Il y a eu un supercontinent bien avant la Pangée

Proposé par
Invité
le

La Pangée ne fut pas le premier supercontinent sur Terre. Il y a un milliard d'années, la Rodinia fut un supercontinent rassemblant toutes les terres émergées de l'époque, qui se disloqua en 8 continents, qui se réuniront à nouveau, formant la Pangée, il y a environ 300 millions d'années.

La Rodinia ne serait d'ailleurs pas non plus le premier supercontinent.


Commentaires préférés (3)

Mais comment peut on savoir de tel choses ??

Donc dans cette anecdote on apprend que le supercontinent qu’on pense être le premier supercontinent n’est pas le premier supercontinent car il y avait avant lui un autre premier supercontinent mais qui n’est au final peut-être pas lui même le premier supercontinent

a écrit : Mais comment peut on savoir de tel choses ?? Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu'à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!


Tous les commentaires (72)

Mais comment peut on savoir de tel choses ??

Comment se nommera le prochain super-continent lorsque nous ne seront plus de ce monde ?

Donc dans cette anecdote on apprend que le supercontinent qu’on pense être le premier supercontinent n’est pas le premier supercontinent car il y avait avant lui un autre premier supercontinent mais qui n’est au final peut-être pas lui même le premier supercontinent

a écrit : Mais comment peut on savoir de tel choses ?? Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu'à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!

a écrit : Mais comment peut on savoir de tel choses ?? Par les sondages, les similarités de fossiles, et maintenant par des mesures. On sait par exemple que l'Australie se rapproche inexorablement de l'Asie, et que l'Amérique s'éloigne de l'Europe (il ne s'agit pas de politique, mais de mesures GPS).

a écrit : Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu';à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!
Afficher tout
J'ai repris involontairement une partie de l'explication que je n'avais pas encore lue.
Attention, la datation par Carbone 14 ne s'applique qu'aux organismes qui ont vécu.

Et surtout le carbone 14 ne date pas au delà des 50000 ans en principe!

a écrit : Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu';à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!
Afficher tout
Ils ne le font pas au carbone 14 car sa durée de vie est trop courte (15000ans). Pour cela ils regardent d autres isotopes radioactifs comme celui de l uranium ou isotope du plomb par exemple mais il y en a bien d autres.

a écrit : Mais comment peut on savoir de tel choses ?? Certainement par simulation informatique.
Les sols datant de ces pèriodes sont extrêmement rares et ont eu une "vie" chaotiques (érosion, replongeant parfois sous la croute terrestre, etc.) effaçant par la même occasion une bonne partie des indices sur ce qu'ils ont vécu. Leur âge empêche également certaines datations : le carbon14 ne permet pas par exemple de dater au delà de 50000 ans, mais il y a d'autres isotopes qui permettent d'aller bien plus loin.
Bref, si certaines théories comme le supercontinent Rodinia n'apparaissent que maintenant, c'est souvent que ces théories ont été confrontées à la simulation informatique qui devient de plus en plus précise et fréquente avec l'augmentation du nombre des super-calculateurs et de leur puissance de calcul.

a écrit : Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu';à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!
Afficher tout
Alors la pas du tout ! On demande simplement a genevieve de fontenay qui etait déjà née à l’époque.

Quand on voit les changements incroyables que notre planète a vécu, les bouleversements, les périodes glaciaires, les réchauffements violents, les explosions volcaniques, etc...etc... on se dit que les "climato-sceptiques" (dont je ne fais pas partie) ont quand même quelques arguments forts à avancer quand on parle de l'action humaine au milieu de ces "tumultes" tellement plus importants et violents que ce que notre humanité peut produire...
Attention, qu'on ne se méprenne pas : je n'aime pas dire ça... mais il y a honnêtement un débat.

a écrit : Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu';à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!
Afficher tout
La datation au carbone 14 n'est pas utilisable car il a une demi-vie d'environ 5600 ans, donc il disparait bien trop rapidement. Pour ce genre de datation, on peut utiliser par exemple la datation Rubidium/Strontium (programme de terminale S)

Pour dater les roches, on utilise le rubidium 87, qui se désintègre en strontium 87

a écrit : Comment se nommera le prochain super-continent lorsque nous ne seront plus de ce monde ? Tout simplement, la « Pangée ultime », dans 250 à 300 millions d’années (je passe le nom des supercontinents intermédiaires qui ne regrouperont pas la majorité des terres émergées).
Tu peux trouver une liste des supercontinents présents, passés et futurs sur la page suivante : fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_de_supercontinents
Si tu cliques sur le lien « Pangée ultime », tu auras même un aperçu de ce à quoi cela pourrait ressembler.

