Le calendrier musulman rattrape peu à peu son retard

Proposé par
le
dans

Démarrant en 622 lors de l'Hégire, le calendrier musulman est "en retard" d'environ 600 ans sur le calendrier grégorien. Mais comme il est fondé sur des années de 12 mois lunaires (29-30 jours), il refait peu à peu son retard : ainsi, en l'an 20 841, les 2 calendriers compteront le même nombre d'années.


Commentaires préférés (3)

Commentaire nihiliste : Je doute que l'humanité, et donc ses calendriers, existent encore en 20.841.
Et même si l'humanité existe encore, les calendriers seront probablement différents.

Le terme Hégire, de l'arabe hijra (exil), désigne le départ du prophète de l'islam, Muhammad (francisé en Mahomet), de la ville de La Mecque, où il avait commencé son prêche contre les cultes polythéistes.

Or, la ville étant en plein désert, sa richesse dépendait principalement des visites des caravaniers qui venaient au sanctuaire de la ville pour y déposer des offrandes aux dieux qu'ils vénéraient. Les Mecquois ont donc très mal accueilli le discours monothéiste de Muhammad, et l'ont chassé.

Il s'est alors réfugié à Yathrib (ou Médine), et y a poursuivi son prêche avant de revenir à La Mecque et de la conquérir en 630. Il est mort en 632 sans avoir désigné de successeur, ce qui, à terme, a provoqué la scission entre sunnites et chi'ites.

Cet exil est très important pour les musulmans, puisqu'il marque le début de l'expansion de l'islam : Muhammad n'avait pas de succès à La Mecque, en revanche il a vite convaincu les Médinois de rejoindre sa cause. C'est pourquoi le calendrier musulman démarre à cette date. Ces deux villes sont les deux premiers lieux saints de l'islam, le troisième étant Jérusalem, d'où il serait monté au paradis depuis un rocher en l'an 620 lors d'une révélation. Ce rocher est aujourd'hui couvert par l'un des monuments les plus célèbres de Jérusalem : le Dôme du Rocher.

Quant au calendrier en lui même, deux mois sont particulièrement importants : le Ramadan, où les musulmans observent un jeûne, et le Hijja, où ils effectuent le pèlerinage à La Mecque.

a écrit : Bon, ça j'en doute, sachant que le christianisme et l'Islam sont les deux en progression numéraire. Après tout, elles ont déjà tenu respectivement 2000 et 1400 ans, des guerres monstrueuses, des scissions, des évolutions sociétales, donc elles peuvent bien durer encore quelques 800 ans... Penser qu'elles disparaîtront me semble être une vision très occidentale et présomptueuse, personnellement. Je me trompe peut-être, mais après je serai pas là en 2841, et de toute façon je n'ai pas envie d'y être ^^ Afficher tout Il te manque un zéro ;)

Posté le

android

(67)

Répondre


Tous les commentaires (90)

Commentaire nihiliste : Je doute que l'humanité, et donc ses calendriers, existent encore en 20.841.
Et même si l'humanité existe encore, les calendriers seront probablement différents.

a écrit : Commentaire nihiliste : Je doute que l'humanité, et donc ses calendriers, existent encore en 20.841.
Et même si l'humanité existe encore, les calendriers seront probablement différents.
Je me suis dit la même chose :)
De plus c'est dommage car ça ne durera pas, le calendrier musulman continuera son avancée et le décalage se reproduira rapidement (à l'inverse) donc...

Le terme Hégire, de l'arabe hijra (exil), désigne le départ du prophète de l'islam, Muhammad (francisé en Mahomet), de la ville de La Mecque, où il avait commencé son prêche contre les cultes polythéistes.

Or, la ville étant en plein désert, sa richesse dépendait principalement des visites des caravaniers qui venaient au sanctuaire de la ville pour y déposer des offrandes aux dieux qu'ils vénéraient. Les Mecquois ont donc très mal accueilli le discours monothéiste de Muhammad, et l'ont chassé.

Il s'est alors réfugié à Yathrib (ou Médine), et y a poursuivi son prêche avant de revenir à La Mecque et de la conquérir en 630. Il est mort en 632 sans avoir désigné de successeur, ce qui, à terme, a provoqué la scission entre sunnites et chi'ites.

