L'écriture de la civilisation minoenne reste incompréhensible

Proposé par
Invité
le

L'écriture linéaire A est une ancienne écriture utilisée par la civilisation minoenne dans la Crête actuelle entre 1900 et 1400 av JC. Encore indéchiffrable de nos jours, de nombreuses hypothèses d’interprétation sont avancées, sans qu'aucune ne fasse consensus. On ne sait toujours pas quelle langue elle exprime.


Commentaires préférés (3)

Ce ne sont pas juste des médecins ?

Il existe aussi une B, qui elle a été décryptée

Petit aparté sur le vocabulaire de la cryptologie ou les mots sont souvent mal utilisés.

Le chiffrement est le procédé avec lequel on rend la compréhension d’un document impossible à toute personne qui n’a pas la clé de déchiffrement.
Le déchiffrement est logiquement l’opération inverse du chiffrement.
Le décryptage consiste à retrouver le message clair correspondant à un message chiffré sans posséder la clé de déchiffrement.
« Il apparaît donc que mis au regard du couple chiffrer/déchiffrer et du sens du mot « décrypter », le terme « crypter » n’a pas de raison d’être Wikipedia

Ici on peut donc dire légitimement que l on cherche à décrypter cette écriture.


Tous les commentaires (18)

Ce ne sont pas juste des médecins ?

Il existe aussi une B, qui elle a été décryptée

Je pourrai peut-etre les dechiffrer....

Vous savez on dit souvent que mon écriture c'est comme des hiéroglyphes, C'est illisible et incompréhensible. Je peux Toujours essayer de déchiffrer , qui sait ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il existe aussi une B, qui elle a été décryptée Ça me fait penser que vu que toutes les écritures qui ont suivi sont (logiquement) venus après.. C'est plutôt les autres (et donc la notre) qui sont chiffrées :)

Posté le

android

(16)

Répondre

D'un autre coté, vu la taille des tablettes montrées sur wikipédia, je comprend la douleur des chercheurs pour arriver à décrypter ce que ça peut raconter...

Ils vont être content a Santorin d'être considéré comme etant la Crête lol

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'un autre coté, vu la taille des tablettes montrées sur wikipédia, je comprend la douleur des chercheurs pour arriver à décrypter ce que ça peut raconter... En effet c'est tellement petit

Petit aparté sur le vocabulaire de la cryptologie ou les mots sont souvent mal utilisés.

Le chiffrement est le procédé avec lequel on rend la compréhension d’un document impossible à toute personne qui n’a pas la clé de déchiffrement.
Le déchiffrement est logiquement l’opération inverse du chiffrement.
Le décryptage consiste à retrouver le message clair correspondant à un message chiffré sans posséder la clé de déchiffrement.
« Il apparaît donc que mis au regard du couple chiffrer/déchiffrer et du sens du mot « décrypter », le terme « crypter » n’a pas de raison d’être Wikipedia

Ici on peut donc dire légitimement que l on cherche à décrypter cette écriture.

Je me suis toujours demandé si ce n'était pas des enfants ou a défaut des farceurs qui avaient dessiné un peu n'importe quoi, comme quand on dessine des trucs et qu'on est au téléphone...si ça se trouve dans quelques milliers d'années des scientifiques viendront dechiffrer avec le plus grand sérieux mon carnet de gribouillis de conversations téleéphoniques chiantes!

Posté le

windowsphone

(3)

Répondre

T'imagines le machin il est juste marqué dessus : "inutile de chercher un sens à ce texte". Et ben, t'as l'air con devant tiens...

a écrit : Je me suis toujours demandé si ce n'était pas des enfants ou a défaut des farceurs qui avaient dessiné un peu n'importe quoi, comme quand on dessine des trucs et qu'on est au téléphone...si ça se trouve dans quelques milliers d'années des scientifiques viendront dechiffrer avec le plus grand sérieux mon carnet de gribouillis de conversations téleéphoniques chiantes! Afficher tout Genre en fait ce sont juste des doodles!

a écrit : Petit aparté sur le vocabulaire de la cryptologie ou les mots sont souvent mal utilisés.

Le chiffrement est le procédé avec lequel on rend la compréhension d’un document impossible à toute personne qui n’a pas la clé de déchiffrement.
Le déchiffrement est logiquement l’opération inverse du chiffreme
nt.
Le décryptage consiste à retrouver le message clair correspondant à un message chiffré sans posséder la clé de déchiffrement.
« Il apparaît donc que mis au regard du couple chiffrer/déchiffrer et du sens du mot « décrypter », le terme « crypter » n’a pas de raison d’être Wikipedia

