La neige peut avoir beaucoup de traductions dans certaines langues

Proposé par
le

De la même façon qu'il existe certains termes sans équivalent quand on veut les traduire, il en existe d'autres qui en ont beaucoup. C'est le cas de la neige, qui dans les pays où la météo est souvent froide et a eu une importance cruciale pour l'activité économique, peut se décliner de centaines de façons. En Ecosse, on estime qu'il y a plus de 400 mots liés à la neige, qui indiquent sa consistance, son abondance etc.


Tous les commentaires (74)

Je me souviens d'une prof américaine qui nous avait confié qu'elle aimait beaucoup le mot "insouciant", qui n'avait pas d'équivalent anglais et qu'elle trouvait très beau et évocateur :)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) Oui, le mot culpabilité n'est pas traduisible en tibétain (j'ai écrit un commentaire plus détaillé sur ce propos). ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser à l'hypothèse de Sapir-Whorf en linguistique, qui laisse sous-entendre que notre représentation du monde est directement influencée par notre capacité à le décrire (langage). Hypothèse un peu transcendé aujourd'hui mais J'ai toujours été fasciné par le rapport entre langage et pensée. Ton très intéressant commentaire me fait penser à une citation, que j'adore, de Federico Fellini : "Chaque langue voit le monde d'une manière différente."
:)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je me souviens d'une prof américaine qui nous avait confié qu'elle aimait beaucoup le mot "insouciant", qui n'avait pas d'équivalent anglais et qu'elle trouvait très beau et évocateur :) Pas d'équivalent?
Et carefree, happy-go-lucky, heedless, unconcerned, unheeding, inattentive, careless, unmindful, disregardful, unnoticing, unthinking, thoughtless, unwary, improvident, oblivious, unobservant, negligent, unobservent, neglectful, reckless, rash, foolhardy, improvident, light-hearted, jolly, buoyant, jaunty, frisky, blithe, airy, unworried, upbeat, et le comble: INSOUCIANT, qui existe dans l'Oxford!

a écrit : Bien que je ne sois pas cité, il est évident que je suis visé.

Affriolant ne se traduit pas, en général, par "enticing", qui signifie "attirant", "alléchant", "attractif". Il peut se dire en anglais d'un placement financier, mais je vois mal un très sérieux dire
cteur de banque de la City traduire en français son offre par "affriolant". Des traductions possibles sont "exciting", "tempting", "appealing", "alluring", voire "sexy", qui a un sens très large sans rapport avec ce que l'on peut penser, on peut même le dire d'une décoration d'appartement.

Sur l'exemple proposé, que je suppose être censé destiné à une brochure touristique (et je m'abstiendrai par charité de critiquer la traduction), on peut proposer: "The scenery is breath-taking. You will find a number of photos on our site www.Trifouillis.les.Oies.
Afficher tout
Si je peux me permettre, "the scenery is breathtaking" n'a pas grand chose à voir avec "le dépaysement est total" si ce n'est que les deux vantent les mérites d'une destination touristique. Un paysage à couper le souffle n'est pas forcément dépaysant et inversement le dépaysement ne passe pas forcément par un paysage à couper le souffle...

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Oui, le mot culpabilité n'est pas traduisible en tibétain (j'ai écrit un commentaire plus détaillé sur ce propos). ;) Bon, alors les occupants chinois ne sont coupables de rien.

a écrit : Si je peux me permettre, "the scenery is breathtaking" n'a pas grand chose à voir avec "le dépaysement est total" si ce n'est que les deux vantent les mérites d'une destination touristique. Un paysage à couper le souffle n'est pas forcément dépaysant et inversement le dépaysement ne passe pas forcément par un paysage à couper le souffle... Afficher tout C'est tout à fait exact formellement. Mais j'ai essayé de traduire le texte d'un supposé publiciste français en ce qu'aurait écrit un homologue anglophone.

a écrit : Cela me fait penser à l'hypothèse de Sapir-Whorf en linguistique, qui laisse sous-entendre que notre représentation du monde est directement influencée par notre capacité à le décrire (langage). Hypothèse un peu transcendé aujourd'hui mais J'ai toujours été fasciné par le rapport entre langage et pensée. je pense que tu devrais regarder premier contact ! c'est un film que tu pourrais apprécier en plus on parle de Sapir-Whorf !

