Avec le réchauffement climatique, l'Europe refroidit

Proposé par
le
dans

Des études tendent à démontrer que le réchauffement climatique de la Terre entraîne le refroidissement de l'Europe. En jouant sur la température des eaux et la fonte arctique, cela modifierait un courant marin, ce qui à moyen terme aurait pour effet de diminuer les températures moyennes en Europe.


Tous les commentaires (110)

a écrit : Écoute, c'est très bien d'avoir un esprit critique et de remettre en question les informations qu'on nous donne, mais il faut quand même se renseigner un minimum (avec des sources fiables) !
Personne n'a jamais dit que les changements climatiques sont d'origine humaine, mais comme ça a ét
é dit plusieurs fois ici dans les commentaires : les extinctions de masse et variations climatiques sont naturelles, en revanche l'Homme les rend bien trop importantes et rapides (avec des valeurs jusqu'à 1000 fois supérieures à une variation normale).
Les modèles utilisés se basent sur les données du passé, climats terrestres remontant à plusieurs millions voire centaines de millions d'années en arrière, jusqu'à aujourd'hui. Et comme dit Lagrox, les variations qu'on voit actuellement ont commencé à la révolution industrielle (il y a environ 150 ans) et sont aujourd'hui hors du seuil de variation normal.

J'ai eu plusieurs cours où on étudiait la différence entre une variation climatique terrestre habituelle et la variation qu'on vit en ce moment, alors merci mais je pense savoir un minimum de quoi je parle à propos du rôle de l'Homme dans ce problème.

Quant à connaitre les causes des changements climatiques, il suffit de voir l'état de nos connaissance sur le cycle du carbone et les valeurs au cours de l'histoire ; l'évolution des courants marins ; la dérive des continents et (de façon liée) l'activité volcanique ; etc.
Evidemment que certains évènements climatiques causés par des catastrophes naturelles (éruption, météorite etc) restent imprévisible, mais j'espère franchement que c'est pas à ça que tu fais allusion parce que la réponse est encore plus basique :
ces évènements ne feront que rendre les choses pires, les modèles qui ne prennent pas en compte les catastrophes naturelles montrent déjà à quel point notre futur est sombre même sans elles si on ne fait rien alors c'est une excellente raison pour se bouger le derrière.

Bref, tout ce que tu dis est facilement réfutable avec un minimum de connaissances, je te conseille vraiment de lire des articles scientifiques (beaucoup) sur le sujet pour te renseigner. Enfin bon, si même après tous ces commentaires tu continues à considérer futiles les observations de milliers de spécialistes consacrant leur vie à ça, c'est peine perdue je pense.
ça ne fait plaisir à personne de voir notre planète dans un tel état tu sais. On n'est pas là pour vendre, on essaie juste de faire prendre conscience du problème au public.
Afficher tout
En te lisant on dirait que l'Homme sait tout du climat et que rien ne peut le surprendre... Faut arrêter de croire que notre espèce dispose d'assez de connaissance pour prévoir le climat futur... Dans les faits on ne sait pas comment était réellement le climat dans le passé à telle ou telle année, on le suppose via des indices naturelles. Et pour le futur c'est pareil... On se prend pour des Dieux à prévoir le climat alors qu'on est en galère pour prévoir la météo... Même une pluie on est tellement bidon qu'on te parle d'indice de confiance pour la prévoir... Si tu crois qu'avec tes études tu vas prévoir le futur climat, c'est de l'arrogance et de la naïveté.

a écrit : En te lisant on dirait que l'Homme sait tout du climat et que rien ne peut le surprendre... Faut arrêter de croire que notre espèce dispose d'assez de connaissance pour prévoir le climat futur... Dans les faits on ne sait pas comment était réellement le climat dans le passé à telle ou telle année, on le suppose via des indices naturelles. Et pour le futur c'est pareil... On se prend pour des Dieux à prévoir le climat alors qu'on est en galère pour prévoir la météo... Même une pluie on est tellement bidon qu'on te parle d'indice de confiance pour la prévoir... Si tu crois qu'avec tes études tu vas prévoir le futur climat, c'est de l'arrogance et de la naïveté. Afficher tout - confusion entre climat et météo : check
- indice de confiance pour la pluie : check (eh oui, j'en ai déjà parlé)
je ne vais plus m'abaisser à répondre après ça, ton message entier prouve que tu n'as rien lu des messages précédents.
On prévoit le climat dans les grandes lignes, prévoir une température moyenne n'a rien à voir avec prévoir une précipitation... Et la prévision du climat générale suffit à dire qu'on aura un refroidissement au niveau de notre écozone dans les prochaines années mais que de manière générale le climat est déréglé en grande partie suite aux activés humaines et les températures générales terrestres ne font qu'augmenter en dehors de ce refroidissement (ta phrase "dans le passé à telle ou telle année" montre que tu ne comprends pas, on ne parle pas de connaitre une météo précise dans un espace temps précis, on parle de connaitre le climat d'une écozone à une époque géologique donnée grâce à ce qui se trouve sous nos pieds).
On n'est pas des dieux, on a simplement des outils qui nous permettent de connaitre les phénomènes passés, les combiner avec le climat actuel et en déduire des phénomènes futurs, encore une fois ça s'appelle la SCIENCE.