Cet exil est très important pour les musulmans, puisqu'il marque le début de l'expansion de l'islam : Muhammad n'avait pas de succès à La Mecque, en revanche il a vite convaincu les Médinois de rejoindre sa cause. C'est pourquoi le calendrier musulman démarre à cette date. Ces deux villes sont les deux premiers lieux saints de l'islam, le troisième étant Jérusalem, d'où il serait monté au paradis depuis un rocher en l'an 620 lors d'une révélation. Ce rocher est aujourd'hui couvert par l'un des monuments les plus célèbres de Jérusalem : le Dôme du Rocher.

Quant au calendrier en lui même, deux mois sont particulièrement importants : le Ramadan, où les musulmans observent un jeûne, et le Hijja, où ils effectuent le pèlerinage à La Mecque.

a écrit : Commentaire nihiliste : Je doute que l'humanité, et donc ses calendriers, existent encore en 20.841.
Et même si l'humanité existe encore, les calendriers seront probablement différents.
Moi je doute que les religions telles que nous les connaissons aujourd'hui existent encore. Je vous invite à lire Homo Deus de Yuval Harrari (auteur de sapiens également) pour vous en persuader.

Bon, ça j'en doute, sachant que le christianisme et l'Islam sont les deux en progression numéraire. Après tout, elles ont déjà tenu respectivement 2000 et 1400 ans, des guerres monstrueuses, des scissions, des évolutions sociétales, donc elles peuvent bien durer encore quelques 800 ans... Penser qu'elles disparaîtront me semble être une vision très occidentale et présomptueuse, personnellement. Je me trompe peut-être, mais après je serai pas là en 2841, et de toute façon je n'ai pas envie d'y être ^^

a écrit : Bon, ça j'en doute, sachant que le christianisme et l'Islam sont les deux en progression numéraire. Après tout, elles ont déjà tenu respectivement 2000 et 1400 ans, des guerres monstrueuses, des scissions, des évolutions sociétales, donc elles peuvent bien durer encore quelques 800 ans... Penser qu'elles disparaîtront me semble être une vision très occidentale et présomptueuse, personnellement. Je me trompe peut-être, mais après je serai pas là en 2841, et de toute façon je n'ai pas envie d'y être ^^ Afficher tout Il te manque un zéro ;)

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : Le terme Hégire, de l'arabe hijra (exil), désigne le départ du prophète de l'islam, Muhammad (francisé en Mahomet), de la ville de La Mecque, où il avait commencé son prêche contre les cultes polythéistes.

Or, la ville étant en plein désert, sa richesse dépendait principalement des visites des
caravaniers qui venaient au sanctuaire de la ville pour y déposer des offrandes aux dieux qu'ils vénéraient. Les Mecquois ont donc très mal accueilli le discours monothéiste de Muhammad, et l'ont chassé.

Il s'est alors réfugié à Yathrib (ou Médine), et y a poursuivi son prêche avant de revenir à La Mecque et de la conquérir en 630. Il est mort en 632 sans avoir désigné de successeur, ce qui, à terme, a provoqué la scission entre sunnites et chi'ites.

Cet exil est très important pour les musulmans, puisqu'il marque le début de l'expansion de l'islam : Muhammad n'avait pas de succès à La Mecque, en revanche il a vite convaincu les Médinois de rejoindre sa cause. C'est pourquoi le calendrier musulman démarre à cette date. Ces deux villes sont les deux premiers lieux saints de l'islam, le troisième étant Jérusalem, d'où il serait monté au paradis depuis un rocher en l'an 620 lors d'une révélation. Ce rocher est aujourd'hui couvert par l'un des monuments les plus célèbres de Jérusalem : le Dôme du Rocher.

Quant au calendrier en lui même, deux mois sont particulièrement importants : le Ramadan, où les musulmans observent un jeûne, et le Hijja, où ils effectuent le pèlerinage à La Mecque.
Afficher tout
Merci beaucoup. C'est un commentaire très instructif.

a écrit : Le terme Hégire, de l'arabe hijra (exil), désigne le départ du prophète de l'islam, Muhammad (francisé en Mahomet), de la ville de La Mecque, où il avait commencé son prêche contre les cultes polythéistes.

Or, la ville étant en plein désert, sa richesse dépendait principalement des visites des
caravaniers qui venaient au sanctuaire de la ville pour y déposer des offrandes aux dieux qu'ils vénéraient. Les Mecquois ont donc très mal accueilli le discours monothéiste de Muhammad, et l'ont chassé.

Il s'est alors réfugié à Yathrib (ou Médine), et y a poursuivi son prêche avant de revenir à La Mecque et de la conquérir en 630. Il est mort en 632 sans avoir désigné de successeur, ce qui, à terme, a provoqué la scission entre sunnites et chi'ites.