a écrit : En tibétain, le mot "culpabilité" n'est pas traduisible. Ce concept n'existe tout simplement pas pour eux (quand on pense que c'est très justement la culpabilité qui est le fondement de toutes les grandes religions monothéistes, cf. le péché originel).
D'ailleurs, cela a pu poser pro
blème au traducteur du Dalaï Lama quand il fallu qu'il lui explique le concept même de culpabilité.
Sinon ils ont une pléthore de mots pour parler de l'âme et de l'esprit en fonction du contexte (amour, pensée, vie/mort, etc.)
Je tiens ces infos de conversations et n'ai aucune source valable. XD
N'hésitez pas à me corriger / confirmer. ;)
Afficher tout
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Déjà le mot culpabilité à plusieurs sens mais je pense que tu parles de se sentir coupable, j'avais entendu parler de ca a l'époque. Bien sûr dans une langue aussi éloignée que le tibetain, les traduction ne se font pas mot à mot, ce sont des concepts que l'on traduit, et il y en a certains réellement intraduisibles surtout vu la différence culturelle. Par exemple je n'ai pas trouvé de façon de traduire "contrat", meme avec une périphrase. Mais pour culpabilité on pourrait dire -phonetiquement- "nga la ka dug" qui donne "c'est ma faute" mais il faudrait que je demande à des amis tibétains de se me confirmer. Ou plus simplement transmettre le concept qui est finalement dans la situation que tu cites, il s'agit de l'autodevalorisation le traducteur aurait pu dire "je pense que je ne suis pas bien". La.diffixulte avait plutôt été culturelle ce jour la, les tibetains n'étant pas trop sujet à la remise en question et l'autodevalorisation, d'où l'incompréhension du Dalai lama. Dans ce cas le traducteur doit ajouter une petite explication conceptuelle. Pour ce qui est des mots philosophiques en effet ils en ont plein vu que la spiritualité est très développée chez eux, mais je ne serais pas étonnée qu'il en existe aussi pas mal chez nous. Par contre l'âme n'existe pas dans la vision tibétaine et je ne crois pas qu'elle ait de nom. Mais ils parlent énormément de la Nature de l'Esprit et ce concept à été énormément développé et détaillé, c'est un peu la pierre centrale de leur philosophie et vu la quantité de livres qu'ils ont ecrit sur le sujet il y a de quoi faire.

a écrit : En tibétain, le mot "culpabilité" n'est pas traduisible. Ce concept n'existe tout simplement pas pour eux (quand on pense que c'est très justement la culpabilité qui est le fondement de toutes les grandes religions monothéistes, cf. le péché originel).
D'ailleurs, cela a pu poser pro
blème au traducteur du Dalaï Lama quand il fallu qu'il lui explique le concept même de culpabilité.
Sinon ils ont une pléthore de mots pour parler de l'âme et de l'esprit en fonction du contexte (amour, pensée, vie/mort, etc.)
Je tiens ces infos de conversations et n'ai aucune source valable. XD
N'hésitez pas à me corriger / confirmer. ;)
Afficher tout
J'ai eu une difficulte un peu du meme ordre un jour en traduisant "distributeur de billet" à une tibétaine, car la personne n'arrivait pas à comprendre comment d'une.carte en plastique les billets pouvaient apparaître par magie, il faut avouer que ce concept est étrange pour quelqu'un qui a toujours vécu dans des montagnes très isolées! Elle avait beau faire des efforts elle ne comprenait vraiment pas ce que je voulais dire tant le concept lui était étrange

Il me semble que le mot "dépaysement" est intraduisible (en un mot en tout cas). Apres, les différents termes techniques francais, le "deja vue" peut-être, puisqu'il est souvent employé tel quel... Et sans parler de mots seuls, il y a aussi toutes les expressions qui sont intraduisible.

Par rapport aux débats sur les mots intraduisibles, je pense que la traduction c'est l'art de transmettre des concepts d'une langue à l'autre, le but de la traduction n'a jamais été de traduire des mots! Bien sûr dans des langues très proches au niveau culturel, historique et ethymologique comme anglais et français un grand nombre de mots auront une traduction directe, mais le mot à mot n'est pas le principe de la traduction selon moi. Au contraire il m'ait mieux tenir compte du contexte et de ce qu'un même mot apporte de compréhension dans cette situation precise, afin de choisir la meilleure manière de le traduire. Par contre il y a reélement certains concepts dont on pourra s'approcher en les traduisant mais sans réussir à précisément transmettre l'idée qu'ils véhiculent, je n'ai pas d'exemple maintenant. Si on cherche les mots n'ayant pas de traduction directe on a pas fini car c'est tout à fait normal, les langues ont été élaborée pour communiquer au sein d'un même peuple, pas pour traduire chaque mot d'une autre langue!