Maintenant si tu veux continuer le débat, je préfère que tu lises les messages en détail plutôt que ressortir les mêmes arguments qui relèvent, pour être franc, de l'ignorance.

a écrit : - confusion entre climat et météo : check
- indice de confiance pour la pluie : check (eh oui, j'en ai déjà parlé)
je ne vais plus m'abaisser à répondre après ça, ton message entier prouve que tu n'as rien lu des messages précédents.
On prévoit le climat dans les grandes lignes, prévoir
une température moyenne n'a rien à voir avec prévoir une précipitation... Et la prévision du climat générale suffit à dire qu'on aura un refroidissement au niveau de notre écozone dans les prochaines années mais que de manière générale le climat est déréglé en grande partie suite aux activés humaines et les températures générales terrestres ne font qu'augmenter en dehors de ce refroidissement (ta phrase "dans le passé à telle ou telle année" montre que tu ne comprends pas, on ne parle pas de connaitre une météo précise dans un espace temps précis, on parle de connaitre le climat d'une écozone à une époque géologique donnée grâce à ce qui se trouve sous nos pieds).
On n'est pas des dieux, on a simplement des outils qui nous permettent de connaitre les phénomènes passés, les combiner avec le climat actuel et en déduire des phénomènes futurs, encore une fois ça s'appelle la SCIENCE.

Maintenant si tu veux continuer le débat, je préfère que tu lises les messages en détail plutôt que ressortir les mêmes arguments qui relèvent, pour être franc, de l'ignorance.
Afficher tout
Dans ce cas il sert à quoi ton métier ou tes études si on sait déjà le futur climat ainsi que les climats du passé ? Visiblement l'être humain d'après tes lectures est capable de savoir exactement le métier que tu exerces donc vous servez à quoi ? La vérité c'est que vous n'êtes sûrs de rien sinon ça ferait longtemps qu'on n'aurait plus besoin de vous... On dirait des boursicoteurs qui regardent tous les indices graphiques et l'actualité pour prévoir leurs investissements futur... Si c'était aussi simple, il n'y aurait jamais de perdant, en climat c'est pareil.

a écrit : Dans ce cas il sert à quoi ton métier ou tes études si on sait déjà le futur climat ainsi que les climats du passé ? Visiblement l'être humain d'après tes lectures est capable de savoir exactement le métier que tu exerces donc vous servez à quoi ? La vérité c'est que vous n'êtes sûrs de rien sinon ça ferait longtemps qu'on n'aurait plus besoin de vous... On dirait des boursicoteurs qui regardent tous les indices graphiques et l'actualité pour prévoir leurs investissements futur... Si c'était aussi simple, il n'y aurait jamais de perdant, en climat c'est pareil. Afficher tout Mais justement, tout le problème est là ! La recherche en bio/éco/climatologie permet de produire de la connaissance, d'informer le monde de l'état de l'environnement.
Mais tu crois que c'est suffisant de savoir ? Non, il faut agir. Imagine la situation suivante : tu veux sortir dehors ; tu regardes par la fenêtre, il pleut et les gens dehors ont l'air de se les geler. C'est bien, tu sais qu'il fait un temps pourri. Mais si tu sors malgré tout en short et t-shirt, ta connaissance n'aura servi à rien, c'est pas le fait de savoir qu'il fait froid qui va te protéger des basses températures.
La situation actuelle de la Terre c'est pareil : les chercheurs informent en tant que spécialistes et agissent / demandent des agissement en tant que militants, mais si les gouvernements / les entreprises / tous les particuliers n'y mettent pas du leurs on n'avancera jamais.

Et en ça, ta réaction est symptomatique : tant qu'on rencontrera un mur de gens bornés qui répondront à nos appels par "c'est du flan", il est clair que la recherche ne sert à rien car elle n'est pas suivie d'effets à cause de certains sceptiques / complotistes.
C'est comme si, dans un rallye, le copilote donne toutes les indications de course telles qu'elles sont écrites dans son carnet mais son pilote décide de faire totalement l'inverse et finit par se planter dans le décor sans pouvoir finir la course.
Et après, le pilote vient se plaindre que les indications de son copilote "c'est du flan", que de toute façon les copilotes n'ont jamais servi à rien, etc.
Ça parait ridicule ? Eh bien c'est exactement ce qui est en train de se passer et c'est comme ça que tu réagis.

Quant à savoir à quoi la recherche sert, eh bien les connaissances ne sont pas figées car on est encore loin d'être omniscient. On a de temps en temps de nouveaux outils permettant d'explorer plus en détail, on apprend en permanence (je te vois venir ; non, ça ne veut pas dire que tout ce que je t'ai dit plus haut "c'est du flan", les connaissances qu'il nous manque affineront simplement notre perception mais sur le sujet qui nous intéresse les chances que de nouvelles découvertes remettent tout en question sont infimes).

Personnellement je travaille actuellement sur la population d'oiseaux la plus étudiée au monde (depuis 71 ans cette année), des centaines d'articles ont été publiées sur celles-ci (et dans d'autres populations de la même espèce dans le monde), mais on continue d'en apprendre toujours plus. Mon sujet de recherche actuel concerne un domaine précis et souvent étudié, mais ce que je fais n'avais jamais pu être fait auparavant car ça fait peu de temps qu'on a la technologie nécessaire pour le faire.
Donc non nos connaissances ne sont pas totales et oui la Recherche est toujours extrêmement utile.

