Les hémophobes peuvent perdre connaissance

Proposé par
le
dans

Contrairement aux autres phobiques qui font généralement des crises d'angoisse face à l'objet de leur peur, les hémophobes (peur du sang) peuvent faire des malaises et perdre connaissance, en raison d'une chute brutale de tension.

La raison de cette spécificité serait évolutive. La réaction normale face à un danger menaçant notre vie est une réaction de stress (augmentation du rythme cardiaque et de la tension, etc.) afin de préparer l'organisme et les muscles à affronter la menace ou à la fuir. Par contre, la vision du sang peut signifier que le sujet est gravement blessé. Dans ce cas, la réaction adaptée est de baisser la tension afin de limiter l'hémorragie, la rendant plus facilement contrôlable et laissant du temps pour se soigner ou recevoir du secours.


Tous les commentaires (28)

a écrit : Je fais mourir de rire mes enfants : à chaque incident "sanglant", je crie "je gère" puis je tombe dans les pommes... Je connais un pote comme toi, ca me fait pisser de rire aussi, une goute de sang et" Ca ira... BAM ^^)

Bon moi dès que je monte à plus de deux mètres de haut je suis paralysé de terreur, donc je ne juge pas hein, chacun ses phobies ^^

a écrit : Mais à partir du moment où l'on considère que notre être entier se défini par le cerveau, ne devrait t-on pas plutôt dire que le cerveau se récompense lui-même à coup d'endorphine et de dopamine ?

Vous avez 3 heures
Je dirai que le cerveau ne pouvant pas exister seul, il ne peut se récompenser qu'en accomplissant un acte qui l'enquiquine via le corps.
héhéhé. Ca fait combien de points?

a écrit : J'en suis victime depuis tout petit. Juste horrible. Que celle où celui qui n'a aucune phobie me jette la première pierre.

On me dit souvent: Ca peut se soigner, et je répond: "mais je vous emmerde, j'aime pas ça j'aime pas ça, foutez moi la paix! (j'ai peur panique des insectes volants, du vide et du tonnerre)

Après si ca t'handicape dans ta vie faudrait peut être faire quelquechose, mais si ca t'handicape pas (trop) ben... on s'en fout hein :)

Pour l'anecdote, et comme dit un peu plus haut, la peur du sang me parait tout à fait sensée, tout comme la peur du vide, des serpents où du feu où autre, parce que c'est "DANGER" .
Ce sont des mécanismes innés, intégrés dans notre subconscient par l'évolution.
Alors on sait que ce n'est pas rationnel, mais l'humain est un animal comme les autres après tout, avec ses instincts et sa perception de son environnement.
Certains chiens nagent, d'autres non. Certains chats aiment les humains, d'autres en ont peur. Certains humains aiment les rats, d'autres pêtent un câble en voyant une souris.
On peut décider de lutter contre ses peurs, mais on y est pas obligé, et le plus important, c'est de ne pas se forcer. Pour vaincre une peur, il faut le décider, et si quelqu'un se fout de votre gueule parce que vous avez peur de quelquechose, c'est qu'il a lui aussi un souci.
Avoir peur, c'est normal. C'est l'inverse qui est pas normal du tout. Vaincre sa peur, c'est du courage, mais je répète, on est pas obligé de le faire :)

a écrit : Oui c'est clairement un phénomène évolutif, l'anecdote est juste tournée bizarrement je trouve, en parlant de l'attente des soins. Mais je suis bien d'accord avec toi pour le reste Par "soins", je ne faisait pas référence à la medecine moderne ultra-sophistiquée et capable de gérer dès hémorragie massives. Elles est forcément est arrivée bien après l'apparition de ce mécanisme. Je parle de l'entraide et de la solidarité entre individus d'un groupe. Même chez certains animaux on constate une capacité à apporter des soins à un congénère blessé.