La luminosité de KIC 8462852 interpelle les scientifiques

Proposé par
le

KIC 8462852 est une étoile ayant été observée par le télescope Kepler à la recherche d'exoplanètes. On y a détecté une variation de luminosité anormale et parfois soudaine, mais on ne sait pas pourquoi. Cette interrogation lui a conféré une certaine notoriété médiatique lorsque des scientifiques ont avancé l'idée qu'elle pourrait être une sphère de Dyson, sorte de centrale électrique géante entourant une étoile et permettant d'alimenter en énergie toute une civilisation.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Si j'ai bien compris, ils supposent qu'il y aurait là-bas une civilisation hyper avancée ? Cette sphère de Dyson, c'est bien quelque chose d'artificiel ? Oui, ce serait une structure artificielle sphérique et creuse entourant une étoile et permettant d'exploiter un maximum de l'énergie produite par l'astre.

fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re_de_Dyson

a écrit : Avec tous les signaux que l'Homme envoie dans l'espace cosmique personne ou rien ne réponds. Je suis curieux de cette situation. Voici ma thèse :
- soit les humains ne sont pas intéressants pour ces êtres ou ils sont très occupés
- soit ils nous font la gueule parce qu'on est moins avancé ou plus avancé qu'eux.
Il y a un autre paramètre que tu n'as pas pris en compte :
Mettons que le premier signal humain assez puissant pour être envoyé dans l'espace date de 1930. Ca signifie que seuls des aliens vivant à moins de 43 années-lumières du système solaire auraient éventuellement pu le capter (s'ils le captent, ce qui n'est pas évident) et nous le renvoyer. Une éventuelle réponse de leur part mettrait également autant de temps à revenir sur Terre et nous reviendrait seulement maintenant, à condition, là encore, que nous le captions à notre tour.

Pour info, il n'y a que environ 1500 étoiles à moins de 50 années-lumières du système solaire. C'est très peu.

Ajoute à cela le fait que s'il existe une civilisation extra-terrestre intelligente à moins de 43 années-lumière de nous, il faut que celle-ci soit suffisamment avancée pour capter, décrypter, comprendre et nous renvoyer un message. Et si les extra-terrestres les plus proches de nous n'étaient que des reptiles par exemple ? On pourrait envoyer tous les messages que l'on veut, on aurait jamais de preuve de leur existence.

...et là on ne parle que du plus ancien de nos signaux. ;)

a écrit : Une sphère demanderait une quantité énorme de matière (extraite d'une autre planète) et ne serait pas stable mécaniquement (pour une raison analogue, les planètes sont toutes à peu près dans le même plan).
Mais une structure en anneau dans le plan équatorial de l'étoile est théoriquement concevable.
Je crois que la théorie la plus populaire quand ils avaient parlé de sphère de Dyson pour cette étoile était plutôt celle d'un essaim de Dyson. Ce qui expliquerait peut être mieux les changements soudains de luminosité de l'étoile.

Le principe est sensiblement similaire sauf qu'au lieu d'avoir une sphère ou un anneau autour de l'étoile en question, on se retrouve avec une nuée d'objets plus ou moins gros en "orbite" autour du soleil, ce qui est encore plus simple à réaliser qu'un anneau (mais évidement a beaucoup moins d'avantages)


Tous les commentaires (40)

Si j'ai bien compris, ils supposent qu'il y aurait là-bas une civilisation hyper avancée ? Cette sphère de Dyson, c'est bien quelque chose d'artificiel ?

Posté le

android

(13)

Répondre

L'efficacité Dyson n'est plus à prouver ;)

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris, ils supposent qu'il y aurait là-bas une civilisation hyper avancée ? Cette sphère de Dyson, c'est bien quelque chose d'artificiel ? Oui, ce serait une structure artificielle sphérique et creuse entourant une étoile et permettant d'exploiter un maximum de l'énergie produite par l'astre.

fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re_de_Dyson

Avec tous les signaux que l'Homme envoie dans l'espace cosmique personne ou rien ne réponds. Je suis curieux de cette situation. Voici ma thèse :
- soit les humains ne sont pas intéressants pour ces êtres ou ils sont très occupés
- soit ils nous font la gueule parce qu'on est moins avancé ou plus avancé qu'eux.

a écrit : Avec tous les signaux que l'Homme envoie dans l'espace cosmique personne ou rien ne réponds. Je suis curieux de cette situation. Voici ma thèse :
- soit les humains ne sont pas intéressants pour ces êtres ou ils sont très occupés
- soit ils nous font la gueule parce qu'on est moins avancé ou plus avancé qu'eux.
Il y a un autre paramètre que tu n'as pas pris en compte :
Mettons que le premier signal humain assez puissant pour être envoyé dans l'espace date de 1930. Ca signifie que seuls des aliens vivant à moins de 43 années-lumières du système solaire auraient éventuellement pu le capter (s'ils le captent, ce qui n'est pas évident) et nous le renvoyer. Une éventuelle réponse de leur part mettrait également autant de temps à revenir sur Terre et nous reviendrait seulement maintenant, à condition, là encore, que nous le captions à notre tour.

