Black Panther parle la langue de Nelson Mandela

Proposé par
le
dans

Si le Wakanda, pays d'origine du héros Marvel "Black Panther", est un pays imaginaire, la langue qu'il parle et que l'on peut entendre dans le film sorti en 2018 est, elle, bien réelle. Il s'agit du Xhosa, langue d'Afrique australe, qui est d'ailleurs la langue maternelle de Nelson Mandela.


Commentaires préférés (3)

Il m'avait semblé reconnaître cette langue pendant le film et notamment en entendant quelques clics (claquements de langue qui correspondent à certaines consonnes de cette langue) mais je n'étais pas sûr car il n'y avait pas beaucoup de clics alors que quand on entend parler cette langue normalement c'est bourré de clics... Peut-être celui qui a écrit les dialogues a-t-il privilégié des mots sans clic pour faciliter la tâche des acteurs ? En effet je n'ai jamais réussi à prononcer correctement un mot avec un clic : je pouvais reproduire les claquements de langue séparément mais c'était impossible pour moi d'enchaîner un clic au milieu d'un mot sans marquer une pause ppur réfléchir à ce que j'étais en train de faire. Parler comme ça avec naturel doit venir avec l'habitude ou un entraînement serieux qui a été épargné aux acteurs en choisissant les mots de leur dialogues à cet effet !

a écrit : De là à dire que Nelson Mandela était un super héros, il n'y a qu'un pas. Ce qui est intéressant avec ce film (que je vous conseille vivement) c'est que la notion-même de super-héros (et par extension de héros) est remise en cause.

Les habitants du Wakanda, dont Black Panther, sont à la tête d'une énorme richesse, située au coeur d'un océan de misère (l'Afrique subsaharienne), et refusent de venir en aide à qui se soit.
Ils refusent aussi toute immigration qui reviendrait au mieux à laisser entrer des profiteurs chez eux ou, au pire, des pilleurs qui au passage contribueraient à dénaturer leur culture et leur mode de vie.

Ajoutons que les 2 Wakandais qui essaient d'ouvrir leur pays sur l'extérieur et qui voudraient que leur peuple viennent en aide aux démunis sont tués par les leurs.

Pas si anodin que ça ce film...

a écrit : De là à dire que Nelson Mandela était un super héros, il n'y a qu'un pas. C'est un super héro, il s'est battu contre les discriminations raciales et sans arme, c'est sans conteste un grand homme


Tous les commentaires (13)

Il m'avait semblé reconnaître cette langue pendant le film et notamment en entendant quelques clics (claquements de langue qui correspondent à certaines consonnes de cette langue) mais je n'étais pas sûr car il n'y avait pas beaucoup de clics alors que quand on entend parler cette langue normalement c'est bourré de clics... Peut-être celui qui a écrit les dialogues a-t-il privilégié des mots sans clic pour faciliter la tâche des acteurs ? En effet je n'ai jamais réussi à prononcer correctement un mot avec un clic : je pouvais reproduire les claquements de langue séparément mais c'était impossible pour moi d'enchaîner un clic au milieu d'un mot sans marquer une pause ppur réfléchir à ce que j'étais en train de faire. Parler comme ça avec naturel doit venir avec l'habitude ou un entraînement serieux qui a été épargné aux acteurs en choisissant les mots de leur dialogues à cet effet !

De là à dire que Nelson Mandela était un super héros, il n'y a qu'un pas.

Bon film! Même si je ne l’ai pas vu...

Petite question... comment ça ce fait que cette anecdote ait -1 commentaire .-.

a écrit : De là à dire que Nelson Mandela était un super héros, il n'y a qu'un pas. Ce qui est intéressant avec ce film (que je vous conseille vivement) c'est que la notion-même de super-héros (et par extension de héros) est remise en cause.

Les habitants du Wakanda, dont Black Panther, sont à la tête d'une énorme richesse, située au coeur d'un océan de misère (l'Afrique subsaharienne), et refusent de venir en aide à qui se soit.
Ils refusent aussi toute immigration qui reviendrait au mieux à laisser entrer des profiteurs chez eux ou, au pire, des pilleurs qui au passage contribueraient à dénaturer leur culture et leur mode de vie.

Ajoutons que les 2 Wakandais qui essaient d'ouvrir leur pays sur l'extérieur et qui voudraient que leur peuple viennent en aide aux démunis sont tués par les leurs.

Pas si anodin que ça ce film...

a écrit : Petite question... comment ça ce fait que cette anecdote ait -1 commentaire .-. Tu as manqué la première version de l'anecdote, et la guerre de commentaire qui a été suppr... modérée par la suite.

a écrit : Ce qui est intéressant avec ce film (que je vous conseille vivement) c'est que la notion-même de super-héros (et par extension de héros) est remise en cause.

