La neige peut avoir beaucoup de traductions dans certaines langues

Proposé par
le

De la même façon qu'il existe certains termes sans équivalent quand on veut les traduire, il en existe d'autres qui en ont beaucoup. C'est le cas de la neige, qui dans les pays où la météo est souvent froide et a eu une importance cruciale pour l'activité économique, peut se décliner de centaines de façons. En Ecosse, on estime qu'il y a plus de 400 mots liés à la neige, qui indiquent sa consistance, son abondance etc.


Tous les commentaires (74)

a écrit : Personnellement, même si tes exemples sont très bons, je trouvent qu'ils ne traduisent pas correctement dépaysement...
Mais très très bel extrait de poème, je dois avouer :)
Et merci pour ces précisions sur la précision de notre langue... En tant que locuteur natif, on a toujours de la peine à appréci
er notre propre langue face aux autres ! Et ce que tu dis aide à découvrir notre propre langue :)
D'ailleurs ma première remarque ne vaut que complément de ta deuxième... Puisqu'elle vient souligner cette précision qu'un patchwork de termes ne vient même pas égaler...

Et paf, je viens de tomber dans la pédanterie la plus nulle...
Afficher tout
On ne traduit pas vraiment des mots, mais des phrases. Et je défie quiconque d'en donner une avec "dépaysement" dont je ne pourrais donner l'équivalent exact en anglais, sans même de périphrase.

Tout à fait d'accord, plus on étudie de langues, et plus on apprécie leurs diverses beautés.

Mais pas du tout d'accord avec la dernière phrase: nous sommes sur un site qui a pour but de faire partager ses connaissances (quoique le sous-titre "briller en soirée" me hérisse, j'espère que c'est de l'auto-dérision, car je plains ceux qui n'acquièrent du savoir que pour l'étaler). Alors, en quoi est-ce "pédant", mot d'ailleurs de la même racine que "pédagogue"? Je me souviens d'un prof qui avait voulu nous embarrasser en demandant "qui paye-t-on pour être pédant?"; j'ai eu une bonne note pour avoir répondu "vous!".

C'est comme le verbe "faire", en français on dit faire du vélo etc...Alors que dans les autres langues, il y a un verbe pour chaque action.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : C'est comme le verbe "faire", en français on dit faire du vélo etc...Alors que dans les autres langues, il y a un verbe pour chaque action. C'est qu'en français, "faire" est un verbe à tout faire. Même l'amour.

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) Baguette ( le pain) il me semble :)

a écrit : De nombreux mots et expressions français sont intraduisibles en anglais. Ex : "dépaysement", "retrouvailles", "chanter en yaourt" Chanter en yaourt?

Posté le

windowsphone

(14)

Répondre

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) CHOCOLATINE !!!

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser à l'hypothèse de Sapir-Whorf en linguistique, qui laisse sous-entendre que notre représentation du monde est directement influencée par notre capacité à le décrire (langage). Hypothèse un peu transcendé aujourd'hui mais J'ai toujours été fasciné par le rapport entre langage et pensée. C'est tout le sens du mot paradigme.

Posté le

android

(1)

Répondre

Tu as déjà perdu ton pari. Tu ne peux pas. C'est un mot n'ayant pas d'équivalent direct. Si tu le remplaces par "disoriented", alors c'est comme remplacer "dépaysement" par "désorienté".

Il n'y a pas de mal à vouloir partager sa culture, par contre ne pas reconnaître que l'on a tort... c'est un vilain tort.

Tu n'as donné aucun équivalent direct. Bien évidement, je peux expliquer la signification à un anglophone en prenant des mots le décrivant ou s'inscrivant dans son champ lexical.
En plus, tous tes mots ont leur propre équivalent direct en français (qui eux aussi peuvent remplacer "dépaysement" car ils s'inscrivent dans son champ lexical...).

Un petit dernier pour la route : "Affriolant". On le met en anglais par "Enticing", que l'on traduirait plus par "Attirant".

Mais oui on peut jouer sur les mots, et dire que l'on traduit des phrases et non pas des mots. Et dans ce cas, oui, on peut absolument tout traduire, car le plus important c'est de retranscrire le sens. Car rien dans les langues n'est pas traduisible, derrière chaque phrase il y a un sens que je peux faire comprendre à mon interlocuteur.

Et je fini en illustrant mes propos : "Le dépaysement est vraiment total, comme le montrent les nombreuses photos que vous pouvez retrouver sur notre site. "

"The disorientation is total, as you can figure it out with the pictures on our website."

Je n'ai pas traduit "dépaysement", je l'ai remplacé par un autre mot, ayant son propre équivalent direct. Donc pas de traduction.

a écrit : des termes technique je pense (en cuisine par exemple) Amuse-bouche par exemple, qui se dit "émiouse boutche" en version américaine. Beaucoup moins sexy du coup :-D

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Tu as déjà perdu ton pari. Tu ne peux pas. C'est un mot n'ayant pas d'équivalent direct. Si tu le remplaces par "disoriented", alors c'est comme remplacer "dépaysement" par "désorienté".