Pour info, il n'y a que environ 1500 étoiles à moins de 50 années-lumières du système solaire. C'est très peu.

Ajoute à cela le fait que s'il existe une civilisation extra-terrestre intelligente à moins de 43 années-lumière de nous, il faut que celle-ci soit suffisamment avancée pour capter, décrypter, comprendre et nous renvoyer un message. Et si les extra-terrestres les plus proches de nous n'étaient que des reptiles par exemple ? On pourrait envoyer tous les messages que l'on veut, on aurait jamais de preuve de leur existence.

...et là on ne parle que du plus ancien de nos signaux. ;)

a écrit : Avec tous les signaux que l'Homme envoie dans l'espace cosmique personne ou rien ne réponds. Je suis curieux de cette situation. Voici ma thèse :
- soit les humains ne sont pas intéressants pour ces êtres ou ils sont très occupés
- soit ils nous font la gueule parce qu'on est moins avancé ou plus avancé qu'eux.
Ca fait parti du paradox de Fermi. Avec toutes les étoiles et planètes dans l'univers, comment se fait-il que l'on n'ait jamais croisé une autre civilisation.
Un article fort intéressant a lire (en anglais par contre, désolé)
waitbutwhy.com/2014/05/fermi-paradox.html

Une sphère demanderait une quantité énorme de matière (extraite d'une autre planète) et ne serait pas stable mécaniquement (pour une raison analogue, les planètes sont toutes à peu près dans le même plan).
Mais une structure en anneau dans le plan équatorial de l'étoile est théoriquement concevable.

a écrit : Une sphère demanderait une quantité énorme de matière (extraite d'une autre planète) et ne serait pas stable mécaniquement (pour une raison analogue, les planètes sont toutes à peu près dans le même plan).
Mais une structure en anneau dans le plan équatorial de l'étoile est théoriquement concevable.
Je crois que la théorie la plus populaire quand ils avaient parlé de sphère de Dyson pour cette étoile était plutôt celle d'un essaim de Dyson. Ce qui expliquerait peut être mieux les changements soudains de luminosité de l'étoile.

Le principe est sensiblement similaire sauf qu'au lieu d'avoir une sphère ou un anneau autour de l'étoile en question, on se retrouve avec une nuée d'objets plus ou moins gros en "orbite" autour du soleil, ce qui est encore plus simple à réaliser qu'un anneau (mais évidement a beaucoup moins d'avantages)

a écrit : Avec tous les signaux que l'Homme envoie dans l'espace cosmique personne ou rien ne réponds. Je suis curieux de cette situation. Voici ma thèse :
- soit les humains ne sont pas intéressants pour ces êtres ou ils sont très occupés
- soit ils nous font la gueule parce qu'on est moins avancé ou plus avancé qu'eux.
Comme le dit Calvin, en voyant un tas de déchets dans la forêt, dans la BD Calvin et Hobbes (excellente BD que je conseille vivement...) de Bill Watterson: " je crois que la meilleure preuve qu'il existe une intelligence extra-terrestre, c'est qu'il n'ait pas cherché à nous contacter"

Dyson, dyson.. Une sphère d'aspirateur donc?

La sphère de dyson n'est pas plutôt censée être autour de l'exoplanète plutôt que de son étoile?

Et on pourrait pas en construire une nous si ça nous permettait d'être totalement indépendant en énergie ?

a écrit : La sphère de dyson n'est pas plutôt censée être autour de l'exoplanète plutôt que de son étoile? Non, une sphère de Dyson sert à exploiter l'énergie, donc en l'occurrence celle d'une étoile :)

Par ailleurs, je suis assez méfiant sur les histoires de sphères de Dyson, parce qu'à chaque fois qu'on découvre une étoile avec des variations de luminosité, et plus généralement à chaque fois qu'on découvre un phénomène difficile à expliquer, des scientifiques parlent de sphère de Dyson, jusqu'à ce que bien souvent, on y trouve une explication bien plus simple. C'est un peu le fourre tout de l'étude des étoiles. Le cas de KIC 8462852 n'est pas le premier :)

a écrit : Il y a un autre paramètre que tu n'as pas pris en compte :
Mettons que le premier signal humain assez puissant pour être envoyé dans l'espace date de 1930. Ca signifie que seuls des aliens vivant à moins de 43 années-lumières du système solaire auraient éventuellement pu le capter (s'ils le captent
, ce qui n'est pas évident) et nous le renvoyer. Une éventuelle réponse de leur part mettrait également autant de temps à revenir sur Terre et nous reviendrait seulement maintenant, à condition, là encore, que nous le captions à notre tour.