Cet exil est très important pour les musulmans, puisqu'il marque le début de l'expansion de l'islam : Muhammad n'avait pas de succès à La Mecque, en revanche il a vite convaincu les Médinois de rejoindre sa cause. C'est pourquoi le calendrier musulman démarre à cette date. Ces deux villes sont les deux premiers lieux saints de l'islam, le troisième étant Jérusalem, d'où il serait monté au paradis depuis un rocher en l'an 620 lors d'une révélation. Ce rocher est aujourd'hui couvert par l'un des monuments les plus célèbres de Jérusalem : le Dôme du Rocher.

Quant au calendrier en lui même, deux mois sont particulièrement importants : le Ramadan, où les musulmans observent un jeûne, et le Hijja, où ils effectuent le pèlerinage à La Mecque.
Afficher tout
Super commentaire et trés bien résumé

a écrit : Bon, ça j'en doute, sachant que le christianisme et l'Islam sont les deux en progression numéraire. Après tout, elles ont déjà tenu respectivement 2000 et 1400 ans, des guerres monstrueuses, des scissions, des évolutions sociétales, donc elles peuvent bien durer encore quelques 800 ans... Penser qu'elles disparaîtront me semble être une vision très occidentale et présomptueuse, personnellement. Je me trompe peut-être, mais après je serai pas là en 2841, et de toute façon je n'ai pas envie d'y être ^^ Afficher tout Dans 800 ans peut-être pas, mais l'anectode parle de l'année 20 841 soit dans 18 000 ans. Vu l'évolution rapide de nos société et vu que ca risque de s'accélérer encore, je reste sceptique sur l'existence d'un culte religieux monothéiste comme ceux actuels.
D'après Homo Deus (encore une fois), la prochaine religion sera le dataïsme, il y a déjà certains adeptes. Ce n'est pas une religion comme celles que nous connaissons aujourd'hui, mais plutôt une façon de voir les choses où tout n'est que données.

a écrit : Moi je doute que les religions telles que nous les connaissons aujourd'hui existent encore. Je vous invite à lire Homo Deus de Yuval Harrari (auteur de sapiens également) pour vous en persuader. Ce qui est sûr, c'est que le besoin d'Absolu et la quête de sens qui animent l'Homme, et qui trouvent une satisfaction dans la spiritualité, continueront à l'animer tant qu'il existera.

Il existe tellement de calendriers qu'il est difficile de faire un choix raisonné. De plus, la majorité des tribus arabes étaient juives ou chrétiennes (La Mecque étaient dirigée par une famille chrétienne, dont descendent les Saoud, Médine était quant à elle dirigée par des tribus juives), et la plupart des autres étaient monothéistes, mais comme chacune avait son propre dieu, les religieux extérieurs à ces tribus considéraient qu'au total, elles étaient polythéistes. La majorité de ces tribus ont été soumises par Mohamed, et en preuve de leur conversion, ont abandonné leur symboles religieux (souvent une représentation en pierre) qui ont été recouverts par la Kaaba.
Ironie, les Musulmans tournent autour des anciens symboles religieux de leurs ancêtres non-musulmans... on retrouve cette situation chez les Chrétiens qui ont construit leurs églises à l'emplacement d'anciens temples la plupart romains, peut-être pour conserver une sorte d'aura sacrée aux nouveaux édifices.
Quant au choix du calendrier lunaire, c'est la poursuite des traditions locales, dans une région où la notion de saisons météorologiques ne sont pas les mêmes que dans des régions plus dépendantes du soleil comme en Europe, et pour qui l'évolution de la lune en quartiers était plus importante.
Ne pas oublier que nous utilisons un calendrier mis en place par les rois de Rome il y a environ 2800 ans, après quelques rajustements (dont le point d'origine du calcul des années).

a écrit : Ce qui est sûr, c'est que le besoin d'Absolu et la quête de sens qui animent l'Homme, et qui trouvent une satisfaction dans la spiritualité, continueront à l'animer tant qu'il existera. Pas sûr, il est possible d'imaginer que l'Humanité deviendra rationnelle et abandonnera les religions et toute autre sorte de superstition. Je ne nie pas la sincérité des croyants, mais celle-ci justifie-t-elle les millions de morts dues à des différences, souvent infimes, dans des pratiques religieuses d'origine mythologique obscure.
Depuis qu'ont peut les étudier, une religions n'a jamais dépassée 3000 ans de pratique, on ne sera plus là pour savoir ce qui se passera, mais on a le droit d'être optimiste

Il faut savoir que avant que Muhammad ne prêche à la Mecque, les habitants de la ville n'étaient déjà plus vraiment polythéistes. Les tribus bédouines sont organisées sur un modèle clanique, où l'entité la plus large et la tribu, composée de clans, composées de familles. Chaque familles, clans ou tribus vénèrent une divinité plus qu'une autre et c'est alors une forme de henotheisme, c'est à dire une religion ou une divinité est supérieure aux autres.

