Le pain est-il arrivé avant ou après la révolution agricole ?

Proposé par
le
dans

Des scientifiques danois et britanniques ont identifié en Jordanie des restes carbonisés de pain datant de 14 400 ans. Découverte importante : on pensait jusque-là que l'apparition du pain correspondait à l'émergence de l'agriculture au Néolithique, 4 000 ans plus tard. Cela voudrait dire que c'est l'invention du pain qui aurait contribué à la révolution agricole, et non l'inverse.


Commentaires préférés (3)

Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten...

a écrit : Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten... Parce que le pain d'avant contenait beaucoup moins de gluten, on a sélectionné le blé entre autre pour qu'il contienne plus de gluten car ça rend la pâte plus "élastique" et donc plus facile à utiliser en industrie, boulangerie et pâtisserie.
D'ailleurs il suffit de faire du pain avec des anciennes variétés de blé pour se rendre compte que c'est bien plus difficile car la pâte est bien moins malléable.

a écrit : Parce que le pain d'avant contenait beaucoup moins de gluten, on a sélectionné le blé entre autre pour qu'il contienne plus de gluten car ça rend la pâte plus "élastique" et donc plus facile à utiliser en industrie, boulangerie et pâtisserie.
D'ailleurs il suffit de faire du pain avec de
s anciennes variétés de blé pour se rendre compte que c'est bien plus difficile car la pâte est bien moins malléable. Afficher tout
C'est le gluten qui rend la farine panifiable, Une allergie est rarement causée par une quantité d'un produit, mais plutôt par sa "simple" présence. Des gens qui font de la malbouffe leur nourriture principale cherchent toujours des coupables qui leur soient extérieurs, "ça ne peut pas être eux". Les blés qu'on produit actuellement existent depuis des centaines d'années.
J'ai eu l'occasion de connaitre une personne réellement allergique au gluten. Ce n'est pas un malaise avec des coliques douloureuses, c'est une torture horrible et un danger de mort rapide si le régime n'est pas strictement suivi. Toute trace de gluten doit être pourchassée, cette personne ne peut pas consommer un petit gâteau tout les deux mois, c'est JAMAIS.


Tous les commentaires (48)

Je trouve ça plus logique que l'on commence à produire en grande quantitée une ressource dont on a déjà besoin.

C'est plutôt logique, se lancer dans l'agriculture, inventer des outils, inventer les premières techniques, sans avoir de but aurait été insensé.

Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten...

a écrit : Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten... Parce que le pain d'avant contenait beaucoup moins de gluten, on a sélectionné le blé entre autre pour qu'il contienne plus de gluten car ça rend la pâte plus "élastique" et donc plus facile à utiliser en industrie, boulangerie et pâtisserie.
D'ailleurs il suffit de faire du pain avec des anciennes variétés de blé pour se rendre compte que c'est bien plus difficile car la pâte est bien moins malléable.

a écrit : Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten... Pas moi, je mange du pain avec mes escargots, et je ne suis allergique ni au gluten, aux escargots, au beurre, au persil, ni à l'ail

a écrit : Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten... C'est plus une intolérance qu'une allergie

Pour moi une allergie entraîne des réaction assez violente et pour le gluten ce n'est pas le cas

a écrit : Parce que le pain d'avant contenait beaucoup moins de gluten, on a sélectionné le blé entre autre pour qu'il contienne plus de gluten car ça rend la pâte plus "élastique" et donc plus facile à utiliser en industrie, boulangerie et pâtisserie.
D'ailleurs il suffit de faire du pain avec de
s anciennes variétés de blé pour se rendre compte que c'est bien plus difficile car la pâte est bien moins malléable. Afficher tout
C'est le gluten qui rend la farine panifiable, Une allergie est rarement causée par une quantité d'un produit, mais plutôt par sa "simple" présence. Des gens qui font de la malbouffe leur nourriture principale cherchent toujours des coupables qui leur soient extérieurs, "ça ne peut pas être eux". Les blés qu'on produit actuellement existent depuis des centaines d'années.
J'ai eu l'occasion de connaitre une personne réellement allergique au gluten. Ce n'est pas un malaise avec des coliques douloureuses, c'est une torture horrible et un danger de mort rapide si le régime n'est pas strictement suivi. Toute trace de gluten doit être pourchassée, cette personne ne peut pas consommer un petit gâteau tout les deux mois, c'est JAMAIS.