Pour résumer : "Si c'était aussi simple, il n'y aurait jamais de perdant, en climat c'est pareil. " - nous ne serons pas perdants si les gens acceptent d'agir au lieu de dire que "c'est du flan".

a écrit : Dans ce cas il sert à quoi ton métier ou tes études si on sait déjà le futur climat ainsi que les climats du passé ? Visiblement l'être humain d'après tes lectures est capable de savoir exactement le métier que tu exerces donc vous servez à quoi ? La vérité c'est que vous n'êtes sûrs de rien sinon ça ferait longtemps qu'on n'aurait plus besoin de vous... On dirait des boursicoteurs qui regardent tous les indices graphiques et l'actualité pour prévoir leurs investissements futur... Si c'était aussi simple, il n'y aurait jamais de perdant, en climat c'est pareil. Afficher tout Entre n'être sûr de rien et avoir certaines certitudes il y a une énorme différence.
Ce dont nous sommes certains c'est que, comme tu l'as souligné, des périodes glaciaires il y en a déjà eu.
Ce dont nous sommes certains également c'est que depuis plusieurs dizaines d'années tout va beaucoup trop vite, c'est un fait, pas besoin de me parler de la pluie dans ton jardin alors que météo France dis qu'il fait beau, ça n'as rien à voir.
C'est un fait certifié, sûr, pas de doutes, tout ce que tu veux.

J'ai pas les connaissances de mon compagnon d'infortune qui essaie de t'ouvrir les yeux (dsl j'ai mangé ton nom) mais sérieusement, je ne sais pas quel âge tu as mais déjà localement tu peux voir des choses anormales, rien que tous les records de températures/douceur qui sautent tous les ans c'est révélateur d'un dysfonctionnement.

Tu peux être sceptique, te dire que c'est déjà trop tard, ne pas croire en l'humain pour changer (j'en fais partie) mais la sérieusement retire tes œillères.

Sur ce dernier pavé, fin du HS, j'espère juste que tu prendras le temps de t'informer et t'ouvrir l'esprit.

a écrit : Entre n'être sûr de rien et avoir certaines certitudes il y a une énorme différence.
Ce dont nous sommes certains c'est que, comme tu l'as souligné, des périodes glaciaires il y en a déjà eu.
Ce dont nous sommes certains également c'est que depuis plusieurs dizaines d'années tout va
beaucoup trop vite, c'est un fait, pas besoin de me parler de la pluie dans ton jardin alors que météo France dis qu'il fait beau, ça n'as rien à voir.
C'est un fait certifié, sûr, pas de doutes, tout ce que tu veux.

J'ai pas les connaissances de mon compagnon d'infortune qui essaie de t'ouvrir les yeux (dsl j'ai mangé ton nom) mais sérieusement, je ne sais pas quel âge tu as mais déjà localement tu peux voir des choses anormales, rien que tous les records de températures/douceur qui sautent tous les ans c'est révélateur d'un dysfonctionnement.

Tu peux être sceptique, te dire que c'est déjà trop tard, ne pas croire en l'humain pour changer (j'en fais partie) mais la sérieusement retire tes œillères.

Sur ce dernier pavé, fin du HS, j'espère juste que tu prendras le temps de t'informer et t'ouvrir l'esprit.
Afficher tout
Toujours aucune réponse à la question basique : Puisque nous possédons d'après vous la connaissance nécessaire pour prévoir le futur climat donc pourquoi on continue à former des gens ? La vérité que vous ne voulez pas avouer c'est qu'on en sait strictement rien ou alors on a des preuves mais pas suffisantes pour prouver avec certitude donc on continue à former des gens... Moi je veux bien qu'avec vos pseudo livres et études vous vous prenez pour des Merlin enchanteur mais c'est de la théorie.

a écrit : Mais justement, tout le problème est là ! La recherche en bio/éco/climatologie permet de produire de la connaissance, d'informer le monde de l'état de l'environnement.
Mais tu crois que c'est suffisant de savoir ? Non, il faut agir. Imagine la situation suivante : tu veux sortir dehors ; tu re
gardes par la fenêtre, il pleut et les gens dehors ont l'air de se les geler. C'est bien, tu sais qu'il fait un temps pourri. Mais si tu sors malgré tout en short et t-shirt, ta connaissance n'aura servi à rien, c'est pas le fait de savoir qu'il fait froid qui va te protéger des basses températures.
La situation actuelle de la Terre c'est pareil : les chercheurs informent en tant que spécialistes et agissent / demandent des agissement en tant que militants, mais si les gouvernements / les entreprises / tous les particuliers n'y mettent pas du leurs on n'avancera jamais.

Et en ça, ta réaction est symptomatique : tant qu'on rencontrera un mur de gens bornés qui répondront à nos appels par "c'est du flan", il est clair que la recherche ne sert à rien car elle n'est pas suivie d'effets à cause de certains sceptiques / complotistes.
C'est comme si, dans un rallye, le copilote donne toutes les indications de course telles qu'elles sont écrites dans son carnet mais son pilote décide de faire totalement l'inverse et finit par se planter dans le décor sans pouvoir finir la course.
Et après, le pilote vient se plaindre que les indications de son copilote "c'est du flan", que de toute façon les copilotes n'ont jamais servi à rien, etc.
Ça parait ridicule ? Eh bien c'est exactement ce qui est en train de se passer et c'est comme ça que tu réagis.

