Mieux valait ne pas croiser Lady Death

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Un film "Résistance" 2015 lui est consacré, ce que l'on sait moins c'est qu'il est très probable que le personnage de Ludmila dans le film Stalingrad de 2001 en soit inspiré (celle qui panique dans le grand magasin sous les bombardements aériens)

Pour information un sniper canadien détient le record du monde avec un tir à 3450 mètres de distance contre un membre de l'Etat islamique.

Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins.

Posté le

android

(134)

Répondre


Tous les commentaires (29)

Un film "Résistance" 2015 lui est consacré, ce que l'on sait moins c'est qu'il est très probable que le personnage de Ludmila dans le film Stalingrad de 2001 en soit inspiré (celle qui panique dans le grand magasin sous les bombardements aériens)

Pour information un sniper canadien détient le record du monde avec un tir à 3450 mètres de distance contre un membre de l'Etat islamique.

Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins.

Posté le

android

(134)

Répondre

Comme leurs homologues masculins, l'objectif qui leur est fixé est « d'atteindre les cibles à haute valeur telles que les officiers, les mitrailleurs, les snipersadverses et les transmetteurs ». En effet, les rapports allemands de l'époque évoquent que dès les premiers jours d'entrée en Union soviétique, entre le 22 et le 30 juin, une forte activité des snipers cherchaient délibérément à éliminer les officiers et sous-officiers. Ils précisent que plus de 6,2 % des pertes touchent le commandement, par rapport aux 4,85 % de la campagne de France.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins. Afficher tout C'est sûr qu'avec ce qu'ils se sont pris pendant la Guerre d'Hiver face à la Finlande, ils ont bien compris le potentiel des tireurs d'élites pour une armée en difficulté et en sous-armement, MAIS sur son terrain.

Un autre hommage, très symbolique, est la chanson que le grand Woody Guthrie, musicien antifasciste américain, a composé en son hommage : Miss Pavlichenko.

"Tombés sous ton fusil, tombés sous ton fusil, 300 nazis sont tombés sous ton fusil

Miss Pavlinchenko est connue jusqu'à la célébrité
La Russie est ton pays, la lutte est ton jeu
Le monde l'aimera pour un long moment
300 nazis sont tombés sous ton fusil

Dans les montagnes et les canyons, aussi calme qu'une biche
Au fond de ta forêt ne connaissant pas la peur
Tu lèves le regard, en bas un Hun arrive
300 nazis sont tombés sous ton fusil

Dans la chaleur brûlante de l'été, dans la froide neige de l'hiver
Dans tous les types de temps tu pourchasses l'ennemi
Ton visage est aussi brillant qu'un lever du soleil
Mais plus de 300 nazis sont tombés sous ton fusil"

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins. Afficher tout Cela peut s'expliquer par le fait que les russes pratiquaient la guérilla urbaine. Chaque mètre carré à Stalingrad était un piège pour un allemand.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins. Afficher tout un sniper et un tireur d'élite, ce n'est pas du tout la même chose par contre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour information un sniper canadien détient le record du monde avec un tir à 3450 mètres de distance contre un membre de l'Etat islamique. Tireur d'élite; un "sniper" est opère généralement seul, suivant une doctrine de harcèlement (franc tireur)

a écrit : un sniper et un tireur d'élite, ce n'est pas du tout la même chose par contre. Un sniper peut se définir comme un tireur embusqué ciblant des cibles particulières (matériel ou dans le cas ici présent des officiers).

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Tireur d'élite; un "sniper" est opère généralement seul, suivant une doctrine de harcèlement (franc tireur) Au contraire, les snipers opèrent souvent depuis un certain nombre d'années à 2, voir à plusieurs équipes afin de couvrir une meilleure surface. Une équipe est composée du spotter qui donne les informations techniques et du tireur qui règle l'arme en conséquence et tire.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Au contraire, les snipers opèrent souvent depuis un certain nombre d'années à 2, voir à plusieurs équipes afin de couvrir une meilleure surface. Une équipe est composée du spotter qui donne les informations techniques et du tireur qui règle l'arme en conséquence et tire. Et en général l'observateur est bien plus expérimenté que le tireur.

a écrit : Les soviétiques ont énormément utilisé les snipers durant la seconde guerre mondiale, bien plus que n'importe quel autre belligérant. De plus, ils sont sans doute les seuls à avoir empoyé tant de femmes au combats. En effet, un certain nombre de tireurs embusqués étaient de sexe féminin et des femmes ont également combattu dans le ciel au côté de leurs homologues masculins. Afficher tout Le communisme était fondamentalement féministe. ^^

Techniquement, ce n'est que de la chance, si la balle est encore supersonique, elle se déplace sur cône de 3 à 5 mètres de diamètres, allant s'élargissant (c'est un cône)...

Tout le monde s'accorde pour dire que les finlandais ont signé juste à temps, les troupes russes s'étaient ressaisies et c'est Staline qui a obligé son armée a accepter la défaite, car il savait qu'il aurait besoin d'un pays tampon dans cette partie de l'Europe. Faite une recherche sur 'finlandisation'

Peut-être un peu hors sujet, mais si quelqu'un pouvait m'éclairer... je pensais que les noms de famille en Russie prenaient le genre de la personne le portant, or cette femme porte le nom "masculin" Pavlitchenko, j'aurais pensé qu'elle se serait appelée "Pavlitchenka"...? Bien sûr je ne suis pas experte vous l'aurez compris, mais si une âme charitable pouvait éclairer ma lanterne...

Pavlitchenko est née en actuelle Ukraine, donc j'imagine que les noms de famille en Ukraine ne se féminisent pas ! ;)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Tout le monde s'accorde pour dire que les finlandais ont signé juste à temps, les troupes russes s'étaient ressaisies et c'est Staline qui a obligé son armée a accepter la défaite, car il savait qu'il aurait besoin d'un pays tampon dans cette partie de l'Europe. Faite une recherche sur 'finlandisation' Je ne vois pas où l'armée soviétique a accepté la défaite. Durant la guerre d'hiver, elle a complètement crevé le dispositif défensif finlandais avec une deuxième offensive bien mieux préparée que la première. Sans cela, jamais l'URSS n'aurait pu arracher la Carélie à le Finlande. Au cours de la seconde guerre mondiale, si la Finlande a changé de camps, c'est seulement pour ne pas être occupée par une armée soviétique pénétrant sur ce territoire et préserver son indépendance.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Peut-être un peu hors sujet, mais si quelqu'un pouvait m'éclairer... je pensais que les noms de famille en Russie prenaient le genre de la personne le portant, or cette femme porte le nom "masculin" Pavlitchenko, j'aurais pensé qu'elle se serait appelée "Pavlitchenka"...? Bien sûr je ne suis pas experte vous l'aurez compris, mais si une âme charitable pouvait éclairer ma lanterne... Afficher tout Tout dépend de la terminaison du nom de famille au masculin ! En effet, les terminaisons en -ov, -iev et -in prennent -a en plus au féminin. Alors que les noms de famille en -iy (-ий en russe), -i (-ый en russe) et -oï (-ой en russe) deviennent -aya ou -iaia (en fonction de l'orthographe que l'on veut donner au nom) au féminin. Tout autre nom slave, sauf quelques exceptions en -a et -ya/-ia, ainsi que les noms étrangers orthographiés en russe auront la même terminaison au masculin comme au féminin. Voilà, si ça peut être utile !

a écrit : Et en général l'observateur est bien plus expérimenté que le tireur. Aurais-tu des sources pour appuyer ton "affirmation", s'il te plaît ? ;)