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) Maroufler, je doute qu'il y ait une traduction de ça en d'autres langues !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pas d'équivalent?
Et carefree, happy-go-lucky, heedless, unconcerned, unheeding, inattentive, careless, unmindful, disregardful, unnoticing, unthinking, thoughtless, unwary, improvident, oblivious, unobservant, negligent, unobservent, neglectful, reckless, rash, foolhardy, improvident, light-hearted, jolly
, buoyant, jaunty, frisky, blithe, airy, unworried, upbeat, et le comble: INSOUCIANT, qui existe dans l'Oxford! Afficher tout
Étant elle même américaine, j'imagine qu'elle connaissait la majorité des mots que tu proposes (ce qui est loin d'être mon cas ^^). Je pense que c'est la construction autour du radical "soucis" qu'elle trouvait unique et beau ! Et pour le mot "souciant" anglais, n'est-ce justement pas un emprunt au français, ce qui viendrait confirmer le fait qu'il n'y a pas d'équivalent ? ;)
Merci en tous cas de partager ton riche vocabulaire, j'ai appris beaucoup de mots !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Pas d'équivalent?
Et carefree, happy-go-lucky, heedless, unconcerned, unheeding, inattentive, careless, unmindful, disregardful, unnoticing, unthinking, thoughtless, unwary, improvident, oblivious, unobservant, negligent, unobservent, neglectful, reckless, rash, foolhardy, improvident, light-hearted, jolly
, buoyant, jaunty, frisky, blithe, airy, unworried, upbeat, et le comble: INSOUCIANT, qui existe dans l'Oxford! Afficher tout
Non mais tu es buté toi. Tu ne donnes jamais de mot équivalent, tu donnes des mots qui PEUVENT en retranscrire le sens, car ils en ont plusieurs, mais jamais qui ont LE même sens. Un sens précis pour un mot précis contre des mots a plusieurs sens, ce ne peut pas être des equivalents.
Insouciant par exemple n'a qu'une définition, ne transcrit qu'une seule attitude lorsque les traduction que tu donnes en ont des multiples mais aucun ne veut dire seulement "insouciant" quelque soit la phrase ou il est employé. Rien que la multitude de mot que tu as proposé suffit à le prouver.
Tu proposes la traduction du sens, pas l'equivalent.
Autrement tu as tord non d'un dog.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Non mais tu es buté toi. Tu ne donnes jamais de mot équivalent, tu donnes des mots qui PEUVENT en retranscrire le sens, car ils en ont plusieurs, mais jamais qui ont LE même sens. Un sens précis pour un mot précis contre des mots a plusieurs sens, ce ne peut pas être des equivalents.
Insouciant par exemple n'
;a qu'une définition, ne transcrit qu'une seule attitude lorsque les traduction que tu donnes en ont des multiples mais aucun ne veut dire seulement "insouciant" quelque soit la phrase ou il est employé. Rien que la multitude de mot que tu as proposé suffit à le prouver.
Tu proposes la traduction du sens, pas l'equivalent.
Autrement tu as tord non d'un dog.
Afficher tout
Tout dépend de ce qu'est la traduction pour toi. S'il s'agit de remplacer un mot par un autre identique alors oui il a tors, mais étant traductrice ce n'est pas ma vision de la traduction. Transmettre le sens est à mes yeux bien plus important que de trouver un mot pour remplacer un mot

a écrit : Tout dépend de ce qu'est la traduction pour toi. S'il s'agit de remplacer un mot par un autre identique alors oui il a tors, mais étant traductrice ce n'est pas ma vision de la traduction. Transmettre le sens est à mes yeux bien plus important que de trouver un mot pour remplacer un mot Tout à fait. Ici c'est un mot identique à un autre tout simplement parce que c'est le sujet de l'anecdote d'une part, et qu'il parlait plus ou moins de précision des termes, donc mot par mot. Mais vous avez raison.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Attention, en linguistique le terme agglutinante a un sens très précis, et l'arménien est la seule langue indo-européenne à l'être. Ce n'est pas la possibilité comme en allemand de coller les mots complets à la suite, mais de structurer jusqu'à la conjugaison en ajoutant des syllabes. Un peu comme en chinois, qui n'a pas de conjugaison au sens français, mais des ajouts permettant de rendre compte des sens ou des catégories.

Pour répondre précisément à la question, je ressens exactement la même idée en allemand et en russe. En anglais, il faut expliciter "renewal of ties" ("reunion", ça peut être une fois par semaine), et en espagnol, encontrarse peut signifier "se retrouver", mais aussi "se heurter sur des opinions".

La traduction d'un mot non technique est rarement bijective; il faut concevoir qu'un mot d'une langue donnée se projette comme un nuage sur les termes d'une autre langue.

Au sujet du commentaire suivant, il faut se méfier de Google Translate, et ne l'utiliser qu'en cas de trou de mémoire (Reverso est bien mieux, mais ne traduit pas des textes). Il n'y a aucune règle syntaxique dans l'application, mais un rapprochement avec un nombre énorme d'exemples. C'est bien pour traduire "my tailor is rich", mais pour un texte complexe comme de la poésie, je m'y suis amusé: faire traduire en un sens, puis retraduire en inverse; l'hilarité est garantie.
Afficher tout
Attention aussi ! Le chinois n'est pas une langue agglutinante mais isolante : la forme des mots ne varie pas ; aucune flexion ni dérivation n’est possible. Les informations grammaticales sont donc données par l’ordre des mots ou grâce à l’ajout de mots spécifiques (par exemple, ajout d’un mot pour exprimer le pluriel).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) Certaines expressions le sont notamment, comme "déjà-vu" et "rendez-vous". Encore que l'on pourrait sans doute traduire ce dernier par "dating" mais les Américains surtout doivent trouver ça plus glamour de les prononcer dans la langue du Vieux Continent. C'est toujours savoureux d'entendre avec l'accent ce genre d'expressions dans les films (en VO bien sûr).

Posté le

android

(1)

Répondre

Une chanson de Kate Bush est consacrée à ce fait : "50 Words for Snow".