Quant à savoir à quoi la recherche sert, eh bien les connaissances ne sont pas figées car on est encore loin d'être omniscient. On a de temps en temps de nouveaux outils permettant d'explorer plus en détail, on apprend en permanence (je te vois venir ; non, ça ne veut pas dire que tout ce que je t'ai dit plus haut "c'est du flan", les connaissances qu'il nous manque affineront simplement notre perception mais sur le sujet qui nous intéresse les chances que de nouvelles découvertes remettent tout en question sont infimes).

Personnellement je travaille actuellement sur la population d'oiseaux la plus étudiée au monde (depuis 71 ans cette année), des centaines d'articles ont été publiées sur celles-ci (et dans d'autres populations de la même espèce dans le monde), mais on continue d'en apprendre toujours plus. Mon sujet de recherche actuel concerne un domaine précis et souvent étudié, mais ce que je fais n'avais jamais pu être fait auparavant car ça fait peu de temps qu'on a la technologie nécessaire pour le faire.
Donc non nos connaissances ne sont pas totales et oui la Recherche est toujours extrêmement utile.

Pour résumer : "Si c'était aussi simple, il n'y aurait jamais de perdant, en climat c'est pareil. " - nous ne serons pas perdants si les gens acceptent d'agir au lieu de dire que "c'est du flan".
Afficher tout
Donc t'es en train de me dire qu'on forme des gens pendant des années alors qu'on sait déjà tout du futur climat et qu'ils sont simplement là pour prévenir le peuple ? En fait vous êtes des politiciens et on vous paye pour rien car vous savez déjà tout. Ça craint si c'est vraiment la réalité...

a écrit : Donc t'es en train de me dire qu'on forme des gens pendant des années alors qu'on sait déjà tout du futur climat et qu'ils sont simplement là pour prévenir le peuple ? En fait vous êtes des politiciens et on vous paye pour rien car vous savez déjà tout. Ça craint si c'est vraiment la réalité... Mais LIS NOS MESSAGES EN ENTIER punaise ! Soit t'es un troll (mais dans ce cas c'est le plus mauvais que j'ai jamais vu), soit t'es d'une extrême mauvaise foi, soit t'as juste de gros problèmes de lecture et de compréhension...
Tu es complètement à côté de la plaque, le message que tu cites dit clairement que la recherche est loin d'être omnisciente et qu'on continue toujours à en apprendre plus - et toi tu me réponds "donc tu me dis qu'on sait déjà tout".
Tu crois que des dizaines voire centaines de milliers de personnes font un métier inutile parce qu'on "sait déjà tout" ? Ah bah je vais bien m'ennuyer les 50 prochaines années si j'ai rien de nouveau à faire, tiens. Je me demande comment le doyen de mon labo s'est occupé pendant tout ce temps, ça fait plusieurs dizaines d'années qu'il refait la même expérience en boucle grâce à l'argent public ! [ALERTE SARCASME]

Franchement te lire ça rappelle vraiment le débat entre Jordan Peterson et Cathy Newman (avec ses "so you're saying that" citant ldes choses qu'il n'a jamais dites), c'est ridicule !

Lagrox "dsl j'ai mangé ton nom" : t'inquiète, c'est un très vieux pseudo que j'utilise plus du tout maintenant donc je m'en fiche ^^

a écrit : Donc t'es en train de me dire qu'on forme des gens pendant des années alors qu'on sait déjà tout du futur climat et qu'ils sont simplement là pour prévenir le peuple ? En fait vous êtes des politiciens et on vous paye pour rien car vous savez déjà tout. Ça craint si c'est vraiment la réalité... J'aimerais tellement que tu sois un troll, hélas il existe bel et bien des gens avec une pensée comme la tienne... Mais comment en arrive-t-on là ? Tu as pourtant l'air instruit. Qu'est ce qui s'est passé dans ta vie ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Mais LIS NOS MESSAGES EN ENTIER punaise ! Soit t'es un troll (mais dans ce cas c'est le plus mauvais que j'ai jamais vu), soit t'es d'une extrême mauvaise foi, soit t'as juste de gros problèmes de lecture et de compréhension...
Tu es complètement à côté de la plaque, le message que t
u cites dit clairement que la recherche est loin d'être omnisciente et qu'on continue toujours à en apprendre plus - et toi tu me réponds "donc tu me dis qu'on sait déjà tout".
Tu crois que des dizaines voire centaines de milliers de personnes font un métier inutile parce qu'on "sait déjà tout" ? Ah bah je vais bien m'ennuyer les 50 prochaines années si j'ai rien de nouveau à faire, tiens. Je me demande comment le doyen de mon labo s'est occupé pendant tout ce temps, ça fait plusieurs dizaines d'années qu'il refait la même expérience en boucle grâce à l'argent public ! [ALERTE SARCASME]

Franchement te lire ça rappelle vraiment le débat entre Jordan Peterson et Cathy Newman (avec ses "so you're saying that" citant ldes choses qu'il n'a jamais dites), c'est ridicule !

