Le béton armé est français

Proposé par
le

Joseph Louis Lambot est un ingénieur français, inventeur du ciment armé qui donna naissance au béton armé. En 1848, il réalisa la première barque en ciment armé et l'essaya sur le lac de Besse-sur-Issole. Il la breveta le 30 janvier 1855 et elle fut présentée à l'exposition universelle de 1855.

Le prototype original est conservé au musée de Brignoles.


Commentaires préférés (3)

Labrouste pour la construction métallique, Lambot, Hennebique, Perret pour le béton armé... Aux XIXe et XXe les ingénieurs et architectes français étaient effectivement en première ligne de l'innovation.
Aujourd'hui ces matériaux sont très connus, résistant, peu coûteux, mais l'avenir revient au bois ! On redécouvre toutes les qualités du bois avec la technique contemporaine. Il est solide, pratique, bien plus durable... Et les pionniers en la matières sont plutôt les scandinaves.

Posté le

android

(134)

Répondre

Le béton armé est un béton dans lequel des tiges d'acier sont noyées. Cela renforce grandement le béton, car ce matériau utilisé seul résiste très bien à la compression, mais peu au flambage (le fait de se courber sous une charge) et peu à la traction également. Les tiges d'acier permettent d'éviter ce phénomène.
Sans béton armé, de nombreux ponts et tours n'auraient jamais vu le jour.

Posté le

android

(125)

Répondre

a écrit : Ca me fait penser à ce sculpteur breton (Jean-Yves Menez) qui a réussi à construire une barque dans un bloc de granite de 35 tonnes et qui a réussi à la faire flotter avec 7 personnes à l'intérieur ! La barque à été nommé "Maen Vag" par l'artiste lui-même.

Concernant l'invention ré
volutionnaire de JL Lambot, elle est pourtant passée inaperçue dans le monde de l'invention. Ce système permettait, selon JL Lambot, d'éviter toute pourissure sur des planchers en bois de bateau et de règler le problème des joints.

Par contre, il est précisé dans la source Wikipedia que depuis les années 70, il existe des concours de canoë-béton... Mais sans préciser si il y a un lien de causalité entre ça et JL Lambot.

Est-ce que qqun qui s'y connaît pourrait m'expliquer ce qu'est du ciment hydraulique (JL Lambot utilisait ce procédé)
Afficher tout
Le ciment hydraulique a la propriété de durcir dans l'eau, ce qui est avantageux pour la construction d'une barque.

Posté le

android

(81)

Répondre


Tous les commentaires (30)

Labrouste pour la construction métallique, Lambot, Hennebique, Perret pour le béton armé... Aux XIXe et XXe les ingénieurs et architectes français étaient effectivement en première ligne de l'innovation.
Aujourd'hui ces matériaux sont très connus, résistant, peu coûteux, mais l'avenir revient au bois ! On redécouvre toutes les qualités du bois avec la technique contemporaine. Il est solide, pratique, bien plus durable... Et les pionniers en la matières sont plutôt les scandinaves.

Posté le

android

(134)

Répondre

Le béton armé est un béton dans lequel des tiges d'acier sont noyées. Cela renforce grandement le béton, car ce matériau utilisé seul résiste très bien à la compression, mais peu au flambage (le fait de se courber sous une charge) et peu à la traction également. Les tiges d'acier permettent d'éviter ce phénomène.
Sans béton armé, de nombreux ponts et tours n'auraient jamais vu le jour.

Posté le

android

(125)

Répondre

Pour ceux comme moi qui se le demandent, le ciment est une composante du béton, ce qui veut dire qu'il y a du ciment dans le béton mais pas l'inverse. Ça doit vouloir dire aussi que le ciment armé a été amélioré par l'adjonction de plusieurs additifs qui ont créé le béton, plus résistant.

Posté le

android

(14)

Répondre

Ca me fait penser à ce sculpteur breton (Jean-Yves Menez) qui a réussi à construire une barque dans un bloc de granite de 35 tonnes et qui a réussi à la faire flotter avec 7 personnes à l'intérieur ! La barque à été nommé "Maen Vag" par l'artiste lui-même.

Concernant l'invention révolutionnaire de JL Lambot, elle est pourtant passée inaperçue dans le monde de l'invention. Ce système permettait, selon JL Lambot, d'éviter toute pourissure sur des planchers en bois de bateau et de règler le problème des joints.

Par contre, il est précisé dans la source Wikipedia que depuis les années 70, il existe des concours de canoë-béton... Mais sans préciser si il y a un lien de causalité entre ça et JL Lambot.

