L'effet Garcia est le fait d'être dégoûté d'un aliment parce qu'on était alors malade

Proposé par
Invité
le
dans

Il vous est peut-être arrivé de ne plus aimer un aliment car vous avez eu une grosse nausée alors que vous en mangiez. Même si cela n'était pas dû à l'aliment, votre cerveau vous conditionne à ne plus aimer l'aliment. Ce phénomène s'appelle l'effet Garcia du nom du psychologue qui l'a décrit. Il s'agirait d'un réflexe hérité des animaux, qui associerait un danger pour notre corps à un aliment.


Tous les commentaires (63)

Oui à priori c'est possible... depuis que j'ai décidé de ne plus manger de viande après un dégoût causé par la vue de gras et tendons propres à la viande. Je ne peux plus en manger

C'est pour ça que j'aime pas les fraises ! Je le savais déjà, mais le nom précis, je ne le savais pas.

a écrit : C'est un peu bizarre comme formulation "un réflexe hérité des animaux"... Comme si "les animaux" étaient un grand groupe uniforme dont on pourrait hériter. Comme si nous n'appartenons pas à ce groupe.

Si on a hérité ce réflexe des animaux, eux l'ont hérité de qui ?
De Chuck Norris, c'est pour ça qu'ils sont plus fort que nous.

a écrit : L'anecdote prend un peu trop les devants, quand on fait des recherches on observe qu'on ne parle d'effet Garcia que lorsque l'on parle d'animaux... L'application aux humains n'est pas chose vérifier à l'heure actuelle C est une anecdote d anticipation, dont on devrait heriter des animaux. :) pour ne pas ecrire lol.

Vu que pour cette anecdote on livre notre vie prive, je me dois de vous reveler que pour ma part c est le vin chaud qui est responsable d une formidable intoxication. Depuis je reste a la biere de noel dans les chalets de noel, c est beaucoup plus safe.

Ça s’appelle aussi une aversion alimentaire... j’ai découvert ça après avoir abusé de crevettes à l’ail, j’ai mis 5 ans avant de pouvoir en remanger une.

Est-ce le même effet si on est écœuré d en avoir trop mangé ? Mais sans avoir eu de nausées ?!

Moi ce fût ma première gueule de bois à 14 ans avec du vin rouge lors d'un repas champêtre et depuis maintenant 16 ans juste l'odeur me brasse l'estomac et le faîte de prendre une gorgée me déclenche des vomissements. Chose dont je me passerai bien, j'aimerais tellement déguster un "Bon vin" entre amis

Ça m'est arrivé avec une tarte aux épinards. Ma mère s'était battue pour m'en faire manger (je n'aimais pas spécialement ça comme pas mal d'enfants), et j'ai tout vomi, depuis elle insiste plus.
Et pour l'exemple d'une association avec un aliment qui n'était pas la cause du vomissement, j'ai mangé un cassoulet et enchaîné avec une gastro, et j'ai eu du mal à remanger du cassoulet. Cela dit mes instincts toulousains ont repris le dessus depuis...

a écrit : Pour ma part, grosse intox alimentaire avec du poulet au KFC des Halles. Ensuite, il suffisait qu'on prononce le mot "poulet" pour me donner des nausées. Je me permets juste de faire une petite réflexion car je vois ceci dans plusieurs commentaires, je m'explique : Paris a beau être une énorme ville, ça n'en fait pas un pays. Dans plein de villes il y a des quartiers qui portent le même nom que ceux de Paris.
C'est un détail peut être pour certains mais je trouve cela agaçant de parler d'un quartier ou d'une rue de Paris comme si c'était logique pour tout le monde qu'il s'agisse bien de la ville lumière.
Des personnes francophones du monde entier ont accès à cette application. Le plus simple a mon sens serait de dire "Paris" tout simplement.

Désolé du hors sujet.

Pour en revenir à l'anecdote c'est vrai que cela m'est déjà arrivé et je m'étais toujours demandé pourquoi nous étions dégoûtés d'un aliment après avoir été malade.

JMCMB

a écrit : C'est un peu bizarre comme formulation "un réflexe hérité des animaux"... Comme si "les animaux" étaient un grand groupe uniforme dont on pourrait hériter. Comme si nous n'appartenons pas à ce groupe.

Si on a hérité ce réflexe des animaux, eux l'ont hérité de qui ?
En fait c'est le courant appelé comportementaliste qui stipulent que les hommes sont des descendants des animaux. Et donc les comportements des animaux sont similaires à ceux des humains. Mais là concrètement on parle d'instinct animal, chez les animaux c'est de l'acquis, pour répondre précisément à ta question :) donc les animaux ne descendent de personne ou de rien, mais c'est de l'inné

Nous sommes des animaux, un soupçon plus évolués que les limaces, mais des animaux quand même.

a écrit : Oui vodka on pense à toi Perso, c'était avec un Kouign Amann. Le trauma total.

a écrit : Moi ce fût ma première gueule de bois à 14 ans avec du vin rouge lors d'un repas champêtre et depuis maintenant 16 ans juste l'odeur me brasse l'estomac et le faîte de prendre une gorgée me déclenche des vomissements. Chose dont je me passerai bien, j'aimerais tellement déguster un "Bon vin" entre amis Ça passe avec le temps. Mais réessaye toujours avec de la qualité. Rien qu'en le humant tu sauras si tu peux y aller (jamais à jeûn comme tu sais).

a écrit : Pour ma part, grosse intox alimentaire avec du poulet au KFC des Halles. Ensuite, il suffisait qu'on prononce le mot "poulet" pour me donner des nausées. Et depuis tu n'as non plus aimer les flics

J’ai eu la même chose après m’être gavé de bonbons Malterser par excès de gourmandise. Cela fait 10 ans que je n’en ai pas mangé, pourtant dieu que j’aimais ça !

un jours, j'ai trouve une chenille dans mes brocolis vapeur... maintenant, les brocolis me degoute. a une epoque je ne supportais pas les poissons autre que pane, car j'avais de mayvaises experiences avec les aretes.

a écrit : Moi c'est le malibu. Je peux plus en boire depuis une grosse cuite il y a quelques années. J'étais dans ton cas. Mais un ou deux verres suffisent pour supprimer l'effet Garcia ;)

a écrit : Trois JOURS après ? Bah quoi une fois j'ai mangé un poisson pas frais à mon avis car deux ans après tout pile j'étais malade :/