Au Japon, une méduse peut dépasser les 200 kilos

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (41)

a écrit : Et tu crois qu'ils pêchent pour s'amuser ? Peut-être qu'il y a des bouches à nourrir. Facile de faire la morale. C'est dommage que l'appli ne prenne plus les notes négatives sur les commentaires, tu aurais pu battre un record.

a écrit : C'est dommage que l'appli ne prenne plus les notes négatives sur les commentaires, tu aurais pu battre un record. Pourtant il est loin d'avoir tort.

La biodiversité n'a surement pas besoin de l'Humain pour évoluer ou quoique ce soit mais on ne peut nier qu'on a une influence plus qu'importante sur celle-ci.
Et le pire dans la surexploitation c'est que plus de la moitié de ce qui est vendu/recolter/exploiter dans le monde n'arrive pas dans l'estomac d'un individu mais va direct a la poubelle... Et c'est ca le plus triste, je trouve, une partie de cette surexploitation est inutile a tout point de vue...

a écrit : Les pêcheurs sont autant responsables de la surpêche que les techniciens des plateformes pétrolières sont responsables du réchauffement climatique...
Ils ne font que leur job !
Même s'ils ne sont pas d'accord et on conscience des dégâts écologiques que ça implique, on ne leur demande pas leur avi
s !
Et s'ils refusent de travailler, une autre bouche à nourrir sera ravie de prendre leur place pour gagner un peu d'argent.
On appelle ça "faire le sale boulot"
Parce qu'au final, qui consomme le poisson ?
Qui consomme le pétrole ?
Vous, moi, eux, nous... Tout le monde.
Nous sommes tous responsables.
Vous êtes contre ça ? Ne mangez plus de poisson.
S'il y a de la surpêche, c'est parce qu'il y a de la sur-consommation. Pas l'inverse.
Afficher tout
Nous sommes tous responsables je suis d'accord. Mais la surconsommation est venu de l'augmentation des moyens de productions, pas l'inverse puisque par principe ce n'était pas possible. C'est parce que les entreprises se sont misent à produire plus et donc à réduire les coûts qu'on s'est mis à manger de la viande à chaque repas. Évidemment si on se mettait à réduire notre consommation la production suivrait mais c'est justement ce que les entreprises combattent en créant de nouveaux besoins.

a écrit : *cough*karma*cough*. Blague à part, combien de temps faudra-t-il pour que tout le monde se rende compte qu’une surexploitation des ressources ne peut créer que des problèmes, au-delà même de ce problème de méduse (qui reste quand même grave) ? Quand les gens arrêterons de vouloir bouffer des sushis toutes les semaines par exemple.

Agissez à votre niveau, boycottez les enseignes non respectueuses de l'environnement tel qu'intermarché. Le problème c'est aussi le consommateur qui achète au plus bas prix sans se poser de question.

Donc merci de remettre les choses à leurs places :

Elles n'empoisonnent pas leurs vies, ils le font tous seuls.

C'est purement réflexif pour le coup ! Tu semes ce que tu récoltes, et tu récoltes ce que tu semes.

Hm et pour ceux qui n'auraient pas autant d'argent que toi ? Ils arrêtent de manger du poisson et mange tes arêtes ?

a écrit : Agissez à votre niveau, boycottez les enseignes non respectueuses de l'environnement tel qu'intermarché. Le problème c'est aussi le consommateur qui achète au plus bas prix sans se poser de question. Hm et pour ceux qui n'auraient pas autant d'argent que toi ? Ils arrêtent de manger du poisson et mange tes arêtes ?

a écrit : Bah si justement. C'est leur boulot donc c'est les 1er à se rendre compte des dégâts qu'ils causent sur l'environnement. Et si ils veulent continuer à pouvoir pêcher il faut bien qu'il reste du poisson. Donc faut arrêter de dire oh les pauvres c'est pas leurs fautes. Si ça l'est en grande partie. Y'a d'autres moyens pour nourrir sa famille Afficher tout Complètement d’accord avec la première partie de ton commentaire et sur le problème de la surpêche auquel on s’intéresse comme d’habitude bien trop tard. Mais tu ne dois pas bien connaître ce secteur pour incriminer ainsi les pêcheurs. Ils vendent leur poisson au kilo. Les industriels tirent les prix vers le bas. Ils leur faut donc sans cesse pêcher plus pour se tirer un salaire convenable. C’est résumé grossièrement, je l’accorde mais ce n’est pas les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. C’est comme dans l’agriculture, un système a repenser.

a écrit : Et tu crois qu'ils pêchent pour s'amuser ? Peut-être qu'il y a des bouches à nourrir. Facile de faire la morale. Le petit pêcheur qui pêche pour nourrir sa famille n’aura qu’un très faible impact sur le stock de poisson. Les gros chalutiers qui ratissent les fonds marins sans distinction ni mesure sont les responsables de ce déséquilibre dont les petits pêcheurs sont malheureusement aussi les victimes.
Calme toi, ne soit si agressif. Facile de s’emporter aveuglément sans chercher à discuter.

