Les régions arides connaissent des fleuves éphémères

Proposé par
le

Les oueds sont des fleuves éphémères qui coulent dans les régions arides. Contrairement aux rivières des climats tempérés, ils ne sont en eau que quelques semaines par an. Ils peuvent ainsi passer en quelques jours d'un débit nul à plusieurs centaines de mètres cube/seconde en cas de crue importante. Malgré leurs écoulements rares, ils sont d'une importance capitale pour les régions qu'ils traversent.

L'eau de l'oued et de sa nappe accompagnatrice sont les seules sources d'eau pour de nombreuses régions africaines situées en climat désertique ou semi désertique, où elles permettent l'établissement de villes et d'une agriculture vivrière ou exportatrice, comme dans la vallée de l'Oued Souss au Maroc, dont la production d'orange est consommée dans toute l'Europe.


Tous les commentaires (32)

a écrit : Fleuves, rivières, oueds, les définitions sont dans les discos... Ce sont tous des "cours d'eau" et chacun à sa définition. Un fleuve se jette bien dans la mer ; on l'appelle comme ça pour ça. Il est alimenté par des rivières, qui ne se jettent pas dans la mer, et c'est pour ça que ce sont des "rivières"... Dans les deux cas ils ont des sources ; c'est leur départ. C'est la différence avec les "oueds" (il faut bien qu'il en ait une) qui sont alimentés par des ruissellements (fortes pluies) et n'ont pas forcément d'arrivées ; ils disparaissent par assèchement. En fait les oueds sont des "lits" provisoirement alimentés par des pluies.
Contrairement à ce qu'on peut lire ici, il n'est pas question dans les définitions de conditions de m3, mais seulement de destination : une rivière peut être plus importante que le fleuve dans lequel elle se jette ; si elle se jette dans le "lit"de l'autre, c'est une rivière... Le "lit" qui va à la mer, c'est le fleuve.
Il y a des questionnements parfois : le plus connu est celui du Mississipi ou du Missouri.
Afficher tout
"Il y a des questionnements parfois : le plus connu est celui du Mississipi ou du Missouri". Aucun problème en américain, Mississipi, Missouri, Arkansas et Ohio sont tous appelés "river". Seule la prononciation de ces cours d'eau n'est pas évidente.

Pour votre culture personnelle l'oued le plus lointain est le oued Babel, se trouvant à Bab El Oued

a écrit : Pour votre culture personnelle l'oued le plus lointain est le oued Babel, se trouvant à Bab El Oued D'après ma culture personnelle, il n'y a pas d'oued Babel, juste une tour de Babel (située je ne sais où). Bab signifie porte en arabe.
Bab El Oued la porte, au sens de quartier, de l'oued,
باب الواد , à Alger, comme il existe un quartier "porte des Lilas" à Paris.

a écrit : D'après ma culture personnelle, il n'y a pas d'oued Babel, juste une tour de Babel (située je ne sais où). Bab signifie porte en arabe.
Bab El Oued la porte, au sens de quartier, de l'oued,
باب الواد , à Alger, comme il existe un quartier "porte des Lilas" à Paris.
Je crois que c'était juste pour le jeux de mots.

a écrit : Un oued n'est pas un fleuve, dont le propre est de se jeter dans une mer ou un océan. Un oued se jette toujours dans un lac temporaire. Ou alors au sens figuré.
Le Var est un fleuve, qui a la particularité d'avoir donné son nom à un département qu'il ne traverse pas.
J'habite à Agadir et l'oued se jette dans l'océan,donc t'as pas tout à fait raison ( pour info Agadir se situe dans la région dont fait par l'anecdote à la fin ).

a écrit : Un oued n'est pas un fleuve, dont le propre est de se jeter dans une mer ou un océan. Un oued se jette toujours dans un lac temporaire. Ou alors au sens figuré.
Le Var est un fleuve, qui a la particularité d'avoir donné son nom à un département qu'il ne traverse pas.
Le varois que je suis se permet une précision :

Le fleuve du Var à donné son nom à un département qu'il ne traverse *plus*.

En effet, lors de la création du département en 1793, le fleuve en formait bien la frontière orientale. Or, l'Histoire se faisant et Nice rejoignant la France en 1860, on a redécoupé les départements dans ce coin là, et privé le département du Var... du Var.

