Hitler avait une tronçonneuse

Proposé par
le
dans

La mitrailleuse allemande MG42 utilisée lors de la Seconde Guerre mondiale était surnommée par les Alliés "la tronçonneuse d'Hitler". En effet, l'arme possédait une cadence de tir si élevée (environ 1200 tirs/minute) que l'oreille humaine avait du mal à discerner les différentes détonations et entendait plutôt un bruit continu.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Devaient avoir un sacré budget pour les balles, pas sûr qu'ils s'en servaient beaucoup La mg42 et l'une des mitrailleuses les plus utilisé par les allemands avec la mg34

a écrit : Je crois qu'on la surnomait "le bourdon d'hitler". Son surnom le plus connu est la "spandau". Arrivant après la MG34, elle était beaucoup moins cher et difficile à produire ce qui a permis une diffusion rapide. De plus, tout comme sa grande soeur, elle avait la particularité de pouvoir servir tant comme mitrailleuses légère (=fusil-mitrailleur) que comme mitrailleuse lourde. Ainsi, on pouvait la retrouver dans les sections d'infanterie avec bipieds et trépieds, sur les blindés, etc... Extrêmement efficace, elle insipra la M60 aux américains.

Posté le

android

(108)

Répondre

a écrit : "Est" ou "était"? Je n'arrive pas à savoir dans les sources si elle est encore utilisée voir fabriquée... Des versions similaires sont toujours utilisé par certaine armé la MG3,M53 ou MG42/59.
Version modernisé de la mg42 avec le meme look mais une cadence de tir bien inferieur ainsi qu un calibre différent, on passe du 7.92 (ou 8x57IS
Moderne) a du 7.62 OTAN.


Tous les commentaires (37)

Devaient avoir un sacré budget pour les balles, pas sûr qu'ils s'en servaient beaucoup

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Je crois qu'on la surnomait "le bourdon d'hitler".

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Devaient avoir un sacré budget pour les balles, pas sûr qu'ils s'en servaient beaucoup La mg42 et l'une des mitrailleuses les plus utilisé par les allemands avec la mg34

"Est" ou "était"? Je n'arrive pas à savoir dans les sources si elle est encore utilisée voir fabriquée...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je crois qu'on la surnomait "le bourdon d'hitler". Son surnom le plus connu est la "spandau". Arrivant après la MG34, elle était beaucoup moins cher et difficile à produire ce qui a permis une diffusion rapide. De plus, tout comme sa grande soeur, elle avait la particularité de pouvoir servir tant comme mitrailleuses légère (=fusil-mitrailleur) que comme mitrailleuse lourde. Ainsi, on pouvait la retrouver dans les sections d'infanterie avec bipieds et trépieds, sur les blindés, etc... Extrêmement efficace, elle insipra la M60 aux américains.

Posté le

android

(108)

Répondre

Avec un tel cadence de tir le résultat ne doit pas être très éloigné d'un tronçonneuse...

a écrit : "Est" ou "était"? Je n'arrive pas à savoir dans les sources si elle est encore utilisée voir fabriquée... Actuellement il existe une version modernisée la MG3 qui équipe beaucoup d'armées avec un calibre OTAN en 7.62
Elle a les mêmes caractéristiques que l'ancienne

Après quand on a une arme aussu redoutable elle est souvent fabriquée sous licence comme la kalashnikov

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : "Est" ou "était"? Je n'arrive pas à savoir dans les sources si elle est encore utilisée voir fabriquée... Des versions similaires sont toujours utilisé par certaine armé la MG3,M53 ou MG42/59.
Version modernisé de la mg42 avec le meme look mais une cadence de tir bien inferieur ainsi qu un calibre différent, on passe du 7.92 (ou 8x57IS
Moderne) a du 7.62 OTAN.

J'ai retrouvé des balles de MG42 dans un bois ça fait froid dans le dos quand on se rencontre de la taille des trucs. Une seule balle pouvait arracher un membre sans problème.

Posté le

android

(3)

Répondre

Les modèles de fin de guerre atteignaient 1500 coups par minute. C'est beaucoup.

Cette arme est un vrai chef-d'oeuvre parmi les mitrailleuses. Le canon est très simple à changer (il chauffe vite, donc on le change le temps qu'il refroidisse), et le trépied est très bien conçu : un dispositif fait légèrement osciller l'arme de gauche à droite pendant le tir, ce qui augmente grandement l'efficacité du tir.

