Avant le degré Celsius existait le degré Réaumur

Proposé par
le

Le degré Réaumur est une unité de mesure de la température conçue en 1731 par le physicien français René-Antoine Ferchault de Réaumur, qui a défini son échelle et son thermomètre à partir de la dilatation de l'alcool et l'ébullition de l'esprit de vin. Il fut détrôné plus tard par le degré Celsius.

L'unité de cette échelle vaut 1,25 kelvin (ou un degré Celsius) et a le même zéro que le degré Celsius.


Commentaires préférés (3)

C'est marrant parceque sur Wikipedia il est dit que les thermomètres utilisés dès la seconde moitié du XVIIIe siècle pour mesurer le degré Reaumur étaient calibrés sur le degré Celsius mais gradués sur 80 mesures et appelé thermomètres de Reaumur alors que ca n'avait plus lieu d'être pourtant.

Le Celsius a d'ailleurs eu du mal à détrôner le Reaumur en France. Les Français y étant très attaché via les médias qui, généralement, indiquaient la température d'abord en Reaumur et éventuellement en Celsius.

Ce dernier a pourtant fini par gagner lors de l'adoption du Celsius par le Convention de 1794.

Sinon je ne savais pas qu'il y avait autant d'unités créées pour la température. Il y a évidemment le kelvin, le fahreneint (originel, historique et moderne), le Celsius, le Reaumur et le centigrade.

Mais il y a aussi le rankine, le delisle, le Newton et le romer. Tous plus arbitraire les uns que les autres...

Posté le

android

(162)

Répondre

Et de l'autre côté vous avez le sublime degré fahrenheit basé...... Pour la référence basse à la température la plus froide dans le village du créateur et pour référence haute la température du sang de cheval..... Pas super scientifique tout cela.... Et pourtant des millions d'humains l'utilisent.....

Posté le

android

(176)

Répondre

a écrit : La fusion de la glace ou la congélation de l'eau c'est la même température. Le principe est de mettre des glaçons dans l'eau et d'agiter un peu pour homogénéiser la température et l'eau est exactement à zéro °C (pour être précis il faut aussi respecter les conditions de pureté de l'eau et de pression). Si on essaie de chauffer ou de refroidir ce mélange, la glace va fondre ou au contraire se former mais la température restera zéro °C tant qu'il restera de la glace et de l'eau. Afficher tout Merci de ce savant et précieux commentaire, qui m'enseigne énormément de choses.
jmcmb!
Pourrais-je aussi avoir la recette de l'eau chaude, je n'y arrive pas?
jmc encore mb!


Tous les commentaires (25)

Le complément sur le degré Celsius porte à confusion. C'est 1°re=1,25°c.

Posté le

android

(50)

Répondre

Il y a de fréquentes erreurs dans la conception de ce qu'est une température et son écriture.
Les degrés de température ne sont pas des unités de mesure comme par exemple le mètre, mais de repérage arbitraire. En effet on ne peut effectuer d'opérations sur ces nombres, et ce serait absurde de dire que 30°C est deux fois plus chaud que 15°C.
Une erreur fréquente est de dire "centigrade" (divisé en 100 entre deux repères) au lieu de "Celsius" (l'inventeur, d'où la majuscule). Le zéro n'est pas le point de congélation de l'eau (dans quelles conditions de pression?) mais son point triple, parfaitement fixé.
Enfin l'échelle Kelvin a un zéro impossible à atteindre, car il résulte de l'extrapolation mathématique des formules régissant un gaz parfait (dont l'hydrogène est la moins mauvaise approximation) à l'état quantique minimal (tout en restant un gaz); échelle absolue, on n'écrit donc pas "°K" mais "K" (aussi majuscule).
Tout cela peut paraître mesquin ou pédant, mais ce ne l'est pas pour bien comprendre les notions physiques.

C'est marrant parceque sur Wikipedia il est dit que les thermomètres utilisés dès la seconde moitié du XVIIIe siècle pour mesurer le degré Reaumur étaient calibrés sur le degré Celsius mais gradués sur 80 mesures et appelé thermomètres de Reaumur alors que ca n'avait plus lieu d'être pourtant.

Le Celsius a d'ailleurs eu du mal à détrôner le Reaumur en France. Les Français y étant très attaché via les médias qui, généralement, indiquaient la température d'abord en Reaumur et éventuellement en Celsius.

Ce dernier a pourtant fini par gagner lors de l'adoption du Celsius par le Convention de 1794.

Sinon je ne savais pas qu'il y avait autant d'unités créées pour la température. Il y a évidemment le kelvin, le fahreneint (originel, historique et moderne), le Celsius, le Reaumur et le centigrade.

