Les concours dans la fonction publique sont chinois

Proposé par
le
dans

Le recrutement par concours dans la fonction publique est une invention chinoise. C'est au IIIe siècle av. JC (dynastie des Han) que le pouvoir politique eut l'idée de sélectionner les fonctionnaires en fonction de leurs compétences et non plus de leur origine sociale. Pour la première fois, c'est donc un système méritocratique qui remplaça un système aristocratique.


Commentaires préférés (3)

Le fait que Liu Bang (ou Han Gaozu), fondateur de la Dynastie Han soit lui-même issue de la classe populaire (Né dans une famille de paysan, il était simple chef de patrouille, il devient empereur après s’être révolté contre la dynastie Qin) doit être liée avec cette volonté de favoriser les compétences et pas l'origine sociale. Il encouragea l'agriculture, et taxa les marchands, et ordonna que soient libérés du servage ceux qui s’étaient vendus pour survivre.

A savoir que le système de gouvernance actuel est basé sur le même principe : un comité analyse les performances de tous les citoyens chinois, en Chine ou ailleurs dans le monde, et en fonction de leurs résultats ils peuvent alors grimper les échelons du parti communiste, jusqu'au top qui est le Comité central du Parti Communiste ... Ça ne concerne pas uniquement la fonction publique mais aussi les chefs d'entreprises, les ingénieurs, bref toutes les professions qui pourraient être 'aptes' à prendre des décisions importantes.
Évidemment, en réalité ça ne fonctionne pas à 100% comme ça car la corruption est encore assez présente, mais les autorités chinoises font des efforts pour pallier à ça depuis plusieurs années. Honnêtement je trouve personnellement que ce système est bien plus efficace que la démocratie "populaire" qui est tant plébiscitée en occident. Et la preuve que ça marche, c'est que la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale si tout se passe comme ils l'ont prévu !
Source: mes cours sur le marché chinois et mon expérience depuis que j'habite à Shanghai.

Pour les intéressés, voici un Ted talk qui va plus en profondeur :
Eric X. Li: A tale of two political systems
go.ted.com/xNw__Q

Sinon JMCMB, très intéressant de voir qu'il y a une forte continuité politique ici.

Ce système ne fut aboli qu'en 1905, et il y a eu de nombreux débats et amélioration qui ont été faites pour avoir un système le plus équitable possible. Afin de garantir l'anonymat, les candidats étaient identifiés par un nombre et pas leur noms, et les copies étaient réécrites afin de ne pas pouvoir reconnaître l’écriture.
Certains débats sont toujours d'actualité pour notre système : Certains critiquaient le fait que le système n’était pas vraiment égalitaire : puisque l'éducation coûtait cher (que ce soit pour payer le professeur ou pour le temps "perdu" a étudier), la plupart des candidats venaient de la classe des propriétaires terriens assez riches. Il suffit de voir le nombre d’élèves qui soit fils d'ouvrier dans les grandes écoles pour voir que le problème n'est toujours pas réglé, 2000 ans plus tard.
Un autre grand débat était l'instauration de quotas : certaines régions avaient moins d'élu que d'autres, et les régions défavorisés demandaient un quota de sélection. Selon l'empereur et les dynasties, le système de quotas a été plus ou moins appliqué. Encore une fois, nous avons le même débat aujourd'hui, comme pour les quotas homme-femmes : qu'est-ce qui est le plus juste entre ne pas mettre de quotas, et être élu uniquement par mérite, ou forcer un quota pour que les élus reflètent la population ?
Un autre problème était le coté binaire du concours : soit on était élu, et propulsé au sein de l'élite, soit on échoue, et il faut se reconvertir. Encore une fois, les problèmes restent d'actualité avec tout les jeunes ayant raté leurs études mais devant tout de même travailler.


Tous les commentaires (11)

Le fait que Liu Bang (ou Han Gaozu), fondateur de la Dynastie Han soit lui-même issue de la classe populaire (Né dans une famille de paysan, il était simple chef de patrouille, il devient empereur après s’être révolté contre la dynastie Qin) doit être liée avec cette volonté de favoriser les compétences et pas l'origine sociale. Il encouragea l'agriculture, et taxa les marchands, et ordonna que soient libérés du servage ceux qui s’étaient vendus pour survivre.

