pousse à la verticale et les futurs plants sont créés par des stolons (comme pour les fraises, ce sont des racines (des tiges) sortant du sol et allant s'enfoncer
dans la terre qlq centimètres plus loin à la manière d'un pont) créant une plante pouvant s'étaler et dont les fleurs forment des pointes.

Pour le paratonnerre, il est nécessaire (pour ceux dits à pointes simples) que la tige métallique soit reliés à la terre pour permettre à la charge électrique de l'éclair de finir sa course au sol sans endommager le bâtiment à protéger.

Alors oui il est possible de ne pas faire relier la tige à la terre mais le bâtiment sera mal (et aléatoirement) protégé contre la foudre.

Deuxième chose, et ça c'est une supposition étant donné qu'il n'y aucun détails en source, il faudrait que la plante crée un champ électrique à son sommet en période orageuse pour agir en tant que paratonnerre et ça il ne me semble pas que ça soit possible efficacement ( aucune source trouvée trouver qui évoquerait la possibilité ou non qu'un champ électrique se forme via une plante)

Donc la plante a peut-être dû dans certains cas spécifiques ou par chance sauver des maisons ou des bâtiments de la foudre mais ça ne devait pas être systématique (sinon on se serait pas embêter à inventer des systèmes plus performants auj).

En tout cas il s'avère que la légende était bien ancrée puisque par décision royale tout bâtiment religieux devait posséder sa joubarbe au sommet (selon la source de l'anecdote)

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Paratonnerre

N'hésitez pas à finioler ou contredire si besoin il y a étant donné que je n'ai pas de connaissances dessus et que ce ne sont que des suppositions en fonction des sources.
Afficher tout
Les fan de sience et avenir pourrons peut-être nous aider, il me semble quil a eu un article parlant de la flore et de sa presence, influent son entourage par l'invisible, mais pas moyen de retrouver le numéro du magasin, donc pitier pas taper :)

a écrit : Les fan de sience et avenir pourrons peut-être nous aider, il me semble quil a eu un article parlant de la flore et de sa presence, influent son entourage par l'invisible, mais pas moyen de retrouver le numéro du magasin, donc pitier pas taper :) Voila ce que j'ai pu trouver :

«C'est aussi cette énergie [l'énergie électromagnétique] qui est récupérée par les plantes pour la photosynthèse, (...)

Les photons peuvent provoquer des ionisations des atomes, les atomes excités cèdent alors leur énergie qui peut être récupérée sous une autre forme (par exemple électricité, photosynthèse), (...) . »

Autrement dit, la photosynthèse crée un champ électrique constant autour de la plante (dont 70% du surplus électrique sera exfiltré via les racines. On en revient à la même idée que les paratonnerres - où toute énergie électrique doit être exfiltrée par le sol (cf commentaire précédent) ).

Mais du coup ça pose deux questions :
- pourquoi la foudre ne tombe-t-elle pas toujours sur les arbres (plus proches du ciel et utilisant la photosynthèse donc un champ magnétique) ?

- pourquoi la joubarbe jouerait-elle mieux ce rôle de paratonnerre ? Plus d'ions dans l'air via sa photosynthèse ? (Sachant qu'elle ne possède pas de feuilles au sommet et que je pensais qu'il fallait du vert pour favoriser la photosynthèse ...) ?

Plus de questions qu'au départ ... :o

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Énergie_électromagnétique (alinéa -Utilisation- )

Edit : un début de réponse avec le théorème de Poynting qui dit que bien qu'il y ait un champ électromagnétique autour d'un lieu (disons un arbre) il est possible que ce champ soit dispersé dans l'environnement en fonction de trucs et de machins que mes connaissances me permettent pas de comprendre .... En clair, un arbre ou une plante peut parfois accueillir un éclair mais ça dépend du champ magnétique du lieu dans lequel il se trouve, en fonction des «charges et courants présents dans cette région de l'espace».

Donc tjs pas de détails sur la création du champ magnétique autour de la joubarbe mais on peut éventuellement dire que la légende est infondée

a écrit : À l instar de la pomme de terre que l on piquait sur les tentes canadiennes ;) Au contraire, les patates servent dans ce cas à éviter que les piquets attirent la foudre.

Attention avec le nom de barbe de Jupiter, c'est une appellation secondaire ou régionale, je travaille dans le Var et une plante arbustive s'appelle également barbe de Jupiter, son vrai nom est anthyllis barbajovis (protégé en France) . La centranthe rouge est également associé à Jupiter. Pour les plantes, c'est chiant mais c'est son nom latin qui permet de bien les différencier.

a écrit : En lisant la source, j'ai appris que "succulente" et "délicieuse" ne désignaient pas des qualités proches Cela pourrait faire un bon sujet d’anecdote :)

J'en ai dans mon jardin, je ne connaissais pas le nom. J'appelais ça "plante grasse". Bon bin JMCB×2

a écrit : Voila ce que j'ai pu trouver :

«C'est aussi cette énergie [l'énergie électromagnétique] qui est récupérée par les plantes pour la photosynthèse, (...)

Les photons peuvent provoquer des ionisations des atomes, les atomes excités cèdent alors leur énergie qui peut être récupérée s
ous une autre forme (par exemple électricité, photosynthèse), (...) . »

Autrement dit, la photosynthèse crée un champ électrique constant autour de la plante (dont 70% du surplus électrique sera exfiltré via les racines. On en revient à la même idée que les paratonnerres - où toute énergie électrique doit être exfiltrée par le sol (cf commentaire précédent) ).

Mais du coup ça pose deux questions :
- pourquoi la foudre ne tombe-t-elle pas toujours sur les arbres (plus proches du ciel et utilisant la photosynthèse donc un champ magnétique) ?

- pourquoi la joubarbe jouerait-elle mieux ce rôle de paratonnerre ? Plus d'ions dans l'air via sa photosynthèse ? (Sachant qu'elle ne possède pas de feuilles au sommet et que je pensais qu'il fallait du vert pour favoriser la photosynthèse ...) ?

Plus de questions qu'au départ ... :o

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Énergie_électromagnétique (alinéa -Utilisation- )

Edit : un début de réponse avec le théorème de Poynting qui dit que bien qu'il y ait un champ électromagnétique autour d'un lieu (disons un arbre) il est possible que ce champ soit dispersé dans l'environnement en fonction de trucs et de machins que mes connaissances me permettent pas de comprendre .... En clair, un arbre ou une plante peut parfois accueillir un éclair mais ça dépend du champ magnétique du lieu dans lequel il se trouve, en fonction des «charges et courants présents dans cette région de l'espace».

Donc tjs pas de détails sur la création du champ magnétique autour de la joubarbe mais on peut éventuellement dire que la légende est infondée
Afficher tout
Un arbre peut, plus souvent que les sources semblent le dire, servir de paratonnerre... Aux Antilles, par exemple, les palmiers (ceux qui poussent haut) servent beaucoup à cela : on évite d'en abattre certains à ces fins autour des maisons car ils prennent souvent la foudre et protègent ainsi les habitations.

a écrit : Pour savoir si la légende est vraie il faut s'intéresser à comment fonctionne un paratonnerre.

La joubarbe dont parle l'anecdote pousse à la verticale et les futurs plants sont créés par des stolons (comme pour les fraises, ce sont des racines (des tiges) sortant du sol et allant s'enfoncer
dans la terre qlq centimètres plus loin à la manière d'un pont) créant une plante pouvant s'étaler et dont les fleurs forment des pointes.

Pour le paratonnerre, il est nécessaire (pour ceux dits à pointes simples) que la tige métallique soit reliés à la terre pour permettre à la charge électrique de l'éclair de finir sa course au sol sans endommager le bâtiment à protéger.

Alors oui il est possible de ne pas faire relier la tige à la terre mais le bâtiment sera mal (et aléatoirement) protégé contre la foudre.

Deuxième chose, et ça c'est une supposition étant donné qu'il n'y aucun détails en source, il faudrait que la plante crée un champ électrique à son sommet en période orageuse pour agir en tant que paratonnerre et ça il ne me semble pas que ça soit possible efficacement ( aucune source trouvée trouver qui évoquerait la possibilité ou non qu'un champ électrique se forme via une plante)

Donc la plante a peut-être dû dans certains cas spécifiques ou par chance sauver des maisons ou des bâtiments de la foudre mais ça ne devait pas être systématique (sinon on se serait pas embêter à inventer des systèmes plus performants auj).

En tout cas il s'avère que la légende était bien ancrée puisque par décision royale tout bâtiment religieux devait posséder sa joubarbe au sommet (selon la source de l'anecdote)

Source :
fr.m.wikipedia.org/wiki/Paratonnerre

N'hésitez pas à finioler ou contredire si besoin il y a étant donné que je n'ai pas de connaissances dessus et que ce ne sont que des suppositions en fonction des sources.
Afficher tout
Bon, déjà, la foudre se dirige de la terre vers les nuages, ça commence mal...

Image aurait été la bienvenue (si c'est possible)

a écrit : Bon, déjà, la foudre se dirige de la terre vers les nuages, ça commence mal... Non, pas toujours du sol au nuage ; et même plus rarement. On constate ce phénomène "inverse" dans à peine 1/3 des cas, et lors de très gros orages. Sinon la foudre "tombe" bien vers le sol dans 2/3 des cas. Il peut également y avoir des éclairs entre deux nuages.

Une piste... La joubarbe est pleine d'eau (succulente ou grasse c'est pareil au même) l'eau attirant la foudre... De plus ces plantes sont utilisées sur les toitures donc plus haut dans le "ciel" en fin le substrat de culture peut disperser l'énergie de l'éclair...

@ Drach019... C'est tout le problème des noms vernaculaires...

a écrit : Au contraire, les patates servent dans ce cas à éviter que les piquets attirent la foudre. Exact je me suis mal exprimé, on les piquait sur les piquets

a écrit : Attention avec le nom de barbe de Jupiter, c'est une appellation secondaire ou régionale, je travaille dans le Var et une plante arbustive s'appelle également barbe de Jupiter, son vrai nom est anthyllis barbajovis (protégé en France) . La centranthe rouge est également associé à Jupiter. Pour les plantes, c'est chiant mais c'est son nom latin qui permet de bien les différencier. Afficher tout Attention, d'après la source, barbajovis = barbe de Jupiter!
On peut donc supposer que "joubarbe" a la même éthymologie.

La joubarbe est utilisée contre les piqûres d'insectes également !

Il suffit de casser une feuille et d'appliquer la partie de laquelle s'écoule le "jus" sur la piqûre et c'est réputé calmer très vite les démangeaisons et les rougeurs :)

C'était la minute "transmission du savoir de nos campagnes"

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : En lisant la source, j'ai appris que "succulente" et "délicieuse" ne désignaient pas des qualités proches Merci pour ce petit complement, ça a piqué ma curiosité ! Je nuancerais tout de meme ton propos, "succulente" peut avoir deux significations dont l'une proche de "délicieuse".