Lagrox "dsl j'ai mangé ton nom" : t'inquiète, c'est un très vieux pseudo que j'utilise plus du tout maintenant donc je m'en fiche ^^
Afficher tout
Non mais laisse tomber, il reste dans sa pensée et pense que tu as forcément tort
Si c'est un troll, dans le doute, laisse le ;)

Je n'aurai pas montrée autant de patience pour ma part

a écrit : Non mais laisse tomber, il reste dans sa pensée et pense que tu as forcément tort
Si c'est un troll, dans le doute, laisse le ;)

Je n'aurai pas montrée autant de patience pour ma part
C'est sûr ! Après ça ne me fait pas totalement perdre mon temps, étant habitué à devoir argumenter sur ce sujet ça se fait rapidement ^^
Je pars du principe que s'il est sérieux il y a une petite chance qu'il se souvienne de ça en grandissant et qu'il comprenne plus tard pourquoi il se trompait, et s'il tente de troller c'est lui qui aura perdu son temps. Le but d'un troll étant de lancer une polémique tout en provoquant, là il n'y a ni débat ni réel énervement :)

Mais de manière simple, à quoi sert ton métier si l'on sait déjà le futur climat si on continue ainsi ? Si comme tu le prétends on en est sûr donc ton métier consiste à decouvrir des petites choses sans importance ? Pourquoi on continue de former des gens et à les payer si on sait l'essentiel ? C'est ça qui m'intrigue.

a écrit : Mais de manière simple, à quoi sert ton métier si l'on sait déjà le futur climat si on continue ainsi ? Si comme tu le prétends on en est sûr donc ton métier consiste à decouvrir des petites choses sans importance ? Pourquoi on continue de former des gens et à les payer si on sait l'essentiel ? C'est ça qui m'intrigue. Afficher tout [ce message est la suite de celui d'en dessous]
Cependant, la Science présente l'état des connaissances à l'instant t ; ce qui veut dire que si un article donne une conclusion sur un phénomène, peut-être qu'un chercheur plus tard va approfondir et enrichir cette connaissance ; peut-être qu'il va en revanche donner une autre explication remettant en cause la première. Le bon chercheur est humble, comme disait Socrate il ne sait qu'une chose c'est qu'il ne sait rien - nous ne sommes pas omniscients, nous sommes faillibles et nous auront toujours à apprendre sur le monde qui nous entoure.

Donc d'un point de vue général, tu avais en partie raison au départ en disant qu'on n'était pas sûr des résultats de la Recherche, MAIS (et c'est ça que je tente de te faire comprendre) :
ce que je viens de te dire est surtout valable pour des avancées plus ou moins petites. De temps en temps également, une théorie qu'on a cru juste pendant des dizaines d'années se révèle être fausse, mais c'est comme ça qu'avance la science.

La plupart du temps par contre, les théories les plus supportées ont beaucoup plus de mal à être rejetées. Par exemple, personne n'a jamais pu remettre en cause la théorie de l'évolution de Darwin par une hypothèse contradictoire fiable. On sait en effet qu'il avait raison, et que les quelques points de sa théorie qui ont été montrés comme faux par la suite sont dus à son manque d'info (il n'avait pas les outils nécessaires pour) et ne remettent pas en cause la théorie elle-même. Tout ce qui est venu par la suite n'a fait qu'améliorer sa théorie, pour donner de nos jours la théorie synthétique de l'évolution.

Et c'est le cas pour le dérèglement climatique, notamment le réchauffement général et en partie le refroidissement temporaire à venir d'une partie du monde.
Si je te répète que ce n'est absolument pas une intox, que c'est fiable et pas du vent, c'est parce que la théorie est supportée par un nombre impressionnant de publications, qu'à part quelques climatosceptiques la communauté scientifique mondiale est quasi unanime pour dire que c'est une réalité, qu'on reçoit chaque jour de nouvelles données allant dans ce sens et que jusqu'à présent ça n'a pas pu être réfuté (petit rappel, une théorie scientifique c'est ça - quelque chose qui est étayé par énormément d'élément et qui n'a jusqu'à présent jamais été réfutée. Ce n'est pas seulement théorique, malgré le nom).
Concernant notre faculté de donner des prédictions, eh bien on ne peut techniquement pas être devin ; en revanche, on peut se baser sur des modèles mathématiques et physiques pour prévoir l'évolution future des phénomènes climatiques car comme tout ce qui se passe dans et sur notre Terre ils obéissent forcément aux lois des mathématiques et de la physique. La magie chaotique et aléatoire n'existe pas dans le monde réel, tout ce qui existe agit selon des lois qui, si elles sont connues, permettent d'en déduire les éléments futurs (par exemple grâce à une cascade de phénomènes et de rétroactions : si on continue comme ça alors A va agir de plus en plus sur B, qui va à son tour augmenter C et diminuer D. Par rétroaction, la diminution de D va agir sur A par rétroaction en l'augmentant encore plus, ce qui va agir sur la boucle et empirer la situation, et ainsi de suite).

Et dernier point (lié à mon explication sur la publication d'avancées plus ou moins grandes chaque année) : en général les chercheurs se cantonnent à un sujet précis, mais là tu pars dans le trop précis. Le fait qu'ils aient réussi à obtenir des résultats, non seulement n'empêche pas de revenir dessus plus tard pour améliorer le modèle, mais également ne leur interdit pas de travailler sur un sujet lié mais néanmoins différent. Ce n'est pas parce que cet élément a été découvert qu'il ne reste plus rien à faire dans la Recherche, il y a TOUJOURS des choses à découvrir, ce n’est pas aujourd’hui que tu verras des scientifiques désœuvrés et payés à rien faire.
Par exemple, mon domaine actuel concerne globalement la prise de nutriments par les oiseaux et leur effet sur leur survie/reproduction. Mais si on imagine qu’il n’y a plus rien à découvrir (très peu probable), je peux toujours me rabattre sur d’autres thèmes que j’adore – relations prédateur-proie, cognition individuelle… Tous ces domaines se rejoignent dans la même discipline (écologie comportementale).