A savoir que le système de gouvernance actuel est basé sur le même principe : un comité analyse les performances de tous les citoyens chinois, en Chine ou ailleurs dans le monde, et en fonction de leurs résultats ils peuvent alors grimper les échelons du parti communiste, jusqu'au top qui est le Comité central du Parti Communiste ... Ça ne concerne pas uniquement la fonction publique mais aussi les chefs d'entreprises, les ingénieurs, bref toutes les professions qui pourraient être 'aptes' à prendre des décisions importantes.
Évidemment, en réalité ça ne fonctionne pas à 100% comme ça car la corruption est encore assez présente, mais les autorités chinoises font des efforts pour pallier à ça depuis plusieurs années. Honnêtement je trouve personnellement que ce système est bien plus efficace que la démocratie "populaire" qui est tant plébiscitée en occident. Et la preuve que ça marche, c'est que la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale si tout se passe comme ils l'ont prévu !
Source: mes cours sur le marché chinois et mon expérience depuis que j'habite à Shanghai.

Pour les intéressés, voici un Ted talk qui va plus en profondeur :
Eric X. Li: A tale of two political systems
go.ted.com/xNw__Q

Sinon JMCMB, très intéressant de voir qu'il y a une forte continuité politique ici.

Je ne le savais pas ,mais ça ne m'étonne pas que ça vienne de la Chine

Posté le

android

(2)

Répondre

Ce système ne fut aboli qu'en 1905, et il y a eu de nombreux débats et amélioration qui ont été faites pour avoir un système le plus équitable possible. Afin de garantir l'anonymat, les candidats étaient identifiés par un nombre et pas leur noms, et les copies étaient réécrites afin de ne pas pouvoir reconnaître l’écriture.
Certains débats sont toujours d'actualité pour notre système : Certains critiquaient le fait que le système n’était pas vraiment égalitaire : puisque l'éducation coûtait cher (que ce soit pour payer le professeur ou pour le temps "perdu" a étudier), la plupart des candidats venaient de la classe des propriétaires terriens assez riches. Il suffit de voir le nombre d’élèves qui soit fils d'ouvrier dans les grandes écoles pour voir que le problème n'est toujours pas réglé, 2000 ans plus tard.
Un autre grand débat était l'instauration de quotas : certaines régions avaient moins d'élu que d'autres, et les régions défavorisés demandaient un quota de sélection. Selon l'empereur et les dynasties, le système de quotas a été plus ou moins appliqué. Encore une fois, nous avons le même débat aujourd'hui, comme pour les quotas homme-femmes : qu'est-ce qui est le plus juste entre ne pas mettre de quotas, et être élu uniquement par mérite, ou forcer un quota pour que les élus reflètent la population ?
Un autre problème était le coté binaire du concours : soit on était élu, et propulsé au sein de l'élite, soit on échoue, et il faut se reconvertir. Encore une fois, les problèmes restent d'actualité avec tout les jeunes ayant raté leurs études mais devant tout de même travailler.

a écrit : A savoir que le système de gouvernance actuel est basé sur le même principe : un comité analyse les performances de tous les citoyens chinois, en Chine ou ailleurs dans le monde, et en fonction de leurs résultats ils peuvent alors grimper les échelons du parti communiste, jusqu'au top qui est le Comité central du Parti Communiste ... Ça ne concerne pas uniquement la fonction publique mais aussi les chefs d'entreprises, les ingénieurs, bref toutes les professions qui pourraient être 'aptes' à prendre des décisions importantes.
Évidemment, en réalité ça ne fonctionne pas à 100% comme ça car la corruption est encore assez présente, mais les autorités chinoises font des efforts pour pallier à ça depuis plusieurs années. Honnêtement je trouve personnellement que ce système est bien plus efficace que la démocratie "populaire" qui est tant plébiscitée en occident. Et la preuve que ça marche, c'est que la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale si tout se passe comme ils l'ont prévu !
Source: mes cours sur le marché chinois et mon expérience depuis que j'habite à Shanghai.