Mais il y a aussi le rankine, le delisle, le Newton et le romer. Tous plus arbitraire les uns que les autres...

Posté le

android

(162)

Répondre

a écrit : Il y a de fréquentes erreurs dans la conception de ce qu'est une température et son écriture.
Les degrés de température ne sont pas des unités de mesure comme par exemple le mètre, mais de repérage arbitraire. En effet on ne peut effectuer d'opérations sur ces nombres, et ce serait absurde de dire que
30°C est deux fois plus chaud que 15°C.
Une erreur fréquente est de dire "centigrade" (divisé en 100 entre deux repères) au lieu de "Celsius" (l'inventeur, d'où la majuscule). Le zéro n'est pas le point de congélation de l'eau (dans quelles conditions de pression?) mais son point triple, parfaitement fixé.
Enfin l'échelle Kelvin a un zéro impossible à atteindre, car il résulte de l'extrapolation mathématique des formules régissant un gaz parfait (dont l'hydrogène est la moins mauvaise approximation) à l'état quantique minimal (tout en restant un gaz); échelle absolue, on n'écrit donc pas "°K" mais "K" (aussi majuscule).
Tout cela peut paraître mesquin ou pédant, mais ce ne l'est pas pour bien comprendre les notions physiques.
Afficher tout
On peut quand même dire "Je transpire deux fois plus" ou "J'ai mon pénis trois fois plus petit". Mais effectivement t'as raison ça reste des repérages arbitraires...

a écrit : Il y a de fréquentes erreurs dans la conception de ce qu'est une température et son écriture.
Les degrés de température ne sont pas des unités de mesure comme par exemple le mètre, mais de repérage arbitraire. En effet on ne peut effectuer d'opérations sur ces nombres, et ce serait absurde de dire que
30°C est deux fois plus chaud que 15°C.
Une erreur fréquente est de dire "centigrade" (divisé en 100 entre deux repères) au lieu de "Celsius" (l'inventeur, d'où la majuscule). Le zéro n'est pas le point de congélation de l'eau (dans quelles conditions de pression?) mais son point triple, parfaitement fixé.
Enfin l'échelle Kelvin a un zéro impossible à atteindre, car il résulte de l'extrapolation mathématique des formules régissant un gaz parfait (dont l'hydrogène est la moins mauvaise approximation) à l'état quantique minimal (tout en restant un gaz); échelle absolue, on n'écrit donc pas "°K" mais "K" (aussi majuscule).
Tout cela peut paraître mesquin ou pédant, mais ce ne l'est pas pour bien comprendre les notions physiques.
Afficher tout
Le zero du dégré Celsius est bien le point de congélation de l'eau à 1013 hPa, soit une atmosphère. Le point triple de l'eau est à 0.01 °C à 611 Pa.

Et de l'autre côté vous avez le sublime degré fahrenheit basé...... Pour la référence basse à la température la plus froide dans le village du créateur et pour référence haute la température du sang de cheval..... Pas super scientifique tout cela.... Et pourtant des millions d'humains l'utilisent.....

Posté le

android

(176)

Répondre

D'ailleurs le Kelvin est utilisé sur les caméras numériques (notamment professionnelles) pour fixer les blancs. (Balance des blancs)

2000K correspond au lever/coucher du soleil ou à la lueur d'une bougie, tandis que 5600K correspond à une lumière blanche de journée ensoleillée, 7000K est le "blanc" des journées nuageuses et au-delà, c'est défini comme "magnifique ciel bleu" mais les caméras vont rarement au-dessus de 8500K (à vérifier quand même)

a écrit : Le zero du dégré Celsius est bien le point de congélation de l'eau à 1013 hPa, soit une atmosphère. Le point triple de l'eau est à 0.01 °C à 611 Pa. Il m'avait semblé que le 0°C était la température de fusion de la glace?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il m'avait semblé que le 0°C était la température de fusion de la glace? La fusion de la glace ou la congélation de l'eau c'est la même température. Le principe est de mettre des glaçons dans l'eau et d'agiter un peu pour homogénéiser la température et l'eau est exactement à zéro °C (pour être précis il faut aussi respecter les conditions de pureté de l'eau et de pression). Si on essaie de chauffer ou de refroidir ce mélange, la glace va fondre ou au contraire se former mais la température restera zéro °C tant qu'il restera de la glace et de l'eau.