a écrit : C'est le gluten qui rend la farine panifiable, Une allergie est rarement causée par une quantité d'un produit, mais plutôt par sa "simple" présence. Des gens qui font de la malbouffe leur nourriture principale cherchent toujours des coupables qui leur soient extérieurs, "ça ne peut pas être eux". Les blés qu'on produit actuellement existent depuis des centaines d'années.
J'ai eu l'occasion de connaitre une personne réellement allergique au gluten. Ce n'est pas un malaise avec des coliques douloureuses, c'est une torture horrible et un danger de mort rapide si le régime n'est pas strictement suivi. Toute trace de gluten doit être pourchassée, cette personne ne peut pas consommer un petit gâteau tout les deux mois, c'est JAMAIS.
Afficher tout
Merci de dire plus clairement ce que je disais dans mon commentaire précédent

C'est comme quand on mange trop d'un aliment ça constipe ou non

Alors qu'une allergie c'est violent

Comme une piqûre de guêpe : notre corps ne l'a tolére pas et se défend en cherchant à rejeté le dard

Mais si nous somme allergique on peut en mourir dans l'heure qui viens sans intervention d'une aide médicale

a écrit : C'est plus une intolérance qu'une allergie

Pour moi une allergie entraîne des réaction assez violente et pour le gluten ce n'est pas le cas
C'est au demeurant faux de dire ça, il ne faut pas confondre intolérance au gluten, responsable de troubles digestifs et de gênes lors de la digestion, et la maladie cœliaque ou allergie au gluten qui elle est bien plus grave: risque de cancer, ostéoporose, déficit en fer et plus encore. Ma mère en est atteinte et la moindre particule de gluten ingérée suffit à la rendre malade.
Les personnes arrêtant donc de manger du gluten par simple mode desservent la cause de ces malades car on les rangent dans la même case de "bobo hipster" alors qu'ils n'y peuvent rien.

La viande cuite nous a aidé à développer notre cortex à ce point, le pain a révolutionné l'agriculture donc plein d'autres choses comme l'économie , la découverte des Indes était en partie motivée par l'importation des épices, le salaire vient du mot "sel"...
Décidément, l'alimentation chez les humains est un facteur du progrès plus important qu' on le pense!...

intolérance: ca fait péter et ca fait mal au bide.
Allergie: risque élevé de décès suivi de mort.

intolérance: à chaque fois que je bouffe un croissant, ca me fais une barre dans le ventre et ca fait mal.
allergie: la dernière fois que j'ai bouffé un croissant, je me suis réveillé deux jours plus tard dans le service des soins intensifs avec des tuyaux dans le pif.

le marché du "sans gluten" est une vaste arnaque commerciale, comme tout ce qui est commercial d'ailleurs.
Je m'explique:
OUI il y a des gents intolérants au gluten, parce qu'il y en a trop (du gluten... et des humains aussi d'ailleurs mais c'est un autre sujet à débat), mais il y a aussi trop de viandes, trop de minéraux dans l'eau minérale, trop de gras, trop de chats qui pissent partout...
cela n'en fait pas des maladies, ca en fait juste des excès.
allez boire 10 litres d'eau par jour et dans dix ans, les rognons sont bons pour en faire des croquettes pour ver de terre.

la vérité? C'est que sans le pain, on pourrait pas nourrir presque 8 milliards de personnes, point final ;) (et en plus, un pain complet aux lardons et aux olives, ca tombe directement dans les ... heuuu, je m'égare, désolé! ^^)

a écrit : La viande cuite nous a aidé à développer notre cortex à ce point, le pain a révolutionné l'agriculture donc plein d'autres choses comme l'économie , la découverte des Indes était en partie motivée par l'importation des épices, le salaire vient du mot "sel"...
Décidément, l'alime
ntation chez les humains est un facteur du progrès plus important qu' on le pense!... Afficher tout
hé ué, comme le dit le proverbe: faut d'abord penser à bouffer avant de penser à penser ;)

