Certaines drogues peuvent agir plusieurs mois après leur prise

Proposé par
Invité
le
dans

Commentaires préférés (3)

J'avais entendu dire que la substance du cannabis pouvait se stocker dans les graisses et donc potentiellement faire effet lors d'un moment de stress. En tant que marin, nous sommes régulièrement soumis à un test de contrôle et ceux étant positif durant leurs congés, arguant qu'il était tout à fait légal de consommer du cannabis dans certains pays, avaient reçu une fin de non recevoir en ce sens.

a écrit : Dans la plupart des villes les flics savent très bien où sont les dealers (comme tout le monde en fait) mais n'agissent pas. Certainement pour garder la paix sociale et pour éviter d'éventuelles représailles.
Si un utilisateur policier pouvait nous éclairer plus en détails la dessus ça m'intéresserais beaucoup.
C’est surtout parce que démontrer un trafic de stupéfiants est extrêmement long et difficile.
Choper un chouf ou un vendeur ce n’est pas bien compliqué. Mais ce ne sont pas eux qui tiennent les trafics. Ils sont facilement remplaçables.
De plus, ils possèdent très peu de produits sur eux et sont le plus souvent mineurs. Autrement dit ils ne risquent pas grand chose parce que la simple détention de produits stupéfiants (il faut de grosses quantités et des preuves de transactions pour pouvoir considérer comme un trafic) est généralement punie d’un simple rappel à la loi. Ils sont donc relâchés avant même la fin de la procédure.

Prouver l’existence d’un trafic impose donc d’effectuer des filatures, des planques, des écoutes, d’obtenir les témoignages d’acheteurs, etc.
Les procédures font de ce fait plusieurs milliers de pages et nécessitent des mois voire années d’enquête, pour des peines souvent inférieures au temps d’enquête.


Tous les commentaires (59)

Ou la remontée d'acide en somme.

Un pote consommateur m'en avait parlé, et je crois que l'héroïne, le LSD, le crack, le speed (en gros quasiment toutes les drogues) sont parmis les pires dans ce qui est de la remontée.
En géneral c'est dans les jours qui suivent, mais parfois ça peut même venir des semaines plus tard

J'avais entendu dire que la substance du cannabis pouvait se stocker dans les graisses et donc potentiellement faire effet lors d'un moment de stress. En tant que marin, nous sommes régulièrement soumis à un test de contrôle et ceux étant positif durant leurs congés, arguant qu'il était tout à fait légal de consommer du cannabis dans certains pays, avaient reçu une fin de non recevoir en ce sens.

Il me semble que c'est parce que ces substances peuvent se stocker a differents endroits du corps et ressurgir pour diverses raisons afin de se poser sur les recepteurs du cerveau

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

Usiqdddiosbspaplsbdbwbwjxxeuueeb.

oups !! Excuser moi j'ai eu un flashback de lsd !

a écrit : Ou la remontée d'acide en somme.

Un pote consommateur m'en avait parlé, et je crois que l'héroïne, le LSD, le crack, le speed (en gros quasiment toutes les drogues) sont parmis les pires dans ce qui est de la remontée.
En géneral c'est dans les jours qui suivent, mais parfois ça peut même venir des semaines plus tard
Les seules personnes à qui ces drogues font du bien sont les trafiquants. J'ai vu un reportage où 3 jeunes de 22 ans fêtaient leur 3 millionième euro. Bien sûr tout les 3 chômeurs. C'est clair que ces gens là ne vont pas bosser pour 1200 euros par mois.....

a écrit : Les seules personnes à qui ces drogues font du bien sont les trafiquants. J'ai vu un reportage où 3 jeunes de 22 ans fêtaient leur 3 millionième euro. Bien sûr tout les 3 chômeurs. C'est clair que ces gens là ne vont pas bosser pour 1200 euros par mois..... Dans la plupart des villes les flics savent très bien où sont les dealers (comme tout le monde en fait) mais n'agissent pas. Certainement pour garder la paix sociale et pour éviter d'éventuelles représailles.
Si un utilisateur policier pouvait nous éclairer plus en détails la dessus ça m'intéresserais beaucoup.

