Saddam Hussein était protégé par des gardes au casque de Dark Vador

Proposé par
le
dans

Au milieu des années 90, Saddam Hussein créa une organisation paramilitaire destinée à le protéger : les Fedayeen. Certains étaient équipés d’un uniforme particulier, portant une tenue et un masque entièrement noirs. Un petit nombre portait également un casque ressemblant à celui de Dark Vador, car Uday, fils d’Hussein, était un grand fan des films de George Lucas.


Commentaires préférés (3)

Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d'accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...

Posté le

android

(82)

Répondre

a écrit : Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d�39;accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...
Afficher tout
"lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks" tu critique un dictateur mais tu veux le torturer avec une technique interdite par la convention de Genève...

Posté le

android

(206)

Répondre

Tout compte fait j'aurais préféré voir Saddam à la tête de l'Irak et ne pas voir apparaitre Daesh et compagnie et le petit excité nord-coréen a eu raison de faire sa bombe nucléaire : on lui fout la paix après avoir fait semblant de le menacer.


Tous les commentaires (39)

Je suis ton père Mohamed !

NOOON!!


(Pardon pour ce cliché...)

a écrit : Je suis ton père Mohamed !

NOOON!!


(Pardon pour ce cliché...)
Double blasphème

Posté le

android

(0)

Répondre

Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d'accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...

Posté le

android

(82)

Répondre

a écrit : Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d�39;accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...
Afficher tout
"lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks" tu critique un dictateur mais tu veux le torturer avec une technique interdite par la convention de Genève...

Posté le

android

(206)

Répondre

La force ne lui aura pas suffit pour gardez les pieds sur terre...

Tout compte fait j'aurais préféré voir Saddam à la tête de l'Irak et ne pas voir apparaitre Daesh et compagnie et le petit excité nord-coréen a eu raison de faire sa bombe nucléaire : on lui fout la paix après avoir fait semblant de le menacer.

au moins, il savait qu'il était du coté obscure ! mdr

a écrit : Tout compte fait j'aurais préféré voir Saddam à la tête de l'Irak et ne pas voir apparaitre Daesh et compagnie et le petit excité nord-coréen a eu raison de faire sa bombe nucléaire : on lui fout la paix après avoir fait semblant de le menacer. Tout comme la Libye ou Tunisie, le pays marchait mieux avec un dictateur au pouvoir.

A noter que les Fedayenn recevaient peu d’instructions militaires. Il me semble pourtant qu’ils étaient les derniers à combattre la coalition menée par les États-Unis après la reddition de l’armée régulière.

a écrit : Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d�39;accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...
Afficher tout
Legendes urbaines

j'aurais pensé l'inverse, tiens!

a écrit : Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d�39;accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...
Afficher tout
Ça semble être d'une fiabilité indémontable, cette histoire un peu à l'image de ce qui a pu se faire pour Kadhafi pour le discrédité au maximum. Sans vouloir réhabilité certains dirigeants, il faut arrêter.

a écrit : Uday Hussein, ou une authentique carricature de dictateur. Il faisait enlever des femmes pour les violer, torturait les athlètes irakiens qui n'étaient pas assez bon à son goût. Et en plus ses soldats (c'était lui le commandant de cette garde personelle) subissaient ses excentricités comme ce casque (bon d�39;accord, c'est rien comparé à ce que j'ai dis avant mais vous seriez dans cette unité et on vous donne un casque parce que le patron l'a vu dans un film, vous auriez confiance vous ?).

