Un texte de Platon proche du Seigneur des Anneaux

Proposé par
le

Le Seigneur des anneaux de Tolkien n'est pas sans rappeler un texte de Platon nommé l'Anneau de Gygès. Gygès, honnête berger sans histoire découvrit un jour par hasard un puissant anneau d'or lui permettant de devenir invisible aux yeux de quiconque. Il fut corrompu par ce pouvoir et complota, tua le roi, prit sa place et devint un criminel.

Les morales de ces histoires semblent également se rejoindre : un homme ayant assez de pouvoir pour être impuni ne manque pas de causer du tort, bien qu'il soit respectable à l'origine.


Tous les commentaires (44)

a écrit : Alors attention, Tolkien ne s'est pas inspiré du Nibelung pour créer l'Anneau Unique - il l'a dit et redit. Tout comme (pour répondre à d'autres commentaires) il a dit et répété, le Seigneur des Anneaux n'est en aucun cas une allégorie de la Seconde guerre mondiale mais (et c'est une grande différence) une lecture symbolique de la guerre et une critique de la mauvaise utilisation du progrès. La guerre de l'Anneau ne représente pas la seconde guerre, elle représente toutes les guerres ! Afficher tout En effet, Tolkien a toujours nié s'être inspiré du cycle de l'anneau de Wagner. En revanche, il connaissait bien et a utilisé le Nibelungenlied, texte du début du second millénaire (dans sa plus ancienne version connue), qui a également été la source majeure de Wagner.

À mettre en relation avec la Volsunga saga, ma version nordique du mythe, bien plus précise sur les péripéties de Siegfried.

Vous tournez autour de l'idée de l'anarchie sans jamais en prononcer le nom, c'est assez drôle à voir comme si on ré inventait le feu pour re-découvrir comme les grecs et bien des civilisations l'avait fait jusque là notamment les amérindiens que le pouvoir était dangereux...

Ne jamais donner le pouvoir à une seule personne, c'est comme jouer à la roulette russe, un coup la personne sera fiable, celle d'après un peu moins et un jour paf dictature c'est l'histoire d'à peu près tous les pays du monde à travers l'histoire. Il serait plus que temps d'en tirer des conclusions... Malgré tout la discussion que vous avez est des plus intéressante, constructive et respectueuse.

a écrit : Alors attention, Tolkien ne s'est pas inspiré du Nibelung pour créer l'Anneau Unique - il l'a dit et redit. Tout comme (pour répondre à d'autres commentaires) il a dit et répété, le Seigneur des Anneaux n'est en aucun cas une allégorie de la Seconde guerre mondiale mais (et c'est une grande différence) une lecture symbolique de la guerre et une critique de la mauvaise utilisation du progrès. La guerre de l'Anneau ne représente pas la seconde guerre, elle représente toutes les guerres ! Afficher tout Tolkien a participé à la 1ere guerre mondiale. Le Mordor est la transposition du no man lands et les trolls et gobelins aux patrouilles allemandes et a la mort qui rodaient dans ces lieux. Le reste de l'histoire peut preter a l'analogie aussi les hobbit seraient les soldats de rangs inférieur les hommes et les elfes les soldats de la noblesse

a écrit : Tolkien a participé à la 1ere guerre mondiale. Le Mordor est la transposition du no man lands et les trolls et gobelins aux patrouilles allemandes et a la mort qui rodaient dans ces lieux. Le reste de l'histoire peut preter a l'analogie aussi les hobbit seraient les soldats de rangs inférieur les hommes et les elfes les soldats de la noblesse Afficher tout Alors oui, il a participé à la Grande Guerre, qui l'a traumatisé et où il a perdu tous ses amis sauf un (Christopher Wiseman, dont il donnera le prénom à l'un de ses fils qui deviendra par la suite son aide la plus précieuse), oui le Mordor est en grande partie tiré de là, oui certains personnages sont inspirés de personnes génériques qu'il y a rencontrées (mais si Sam est effectivement inspiré des ordonnances, soldats peu gradés qu'il a côtoyés, ce n'est pas du tout le cas de l'ensemble des Hobbits).
Mais tout ça, c'est exactement ce que je disais dans le message auquel tu réponds : on parle de symbolique ici, autrement dit tous ces éléments sont là pour symboliser la guerre en général, pas la première ni la seconde guerre mondiale. C'est ça que je souligne : Non Sauron n'est ni Hitler ni Staline, non les Orques ne sont ni les Allemands ni les Français ni ce que tu veux. C'est un mélange de symbolique chrétienne, de critique de la corruption des êtres et de mise en garde contre les mauvais côtés du progrès (notamment le passage sur le nettoyage du Comté) mais n'importe quelle armée réelle pourrait prendre la place des Orques.

Azarokh : effectivement Tolkien a particulièrement été virulent contre Wagner, mais dans ses lettres il explique clairement que non, l'Anneau Unique n'est pas inspiré de l'Anneau du Nibelung (je ne voulais pas parler du Nibelungenlied, mais de l'anneau en tant qu'objet) ni de l'Andvarinaut, son équivalent nordique.
En revanche, la Völsunga dans son ensemble fait effectivement bien partie de ses sources d'inspiration comme beaucoup d'autres sagas nordiques, mais contrairement à ce qu'il est facile de croire cette inspiration porte bien plus sur l'ambiance/thème générale et sur le style littéraire que sur l'histoire précise d'un anneau 'magique'. Je me suis peut-être mal exprimé dans le premier commentaire mais c'est ce que je voulais dire.