Ici on peut donc dire légitimement que l on cherche à décrypter cette écriture.
Afficher tout
Non non. Il s'agit bien de déchiffrement. La clé est la langue.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je me suis toujours demandé si ce n'était pas des enfants ou a défaut des farceurs qui avaient dessiné un peu n'importe quoi, comme quand on dessine des trucs et qu'on est au téléphone...si ça se trouve dans quelques milliers d'années des scientifiques viendront dechiffrer avec le plus grand sérieux mon carnet de gribouillis de conversations téleéphoniques chiantes! Afficher tout J'avoue que j'ai souvent été sceptique sur ce genre de sujet, imaginant de semblable choses aux votres. Mais, pour le coup, ayant étudié le sujet à l'université, il me semble que si le contenu du langage n'a pu être déchiffré, l'utilisation en est elle en partie comprise. Les centaines, voire plus, de tablettes retrouvées témoignent d'un réel besoin de comptabilité. Toujours selon mes souvenirs, il me semble que beaucoup d'entre elles donnent le nombre de têtes de bétail, de moutons ou d'autres produits locaux, c'est en sorte un recensement des produits issus de la paysannerie qui se devait de payer un quelconque impôt aux souverains des différents palais minoens, dont le moyen de subsistance semblait provenir d'un important commerce maritime. Par ce déchiffrement partiel, les historiens ont pu mettre en lumière une partie de la hiérarchie du pouvoir et de la communauté minoenne, mais comme le langage en lui même n'est pas compris, l'ensemble de cette civilisation et de son mode de fonctionnement n'est pas compris, et c'est fort dommage car elle paraît être une des civilisationd les plus prospères et des plus intéressantes de son époque aux côtés des mycéniens et des Egyptiens par exemple, et dont la structure sociale, sa religion et la place que la communauté laissait aux femmes ne cessent d'attiser la curiosité de la communauté scientifique. D'autant plus qu'elle a mystérieusement disparue, au moment de l'essor de la civilisation mycénienne, la même a qui l'on prête la prise de Troie. Ces informations ne sont que des souvenirs et je vous invite à vous informer vous même, ça vaut le détour, je ne voulais qu'ajouter un brin d'information.

Posté le

windowsphone

(9)

Répondre

a écrit : J'avoue que j'ai souvent été sceptique sur ce genre de sujet, imaginant de semblable choses aux votres. Mais, pour le coup, ayant étudié le sujet à l'université, il me semble que si le contenu du langage n'a pu être déchiffré, l'utilisation en est elle en partie comprise. Les centaines, voire plus, de tablettes retrouvées témoignent d'un réel besoin de comptabilité. Toujours selon mes souvenirs, il me semble que beaucoup d'entre elles donnent le nombre de têtes de bétail, de moutons ou d'autres produits locaux, c'est en sorte un recensement des produits issus de la paysannerie qui se devait de payer un quelconque impôt aux souverains des différents palais minoens, dont le moyen de subsistance semblait provenir d'un important commerce maritime. Par ce déchiffrement partiel, les historiens ont pu mettre en lumière une partie de la hiérarchie du pouvoir et de la communauté minoenne, mais comme le langage en lui même n'est pas compris, l'ensemble de cette civilisation et de son mode de fonctionnement n'est pas compris, et c'est fort dommage car elle paraît être une des civilisationd les plus prospères et des plus intéressantes de son époque aux côtés des mycéniens et des Egyptiens par exemple, et dont la structure sociale, sa religion et la place que la communauté laissait aux femmes ne cessent d'attiser la curiosité de la communauté scientifique. D'autant plus qu'elle a mystérieusement disparue, au moment de l'essor de la civilisation mycénienne, la même a qui l'on prête la prise de Troie. Ces informations ne sont que des souvenirs et je vous invite à vous informer vous même, ça vaut le détour, je ne voulais qu'ajouter un brin d'information. Afficher tout C'est un joli brin d'information en tout les cas qui donne envie de creuser un peu plus ou de dessiner ;)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Il existe aussi une B, qui elle a été décryptée Et qui est d'ailleurs une écriture syllabique grecque!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : J'avoue que j'ai souvent été sceptique sur ce genre de sujet, imaginant de semblable choses aux votres. Mais, pour le coup, ayant étudié le sujet à l'université, il me semble que si le contenu du langage n'a pu être déchiffré, l'utilisation en est elle en partie comprise. Les centaines, voire plus, de tablettes retrouvées témoignent d'un réel besoin de comptabilité. Toujours selon mes souvenirs, il me semble que beaucoup d'entre elles donnent le nombre de têtes de bétail, de moutons ou d'autres produits locaux, c'est en sorte un recensement des produits issus de la paysannerie qui se devait de payer un quelconque impôt aux souverains des différents palais minoens, dont le moyen de subsistance semblait provenir d'un important commerce maritime. Par ce déchiffrement partiel, les historiens ont pu mettre en lumière une partie de la hiérarchie du pouvoir et de la communauté minoenne, mais comme le langage en lui même n'est pas compris, l'ensemble de cette civilisation et de son mode de fonctionnement n'est pas compris, et c'est fort dommage car elle paraît être une des civilisationd les plus prospères et des plus intéressantes de son époque aux côtés des mycéniens et des Egyptiens par exemple, et dont la structure sociale, sa religion et la place que la communauté laissait aux femmes ne cessent d'attiser la curiosité de la communauté scientifique. D'autant plus qu'elle a mystérieusement disparue, au moment de l'essor de la civilisation mycénienne, la même a qui l'on prête la prise de Troie. Ces informations ne sont que des souvenirs et je vous invite à vous informer vous même, ça vaut le détour, je ne voulais qu'ajouter un brin d'information. Afficher tout Que des souvenirs ? La vache, t'as une sacrée mémoire !