Il n'y a pas de mal à vouloir partager sa culture, par contre ne
pas reconnaître que l'on a tort... c'est un vilain tort.

Tu n'as donné aucun équivalent direct. Bien évidement, je peux expliquer la signification à un anglophone en prenant des mots le décrivant ou s'inscrivant dans son champ lexical.
En plus, tous tes mots ont leur propre équivalent direct en français (qui eux aussi peuvent remplacer "dépaysement" car ils s'inscrivent dans son champ lexical...).

Un petit dernier pour la route : "Affriolant". On le met en anglais par "Enticing", que l'on traduirait plus par "Attirant".

Mais oui on peut jouer sur les mots, et dire que l'on traduit des phrases et non pas des mots. Et dans ce cas, oui, on peut absolument tout traduire, car le plus important c'est de retranscrire le sens. Car rien dans les langues n'est pas traduisible, derrière chaque phrase il y a un sens que je peux faire comprendre à mon interlocuteur.

Et je fini en illustrant mes propos : "Le dépaysement est vraiment total, comme le montrent les nombreuses photos que vous pouvez retrouver sur notre site. "

"The disorientation is total, as you can figure it out with the pictures on our website."

Je n'ai pas traduit "dépaysement", je l'ai remplacé par un autre mot, ayant son propre équivalent direct. Donc pas de traduction.
Afficher tout
Bien que je ne sois pas cité, il est évident que je suis visé.

Affriolant ne se traduit pas, en général, par "enticing", qui signifie "attirant", "alléchant", "attractif". Il peut se dire en anglais d'un placement financier, mais je vois mal un très sérieux directeur de banque de la City traduire en français son offre par "affriolant". Des traductions possibles sont "exciting", "tempting", "appealing", "alluring", voire "sexy", qui a un sens très large sans rapport avec ce que l'on peut penser, on peut même le dire d'une décoration d'appartement.

Sur l'exemple proposé, que je suppose être censé destiné à une brochure touristique (et je m'abstiendrai par charité de critiquer la traduction), on peut proposer: "The scenery is breath-taking. You will find a number of photos on our site www.Trifouillis.les.Oies.

a écrit : Chanter en yaourt? Chanter dans une autre langue en faisant croire qu'on la maîtrise (mais en fait on dit n'importe quoi en imitant vaguement la phonétique)

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Si, "Retrouvailles" donne en anglais reunion / renewal of ties, en allemand Wiedervereinigung, en espagnol reunión / reencuentro, en russe воссоединение, etc.. Est ce que les termes traduits (en dehors de l allemand qui est une langue agglutinante) contiennent la notion de "se retrouver après un long temps sans se voir" comme en français ?

Posté le

android

(15)

Répondre

Parce que les termes que vous évoquez sont traduits par Google, qui franchement au niveau traduction est loin de respecter les sèmes dans beaucoup de cas (mais est bien obligé d'apporter une réponse à qqun qui cherche un équivalent)
Pour moi on est dans de la parasynonymie, en tout cas dans cet exemple là.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Je suis un peu curieux mais est-ce qu'il existe des mots français ( reconnu ) qui ne sont pas traduisibles en d'autres langue ? :-) Le "regard" n'existe pas en anglais il me semble

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser à l'hypothèse de Sapir-Whorf en linguistique, qui laisse sous-entendre que notre représentation du monde est directement influencée par notre capacité à le décrire (langage). Hypothèse un peu transcendé aujourd'hui mais J'ai toujours été fasciné par le rapport entre langage et pensée. Ça me rappel une réflexion d'une conférence que j'avais vu disant que ces études peuvent nous amener à se demander pourquoi certains mots sont régulièrement remplacés par de nouveaux mots dans notre quotien.

"jeunes défavorisés" ou " jeunes ayant moins d’opportunités" atténuent la réalité de "jeunes exploités ".

Ministère de la "défense" au lieu "des armées".

"Restructuration" "Plan Social" au lieu de "Licenciement "...

"Agriculture conventionnelle" pour éviter de dire "chimique"

Etc...

Du coup si on pense avec des mots... Il faut faire attention de penser avec le bon vocabulaire et non celui qui est mis à notre disposition...

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Ça me rappel une réflexion d'une conférence que j'avais vu disant que ces études peuvent nous amener à se demander pourquoi certains mots sont régulièrement remplacés par de nouveaux mots dans notre quotien.

"jeunes défavorisés" ou " jeunes ayant moins d’opportunités" atténue
nt la réalité de "jeunes exploités ".

Ministère de la "défense" au lieu "des armées".

"Restructuration" "Plan Social" au lieu de "Licenciement "...