Est-ce que qqun qui s'y connaît pourrait m'expliquer ce qu'est du ciment hydraulique (JL Lambot utilisait ce procédé)

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Ca me fait penser à ce sculpteur breton (Jean-Yves Menez) qui a réussi à construire une barque dans un bloc de granite de 35 tonnes et qui a réussi à la faire flotter avec 7 personnes à l'intérieur ! La barque à été nommé "Maen Vag" par l'artiste lui-même.

Concernant l'invention ré
volutionnaire de JL Lambot, elle est pourtant passée inaperçue dans le monde de l'invention. Ce système permettait, selon JL Lambot, d'éviter toute pourissure sur des planchers en bois de bateau et de règler le problème des joints.

Par contre, il est précisé dans la source Wikipedia que depuis les années 70, il existe des concours de canoë-béton... Mais sans préciser si il y a un lien de causalité entre ça et JL Lambot.

Est-ce que qqun qui s'y connaît pourrait m'expliquer ce qu'est du ciment hydraulique (JL Lambot utilisait ce procédé)
Afficher tout
Le ciment hydraulique a la propriété de durcir dans l'eau, ce qui est avantageux pour la construction d'une barque.

Posté le

android

(81)

Répondre

a écrit : Ca me fait penser à ce sculpteur breton (Jean-Yves Menez) qui a réussi à construire une barque dans un bloc de granite de 35 tonnes et qui a réussi à la faire flotter avec 7 personnes à l'intérieur ! La barque à été nommé "Maen Vag" par l'artiste lui-même.

Concernant l'invention ré
volutionnaire de JL Lambot, elle est pourtant passée inaperçue dans le monde de l'invention. Ce système permettait, selon JL Lambot, d'éviter toute pourissure sur des planchers en bois de bateau et de règler le problème des joints.

Par contre, il est précisé dans la source Wikipedia que depuis les années 70, il existe des concours de canoë-béton... Mais sans préciser si il y a un lien de causalité entre ça et JL Lambot.

Est-ce que qqun qui s'y connaît pourrait m'expliquer ce qu'est du ciment hydraulique (JL Lambot utilisait ce procédé)
Afficher tout
"Est-ce que qqun qui s'y connaît pourrait m'expliquer ce qu'est du ciment hydraulique (JL Lambot utilisait ce procédé)"
Un liant hydraulique est le résultat solide d'une réaction chimique qui se produit même sous l'eau. Le premier a été découvert par les Romains (mélange de pouzzolane et de chaux, additionné de débris de tuiles), leur permettant de construire des ports et des ponts, facteurs importants de leur expansion. La formule a été oubliée, puis redécouverte au XIXème siècle.

Je ne suis pas d'accord ... l'inventeur du béton armé c'est monsieur Joseph Monnier .
Né à Saint-Quentin-la poterie dans le gard

a écrit : Je ne suis pas d'accord ... l'inventeur du béton armé c'est monsieur Joseph Monnier .
Né à Saint-Quentin-la poterie dans le gard
Ces deux hommes sont contemporains, mais c'est bien Joseph Lambot qui a créé et utilisé le ciment armé en premier avec cette barque. C'est plus tard que Joseph Monnier (jardinier de formation d'ailleurs) a construit dès 1860 des terrasses et un pont avec les prémices du béton armé.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Le béton armé est un béton dans lequel des tiges d'acier sont noyées. Cela renforce grandement le béton, car ce matériau utilisé seul résiste très bien à la compression, mais peu au flambage (le fait de se courber sous une charge) et peu à la traction également. Les tiges d'acier permettent d'éviter ce phénomène.
Sans béton armé, de nombreux ponts et tours n'auraient jamais vu le jour.
Afficher tout
Je suspectais ces caractéristiques mais n'aurai pas pu les expliquer aussi clairement. Merci le pédagogue !

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Ces deux hommes sont contemporains, mais c'est bien Joseph Lambot qui a créé et utilisé le ciment armé en premier avec cette barque. C'est plus tard que Joseph Monnier (jardinier de formation d'ailleurs) a construit dès 1860 des terrasses et un pont avec les prémices du béton armé. Il faut bien distinguer:
- Ciment, poudre obtenue par cuisson d'un mélange de calcaire et d'argile qui sert de base au mortier ou au béton.
- Mortier, à base de ciment, auquel on ajoute du sable et de l’eau.
- Béton, à base de ciment, auquel on ajoute du sable, de l’eau et du gravier.
"Armé" signifie que des tiges métalliques y sont plongées, pour empêcher par leur flexibilité la propagation des fissures inévitables en extension, qui apparaissent au-dessous. Marcher sur une poutre de béton respectable (disons de section 20 cm * 20 cm) mais non armée, et elle se casse. De même, une dalle de 5 cm non armée ne peut supporter le poids d'un homme (ni même d'une femme ;) ).

