Les glissements de terrains sont les ennemis des barrages

Proposé par
le
dans

Le 9 octobre 1963, un glissement de terrain de 270 millions de mètres cubes de roche et de terre dans le lac artificiel de Vajont en Italie provoqua deux immenses vagues qui passèrent au-dessus du barrage, sans l'endommager. Des dégâts importants eurent lieu avant même que l'eau n'arrive dans les villages en contrebas : l’avancée de la masse d’eau dans la vallée très étroite provoqua une onde de surpression avec un vent violent. Environ 1 900 personnes furent tuées.


Commentaires préférés (3)

une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ?

Posté le

windowsphone

(72)

Répondre

a écrit : une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ? Prend un tube (ouvert des 2 côtés) si t'envoi un fluide d'un côté l'air à l'intérieur du tube va chercher à sortir, plus tu enverras rapidement ton fluide plus l'air essaierai de sortir rapidement. Pour l'anecdote l'eau c'est ton fluide la vallée c'est ton tube (sûrement pas assez ouverte pour que l'air puisse sortir par en haut) quand une grosse masse d'eau pousse l'air c'est les habitants en bas de la vallée (en sortie du tube) qui ramassent

Posté le

android

(249)

Répondre

Allez voir les sources, c'est vraiment impressionnant. On voit bien la forme de la vallée, qui a amené la surpression, les dégâts causés par une des deux immenses vagues... Et le plus impressionnant, c'est que le volume de l'éboulement était à peu près égal au double du volume de la retenue d'eau du barrage...

Posté le

android

(99)

Répondre


Tous les commentaires (33)

une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ?

Posté le

windowsphone

(72)

Répondre

a écrit : une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ? Prend un tube (ouvert des 2 côtés) si t'envoi un fluide d'un côté l'air à l'intérieur du tube va chercher à sortir, plus tu enverras rapidement ton fluide plus l'air essaierai de sortir rapidement. Pour l'anecdote l'eau c'est ton fluide la vallée c'est ton tube (sûrement pas assez ouverte pour que l'air puisse sortir par en haut) quand une grosse masse d'eau pousse l'air c'est les habitants en bas de la vallée (en sortie du tube) qui ramassent

Posté le

android

(249)

Répondre

Le deuxième document détaille pourtant les signes inquiétants antérieurs. Et le principe de précaution?

a écrit : une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ? Une onde de surpression, c'est une pression appliquée brutalement suivie d'une dépression non moins brutale. C'est beaucoup plus dévastateur qu'une pression appliquée progressivement, et le principe des explosifs.

Allez voir les sources, c'est vraiment impressionnant. On voit bien la forme de la vallée, qui a amené la surpression, les dégâts causés par une des deux immenses vagues... Et le plus impressionnant, c'est que le volume de l'éboulement était à peu près égal au double du volume de la retenue d'eau du barrage...

Posté le

android

(99)

Répondre

Non seulement tu meurs d'un tsunami au milieu d'une vallée, et en plus le barrage n'a pas cédé ! C'est vraiment l'ironie du sort ! :/

voir le film "La folie des hommes" avec Michel Serrault, sur cette triste histoire.

Posté le

android

(17)

Répondre

Relisez attentivement cette phrase de la source wiki :
"Les recherches ont conclu qu'une catastrophe était peu probable. Le lac fut entièrement rempli puis vidé à trois reprises.

À ce moment-là, l'Italie débutait une nationalisation des centrales électriques et la SADE était impatiente de vendre ce barrage au service public."

(NDLR : SADE, c'était pas le Marquis, c'est la société privée italienne qui constrisait le barrage)

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : une onde de surpression ???? comment ca marche ca ? et est ce que cest ca qui est responsable d une partie des 1900 morts ou pas du tout ? Ça fonctionne comme un train qui rentre dans un tunnel. L'air déplacé ce trouve bloqué par les parois ! L'air étant un gaz, il peut donc ce comprimer créent donc un déplacement d'air important (vent) à la sortie du tunnel (vallée). Plus la masse de l'objet et grande et ça vitesse importante, plus il y aura phénomène de compression décompression importante, donc un vent violent ! :)
Pour faire l'expérience, tu prend une seringue de cuisine à piston, tu bouches la sortie et tu appuies sur le piston. Tu vas comprimer l'air, et quand tu relâche la sortie, tu va créer la décompression ( et donc le vent )

a écrit : Ça fonctionne comme un train qui rentre dans un tunnel. L'air déplacé ce trouve bloqué par les parois ! L'air étant un gaz, il peut donc ce comprimer créent donc un déplacement d'air important (vent) à la sortie du tunnel (vallée). Plus la masse de l'objet et grande et ça vitesse importante, plus il y aura phénomène de compression décompression importante, donc un vent violent ! :)
Pour faire l'expérience, tu prend une seringue de cuisine à piston, tu bouches la sortie et tu appuies sur le piston. Tu vas comprimer l'air, et quand tu relâche la sortie, tu va créer la décompression ( et donc le vent )
Afficher tout
et pour ceux qui ont vraiment du mal avec les lois de la physique, une surpression, ça fonctionne comme un prout qui sort de ton c**l... ça y est, c'est clair maintenant ? ;-)