D'ailleurs selon les sources ante-islamiques et contemporaines du prophète Muhammad, il semblerait que celui ci ait au début parlé de trois divinités distinctes qui appartenaient à sa tribu.

Beaucoup de choses ont été perdu sur sa vue au fil des siècles et lors de la politique religieuse menée par Uthman, troisième calife rachidun. Le prophète était mort depuis 12 ans, ses premiers compagnons étaient soient âgés soient morts au cours de conquêtes si bien que la question de recenser ses paroles et de les coucher par écrit s'est posé. La tradition en arabie pré-islamique était essentiellement transmises oralement.

De plus les conquêtes ont fait des arabes une minorité et une élite au sein de cet empire multiculturel qui rassemblent désormais de nombreux levantins.

Les conquêtes ont rassemblés des chrétiens et zoroastriens qui commencent à se convertir. Cependant à cette époque ces nouveaux convertis ne disposent pas beaucoup des mêmes droits que les arabes: on les appelle les Malawi. Leurs poids démographiques devient de plus en plus importantes et leurs contestations commencent à se faire sentir au sein des armées (ils ont beaucoup moins de droit de butin haha) si bien que Uthlam a voulu codifier le droit du dar al islam avec les paroles du prophète

Malheureusement il a plus ou moins été le seul juge de ce qui devaient être conservé et il est probable que beaucoup d'informations sur les jeunes années du Muhammad aient été perdus.

Finalement au fil des siècles le pouvoir s'est déplacé vers la Syrie avec les à umeyyades puis en Iran avec les abbassides. Le centre culturel et politique du califat s'est vite déplacé en Iran et à été très longtemps sous influence persanne: ils avaient une pratique du pouvoir déjà bien rodé et ils ont été au monde musulman ce que ma Grèce 1 été au monde romain

a écrit : Bon, ça j'en doute, sachant que le christianisme et l'Islam sont les deux en progression numéraire. Après tout, elles ont déjà tenu respectivement 2000 et 1400 ans, des guerres monstrueuses, des scissions, des évolutions sociétales, donc elles peuvent bien durer encore quelques 800 ans... Penser qu'elles disparaîtront me semble être une vision très occidentale et présomptueuse, personnellement. Je me trompe peut-être, mais après je serai pas là en 2841, et de toute façon je n'ai pas envie d'y être ^^ Afficher tout On ne parle pas de 2800 mais de 20800...

a écrit : Le terme Hégire, de l'arabe hijra (exil), désigne le départ du prophète de l'islam, Muhammad (francisé en Mahomet), de la ville de La Mecque, où il avait commencé son prêche contre les cultes polythéistes.

Or, la ville étant en plein désert, sa richesse dépendait principalement des visites des
caravaniers qui venaient au sanctuaire de la ville pour y déposer des offrandes aux dieux qu'ils vénéraient. Les Mecquois ont donc très mal accueilli le discours monothéiste de Muhammad, et l'ont chassé.

Il s'est alors réfugié à Yathrib (ou Médine), et y a poursuivi son prêche avant de revenir à La Mecque et de la conquérir en 630. Il est mort en 632 sans avoir désigné de successeur, ce qui, à terme, a provoqué la scission entre sunnites et chi'ites.

Cet exil est très important pour les musulmans, puisqu'il marque le début de l'expansion de l'islam : Muhammad n'avait pas de succès à La Mecque, en revanche il a vite convaincu les Médinois de rejoindre sa cause. C'est pourquoi le calendrier musulman démarre à cette date. Ces deux villes sont les deux premiers lieux saints de l'islam, le troisième étant Jérusalem, d'où il serait monté au paradis depuis un rocher en l'an 620 lors d'une révélation. Ce rocher est aujourd'hui couvert par l'un des monuments les plus célèbres de Jérusalem : le Dôme du Rocher.