a écrit : Dans la plupart des villes les flics savent très bien où sont les dealers (comme tout le monde en fait) mais n'agissent pas. Certainement pour garder la paix sociale et pour éviter d'éventuelles représailles.
Si un utilisateur policier pouvait nous éclairer plus en détails la dessus ça m'intéresserais beaucoup.
C’est surtout parce que démontrer un trafic de stupéfiants est extrêmement long et difficile.
Choper un chouf ou un vendeur ce n’est pas bien compliqué. Mais ce ne sont pas eux qui tiennent les trafics. Ils sont facilement remplaçables.
De plus, ils possèdent très peu de produits sur eux et sont le plus souvent mineurs. Autrement dit ils ne risquent pas grand chose parce que la simple détention de produits stupéfiants (il faut de grosses quantités et des preuves de transactions pour pouvoir considérer comme un trafic) est généralement punie d’un simple rappel à la loi. Ils sont donc relâchés avant même la fin de la procédure.

Prouver l’existence d’un trafic impose donc d’effectuer des filatures, des planques, des écoutes, d’obtenir les témoignages d’acheteurs, etc.
Les procédures font de ce fait plusieurs milliers de pages et nécessitent des mois voire années d’enquête, pour des peines souvent inférieures au temps d’enquête.

a écrit : Ou la remontée d'acide en somme.

Un pote consommateur m'en avait parlé, et je crois que l'héroïne, le LSD, le crack, le speed (en gros quasiment toutes les drogues) sont parmis les pires dans ce qui est de la remontée.
En géneral c'est dans les jours qui suivent, mais parfois ça peut même venir des semaines plus tard
Ça veut absolument rien dire :
... En gros gros quasiment toutes...
... sont parmis les pires ..

a écrit : Ça veut absolument rien dire :
... En gros gros quasiment toutes...
... sont parmis les pires ..
Effectivement, mais je pense qu'il voulait parler des amphétamines (speed est un terme assez générique aux amphétamines dans pas mal de pays)

Et j'ai eu un ami qui a eu un retour d'acide 2 semaines après la prise, ça lui a fait bizarre, heureusement qu'il connaissait le phénomène sinon ça doit être facile de paniquer (et sous lsd, la panique n'est pas spécialement une bonne chose :/)

a écrit : Les seules personnes à qui ces drogues font du bien sont les trafiquants. J'ai vu un reportage où 3 jeunes de 22 ans fêtaient leur 3 millionième euro. Bien sûr tout les 3 chômeurs. C'est clair que ces gens là ne vont pas bosser pour 1200 euros par mois..... Ça sent le reportage TF1 avec voix off a suspens et tout et tout!

Déjà ressenti ça quelques jours après avoir pris de l’mdma.
Pas très agréable (comme tout les effets secondaires d’une drogue).

Les drogues décrites dans l'anecdote sont celles dont la substance psychoactive est liposoluble.
Ainsi, elle se stocke potentiellement dans les graisses et, au détour d'un jeun, d'une activité intence ou d'un grand stress, le corps puise dans ses graisses et "tadaaaa!" : double effet kiss-cool!

ça serai pas une des manifestation de manque ?

a écrit : Ou la remontée d'acide en somme.

Un pote consommateur m'en avait parlé, et je crois que l'héroïne, le LSD, le crack, le speed (en gros quasiment toutes les drogues) sont parmis les pires dans ce qui est de la remontée.
En géneral c'est dans les jours qui suivent, mais parfois ça peut même venir des semaines plus tard
J'ai un ami qui. ...j'adore les explications! ;-)

Posté le

android

(24)

Répondre

Je confirme cette anecdote.
Source : je suis toxico.

Notamment avec lsd, champi et 2-CB mais perso je n'en ai jamais eu

Je ne vous conseille pas de prendre de drogue car c'est mal et c'est illégal.