Pourtant je regrette presque sa mort. Le condamner à voir ses films préférés se faire massacrer par Disney aurait pu être marrant. Ou lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks...
Afficher tout
Le pauvre. Il est juste incompris.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout comme la Libye ou Tunisie, le pays marchait mieux avec un dictateur au pouvoir. Entre la peste et le choléra, je ne choisirais ni l'un ni l'autre. J'ai passé 15 ans de ma vie en Tunisie à l'époque de Ben Ali. Le peuple n'était pas exterminé mais on vivait quand même dans une misère sociale et intellectuelle. La presse libre n'existait pas et l'éducation marchait au ralenti mais je pense que ça se passe comme dans chaque pays qui connait un souffle démocratique. La démocratie ne s'installe pas en un clin d'oeil. Il faut juste laisser le temps aux gens pour s'habituer avec ce nouveau mode de vie.

a écrit : Ça semble être d'une fiabilité indémontable, cette histoire un peu à l'image de ce qui a pu se faire pour Kadhafi pour le discrédité au maximum. Sans vouloir réhabilité certains dirigeants, il faut arrêter. « Il faut arrêter », effectivement... mais, de fermer les yeux.
Saddam Hussein c’est quand même une dictature largement condamnée par l’ONU et toutes les ONG. C’est la répression des mouvements d’oppositions, c’est la violation des droits de l’homme, c’est des massacres (ex : 148 chiites en 82), c’est des charniers découverts, c’est la condamnation (par les iraquiens eux mêmes) de crimes de guerre, crime contre l’humanité, et pour finir génocide...
Alors bon, il n’avait pas d’armes de « destruction massive »... Est-ce pour autant que ce gars là était bien là où il était ?
C’est vrai qu’aujourd’hui l’Irak est « instable »... Mais je rejoins @elyesen : entre la peste et le choléra je ne choisis pas ; je ne fais pas de différence et je condamne les deux sans état d’âme.

a écrit : Entre la peste et le choléra, je ne choisirais ni l'un ni l'autre. J'ai passé 15 ans de ma vie en Tunisie à l'époque de Ben Ali. Le peuple n'était pas exterminé mais on vivait quand même dans une misère sociale et intellectuelle. La presse libre n'existait pas et l'éducation marchait au ralenti mais je pense que ça se passe comme dans chaque pays qui connait un souffle démocratique. La démocratie ne s'installe pas en un clin d'oeil. Il faut juste laisser le temps aux gens pour s'habituer avec ce nouveau mode de vie. Afficher tout Va dire ça aux gens qui crèvent de faim car toutes les denrée alimentaires ont vu leur prix triplé avec les conséquences que ca entraînent : insécurité, misère, disparition de la classe moyenne. Les droits de l homme c est bien beau mais il faut aussi manger. Je pense qu' une grande majorité de tunisiens doivent regretter Ben Ali et je ne parlent même pas des libyens

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Va dire ça aux gens qui crèvent de faim car toutes les denrée alimentaires ont vu leur prix triplé avec les conséquences que ca entraînent : insécurité, misère, disparition de la classe moyenne. Les droits de l homme c est bien beau mais il faut aussi manger. Je pense qu' une grande majorité de tunisiens doivent regretter Ben Ali et je ne parlent même pas des libyens Afficher tout Encore une fois entre le chaos et un système où le pouvoir est entre les mains de deux ou 3 familles, le choix est vite fait et ça sera une 3éme option. La démocratie offre plus de libertés mais elle ne permet pas à certains de manger à leur faim. Vas parler de démocratie à certains américains qui vivent dans une misère totale et ils vont te rire au nez. Le changement fait peur aux gens et ceux qui regrettent Ben Ali ou Kadhafi aiment bien vivre dans la monotonie car nos sociétés n'auraient jamais évolué avec ce genre de régime et j'en fais pas partie.

a écrit : "lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks" tu critique un dictateur mais tu veux le torturer avec une technique interdite par la convention de Genève... Pour le coup, je ne me rendais même pas compte qu’il u avait des techniques de torture autorisées..!

Merci ,à ceux qui s occupe de ce qui ne les regardes pas.foutre la merde dans le monde et s’en secouer les mains.
Vaut mieux Sadam Hussein que le bordel actuelle et ce n’est pas fini( avant fin 2018 on aura une guerre civile pas loin .

a écrit : "lui faire regarder en boucle les scènes avec Jar Jar Binks" tu critique un dictateur mais tu veux le torturer avec une technique interdite par la convention de Genève... On appel ça « humour » dans notre culture.