Cela fait plusieurs mois que je suis SCMB et me suis enfin décidée à m'inscrire car je voulais répondre au sujet du gluten.
J'ai 32 ans et suis malade cœliaque depuis l'âge de 9 ans. Le diagnostic fut long à poser (on a d'abord cru à un psoriasis) et j'ai du passer pléthore d'examens : prises de sang, biopsies de peau (fesses et cheville), fibroscopie et biopsies intestinale et duodénale.
Mes symptômes étaient d'énormes plaques rouges sur le corps qui me démangeaient énormément, diarrhées, fatigue, sensibilité gastrique etc.
Depuis ce jour je suis au régime strict sans gluten. Au début ce fut difficile car j'avais goûté à tout et qu'on trouvait peu de produits sans gluten (en pharmacie à l'époque ou sur commande postale, chez Valpiform' à Compiègne).
Je n'ai jamais pu manger à la cantine pendant ma scolarité, les établissements scolaires ne pouvant/voulant faire de repas spéciaux pour une seule personne. Encore aujourd'hui je passe beaucoup de temps à lire les étiquettes des produits que j'achète. De plus les gens ne comprennent pas forcément et disent "bah c'est rien si t'en manges un peu". Et si. Ma belle mère m'en a donné par inadvertance (ou pas lol) il y a quelques années. J'ai eu mal au ventre et des plaques rouges pendant 15 jours. Je suis suivie par un gastro-entérologue et doit faire régulièrement des fibroscopies pour écarter tout risque de cancer et vérifier l'état de mes villosités intestinales, qui sont atrophiées à cause de cette maladie.
Donc effectivement la confusion avec les gens qui évitent le gluten en pensant que c'est le remède miracle pour maigrir ou être en forme m'agace au plus haut point.
J'espère avoir pu éclairer un peu les autres sur le sujet.

D'ailleurs pour ceux que ça intéressent, des scientifiques tentent de mettre au point du blé sans gluten grâce à un champignon "mangeur de gluten" : because-gus.com/reishi-le-champignon-mangeur-de-gluten/.

Désolée pour le pavé mais c'est un sujet important à mes yeux.

a écrit : C'est au demeurant faux de dire ça, il ne faut pas confondre intolérance au gluten, responsable de troubles digestifs et de gênes lors de la digestion, et la maladie cœliaque ou allergie au gluten qui elle est bien plus grave: risque de cancer, ostéoporose, déficit en fer et plus encore. Ma mère en est atteinte et la moindre particule de gluten ingérée suffit à la rendre malade.
Les personnes arrêtant donc de manger du gluten par simple mode desservent la cause de ces malades car on les rangent dans la même case de "bobo hipster" alors qu'ils n'y peuvent rien.
Afficher tout
carrément, et c'est là que ça m'énerve. Les "commerçiaux" ont généralisé cette allergie gravissime bien qu'assez rare à toute la population mondiale jusqu'à nos animaux de compagnie juste pour faire du fric.
Il y a des gens pour qui des trucs anodins peuvent être des poisons violents (je suis allergique aux piqures d'abeilles et à certains fromages, moisissures/champignons encore non identifiés avec précision), c'est un fait. Nous sommes entrés dans la mode des "alicaments" à tout va.

a écrit : Cela fait plusieurs mois que je suis SCMB et me suis enfin décidée à m'inscrire car je voulais répondre au sujet du gluten.
J'ai 32 ans et suis malade cœliaque depuis l'âge de 9 ans. Le diagnostic fut long à poser (on a d'abord cru à un psoriasis) et j'ai du passer pléthore d'examens
: prises de sang, biopsies de peau (fesses et cheville), fibroscopie et biopsies intestinale et duodénale.
Mes symptômes étaient d'énormes plaques rouges sur le corps qui me démangeaient énormément, diarrhées, fatigue, sensibilité gastrique etc.
Depuis ce jour je suis au régime strict sans gluten. Au début ce fut difficile car j'avais goûté à tout et qu'on trouvait peu de produits sans gluten (en pharmacie à l'époque ou sur commande postale, chez Valpiform' à Compiègne).
Je n'ai jamais pu manger à la cantine pendant ma scolarité, les établissements scolaires ne pouvant/voulant faire de repas spéciaux pour une seule personne. Encore aujourd'hui je passe beaucoup de temps à lire les étiquettes des produits que j'achète. De plus les gens ne comprennent pas forcément et disent "bah c'est rien si t'en manges un peu". Et si. Ma belle mère m'en a donné par inadvertance (ou pas lol) il y a quelques années. J'ai eu mal au ventre et des plaques rouges pendant 15 jours. Je suis suivie par un gastro-entérologue et doit faire régulièrement des fibroscopies pour écarter tout risque de cancer et vérifier l'état de mes villosités intestinales, qui sont atrophiées à cause de cette maladie.
Donc effectivement la confusion avec les gens qui évitent le gluten en pensant que c'est le remède miracle pour maigrir ou être en forme m'agace au plus haut point.
J'espère avoir pu éclairer un peu les autres sur le sujet.