a écrit : Hm et pour ceux qui n'auraient pas autant d'argent que toi ? Ils arrêtent de manger du poisson et mange tes arêtes ? Exactement

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je crains que tu sois rapidement la cible de réponses désobligeantes... mais d'un autre coté, on les nourris comment les bouches en question une fois qu'il n'y a plus de poisson ? Avec des céréales, des fruits et des légumes. Si la moitié de la population du globe devenait végétarienne, il n'y aurait aucun manque de nourriture pour encore quelques milliards d'autres êtres humains.

a écrit : Nous sommes tous responsables je suis d'accord. Mais la surconsommation est venu de l'augmentation des moyens de productions, pas l'inverse puisque par principe ce n'était pas possible. C'est parce que les entreprises se sont misent à produire plus et donc à réduire les coûts qu'on s'est mis à manger de la viande à chaque repas. Évidemment si on se mettait à réduire notre consommation la production suivrait mais c'est justement ce que les entreprises combattent en créant de nouveaux besoins. Afficher tout Aucune entreprise ne vous force à consommer. Même si l'on vit dans une société de consommation (acheter pas cher et pour pas longtemps), il vous reste encore deux grandes libertés :
- Choisir où acheter (ce qui force les entreprises à s'aligner, voire se démarquer de la concurrence en séduisant le client)
- Choisir d'acheter (ce qui force les entreprises à très bien séduire le client)
Mais personne ne vous force à consommer du poisson, voire consommer tout court, quel que soit le produit.
Dites-vous bien que si personne n'achète, le vendeur n'a aucun bénéfice à tirer de ses investissements et cesse alors son activité !
Quelque part, je suis d'accord avec vous. Nous avons aujourd'hui accès à des produits qui étaient avant très coûteux.
Mais en avons-nous besoin ? Non, d'autres avant nous ont bien vécu sans...

La vraie question est peut-être :
Le confort que nous offrent ces nouveaux produits est-il plus important que nos préoccupations du monde qui nous entoure ? Ma réponse (personnelle) est : en majorité oui.
Certaines personnes ne supportent pas la souffrance animale et ne consomment plus de viande... D'autres ne veulent pas de voiture pour limiter les gaz à effet de serre...
Mais individuellement parlant, on ne peut pas se battre sur tous les fronts. On ne peut pas simultanément faire attention à la souffrance animale, le gaspillage, la faim dans le monde, l’accès à l’eau potable, la sauvegarde des espèces protégées, la pollution, la guerre, les sans-abris, l'éducation des pays en voie de développement, etc…
Il faut soit faire des choix et s’impliquer à fond dans un domaine, quitte à en aggraver un autre…
Soit être un peu médiocre dans tous les domaines, comme la plupart des gens…
Faire attention à ne pas gaspiller mais consommer quand même, trier ses déchets mais produire des déchets quand même, etc...
Qu'en pensez-vous ?

Enfin, pour clôturer ce long commentaire, je pense que nous avons beaucoup de chance de résider dans le pays de la gastronomie (RIP Bocuse) et qu'une énorme partie de la population n'a pas un centième de la diversité de notre alimentation.
Peut être sont-ils obligés de se rabattre massivement sur certaines denrées simplement parce qu'elles leurs sont accessibles ?

a écrit : Hm et pour ceux qui n'auraient pas autant d'argent que toi ? Ils arrêtent de manger du poisson et mange tes arêtes ? Précisément ! si tu n'as pas les moyens de manger tous les jours du poisson issu d'une pêche responsable alors tu en mange moins souvent... Ca ne me semble pas si compliqué ni si terrible ...

En même temps s'ils arretaient de tuer des requins, il y aurait moins de méduse ...

a écrit : Et tu crois qu'ils pêchent pour s'amuser ? Peut-être qu'il y a des bouches à nourrir. Facile de faire la morale. et sinon la culture maraîchère ? non parce que si tu ne mange que tu poisson a tout les repas ta vie doit être bien triste ...

a écrit : Et tu crois qu'ils pêchent pour s'amuser ? Peut-être qu'il y a des bouches à nourrir. Facile de faire la morale. Et parce qu'il y a des bouches à nourrir, on peut flinguer tout le reste ??
Un peu de bon sens s'il vous plaît...

a écrit : Je crains que tu sois rapidement la cible de réponses désobligeantes... mais d'un autre coté, on les nourris comment les bouches en question une fois qu'il n'y a plus de poisson ? Avec de la méduse d'Echizen...

a écrit : Avec des céréales, des fruits et des légumes. Si la moitié de la population du globe devenait végétarienne, il n'y aurait aucun manque de nourriture pour encore quelques milliards d'autres êtres humains. peut-pas, mais plus de bocages, plus de haies, plus de petits coins de forets qui relient les grandes entre elles, donc moins de biodiversité. s'ils faut plus de champs à la place de pâturages, où les animaux sauvages sont tranquils, il y a aussi un impact. comme ça a deja ete dit, rien n'est tout noir ou tout blanc.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre