Même en zone libre, la France a eu des camps de concentration

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (34)

Pour une fois que j'ai visité un lieu d'anecdote je vais vous partager mon ressenti.
De plus j'ai visité Auschwitz je vais pouvoir comparer.

Ce camps est très bien entretenu, et dévoile bien que c'était un camp de concentration et non d'extermination.
Les détenus étaient généralement des exilés politiques et des hauts-diplômés juifs.
Nous pouvons y voir une horreur mais j'ai vu y voir aussi une lueur d'espoir avec une pièce de spectacle dans les caves pour les detenus.
Leurs conditions étaient malheureusement honteuses...

Auschwitz m'a choqué par son envie, sa détermination et son but ( telle une entité maléfique) d'exterminer les Juifs, les Tziganes, les homosexuels, et les handicapés.
J'ai pu y voir aucune lueur d'espoir.
J'ai vu des salles remplies de cheveux, utilisés pour faire des vêtements.
Des centaines de bagages avec les noms des familles écrites et des salles entières de chaussures, et d'ustensiles...
Des zones que tout le monde connait et que je n'ai envie de cité aussi.

Par contre je vais vous citer une anecdote d'un détenu rescapé d'Auschwitz : L'homme avait un ami, son meilleur ami dont la famille ( pere mere petit frere ) était morte sans que cela soit dit explicitement.
Les nazis dont Rudolph Hoss ( chef du camp ) s'amusait à chopé des détenus et leurs courir après.
Si le détenu s'esquivé il était libre, s'il était attrapé il était "transféré"...

Donc sachant la mort de sa famille ( implicitement ) et étant en très mauvaise forme s'est fait attrapé.
Il a regardé son meilleur ami et a hausser les épaules.
Il ne revit plus jamais son ami...

Je me suis mal exprimé et je vous en demande pardon, je tiens à informé que Rudolph Hoss s'est fait pendre à même Birkenau ( Auschwitz ) et il y a toujours sa maison et sa potence.

désolé de plus si j'ai dérivé je couperais la partie qui parle d'Auschwitz.
Merci

L'Alsace mais également la Moselle étaient annexées.

Posté le

android

(1)

Répondre

Ce n'est pas un camp de concentration ! Mais le camp des Milles est un camp de transit! Différence importante à faire! C'est d'ailleurs un endroit de recueillement intéressant qui nous permet de ne pas oublier!

Il n est pas un secret que le sud de la france était ciblé "ouvert à la situation de propagande " le nord ( ouest) a bien plus protéger la population quitte à prendre des risques

a écrit : L'Alsace allemande pendant la 2e Guerre Mondiale? d'où sortez vous cela?

Attention, la définition de camp de concentration (centralisation de personnes "ennemies") est souvent confondue avec camps d'extermination dont le but est d'éliminer les personnes.
Pendant le régim
e Nazi, tous les camps de concentration n'étaient pas des camps d'extermination.

En France il n'y avais pas de camp de concentration ni d'extermination mais des camps de transit ou de déportation: Pitivier, Drancy étaient les plus importants. Certes les conditions de détention n'étaient pas bonnes mais il n'y a pas eu d'execution de masse et les prisonniers n'y étaient que dans l'attente d'être envoyés vers d'autres camps.

Les plus importants camps de concentrations et d'extermination Nazi étaient en Allemagne et surtout en Pologne. Les polonais sont d'ailleurs très attachés à ce que l'on garde le nom allemand du lieu Auschwitz pour nommer ce lieu de tristes mémoires, le nom de la commune est en effet Oświęcim (prononcez och-fiUN-tchim, le UN est prononcé comme en français) qu'ils ne souhaitent pas voir associée.
A noter que le camp est divisé en 3 partie. Une seule, la plus grande, était destinée à l'extermination. Celui dont l'entrée à la fameuse insigne "Arbeit macht frei" était un camp de "travail" où les prisonniers politiques étaient envoyés et interrogés. Il s'agissait d'un camp militaire polonais qui fut transformé après leur défaite en 1939.

Et puis eux ont aussi eu les ghettos à Cracovie, Lublin, Lviv (alors polonaise) et surtout Varsovie.

Beaucoup de films traitent de ces camps et ghettos... je siterai deux peu connu et qui ont gagné des prix internationaux:
Le film autrichien : Les Faussaires.
Le film polonais: Sous la ville.

On peut aussi mentionner les camps de concentration en Afrique du Sud au XIXe siècle mais aussi aux Etats-Unis pendant la 2e Guerre Mondiale avec la concentration des familles d'origine japonaise.
Afficher tout
Oui je confirme l'Alsace et la Moselle ont été rattaché au Reich de suite après l'armistice de Juin-40ans... Nos "malgré-nous" en ont fait l'amer expérience... salutations.

Si je me trompe pas il y a eu un film tourné sur le camp des milles

Posté le

android

(0)

Répondre

Il y avait aussi le camp de Drancy près de Paris, qui avait la même fonction.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le ou les seuls "vrais" camps de concentration se trouvaient en Alsace , alors allemande. Le reste était plutôt des camps d'internement, pour tsiganes , personnes de confession juive, mixe ... . Il y en a eu au moins une bonne dizaine en zone libre en France.
En Pologne notamment il y avait beauco
up de camps de concentration, etc ... Afficher tout
L'Alsace était allemande en1940?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le ou les seuls "vrais" camps de concentration se trouvaient en Alsace , alors allemande. Le reste était plutôt des camps d'internement, pour tsiganes , personnes de confession juive, mixe ... . Il y en a eu au moins une bonne dizaine en zone libre en France.
En Pologne notamment il y avait beauco
up de camps de concentration, etc ... Afficher tout
En 39/45 l'Alsace était Française, et ce depuis 1918.

a écrit : Et que l'on oublie ce qu'il s'y est passé dans 100 ans bonne idée ! Il n'y a même pas cent ans... Toute la guerre a moins de 80 ans, ce qui la rend encore largement de mémoire humaine

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si je me trompe pas il y a eu un film tourné sur le camp des milles Je ne sais pas si c'est de celui ci que tu parles mais le film "le salaire de la peur" a été tourné dans le camp de Saliers (en Camargue) avant d'être dynamité.

C'était un camp de concentration comme celui de Lannemezan, réservé à l'internement des gens du voyage.

a écrit : En 39/45 l'Alsace était Française, et ce depuis 1918. Lors de la capitulation française en 1940, l'Allemagne nazie annexe l'Alsace et la Moselle au territoire du Reich. Ces deux territoires sont donc bien allemands depuis 1940 et jusqu'à la libération. Le camp du Struthof était le seul camp de concentration sur le territoire de la France actuelle , durant la guerre il était en territoire allemand.

a écrit : Annexé ne veut pas dire de facto! On ne considère pas l'Autriche et les Sudètes comme Allemandes car il y a eu l'anschluß. Je suis alsacienne, et je peux bien te confirmer que si, on a été annexé et que si, on étais allemand pendant la guerre. Après tu peux toujours essayer de convaincre ma grand-mère qui a du apprendre la propagande hitlérienne par cœur qu'elle était française pendant la guerre... Mais je suis pas sûre que ça va marcher !

Posté le

android

(1)

Répondre