a écrit : Mais de manière simple, à quoi sert ton métier si l'on sait déjà le futur climat si on continue ainsi ? Si comme tu le prétends on en est sûr donc ton métier consiste à decouvrir des petites choses sans importance ? Pourquoi on continue de former des gens et à les payer si on sait l'essentiel ? C'est ça qui m'intrigue. Afficher tout Pour comprendre ça il faut comprendre le fonctionnement du métier : pour commencer, le gros problème de la Recherche pour moi, c'est la culture du quota imposée par le système. Pour faire simple, tous les échelons du système (chercheurs, labos, journaux scientifiques) sont notés par leurs pairs toutes les x années et les chercheurs sont obligés de publier (du moins avoir son nom parmi les auteurs) au moins un article par an si je me trompe pas. Le problème si la qualité baisse trop, c'est que la réputation suit (le monde de la Recherche est petit) et les fonds aussi.
ça a ses bons et ses mauvais côtés, un article par an ça se fait large et ça permet de motiver à faire de la bonne recherche (car on doit soumettre nos articles à des journaux qu'on choisit, s'ils sont refusés par tous les journaux c'est comme si on n'avait rien fait).

A partir de là, c'est sûr que certains articles seront moins importants pour le monde - mais ça c'est évident, on ne peut pas faire une découverte révolutionnaire tous les 3 mois. Par contre, ce qu'il faut absolument, c'est que l'article apporte quelque chose de nouveau au domaine de connaissances. On se base sur toute la littérature scientifique existante pour savoir ce qui a été découvert / prouvé jusqu'à présent, et on utilise cette base pour aller plus loin dans un domaine. Ça peut être une découverte révolutionnaire comme quelque chose que d'anciens articles auraient voulu/pu tester mais n'avaient par exemple pas le temps ou les outils pour le faire.
En résumé, chaque chercheur (co)publie au minimum 1 article par an, chacun d'eux apportant leur pierre à l'édifice : c'est comme ça qu'on construit la connaissance.

Maintenant, est-ce que tout ce qui est publié est fiable ? Eh bien les articles comportent obligatoirement une partie « Matériel et Méthodes » où on explique toutes les circonstances de l'expérience : situation du terrain, description détaillée du protocole expérimental et des outils utilisés avec schémas, logiciels utilisés, etc. Le but est de permettre à n'importe quel relecteur de pouvoir refaire l'expérience de la manière précise dont elle a été conduite pour l'article, si les résultats ne sont pas réplicables alors ils ne sont pas considérés comme fiables et l'article est rejeté ou des modifications sont demandées.
Si l'article est publié dans une revue fiable, on considère qu'on peut se fier au résultat.
(suite ci-dessus)

Pour ceux qui pensaient que Battlefield 2142 était une fiction

Ok merci de tes réponses mais donc vous êtes bel et bien payés à rajouter des tas de recherches qui font compléter une théorie sur ce que l'on sait déjà et vous justifiez tout cela en disant " ouais mais imagine si l'un d'entre-nous révolutionne la théorie sur le réchauffement climatique". Indirectement vous gardez toujours en tête que ce qu'on pense sur le rechauffement de la Terre peut être remit en question donc on est loin de la certitude absolue qu'on pouvait lire en début de l'anecdote. A travers mes commentaires, c'était surtout ça que je cherchais à souligner.

a écrit : Ok merci de tes réponses mais donc vous êtes bel et bien payés à rajouter des tas de recherches qui font compléter une théorie sur ce que l'on sait déjà et vous justifiez tout cela en disant " ouais mais imagine si l'un d'entre-nous révolutionne la théorie sur le réchauffement climatique". Indirectement vous gardez toujours en tête que ce qu'on pense sur le rechauffement de la Terre peut être remit en question donc on est loin de la certitude absolue qu'on pouvait lire en début de l'anecdote. A travers mes commentaires, c'était surtout ça que je cherchais à souligner. Afficher tout Techniquement, si on rajoute des choses, c'est qu'on ne le savait pas auparavant donc il y a toujours de la nouveauté. On ne travaille pas pour rien, sinon, comme je l'ai déjà dit, on s'ennuierait un peu. Et puis bon tes messages ont l'air de dire que payer la recherche quand elle ne révolutionne pas le monde revient à gaspiller l'argent, mais d'un autre côté y'a-t-il une profession existante dont les membres révolutionnent le système tous les jours ? C'est vrai quoi, on devrait arrêter de payer les pompiers quand ils ne font rien d'autres que rester à la caserne ou descendre des chats du haut des arbres, parce que c'est un truc que tout le monde peut faire et ça ne change pas le monde ; les footballeurs devraient arrêter d'être payés quand ils font match nul ou perdent, pareil pour les sprinteurs qui ne battent aucun record et/ou arrivent en 4e position, pareil pour les employés de bureau quand ils travaillent juste dans leur bureau sans avoir décroché de gros contrat...
Eh non. La Recherche c'est comme tout, on fait de temps en temps un immense bond en avant mais la plupart du temps ce n'est qu'une série de petits pas qui mis bout à bout font eux aussi avancer.
Je pense que c'est surtout ça qu'il te manque, tu dois apprendre à relativiser. C'est une critique que je vois beaucoup chez des gens qui ont une vision tellement négative d'un domaine donné que ça leur donne des œillères - ils finissent par donner des arguments dont ils ne se rendent pas compte qu'en réalité il n'y a pas seulement ce qu'ils critiquent mais le monde entier qui marche comme ça !