Pour les intéressés, voici un Ted talk qui va plus en profondeur :
Eric X. Li: A tale of two political systems
go.ted.com/xNw__Q

Sinon JMCMB, très intéressant de voir qu'il y a une forte continuité politique ici.
Afficher tout
De REdevenir première. Y aura eu une parenthèse de deux trois siècles, à ce qui se dit. Mais les Romains puis les Arabes et les Otomans n'eurent-ils pas de semblables systèmes?

a écrit : De REdevenir première. Y aura eu une parenthèse de deux trois siècles, à ce qui se dit. Mais les Romains puis les Arabes et les Otomans n'eurent-ils pas de semblables systèmes? Effectivement, la Chine a toujours été au devant de la scène internationale, sans qu'elle le veuille forcément d'ailleurs (cf. les guerres de l'opium). C'est vraiment un pays extraordinaire et qu'on a trop vite catégorisé comme 'dictature' à cause des médias qui nous en ont dressé un portrait diabolique... Car leur vision des choses est bien différent de celles de nos dirigeants !
Quant aux autres civilisations, je ne suis pas au courant, mais la grandeur de leurs empires, l'héritage culturel qu'elles ont laissé derrière eux, l'influence qu'elles ont encore sur le monde, prouvent que ce système a bel et bien fait ses preuves...

plus prés de nous, les officiers d'armées ont longtemps été fils de, fils de, et fils de, c'est le roi qui récompensait ses bons courtisans, par une place de maréchal , cela a changé avec le 1er empire , napoléon sachant reconnaître la valeur de ses soldats , l'un d'eux a même fini roi de suède ( Bernadotte )
mais le système fonctionnait encore la veille de la 1ere guerre mondial , et quand celle ci a éclaté il est devenu visible que les officiers incompétent était trop nombreux, c’était catastrophique, c'est a partir de la que les officiers sont vraiment sortie du rang

il arrive encore que un officier soit a sa place parce que papa est déjà ds la place
un ami officier ds la légion étrangère m'a raconté comment il a cassé la G.... a son officier supérieur qui c’était planqué pendant que 2 de ses gars se faisaient tués
inutile de dire que l'officier a été limogé , et mon ami dégradé , on frappe pas un officier supérieur même si il est lâche

a écrit : A savoir que le système de gouvernance actuel est basé sur le même principe : un comité analyse les performances de tous les citoyens chinois, en Chine ou ailleurs dans le monde, et en fonction de leurs résultats ils peuvent alors grimper les échelons du parti communiste, jusqu'au top qui est le Comité central du Parti Communiste ... Ça ne concerne pas uniquement la fonction publique mais aussi les chefs d'entreprises, les ingénieurs, bref toutes les professions qui pourraient être 'aptes' à prendre des décisions importantes.
Évidemment, en réalité ça ne fonctionne pas à 100% comme ça car la corruption est encore assez présente, mais les autorités chinoises font des efforts pour pallier à ça depuis plusieurs années. Honnêtement je trouve personnellement que ce système est bien plus efficace que la démocratie "populaire" qui est tant plébiscitée en occident. Et la preuve que ça marche, c'est que la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale si tout se passe comme ils l'ont prévu !
Source: mes cours sur le marché chinois et mon expérience depuis que j'habite à Shanghai.

Pour les intéressés, voici un Ted talk qui va plus en profondeur :
Eric X. Li: A tale of two political systems
go.ted.com/xNw__Q

Sinon JMCMB, très intéressant de voir qu'il y a une forte continuité politique ici.
Afficher tout
Super commentaire enrichissant

Aujourd'hui, c'est un peu un mélange des deux.
En fonction de l'aspect sur lequel prefers jouer le recruteur selon ce qui l'arrange.

Les chinois ont tout invente, qui ne porte aucun produit venant de chez eux, voire meme utilise des objets fabriques a moindre cout. Meme le buffet a volonte vient du restau chinois.

A mes yeux le système méritocratique n'est pas si bien que ça. Effectivement l'intelligence, la capacité d'adaptation et le travail sont des facteurs importants, mais qu'en est-il de la personnalité ? On peut être brillant tout en étant narcissique, vénal, fou etc..voir pire...
Les personnages sombres qui ont marqué l'histoire, étaient pour la plupart très intelligent...