Les habitants du Wakanda, dont Black Panther, sont à la tête d'une énorme richesse, située au coeur d'un océan de misère (l'Afr
ique subsaharienne), et refusent de venir en aide à qui se soit.
Ils refusent aussi toute immigration qui reviendrait au mieux à laisser entrer des profiteurs chez eux ou, au pire, des pilleurs qui au passage contribueraient à dénaturer leur culture et leur mode de vie.

Ajoutons que les 2 Wakandais qui essaient d'ouvrir leur pays sur l'extérieur et qui voudraient que leur peuple viennent en aide aux démunis sont tués par les leurs.

Pas si anodin que ça ce film...
Afficher tout
Je ne suis pas sûr qu'on a vu le même film. Parce que les deux qui sont tués ne voulaient pas que leur peuple vienne en aide aux démunis dans le film que j'ai vu.

Fun fact : l'acteur qui joue le père de T'challa (aka Black Panther) parle cette langue, et l'a ainsi enseignée à Chadwick Boseman, l'interprète de T'challa.

a écrit : De là à dire que Nelson Mandela était un super héros, il n'y a qu'un pas. C'est un super héro, il s'est battu contre les discriminations raciales et sans arme, c'est sans conteste un grand homme

a écrit : C'est un super héro, il s'est battu contre les discriminations raciales et sans arme, c'est sans conteste un grand homme Ahah quelqu'un n'a pas vu les commentaires d'avant 14h

a écrit : Ahah quelqu'un n'a pas vu les commentaires d'avant 14h Ben moi je les ai lus et je suis d'accord avec TheCody. Il faut analyser le personnage dans son ensemble et ne pas se focaliser sur une ou deux infos subversives.

Il faut arrêter de croire que les héros, les vrais, ceux qui ont réellement existé, sont semblables à ceux de contes de fées ou ceux des comics.
Même Marvel a compris cela aujourd'hui en offrant des figures héroïques contrastées avec leurs défauts, leur part sombre.

Toute lutte implique des dégâts. On ne fait pas d'omelette sans crever des pneus.

a écrit : Ce qui est intéressant avec ce film (que je vous conseille vivement) c'est que la notion-même de super-héros (et par extension de héros) est remise en cause.

Les habitants du Wakanda, dont Black Panther, sont à la tête d'une énorme richesse, située au coeur d'un océan de misère (l'Afr
ique subsaharienne), et refusent de venir en aide à qui se soit.
Ils refusent aussi toute immigration qui reviendrait au mieux à laisser entrer des profiteurs chez eux ou, au pire, des pilleurs qui au passage contribueraient à dénaturer leur culture et leur mode de vie.

Ajoutons que les 2 Wakandais qui essaient d'ouvrir leur pays sur l'extérieur et qui voudraient que leur peuple viennent en aide aux démunis sont tués par les leurs.

Pas si anodin que ça ce film...
Afficher tout
N'oublions pas qu' un des principaux wakandais finit par comprendre que l'isolationnisme du pays n'est pas la meilleure solution et va même faire un discours devant les autres nations...

La morale du film, qui est en plus basée sur un Vrai proverbe de chez nous, c'est ça :
"In times of trouble , the Wise build bridges & the fool build walls"...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tu as manqué la première version de l'anecdote, et la guerre de commentaire qui a été suppr... modérée par la suite. Merci ;) et ma seconde petite question (que j'ai déjà posée mais que quelqu'un a supprimé jsp pk)... si je fais @TheCody , est-ce qu'il reçoit une notif ou un truc dans le genre?

a écrit : N'oublions pas qu' un des principaux wakandais finit par comprendre que l'isolationnisme du pays n'est pas la meilleure solution et va même faire un discours devant les autres nations...

La morale du film, qui est en plus basée sur un Vrai proverbe de chez nous, c'est ça :
&q
uot;In times of trouble , the Wise build bridges & the fool build walls"... Afficher tout
Oui mais il a fallu que l'un d'eux meurt (son cousin je crois, le super-vilain quoi) pour que Black Panther comprenne enfin.

Très beau proverbe au passage, que je connaissais pas.

a écrit : Oui mais il a fallu que l'un d'eux meurt (son cousin je crois, le super-vilain quoi) pour que Black Panther comprenne enfin.

Très beau proverbe au passage, que je connaissais pas.
Exact : le gentil n'était pas si gentil que ça et le méchant avait des intentions compréhensibles mais aux pratiques peu orthodoxes.
Je sais qu' en ce moment c'est une mode , mais sortir du manichéisme classique c'est bien : ça accentue la réflexion des spectateurs!
(D'un autre côté faut pas trop sombrer dans le poncif du héros torturé par tout et n'importe quoi)

Posté le

android

(2)

Répondre

Je dois être un des seuls à n'avoir rien trouvé de fabuleux a ce film que J ai trouvé plus long qu intéressant. La photo au pire, et encore c'est du numérique partout.
Avis personnel évidemment.