Le son des clignotants avait une origine technique

Proposé par
Invité
le

Avant d'être géré électroniquement, le clignotement des clignotants automobiles était réalisé grâce à un interrupteur bilame. Ce composant produit un claquement lorsqu'il s'ouvre, et c'est donc lui qui est à l'origine du son que l'on entend lorsque l'on actionne les clignotants, qui est aujourd'hui la plupart du temps reproduit artificiellement.

Le clignotement résulte de ce processus : le courant passe à travers le bilame, qui chauffe et se déforme ce qui ouvre le circuit et empêche le passage du courant. En l'absence de courant, il refroidit et reprend sa position initiale, ce qui permet au courant de passer à nouveau, et le cycle recommence jusqu'à ce que l'on arrête d'alimenter le circuit.


Tous les commentaires (47)

Pour compléter l'explication sur le bilame qui chauffe : il se déforme quand il chauffe car il est constitué (comme son nom l'indique) de deux lames métalliques qui se dilatent différemment, d'un côté de l'invar qui (comme son nom l'indique) se dilate très peu et de l'autre côté un alliage qui se dilate davantage. Quand le bilame chauffe, avec la dilatation, un côté devient plus long que l'autre et il se courbe.

a écrit : Mdrrrrr
Don Quichotte de l orthographe.
Bon courage si tu veux corriger les fautes sur le net
Encrée, ça fait tâche ;-)

a écrit : Encrée, ça fait tâche ;-) C'est de l'humour ou tu crois vraiment qu'il faut écrire tache comme ça ? Pour ceux qui ne le savent pas encore (et il y en a même dans les magazines et autres publicités), j'en profite pour rappeler qu'une tâche (avec un accent) c'est un travail et une marque de couleur c'est une tache (sans accent). Donc on écrit: ça fait tache (surtout dans un commentaire qui se moque des autres qui font des fautes d'orthographe).

a écrit : Maintenant les relais font le même C'est justement dans les relais qu'il y a des bilames (on appelle ça communément des centrales clignotants).
Maintenant c'est géré électriquement.

a écrit : C'est de l'humour ou tu crois vraiment qu'il faut écrire tache comme ça ? Pour ceux qui ne le savent pas encore (et il y en a même dans les magazines et autres publicités), j'en profite pour rappeler qu'une tâche (avec un accent) c'est un travail et une marque de couleur c'est une tache (sans accent). Donc on écrit: ça fait tache (surtout dans un commentaire qui se moque des autres qui font des fautes d'orthographe). Afficher tout Oui attention aux accents : "je me ferai bien un jeûne" n'est pas pareil que "je me ferai bien un jeune"

Le son est reproduis artificiellement car dans la plupart des véhicules si on ne met la ceinture sa bip et si on met le clignotant en même temps on ne l'entends plus :)

Et si on appelle les bougies "bougies", c'est que l'allumage (l'explosion) des premiers moteurs à explosion était produits par une bougie...

a écrit : Comme quoi certaines choses restent encrée dans les habitudes de consommation Noire ou bleue, l'encre ?

a écrit : Oui attention aux accents : "je me ferai bien un jeûne" n'est pas pareil que "je me ferai bien un jeune" Je me ferais, avec un "s"

a écrit : Pour ce qui est des bruits ajoutés artificiellement dans le monde automobile il me semble que c'est aussi le cas pour certains moteurs. Les constructeurs de sportives (Ferrari, Porsche...) font en sorte que le bruit soit caractéristique, que le moteur ronronne bien. À l'inverse, il me semble aussi que certains constructeurs de voitures électriques (Tesla...) rajoutent du bruit soit pour le style soit par sécurité (parce que c'est vrai qu'on les entend pas arriver les vicieuses) Afficher tout De même pour le bruit que font les portières des voitures lorsque l’on les ferme... c’est étudier finement pour que le bruit soit sourd (digne de qualité) etc ...

a écrit : Pour ce qui est des bruits ajoutés artificiellement dans le monde automobile il me semble que c'est aussi le cas pour certains moteurs. Les constructeurs de sportives (Ferrari, Porsche...) font en sorte que le bruit soit caractéristique, que le moteur ronronne bien. À l'inverse, il me semble aussi que certains constructeurs de voitures électriques (Tesla...) rajoutent du bruit soit pour le style soit par sécurité (parce que c'est vrai qu'on les entend pas arriver les vicieuses) Afficher tout C'est en effet vrai pour certains moteurs de sportives mais pas chez Ferrari, qui met un point d'honneur à fournir à ses prestigieux clients un son "naturel".
Source : le CTO de Ferrari lui même lors d'une conférence

a écrit : C'est justement dans les relais qu'il y a des bilames (on appelle ça communément des centrales clignotants).
Maintenant c'est géré électriquement.
C'est juste. Le bilame ne fait aucun bruit, le relais si.