D'ailleurs pour ceux que ça intéressent, des scientifiques tentent de mettre au point du blé sans gluten grâce à un champignon "mangeur de gluten" : because-gus.com/reishi-le-champignon-mangeur-de-gluten/.

Désolée pour le pavé mais c'est un sujet important à mes yeux.
Afficher tout
Merci pour ce témoignage qui montre que la santé et le commerce ne sont pas liés.
Vous faites visiblement une véritable allergie au gluten, comme un petit pourcentage (moins de 1% il me semble, ce qui représente 100 millions de personnes quand même) de la population mondiale, ce qui s'explique par nos origines: l'agriculture étant relativement récente, tous les humains ne peuvent pas tout digérer c'est ainsi, voir pire, s'empoisonner à petit feu pendant que les médecins nous traitent de paranos alors qu'on souffre le martyr.

Ecoutez votre corps, il sait ce qui lui fait du mal ou du bien :)

Perso je ne digère pas certains fruits, ca me fait mal, alors j'en mange pas et si on me dit que je suis un gros parano, je répond que tout le monde me le dit et que ca doit être un complot et que je me contrefiche de leur point de vue ;)

a écrit : Je pense au contraire que cette mode peut servir aux allergiques. Cela permet à ces derniers de trouver plus de produit sans gluten... c'est la loi de l offre et la demande En effet. Auparavant on devait commander dans un laboratoire parisien les aliments sans gluten. Je parle de ça fin 80. Au moins maintenant c’est plus facile. Et puis si les gens ont envie de manger sans gluten c’est leur choix. Pour ma part, je ne ferais pas le même si je pouvais ,car ce qui est avec gluten est bien meilleur et il y a plus de choix.

a écrit : C'est au demeurant faux de dire ça, il ne faut pas confondre intolérance au gluten, responsable de troubles digestifs et de gênes lors de la digestion, et la maladie cœliaque ou allergie au gluten qui elle est bien plus grave: risque de cancer, ostéoporose, déficit en fer et plus encore. Ma mère en est atteinte et la moindre particule de gluten ingérée suffit à la rendre malade.
Les personnes arrêtant donc de manger du gluten par simple mode desservent la cause de ces malades car on les rangent dans la même case de "bobo hipster" alors qu'ils n'y peuvent rien.
Afficher tout
Je pense au contraire que cette mode peut servir aux allergiques. Cela permet à ces derniers de trouver plus de produit sans gluten... c'est la loi de l offre et la demande

a écrit : Je pense au contraire que cette mode peut servir aux allergiques. Cela permet à ces derniers de trouver plus de produit sans gluten... c'est la loi de l offre et la demande Exact.

D'autant que l’intolérance au gluten a été admise officiellement que récemment alors qu'on sait aujourd'hui que ça touche beaucoup de monde depuis toujours, un peu comme ce qu'on appelait la démence sénile (en gros personne y comprennait rien, et personne y comprend toujours rien mais on nous vend déjà des médocs) qui est maintenant la maladie de Parkinson, mais les commerciaux nous vendent ça pour tout le monde et ça ça m'énerve, je le digère très bien le gluten moi! ^^

a écrit : Ça fait donc près de 15 000 ans que l'humanité mange du pain, mais depuis 2 ou 3 ans tout le monde est allergique au gluten... Mdr...
Je suis serveur et je t’imagine le nombre de ces abrutis qu’on peut rencontrer de ce métier.
P:S: je ne fait pas d’un cas un généralité, mais je sais que les vrais allergique au gluten représentent un très faible pourcentage!