Petit aparté sur les mitrailleuses : leur rôle est souvent plus d'empêcher l'ennemi de bouger que de le tuer : quand 1200 balles par minutes te passent au-dessus de la tête, ça donne pas envie de lever la tête. Du coup ça immobilisait les ennemis, le temps que l'artillerie ou des troupes alliées tierces descendent ceux qui sont sous le feu de la mitrailleuse. On parle de tir de suppression.

Posté le

android

(43)

Répondre

Commentaire supprimé Sûrement qu'en vrai aussi vu le bazar

a écrit : Les modèles de fin de guerre atteignaient 1500 coups par minute. C'est beaucoup.

Cette arme est un vrai chef-d'oeuvre parmi les mitrailleuses. Le canon est très simple à changer (il chauffe vite, donc on le change le temps qu'il refroidisse), et le trépied est très bien conçu : un dispositif
fait légèrement osciller l'arme de gauche à droite pendant le tir, ce qui augmente grandement l'efficacité du tir.

Petit aparté sur les mitrailleuses : leur rôle est souvent plus d'empêcher l'ennemi de bouger que de le tuer : quand 1200 balles par minutes te passent au-dessus de la tête, ça donne pas envie de lever la tête. Du coup ça immobilisait les ennemis, le temps que l'artillerie ou des troupes alliées tierces descendent ceux qui sont sous le feu de la mitrailleuse. On parle de tir de suppression.
Afficher tout
Suppression est un terme plutôt anglo-saxon. En français on parle plus simplement de fixer l'adversaire (peut-être que ce terme s'est néanmoins répandu dans l'armée).

Posté le

android

(8)

Répondre

Il faut savoir aussi que lors du tir de la MG42 ( comme toute autre mitrailleuse ), le tir était en courtes rafales et jamais continu.
Autre particularité les soldats allemands pouvaient quasiment doubler sa cadence de tir en bidouillant une pièce ( je ne sais plus laquelle ) ce qui fait que les bandes chargeurs de 150 cartouches partaient en moins de 10 secondes ! Il a était retrouvé en Norvège des balles encastrées les une dans les autres tellement la cadence était infernale avec cette modification...

a écrit : Suppression est un terme plutôt anglo-saxon. En français on parle plus simplement de fixer l'adversaire (peut-être que ce terme s'est néanmoins répandu dans l'armée). Bien vu, j'ai toujours utilisé le terme de tir de suppression, car c'est celui que j'ai vu le plus souvent employer, que ce soit sur des jeux vidéos ou ailleurs, mais le terme "fixer" fonctionne aussi. Quant à savoir lequel est utilisé à l'armée...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il faut savoir aussi que lors du tir de la MG42 ( comme toute autre mitrailleuse ), le tir était en courtes rafales et jamais continu.
Autre particularité les soldats allemands pouvaient quasiment doubler sa cadence de tir en bidouillant une pièce ( je ne sais plus laquelle ) ce qui fait que les bandes chargeurs
de 150 cartouches partaient en moins de 10 secondes ! Il a était retrouvé en Norvège des balles encastrées les une dans les autres tellement la cadence était infernale avec cette modification... Afficher tout
Moins de 10 secondes, tir continu ou en courtes rafales ? Parce qu'en rafale libre, à 1200 coups par minutes soit 20 coups par seconde, une boîte de 150 tient 7,5 secondes.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Bien vu, j'ai toujours utilisé le terme de tir de suppression, car c'est celui que j'ai vu le plus souvent employer, que ce soit sur des jeux vidéos ou ailleurs, mais le terme "fixer" fonctionne aussi. Quant à savoir lequel est utilisé à l'armée... Fixer n'est pas forcément tuer, bien souvent c'est pour immobiliser, sinon c'est détruire que l'on dit quelle que soit l'objectif (et non cible) humaine ou non

Posté le

android

(0)

Répondre

1200 coups minutes? Soit 20 coups par seconde?

Sans déconner, elle mérite bien son nom de tronçonneuse, un peu comme le T800 dans Terminator 2 en train d'élaguer les arbres avec sa Gatling 5mm de la fenêtre de l'immeuble de Cyberdine^^

Non, je ne suis pas un geek, qu'es ce qui vous fait penser cela?

"Pertes humaines... 0"

a écrit : Fixer n'est pas forcément tuer, bien souvent c'est pour immobiliser, sinon c'est détruire que l'on dit quelle que soit l'objectif (et non cible) humaine ou non ca s'appelle aussi un tir de barrage.

Immobiliser n'est pas tuer? Ha oui, on neutralise...

a écrit : ca s'appelle aussi un tir de barrage. Ou une "boule de feu" ou "fireBall" chez les anglophones ;)

Posté le

android

(0)

Répondre