C'est pour cela que j'ai utilisé le mot général "liant" en parlant du "ciment" hydraulique, car en fait il est constitué de poudre volcanique et de chaux.

Le ciment étant une poudre, je comprend pas le terme "ciment arme". Il faudrait rajouter aussi qu'on a pu faire du béton arme car le coéf de dilatation du béton (mélange eau, sable, ciment, granulat et adjuvant) est le même que l'acier tor (à ne pas confondre avec le lisse).
Autre petit truc intéressant: on atteint la résistance max du béton à 28jours; mais en fait il continuera à durcir de manière logarithmique à vie.
Et on recycle très mal le béton des bâtiment qu'on détruit.

Et le ciment artificiel est également l'invention d'un ingénieur français, Louis Vicat, il y a tout juste 200 ans. Le XIXème siècle a été prolixe pour la construction en France !

a écrit : Labrouste pour la construction métallique, Lambot, Hennebique, Perret pour le béton armé... Aux XIXe et XXe les ingénieurs et architectes français étaient effectivement en première ligne de l'innovation.
Aujourd'hui ces matériaux sont très connus, résistant, peu coûteux, mais l'avenir revient au bo
is ! On redécouvre toutes les qualités du bois avec la technique contemporaine. Il est solide, pratique, bien plus durable... Et les pionniers en la matières sont plutôt les scandinaves. Afficher tout
Le jardinier français Joseph-Louis Lambot a été le premier à avoir l’idée d’utiliser une armature de métal dans les mortiers. S’inspirant des techniques de moulage en sculpture, il fabriqua avec du fil de fer et du mortier des caisses pour orangers et des réservoirs (en 1845), puis une barque (en 1849).

Pour ceux qui en doutaient c'est Bien la preuve qu'en France y'a vraiment eu des cadors, des cracks ! Et cela dans beaucoup de domaines( médecine Construction, recherches scientifiques et médicales ,armement de dis usassions, nucléaire Etc

Mon ancien collège était à Besse-sur-Issole et je ne connaissais pas cette anecdote ! C’est fou comment on peut apprendre de nouvelles choses chaque jour, même sur des endroits dont on croit tout savoir!

a écrit : Le ciment étant une poudre, je comprend pas le terme "ciment arme". Il faudrait rajouter aussi qu'on a pu faire du béton arme car le coéf de dilatation du béton (mélange eau, sable, ciment, granulat et adjuvant) est le même que l'acier tor (à ne pas confondre avec le lisse).
Autre petit truc
intéressant: on atteint la résistance max du béton à 28jours; mais en fait il continuera à durcir de manière logarithmique à vie.
Et on recycle très mal le béton des bâtiment qu'on détruit.
Afficher tout
Pour la durée de séchage, j'avais lu un jour qu'on pouvait trouver des traces d'humidité dans un mur en béton jusqu'à 80 ans après son érection.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Pour ceux comme moi qui se le demandent, le ciment est une composante du béton, ce qui veut dire qu'il y a du ciment dans le béton mais pas l'inverse. Ça doit vouloir dire aussi que le ciment armé a été amélioré par l'adjonction de plusieurs additifs qui ont créé le béton, plus résistant. "L'adjonction d'additifs" j'aime beaucoup !

Wahouuuu!! Je suis naît et j'ai grandi à Brignoles mais je n'en ai jamais entendu parlé! J'habitais même en face du Musée des Comtes de Provence quand j'étais petite! Au passage, il se dit aussi qu'une partie du marbre de la statue de la liberté à New York proviendrait de Brignoles. Cocoricooo

a écrit : Pour ceux comme moi qui se le demandent, le ciment est une composante du béton, ce qui veut dire qu'il y a du ciment dans le béton mais pas l'inverse. Ça doit vouloir dire aussi que le ciment armé a été amélioré par l'adjonction de plusieurs additifs qui ont créé le béton, plus résistant. Le béton c'est juste du ciment + gravier

a écrit : Ces deux hommes sont contemporains, mais c'est bien Joseph Lambot qui a créé et utilisé le ciment armé en premier avec cette barque. C'est plus tard que Joseph Monnier (jardinier de formation d'ailleurs) a construit dès 1860 des terrasses et un pont avec les prémices du béton armé. Gladius je te soupçonne d'être portugais ou architecte ou les deux ;) 2 anecdotes sur le béton armé en deux jours, merci, grâce à toi je me couche moins bête et je rêve de maçonnerie...