"Agriculture conventionnelle" pour éviter de dire "chimique"

Etc...

Du coup si on pense avec des mots... Il faut faire attention de penser avec le bon vocabulaire et non celui qui est mis à notre disposition...
Afficher tout
Tu as un train de retard. Licenciement s'est effectivement appelé plan social mais aujourd'hui c'est PSE... Plan de Sauvegarde de l'Emploi ! On croit rêver !

Desproges disait que notre société a résolu tous les problèmes en appelant un chat un chien. Il n'avait pas tort.

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Est ce que les termes traduits (en dehors de l allemand qui est une langue agglutinante) contiennent la notion de "se retrouver après un long temps sans se voir" comme en français ? Attention, en linguistique le terme agglutinante a un sens très précis, et l'arménien est la seule langue indo-européenne à l'être. Ce n'est pas la possibilité comme en allemand de coller les mots complets à la suite, mais de structurer jusqu'à la conjugaison en ajoutant des syllabes. Un peu comme en chinois, qui n'a pas de conjugaison au sens français, mais des ajouts permettant de rendre compte des sens ou des catégories.

Pour répondre précisément à la question, je ressens exactement la même idée en allemand et en russe. En anglais, il faut expliciter "renewal of ties" ("reunion", ça peut être une fois par semaine), et en espagnol, encontrarse peut signifier "se retrouver", mais aussi "se heurter sur des opinions".

La traduction d'un mot non technique est rarement bijective; il faut concevoir qu'un mot d'une langue donnée se projette comme un nuage sur les termes d'une autre langue.

Au sujet du commentaire suivant, il faut se méfier de Google Translate, et ne l'utiliser qu'en cas de trou de mémoire (Reverso est bien mieux, mais ne traduit pas des textes). Il n'y a aucune règle syntaxique dans l'application, mais un rapprochement avec un nombre énorme d'exemples. C'est bien pour traduire "my tailor is rich", mais pour un texte complexe comme de la poésie, je m'y suis amusé: faire traduire en un sens, puis retraduire en inverse; l'hilarité est garantie.

a écrit : Pour l'anecdote, ca me parait tout a fait logique, en France, on a la neige fondue, la neige verglaçante, la poudreuse, la 'soupe", la neige dure, la neige molle... et pourtant de la neige, on en a un mois par an dans les régions où il neige le plus, alors dans les pays nordiques où il y a de la neige 8 mois par an, il y a forcément plein de mots pour la définir. Afficher tout Pour info, en France nous avons plusieurs chaînes de montagne, et je peux t'assurer qu'il ne neige pas qu'un seul mois dans l'année (d'octobre à mai soit sur que ça tombe)

a écrit : On ne traduit pas vraiment des mots, mais des phrases. Et je défie quiconque d'en donner une avec "dépaysement" dont je ne pourrais donner l'équivalent exact en anglais, sans même de périphrase.

Tout à fait d'accord, plus on étudie de langues, et plus on apprécie leurs diverses bea
utés.

Mais pas du tout d'accord avec la dernière phrase: nous sommes sur un site qui a pour but de faire partager ses connaissances (quoique le sous-titre "briller en soirée" me hérisse, j'espère que c'est de l'auto-dérision, car je plains ceux qui n'acquièrent du savoir que pour l'étaler). Alors, en quoi est-ce "pédant", mot d'ailleurs de la même racine que "pédagogue"? Je me souviens d'un prof qui avait voulu nous embarrasser en demandant "qui paye-t-on pour être pédant?"; j'ai eu une bonne note pour avoir répondu "vous!".
Afficher tout
Tu parles d'utiliser une periphrase alors que l'anecdote parle de terme intraduisible. J'ai justement dû faire une traduction qui contenait le mot depaysement recemment. Impossible de le traduire par un equivalent qui contienne toutes les nuances du mot français. Donc il illustre parfaitement l'anecdote. L'anglais a un vocabulaire beaucoup plus etendu et flexible (ils inventent des mots tous les jours). Il y a donc beaucoup plus de termes intraduisibles en anglais que dans les langues latines.

Posté le

android

(11)

Répondre

En tibétain, le mot "culpabilité" n'est pas traduisible. Ce concept n'existe tout simplement pas pour eux (quand on pense que c'est très justement la culpabilité qui est le fondement de toutes les grandes religions monothéistes, cf. le péché originel).
D'ailleurs, cela a pu poser problème au traducteur du Dalaï Lama quand il fallu qu'il lui explique le concept même de culpabilité.
Sinon ils ont une pléthore de mots pour parler de l'âme et de l'esprit en fonction du contexte (amour, pensée, vie/mort, etc.)
Je tiens ces infos de conversations et n'ai aucune source valable. XD
N'hésitez pas à me corriger / confirmer. ;)

Posté le

android

(12)

Répondre