Pour info, il n'y a que environ 1500 étoiles à moins de 50 années-lumières du système solaire. C'est très peu.

Ajoute à cela le fait que s'il existe une civilisation extra-terrestre intelligente à moins de 43 années-lumière de nous, il faut que celle-ci soit suffisamment avancée pour capter, décrypter, comprendre et nous renvoyer un message. Et si les extra-terrestres les plus proches de nous n'étaient que des reptiles par exemple ? On pourrait envoyer tous les messages que l'on veut, on aurait jamais de preuve de leur existence.

...et là on ne parle que du plus ancien de nos signaux. ;)
Afficher tout
En prenant aussi en compte qu'ils utilisent la technologie radio (ce qui n'est pas dis, même pour une civilisation qui seraient plus avancé que nous).
Il est aussi possible qu'ils captent notre activité radio mais qu'ils s'en servent juste pour nous observer.

a écrit : L'imagination débordante de l'être humain... A une époque la plupart des gens trouvaient aberrant que notre planète soit sphérique.
C'est grâce à "l'imagination débordante" de certain (comme tu dis) que nous en sommes à ce niveau de technologie et de compréhension de e qui nous entoure. Meme si il nous reste encore énormément de chose a découvrir ce n'est que en faisant des hypothèses et en les approfondissant que nous réussissons à avancer.

a écrit : Je crois que la théorie la plus populaire quand ils avaient parlé de sphère de Dyson pour cette étoile était plutôt celle d'un essaim de Dyson. Ce qui expliquerait peut être mieux les changements soudains de luminosité de l'étoile.

Le principe est sensiblement similaire sauf qu'au lieu d&#
039;avoir une sphère ou un anneau autour de l'étoile en question, on se retrouve avec une nuée d'objets plus ou moins gros en "orbite" autour du soleil, ce qui est encore plus simple à réaliser qu'un anneau (mais évidement a beaucoup moins d'avantages) Afficher tout
Exactement, le concept de sphère rigide est très peu privilégié lors de la recherche de telles structures, car elles seraient mécaniquement instables, et même si ce n'était pas le cas imaginez vous debout sur la surface intérieure de ladite sphère : vous seriez attirés vers l'étoile au centre et tomberiez dedans... On peut toujours mettre la sphère en rotation pour que la force centrifuge nous maintienne à la surface mais alors ça ne marchera pas au pôle.

De plus, un essaim peut être construit progressivement. Un essaim complet serait tellement dense et épais qu'il capterait potentiellement toute la lumière d'une étoile à la manière d'une sphère, mais les satellites pourraient être distants de milliers de Km les uns des autres afin d'éviter les collisions. On peut même imaginer un essaim dont chaque partie est un habitat de quelques kilomètres, comportant quelques dizaines de milliers, voir millions de personnes, et qui constitue une entité politique indépendante.

L'espace est l'une des choses qui me fascine le plus. Rien que d'observer une étoile à plus de 1480 années lumières me dépasse... C'est vraiment incroyablement fou !
Merci pour cette magnifique anecdote !

a écrit : Si j'ai bien compris, ils supposent qu'il y aurait là-bas une civilisation hyper avancée ? Cette sphère de Dyson, c'est bien quelque chose d'artificiel ? Il faut comprendre à quel point une telle civilisations pourrait être avancée : tout d'abord, elle aurait l'espace pour faire vivre des billions, voire billiards de personnes. Cela signifie que par exemple, une telle civilisations pourrait assigner une toute petite partie de ses scientifiques à la surveillance de toutes les étoiles et leurs planètes au sein de la galaxie, et ainsi surveiller en direct l'émergence de toute vie dans la galaxie sans vraiment faire de gros efforts matériels ou humains.
Certes les matériaux nécessaires à la construction sont une masse conséquente, mais celle-ci peut venir directement de l'étoile ! En effet en "pompant" avec des miroirs autour de l'étoile, on peut en extraire les matériaux qui n'ont plus qu'à être récoltés. Et une étoile est immensément riche en matériaux, notre soleil par exemple représente 99,8% de la masse du système solaire.
Un esaim complet permettrait même de déplacer l'étoile, et avec elle tout son système. On pourrait donc emmener le système solaire en croisière pour aller visiter d'autres endroits. Quand au rayon de l'étoile de la mort ? Facile, il suffit de concentrer l'énergie que dégagé l'étoile vers un point précis et là... Ouch.

Une dernière précision, pour tempérer un peu. Selon notre compréhension actuelle de la physique une telle construction devrait réémettre une part substantielle de la lumière absorbée sous forme d'infrarouge, ce qui n'est pas le cas de l'étoile de Tabby. Soit les aliens ont un moyen révolutionnaire de se débarrasser de leur chaleur, soit ils ont décidé d'orienter ces émissions infrarouges vers un point particulier qui n'est pas chez nous, soit ce n'est pas une sphère de Dyson.