Et puis non, on a absolument toujours dit que la science n'a pas la certitude absolue (même l'anecdote dit clairement "tendent à démontrer"). Seulement, je le répète, la tendance générale du dérèglement climatique ON EN EST SUR ! Le climat se dérègle, la température moyenne de la surface terrestre et de l'atmosphère tend à se réchauffer depuis la révolution industrielle en grande partie à cause de l'activité humaine (qui empire largement un processus certes naturel à la base), tout ça c'est une CERTITUDE. Après, l'histoire du refroidissement temporaire de l'Europe, la première fois que je l'ai lue il y a bientôt 10 ans ce n'était qu'une hypothèse formulée par un article mais au fur et à mesure des avancées on se rend compte de plus en plus que c'est une théorie étayée par un grand nombre de données, et je pense qu'avec 2-3 données en plus cette hypothèse se transformera en certitude.
C'est pour ça que lire tes commentaires me désolait vraiment, je pensais au nombre immense de chercheurs qui ont planché sur le sujet ces dernières années pour avoir un résultat de plus en plus fiable s'approchant finalement de la certitude, tout ça pour qu'une personne sur internet qui n'a jamais dû lire un seul de leurs articles leur réplique que c'est une intox. Tu avoueras quand même que si autant de personnes dans le monde ayant chacun fait au moins bac+5, sinon bac+8 avec plusieurs post-docs et des années de Recherche, sont d'accord sur un point et que toi tu dis l'inverse sans jamais avoir commencé ne serait-ce que la première année de biologie ou géologie (je ne sais pas en quel niveau tu es mais ça m'étonnerait) ni avoir ouvert un seul de leurs articles, la balance penche quand même pas mal en leur faveur !

J'avais bien compris que tu critiquais le fait qu'on puisse en être sûr, mais moi ce que j'essayais de te faire comprendre c'est que même si les détails précis sont relativement flous (et quand je dis précis, je parle surtout de l'échelle spatio-temporelle, autrement dit qui n'a pas vraiment d'incidence réelle en climatologie quand c'est précis), le dérèglement climatique d'origine anthropique reste une CERTITUDE et le refroidissement temporaire s'en approche de plus en plus.
Ca rejoint la différence entre météo et climat, il est plus difficile de prévoir une météo qu'un climat.

Pour ton exemple sur les métiers, un pompier on sait qu'il va produire utile pour la société, un employer de bureau aussi mais par contre un chercheur lui... Pour l'immense majorité vous servez strictement à rien. Comme disait un homme : Des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche... Et pour revenir sur le fait qu'un diplôme face à une personne qui n'en dispose point dans ce domaine fait que cette dernière a obligatoirement raison alors j'ai un justement un bon sujet de recherche. Comment est-ce possible qu'avec tous ces bac+8 et tous les grosses têtes qui ont gouverné la France, on se retrouve toujours dans la merde ? Bref pour en revenir au sujet du climat, oui l'influence des activités de l'homme peut y changer en parti le climat mais de là à sous-entendre que c'est exclusivement notre faute, il y a un monde. La Terre n'a pas attendu les humains pour changer de climat périodiquement et tu ne me feras pas croire qu'elle a toujours suivi un cycle logique avant l'apparition de l'Homme et de toute manière ce n'est pas une création de la nature qui pourra la détruire. On surestime trop notre impact en positif ou négatif.

a écrit : Pour ton exemple sur les métiers, un pompier on sait qu'il va produire utile pour la société, un employer de bureau aussi mais par contre un chercheur lui... Pour l'immense majorité vous servez strictement à rien. Comme disait un homme : Des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche... Et pour revenir sur le fait qu'un diplôme face à une personne qui n'en dispose point dans ce domaine fait que cette dernière a obligatoirement raison alors j'ai un justement un bon sujet de recherche. Comment est-ce possible qu'avec tous ces bac+8 et tous les grosses têtes qui ont gouverné la France, on se retrouve toujours dans la merde ? Bref pour en revenir au sujet du climat, oui l'influence des activités de l'homme peut y changer en parti le climat mais de là à sous-entendre que c'est exclusivement notre faute, il y a un monde. La Terre n'a pas attendu les humains pour changer de climat périodiquement et tu ne me feras pas croire qu'elle a toujours suivi un cycle logique avant l'apparition de l'Homme et de toute manière ce n'est pas une création de la nature qui pourra la détruire. On surestime trop notre impact en positif ou négatif. Afficher tout Oh mon dieu... J'avais eu un espoir avec tes derniers messages mais là c'est bon c'est peine perdue.
1- Bravo, tu réussis à traiter d'inutiles des centaines de milliers de personnes sans connaitre ne serait-ce qu'un minimum leur métier. Tu es totalement inculte, renseigne-toi sur l'importance du climat dans notre société, sur les services écosystémiques et sur plein d'autres choses avant de parler. C'est le comportement que je déteste le plus : critiquer quelque chose qu'on ne connait pas (et là c'est encore pire, tu refuses de chercher à comprendre en étant borné).

2- Ta "citation" est ridicule, d'une autre époque, existe plus pour le jeu de mot qu'autre chose et témoigne d'une profonde méconnaissance du sujet. Tu iras faire ton stage de 3e dans un labo dans quelques années, ça t'ouvrira peut-être les yeux.