a écrit : Quand on voit les changements incroyables que notre planète a vécu, les bouleversements, les périodes glaciaires, les réchauffements violents, les explosions volcaniques, etc...etc... on se dit que les "climato-sceptiques" (dont je ne fais pas partie) ont quand même quelques arguments forts à avancer quand on parle de l'action humaine au milieu de ces "tumultes" tellement plus importants et violents que ce que notre humanité peut produire...
Attention, qu'on ne se méprenne pas : je n'aime pas dire ça... mais il y a honnêtement un débat.
Afficher tout
Tu oublies un point principal : la notion d'échelle temporelle. Ces phénomènes ne surviennent normalement pas en quelques décénnies, mais en plusieurs siècles/millénaires pour les plus rapides. Là est le danger du réchauffement d'origine anthropique : il semble être très (très) rapide.

a écrit : Probablement grâce à l'étude de la composition chimique des sols en profondeur et une datation au carbone 14, ou autre procédé plus précis (si cela existe) ? L'éloignement des continents fait que sur chacun d'entre eux on y trouve des espèces animales et végétales endémiques (= qui ne se trouvent qu';à un endroit), en appliquant la même pensée, l'étude des sols grâce à des forages en profondeur en différents endroit du globe peut certainement permettre de trouver des éléments provenant de végétaux ou animaux fossilisés (comme des feuilles ou des coquillages ?) mais sur différents lieux de la planète, permettant de penser que ces espaces étaient connectés à un moment X. Et la datation au carbone 14 permettrait de savoir de quand date ces éléments.
Enfin c'est comme ça que je m'imagine la chose, avec les connaissances très générales et limitées que je possède sur le sujet. Si quelqu'un est calé sur le sujet n'hésitez pas à me reprendre et à nous expliquer le pourquoi du comment !!
Afficher tout
Est ce que quelques personnes peuvent rendre service au site et voter contre ce commentaire où rien n'est correct afin qu'il ne soit plus dans le top 3 ? NB: si on ne sait absolument rien sur le sujet de l'anecdote à ce point-là , on peut cliquer sur les sources qui sont là pour ça... Surtout si on envisage de partager le fruit de ses déductions fantaisistes avec les lecteurs du site !

a écrit : Quand on voit les changements incroyables que notre planète a vécu, les bouleversements, les périodes glaciaires, les réchauffements violents, les explosions volcaniques, etc...etc... on se dit que les "climato-sceptiques" (dont je ne fais pas partie) ont quand même quelques arguments forts à avancer quand on parle de l'action humaine au milieu de ces "tumultes" tellement plus importants et violents que ce que notre humanité peut produire...
Attention, qu'on ne se méprenne pas : je n'aime pas dire ça... mais il y a honnêtement un débat.
Afficher tout
C'est sûr, quand certains affirment que l'homme est en train de détruire la planète, c'est de la foutaise. La planète a connu des séismes, des éruptions, des glaciations, et même une explosion nucléaire n'en viendrait pas à bout. Mais par contre, il est tout à fait capable de détruire son propre écosystème et de courrir lui-même à sa perte...

a écrit : Est ce que quelques personnes peuvent rendre service au site et voter contre ce commentaire où rien n'est correct afin qu'il ne soit plus dans le top 3 ? NB: si on ne sait absolument rien sur le sujet de l'anecdote à ce point-là , on peut cliquer sur les sources qui sont là pour ça... Surtout si on envisage de partager le fruit de ses déductions fantaisistes avec les lecteurs du site ! Afficher tout Oui, j’avais devancé l’appel.
Je trouve également ça insupportable.
De plus, on a ensuite droit à une flopée de commentaires répondant que non ça n’est pas vrai.
Quand on ne sait pas, on lit les sources ou on attend que quelqu’un qui sait réponde.

a écrit : Quand on voit les changements incroyables que notre planète a vécu, les bouleversements, les périodes glaciaires, les réchauffements violents, les explosions volcaniques, etc...etc... on se dit que les "climato-sceptiques" (dont je ne fais pas partie) ont quand même quelques arguments forts à avancer quand on parle de l'action humaine au milieu de ces "tumultes" tellement plus importants et violents que ce que notre humanité peut produire...
Attention, qu'on ne se méprenne pas : je n'aime pas dire ça... mais il y a honnêtement un débat.
Afficher tout
Le problème n est pas l existence du changement climatique, mais la rapidité avec laquelle il s installe.... Là est la nuance.... idem pour l extinction des espèces, pas du majeur problème en soi, il y a déjà eu 5 (correct?) extinctions de masse dans l histoire de la terre, et tout est à chaque fois rentré dans l ordre (avec le temps nécessaire bien sûr). Mais encore une fois, les espèces d aujourd'hui disparaissent a une vitesse vertigineuse.
Tous ces problèmes ne font qu' accélèrer la vitesse a laquelle nous disparaîtront de la surface du globe. Après quoi là vie reprendra ses droits, et quelques centaines de milliers d années plus tard, il ne restera aucune trace de notre passage...

a écrit : Mais comment peut on savoir de tel choses ?? On peut sans doute le savoir en utilisant les datations isotopiques du style Rb/Sr ou K/Ar des différentes roches retrouvées dans des forages, la recherche de correspondances au niveau des faciès entre différentes régions du monde, etc, en y ajoutant le principe d’actualisme qui a priori s’applique encore à cet âge, et en mêlant toutes ces données dans des modèles.