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Il y a de fréquentes erreurs dans la conception de ce qu'est une température et son écriture.
Les degrés de température ne sont pas des unités de mesure comme par exemple le mètre, mais de repérage arbitraire. En effet on ne peut effectuer d'opérations sur ces nombres, et ce serait absurde de dire que
30°C est deux fois plus chaud que 15°C.
Une erreur fréquente est de dire "centigrade" (divisé en 100 entre deux repères) au lieu de "Celsius" (l'inventeur, d'où la majuscule). Le zéro n'est pas le point de congélation de l'eau (dans quelles conditions de pression?) mais son point triple, parfaitement fixé.
Enfin l'échelle Kelvin a un zéro impossible à atteindre, car il résulte de l'extrapolation mathématique des formules régissant un gaz parfait (dont l'hydrogène est la moins mauvaise approximation) à l'état quantique minimal (tout en restant un gaz); échelle absolue, on n'écrit donc pas "°K" mais "K" (aussi majuscule).
Tout cela peut paraître mesquin ou pédant, mais ce ne l'est pas pour bien comprendre les notions physiques.
Afficher tout
Pampers !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Il y a de fréquentes erreurs dans la conception de ce qu'est une température et son écriture.
Les degrés de température ne sont pas des unités de mesure comme par exemple le mètre, mais de repérage arbitraire. En effet on ne peut effectuer d'opérations sur ces nombres, et ce serait absurde de dire que
30°C est deux fois plus chaud que 15°C.
Une erreur fréquente est de dire "centigrade" (divisé en 100 entre deux repères) au lieu de "Celsius" (l'inventeur, d'où la majuscule). Le zéro n'est pas le point de congélation de l'eau (dans quelles conditions de pression?) mais son point triple, parfaitement fixé.
Enfin l'échelle Kelvin a un zéro impossible à atteindre, car il résulte de l'extrapolation mathématique des formules régissant un gaz parfait (dont l'hydrogène est la moins mauvaise approximation) à l'état quantique minimal (tout en restant un gaz); échelle absolue, on n'écrit donc pas "°K" mais "K" (aussi majuscule).
Tout cela peut paraître mesquin ou pédant, mais ce ne l'est pas pour bien comprendre les notions physiques.
Afficher tout
Toutes les définitions de mesures, de quelle nature que ce soit sont arbitraires...
De plus, ont peux effectuer des opérations arithmétiques avec les températures :
2 litres d'eau à 45° plus 3 litres d'eau à 60° font 5 litres d'eau à 54°... ça se calcule :D
Enfin, en mathématique, pour le "0", c'est comme pour l'"infini", on tend vers, mais on ne l'atteint jamais, comme le vide, même dans l'espace, il n'existe pas : le vide le "plus vide" (vide intergalactique = entre les galaxies) est de 10 (dix) atomes par m3, contre 1 000 000 (un million) d'atomes par m3 dans le vide intersidéral (entre les étoiles d'une même galaxie) c'est bien ce que disait Pascal (Blaise)

Le degré de Reaumur machin truc est beaucoup mieux, puisque premièrement il vient de l'alcool, deuxièmement il est français, et troisièmement il est en rapport avec le pinard. Et je sais que dans le monde entier l'on pense comme moi sur les premier et troisième point. Sur le deuxième un peu moins peut-être, je dis bien peut-être.

Pour en savoir plus sur les unités de températures une très bonne vidéo de Bruce (que l'on a plus besoin de présenter) youtu.be/OqcqsUaEqUk

Posté le

android

(16)

Répondre

Ça ne m'étonne pas qu'il soit Français celui là ! :D

a écrit : Le complément sur le degré Celsius porte à confusion. C'est 1°re=1,25°c. Ah quand meme, vu que le 1°C vaut 1K ça me semblait bizarre X) j'aurais eu des questions a poser a ma prof de thermodynamique

Posté le

android

(5)

Répondre

Les thermomètre reaumur C'est pas les thermomètre verticaux avec des boules en verres avec du liquide De couleur différente dedans et qui monte en fonction de la température??

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et de l'autre côté vous avez le sublime degré fahrenheit basé...... Pour la référence basse à la température la plus froide dans le village du créateur et pour référence haute la température du sang de cheval..... Pas super scientifique tout cela.... Et pourtant des millions d'humains l'utilisent..... C'est une echelle. Peut importe qu'elle soit scientifique ou non en fait, tant que les gens comprennent la météo et savent faire cuire leur poulet au four.

a écrit : Les thermomètre reaumur C'est pas les thermomètre verticaux avec des boules en verres avec du liquide De couleur différente dedans et qui monte en fonction de la température?? C'est pas celui de Toricelli celui-ci ?

a écrit : Le zero du dégré Celsius est bien le point de congélation de l'eau à 1013 hPa, soit une atmosphère. Le point triple de l'eau est à 0.01 °C à 611 Pa. C'est exact.
Merci d'avoir rectifié.