3- Avoir un diplôme ne te donne pas automatiquement raison mais rend ta parole beaucoup plus fiable que si tu n'avais jamais étudié. C'est pour ça que je me permets d'en parler, j'ai beaucoup plus de connaissances sur le sujet maintenant qu'il y a 8 ans quand je sortais à peine du bac - mais moins que dans 10 ans normalement.

4- Les hommes politiques n'ont rien à voir avec les chercheurs.

5- Je répète une nouvelle fois, on se trouve dans la merde (au niveau du climat) parce que l'écologie est l'affaire de tous mais on ne peut que se prendre le mur en pleine face si la population est aussi bornée que toi. Après si par là tu entends d'un point de vue économique et social, voir le point 4. Ce n'est pas la Recherche qu'il faut blâmer.

6- Je. N'ai. Jamais. Dit. Que. L'Homme. Est. La. Cause. Exclusive. Des. Changements. Climatiques... J'ai. Clairement. Expliqué. Que. Les. Variations. Sont. Naturelles. Mais. Que. Depuis. La. Révolution. Industrielles. Les. Compteurs. S'affolent. Et. Que. Les. Valeurs. Sont. Maintenant. Largement. En. Dehors. Des. Fourchettes. De. Variation. Naturelle. Études à l'appui. Je dis depuis le départ que l'Homme accélère et empire à un niveau rarement atteint la situation, même un enfant de 6 ans m'aurait compris !

7- On ne détruira pas la Terre elle-même, c'est sûr, mais on détruit les écosystèmes actuels - et nous avec. La Terre s'en remettra;.. Après notre disparition. Si on doit agir, c'est pour nous sauver nous-mêmes. Si on continue comme ça, c'est un suicide d'espèce programmé qu'on organise.

Bref j'ai un moment pensé que tu pouvais avoir une graine de logique cachée dans un neurone mais elle est morte avant d'avoir germé. Je me suis bien amusé, ce fut un plaisir de discuter avec un mur, monsieur le troll "je ne crois qu'en mes convictions même si elles sont facilement démontables avec un minimum de culture" !
*range le pop-corn*

a écrit : Oh mon dieu... J'avais eu un espoir avec tes derniers messages mais là c'est bon c'est peine perdue.
1- Bravo, tu réussis à traiter d'inutiles des centaines de milliers de personnes sans connaitre ne serait-ce qu'un minimum leur métier. Tu es totalement inculte, renseigne-toi sur l'
importance du climat dans notre société, sur les services écosystémiques et sur plein d'autres choses avant de parler. C'est le comportement que je déteste le plus : critiquer quelque chose qu'on ne connait pas (et là c'est encore pire, tu refuses de chercher à comprendre en étant borné).

2- Ta "citation" est ridicule, d'une autre époque, existe plus pour le jeu de mot qu'autre chose et témoigne d'une profonde méconnaissance du sujet. Tu iras faire ton stage de 3e dans un labo dans quelques années, ça t'ouvrira peut-être les yeux.

3- Avoir un diplôme ne te donne pas automatiquement raison mais rend ta parole beaucoup plus fiable que si tu n'avais jamais étudié. C'est pour ça que je me permets d'en parler, j'ai beaucoup plus de connaissances sur le sujet maintenant qu'il y a 8 ans quand je sortais à peine du bac - mais moins que dans 10 ans normalement.

4- Les hommes politiques n'ont rien à voir avec les chercheurs.

5- Je répète une nouvelle fois, on se trouve dans la merde (au niveau du climat) parce que l'écologie est l'affaire de tous mais on ne peut que se prendre le mur en pleine face si la population est aussi bornée que toi. Après si par là tu entends d'un point de vue économique et social, voir le point 4. Ce n'est pas la Recherche qu'il faut blâmer.

6- Je. N'ai. Jamais. Dit. Que. L'Homme. Est. La. Cause. Exclusive. Des. Changements. Climatiques... J'ai. Clairement. Expliqué. Que. Les. Variations. Sont. Naturelles. Mais. Que. Depuis. La. Révolution. Industrielles. Les. Compteurs. S'affolent. Et. Que. Les. Valeurs. Sont. Maintenant. Largement. En. Dehors. Des. Fourchettes. De. Variation. Naturelle. Études à l'appui. Je dis depuis le départ que l'Homme accélère et empire à un niveau rarement atteint la situation, même un enfant de 6 ans m'aurait compris !

7- On ne détruira pas la Terre elle-même, c'est sûr, mais on détruit les écosystèmes actuels - et nous avec. La Terre s'en remettra;.. Après notre disparition. Si on doit agir, c'est pour nous sauver nous-mêmes. Si on continue comme ça, c'est un suicide d'espèce programmé qu'on organise.

Bref j'ai un moment pensé que tu pouvais avoir une graine de logique cachée dans un neurone mais elle est morte avant d'avoir germé. Je me suis bien amusé, ce fut un plaisir de discuter avec un mur, monsieur le troll "je ne crois qu'en mes convictions même si elles sont facilement démontables avec un minimum de culture" !
*range le pop-corn*
Afficher tout
J'admire ta patience, moi il y a bien longtemps que le Pop corn était rangé, j'étais au digeo.

Merci pour ces commentaires instructifs, t'as pas totalement parlé dans le vide si ça peut te rassurer. :)
C'est intéressant, je ne savais pas que vous étiez obligé de sortir une étude par ans et qui doit obligatoirement paraître dans un magazine sinon c'est comme si vous n'aviez rien fait, c'est surprenant comme méthode de "validation" je trouve.