a écrit : Encrée, ça fait tâche ;-) Tâche de mieux écrire tache ;)

a écrit : Pour ce qui est des bruits ajoutés artificiellement dans le monde automobile il me semble que c'est aussi le cas pour certains moteurs. Les constructeurs de sportives (Ferrari, Porsche...) font en sorte que le bruit soit caractéristique, que le moteur ronronne bien. À l'inverse, il me semble aussi que certains constructeurs de voitures électriques (Tesla...) rajoutent du bruit soit pour le style soit par sécurité (parce que c'est vrai qu'on les entend pas arriver les vicieuses) Afficher tout Il y a carrément des ingénieurs en dynamique des fluides et en acoustique qui calculent les échappements et font des test dans des chambres insonorisées qui valent des millions d'euros ...
C'est assez dingue, mais au final, le client recherche ça aussi quand il achète ce type d'auto, donc c'est rentabilisé dans le temps

a écrit : Pour ce qui est des bruits ajoutés artificiellement dans le monde automobile il me semble que c'est aussi le cas pour certains moteurs. Les constructeurs de sportives (Ferrari, Porsche...) font en sorte que le bruit soit caractéristique, que le moteur ronronne bien. À l'inverse, il me semble aussi que certains constructeurs de voitures électriques (Tesla...) rajoutent du bruit soit pour le style soit par sécurité (parce que c'est vrai qu'on les entend pas arriver les vicieuses) Afficher tout Je suis l'auteur de l'anecdote, merci de l'avoir publiée ! J'ai appris ce détail technique dans l'épisode de Wheeler dealers France sur la Renault 4L.

Pour compléter ce que tu évoques, il est fréquent de nos jours que le son ne résulte pas d'un travail aux petits oignons du moteur ou de l'échappement mais tout bêtement généré de manière totalement artificielle par des hauts parleurs !
Chez Audi par exemple, deux hauts parleurs se situe en amont de la sortie d'échappement pour améliorer la sonorité de leurs modèles diesel. Là c'est complètement artificiel.
Chez d'autres constructeurs comme BMW sur la M5 ou Peugeot sur la 308 GT on utilise carrément les HP de la stéréo de la voiture ! Mais ce n'est pas vraiment synthétique c'est une amplification du vrai son du moteur, qui est trop discret pour être entendu sans cette astuce. VW a quelque chose de similaire sur les déclinaisons R et GTI de ses modèles, mais ce sont des enceintes dédiées à cette fonction qui génèrent le son.
Chez Renault également mais on se prend moins au sérieux puisqu'il existe un système qui diffuse au choix le son d'une clio V6, d'une moto ou... D'une soucoupe volante ! C'est le seul (il me semble) de ces systèmes qui soit déconnectable par l'utilisateur. Pour les autres, go concessionnaire ou bidouille !
Qu'est-ce qu'on fait pas pour flatter notre ego quand même ^^

a écrit : C'est vrai, mais je pense que la principale raison pour laquelle on imite ce bruit artificiellement est pour avoir un retour sonore, imagine juste ne pas en avoir. C'est un coup à ne pas savoir si un clignotant est actif où non, on peux l'oublier de le désactiver etc... Pour le coup, c'est plutôt dangereux.

Le son des clignotant est d'origine purement technique et pourtant, on se rend compte qu'il est essentiel à une conduite agréable, le hasard fait bien les choses !
Afficher tout
Je confirme en moto on a pas le retour sonore et on l'oublie bien plus qu'en voiture

a écrit : C'est vrai, mais je pense que la principale raison pour laquelle on imite ce bruit artificiellement est pour avoir un retour sonore, imagine juste ne pas en avoir. C'est un coup à ne pas savoir si un clignotant est actif où non, on peux l'oublier de le désactiver etc... Pour le coup, c'est plutôt dangereux.

Le son des clignotant est d'origine purement technique et pourtant, on se rend compte qu'il est essentiel à une conduite agréable, le hasard fait bien les choses !
Afficher tout
C'est clair, en quad j'oublie tout le temps mon clignotant, car je n'entends pas le bruit

a écrit : C'est vrai, mais je pense que la principale raison pour laquelle on imite ce bruit artificiellement est pour avoir un retour sonore, imagine juste ne pas en avoir. C'est un coup à ne pas savoir si un clignotant est actif où non, on peux l'oublier de le désactiver etc... Pour le coup, c'est plutôt dangereux.

Le son des clignotant est d'origine purement technique et pourtant, on se rend compte qu'il est essentiel à une conduite agréable, le hasard fait bien les choses !
Afficher tout
a moto on peut pas entendre le bruit, pourtant a marche plutot bien...
pratique, mais pas necessaire.

a écrit : Moi J'ai bien connu ça.
Même que sur la 2cv Citroën le clignotant était une minuterie mécanique qu'il fallait tourner à droite ou à gauche et qui revenait doucement vers sa position initiale avec le petit crépitement des minuteries mécaniques. Donc si on était arrêté longtemps il fallait en remettre un
petit coup.
Sur cette même 2cv les essuie glaces étaient couplés au compteur de vitesse donc plus vous rouliez vite plus ça essuyait vite et si vous étiez à l'arrêt ça n'essuyait pas. La jauge à essence était une longue tige graduée qui plongeait dans le réservoir qu'il fallait tirer et regarder jusqu'où elle était mouillée pour voir le niveau d'essence. Par contre si on avait plus de batterie il restait la manivelle pour démarrer. Pas de pannes électroniques... ;-)
Afficher tout
Bonjour, ces anecdotes pour la 2 CV sont peut être vraies sur les tout premiers modèles mais pas sur la plus part en tout cas.
J’ai roulé un moment en Deuche.

a écrit : Et si on appelle les bougies "bougies", c'est que l'allumage (l'explosion) des premiers moteurs à explosion était produits par une bougie... J'ai un gros doute concernant cette prétendue origine des bougies. Il me semble que sur les premiers moteurs à explosion c'étaient des barreaux de métal chauffés à l'autre bout par une flamme, qui étaient chargés d'enflammer le mélange air + essence. Alors ça ressemblait peut être davantage à une vraie bougie mais ça n'a jamais été en tout cas des bougies en cire qui faisaient l'allumage comme le prétend ce commentaire