Quant au calendrier en lui même, deux mois sont particulièrement importants : le Ramadan, où les musulmans observent un jeûne, et le Hijja, où ils effectuent le pèlerinage à La Mecque.
Afficher tout
Ce n'est pas une question de succès
Muhammad a dû quitter la Mecque car en danger imminent de mort

a écrit : Il existe tellement de calendriers qu'il est difficile de faire un choix raisonné. De plus, la majorité des tribus arabes étaient juives ou chrétiennes (La Mecque étaient dirigée par une famille chrétienne, dont descendent les Saoud, Médine était quant à elle dirigée par des tribus juives), et la plupart des autres étaient monothéistes, mais comme chacune avait son propre dieu, les religieux extérieurs à ces tribus considéraient qu'au total, elles étaient polythéistes. La majorité de ces tribus ont été soumises par Mohamed, et en preuve de leur conversion, ont abandonné leur symboles religieux (souvent une représentation en pierre) qui ont été recouverts par la Kaaba.
Ironie, les Musulmans tournent autour des anciens symboles religieux de leurs ancêtres non-musulmans... on retrouve cette situation chez les Chrétiens qui ont construit leurs églises à l'emplacement d'anciens temples la plupart romains, peut-être pour conserver une sorte d'aura sacrée aux nouveaux édifices.
Quant au choix du calendrier lunaire, c'est la poursuite des traditions locales, dans une région où la notion de saisons météorologiques ne sont pas les mêmes que dans des régions plus dépendantes du soleil comme en Europe, et pour qui l'évolution de la lune en quartiers était plus importante.
Ne pas oublier que nous utilisons un calendrier mis en place par les rois de Rome il y a environ 2800 ans, après quelques rajustements (dont le point d'origine du calcul des années).
Afficher tout
La Mecque était dirigée par les Quoraish, tribu polytheiste et non pas chrétienne
Pourquoi balancer des informations au hasard ? XD

Beaucoup de gens dans la théorie abracadabrante voire complotiste plutôt que dans l'histoire au sens scientifique du terme c'est dommage

a écrit : Il faut savoir que avant que Muhammad ne prêche à la Mecque, les habitants de la ville n'étaient déjà plus vraiment polythéistes. Les tribus bédouines sont organisées sur un modèle clanique, où l'entité la plus large et la tribu, composée de clans, composées de familles. Chaque familles, clans ou tribus vénèrent une divinité plus qu'une autre et c'est alors une forme de henotheisme, c'est à dire une religion ou une divinité est supérieure aux autres.

D'ailleurs selon les sources ante-islamiques et contemporaines du prophète Muhammad, il semblerait que celui ci ait au début parlé de trois divinités distinctes qui appartenaient à sa tribu.

Beaucoup de choses ont été perdu sur sa vue au fil des siècles et lors de la politique religieuse menée par Uthman, troisième calife rachidun. Le prophète était mort depuis 12 ans, ses premiers compagnons étaient soient âgés soient morts au cours de conquêtes si bien que la question de recenser ses paroles et de les coucher par écrit s'est posé. La tradition en arabie pré-islamique était essentiellement transmises oralement.

De plus les conquêtes ont fait des arabes une minorité et une élite au sein de cet empire multiculturel qui rassemblent désormais de nombreux levantins.

Les conquêtes ont rassemblés des chrétiens et zoroastriens qui commencent à se convertir. Cependant à cette époque ces nouveaux convertis ne disposent pas beaucoup des mêmes droits que les arabes: on les appelle les Malawi. Leurs poids démographiques devient de plus en plus importantes et leurs contestations commencent à se faire sentir au sein des armées (ils ont beaucoup moins de droit de butin haha) si bien que Uthlam a voulu codifier le droit du dar al islam avec les paroles du prophète

Malheureusement il a plus ou moins été le seul juge de ce qui devaient être conservé et il est probable que beaucoup d'informations sur les jeunes années du Muhammad aient été perdus.

Finalement au fil des siècles le pouvoir s'est déplacé vers la Syrie avec les à umeyyades puis en Iran avec les abbassides. Le centre culturel et politique du califat s'est vite déplacé en Iran et à été très longtemps sous influence persanne: ils avaient une pratique du pouvoir déjà bien rodé et ils ont été au monde musulman ce que ma Grèce 1 été au monde romain
Afficher tout
Uthlam ? XD
Uthman ou Osman
S'agirait de vraiment connaître le sujet
Tout ce dont tu parles est sujet à précaution car pas du tout consensuel et très très loin de ce que les orientalistes classiques décrivent

a écrit : Commentaire nihiliste : Je doute que l'humanité, et donc ses calendriers, existent encore en 20.841.
Et même si l'humanité existe encore, les calendriers seront probablement différents.
"Je doute que l'humanité existe encore en 20.841".
Ne soyons pas trop optimistes !