Je ne sais pas pourquoi le département n'a pas été renommé à ce moment là.

a écrit : Un oued n'est pas un fleuve, dont le propre est de se jeter dans une mer ou un océan. Un oued se jette toujours dans un lac temporaire. Ou alors au sens figuré.
Le Var est un fleuve, qui a la particularité d'avoir donné son nom à un département qu'il ne traverse pas.
Le Var est un torrent... C'est sous Napoleon que le département a ete retracé

a écrit : "Il y a des questionnements parfois : le plus connu est celui du Mississipi ou du Missouri". Aucun problème en américain, Mississipi, Missouri, Arkansas et Ohio sont tous appelés "river". Seule la prononciation de ces cours d'eau n'est pas évidente. Le "questionnement" dont je parlais n'est pas celui de la prononciation, ou celui de l'appellation en américain ; tu as raison, c'est "river" dans les deux cas en anglais... La langue française fait, elle, un distinguo important ; ce dont nous parlons.
Et je parlais des "lits" ; lequel se jette dans l'autre. Il est admis que le Missouri se jette dans le Mississippi, mais c'est controversé et pas si sûr que ça pour certains.

a écrit : D'après ma culture personnelle, il n'y a pas d'oued Babel, juste une tour de Babel (située je ne sais où). Bab signifie porte en arabe.
Bab El Oued la porte, au sens de quartier, de l'oued,
باب الواد , à Alger, comme il existe un quartier "porte des Lilas" à Paris.
Bab El Oued existe vraiment. C'est un quartier situé en périphérie d'Alger (comme son nom l'indique : Porte de l'oued, comme à Paris, les quartiers situés en périphérie on conservé le nom des portes qui existaient du temps des remparts). Tu es excusé car l'auteur de la blague ne le savait probablement pas non plus : apparemment il faisait référence au fait qu'on peut utiliser ce nom en plaisantant pour designer un endroit exotique dont on ne sait pas précisément où il se situe... Ce quartier a fait parler de lui notamment pendant la guerre d'Algérie à cause des affrontements qui s'y sont déroulés.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Fleuves, rivières, oueds, les définitions sont dans les discos... Ce sont tous des "cours d'eau" et chacun à sa définition. Un fleuve se jette bien dans la mer ; on l'appelle comme ça pour ça. Il est alimenté par des rivières, qui ne se jettent pas dans la mer, et c'est pour ça que ce sont des "rivières"... Dans les deux cas ils ont des sources ; c'est leur départ. C'est la différence avec les "oueds" (il faut bien qu'il en ait une) qui sont alimentés par des ruissellements (fortes pluies) et n'ont pas forcément d'arrivées ; ils disparaissent par assèchement. En fait les oueds sont des "lits" provisoirement alimentés par des pluies.
Contrairement à ce qu'on peut lire ici, il n'est pas question dans les définitions de conditions de m3, mais seulement de destination : une rivière peut être plus importante que le fleuve dans lequel elle se jette ; si elle se jette dans le "lit"de l'autre, c'est une rivière... Le "lit" qui va à la mer, c'est le fleuve.
Il y a des questionnements parfois : le plus connu est celui du Mississipi ou du Missouri.
Afficher tout
Ce que tu dis est à la fois vrai et faux. En effet, si à une confluence, un affluent donne nettement l'impression de se jeter dans l'autre, historiquement on a retenu le nom de ce dernier pour le cours d'eau qui en résulte. Mais il ne faut pas croire qu'il y a un toujours un "lit qui va a la mer" et une rivière qui s'interrompt comme si c'était toujours une évidence ! Logiquement, la règle c'est que c'est l'affluent "le plus important" qui garde son nom. Mais à des époques où on ne savait pas mesurer le débit des cours d'eau, et où le débit n'était pas forcément le critère le plus important, on a pu apprécier la longueur, la largeur, la couleur (celui qui gardait sa couleur), l'orientation (celui qui continuait tout droit), la largeur des vallées, etc. Et il y a même des cas où la réunion des deux affluents reçoit un nouveau nom donc le fleuve qui en résulte naît à la confluence et ne porte pas ce nom à la source (le plus connu est l'Amazone) et des cas sujets à controverse : est-ce que la Gironde est un estuaire ou un fleuve et est-ce que la Dordogne et la Garonne qui s'y jettent sont des rivières ou des fleuves... ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : D'après ma culture personnelle, il n'y a pas d'oued Babel, juste une tour de Babel (située je ne sais où). Bab signifie porte en arabe.
Bab El Oued la porte, au sens de quartier, de l'oued,
باب الواد , à Alger, comme il existe un quartier "porte des Lilas" à Paris.
Je faisais une simple blague, mais merci de toutes ces précisions

a écrit : Bab El Oued existe vraiment. C'est un quartier situé en périphérie d'Alger (comme son nom l'indique : Porte de l'oued, comme à Paris, les quartiers situés en périphérie on conservé le nom des portes qui existaient du temps des remparts). Tu es excusé car l'auteur de la blague ne le savait probablement pas non plus : apparemment il faisait référence au fait qu'on peut utiliser ce nom en plaisantant pour designer un endroit exotique dont on ne sait pas précisément où il se situe... Ce quartier a fait parler de lui notamment pendant la guerre d'Algérie à cause des affrontements qui s'y sont déroulés. Afficher tout Pour votre information j'étais au courant pour Bab El Oued, on peut faire des blague et ne pas être inculte pour autant. Et Bab El Oued est une commune de la région d'Alger considérée comme un quartier de cette même ville, très simple comme concept.