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Ça fonctionne comme un train qui rentre dans un tunnel. L'air déplacé ce trouve bloqué par les parois ! L'air étant un gaz, il peut donc ce comprimer créent donc un déplacement d'air important (vent) à la sortie du tunnel (vallée). Plus la masse de l'objet et grande et ça vitesse importante, plus il y aura phénomène de compression décompression importante, donc un vent violent ! :)
Pour faire l'expérience, tu prend une seringue de cuisine à piston, tu bouches la sortie et tu appuies sur le piston. Tu vas comprimer l'air, et quand tu relâche la sortie, tu va créer la décompression ( et donc le vent )
Afficher tout
Il y a ici confusion entre onde de pression et onde de surpression ou effet de souffle.
deuns.chez.com/ps/pression/pression7.html
fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_souffle

a écrit : Relisez attentivement cette phrase de la source wiki :
"Les recherches ont conclu qu'une catastrophe était peu probable. Le lac fut entièrement rempli puis vidé à trois reprises.

À ce moment-là, l'Italie débutait une nationalisation des centrales électriques et la SADE était impatiente
de vendre ce barrage au service public."

(NDLR : SADE, c'était pas le Marquis, c'est la société privée italienne qui constrisait le barrage)
Afficher tout
En effet aucune trace d'un barrage sur le Calavon

C'est le ruisseau qui passe aux pieds de son château à Lacoste (Luberon)

À comparaison et à plus petite échelle, c'est comme si on jetait un caillou dans un gobelet en verre. Les parois du verre resteraient tel quel, mais le caillou projèterait une grande partie de l'eau hors du gobelet et inonderait la table sur lequel il serait posé :)

En restant dans le sujet, une anecdote qui m'a été refusée aujourd'hui, je l'ai postée hier :
En 1959, une vague de plus de 40 mètres ravageât la campagne et quelques villages aux abords de Frejus causant la mort de 423 personnes. Un barrage hydraulique a cédé dû à de grosses pluies.

En plus des nombreuses victimes que cette catastrophe a causé, elle a aussi modifié le paysage alentour. Dans la vallée en contrebas, on peut voir encore des ruines, et certaines toitures de maisons dépassent de l'eau que le lac a laissé depuis 1963.
L'eau du lac le plus proche du barrage qui est situé dans la vallée à vu son niveau d'eau augmenter (et il n'est toujours pas totalement redescendu depuis).
Derrière le barrage, dans les montagnes, et avec l'arrivée de l'eau, les habitants ont totalement désertés les villages qui sont restés presque vide depuis 63. Même si certaines personnes repeuplent ces villages progressivement depuis une vingtaine d'années environ (un de ces village compte une cinquantaine d'habitants), les alentours restent assez vides.
Petite précision concernant le barrage: lors du glissement de la montagne, le barrage n'a pas cédé, mais il s'est légèrement fendu (rien de préoccupant aujourd'hui cependant), et il reste encore un tout petit peu d'eau du lac derrière le barrage. L'autre moitié de montagne qui reste au dessus du lac est très impressionnante, on dirait que ça a été coupé au couteau horizontalement.
Pour finir, la montagne à glissé à cause de l'eau du lac artificiel. Cette eau a en quelque sorte "ramollit" la montagne, ce qui a provoqué sa chute.
Sources: de la famille qui vit dans la région+ une visite du barrage et de ses alentours il y a 5ans.
J'espère avoir été compréhensible et la plus précise possible. Voilà :)

a écrit : Prend un tube (ouvert des 2 côtés) si t'envoi un fluide d'un côté l'air à l'intérieur du tube va chercher à sortir, plus tu enverras rapidement ton fluide plus l'air essaierai de sortir rapidement. Pour l'anecdote l'eau c'est ton fluide la vallée c'est ton tube (sûrement pas assez ouverte pour que l'air puisse sortir par en haut) quand une grosse masse d'eau pousse l'air c'est les habitants en bas de la vallée (en sortie du tube) qui ramassent Afficher tout Cette brillante explication du fonctionnement de la sarbacane, qui a intrigué les chercheurs pendant des siècles, a mérité le Prix Spécial du Collège de Pataphysique.

Ne reste plus à expliquer que ce qu'est une onde de choc.

a écrit : En plus des nombreuses victimes que cette catastrophe a causé, elle a aussi modifié le paysage alentour. Dans la vallée en contrebas, on peut voir encore des ruines, et certaines toitures de maisons dépassent de l'eau que le lac a laissé depuis 1963.
L'eau du lac le plus proche du barrage qui est situé
dans la vallée à vu son niveau d'eau augmenter (et il n'est toujours pas totalement redescendu depuis).
Derrière le barrage, dans les montagnes, et avec l'arrivée de l'eau, les habitants ont totalement désertés les villages qui sont restés presque vide depuis 63. Même si certaines personnes repeuplent ces villages progressivement depuis une vingtaine d'années environ (un de ces village compte une cinquantaine d'habitants), les alentours restent assez vides.
Petite précision concernant le barrage: lors du glissement de la montagne, le barrage n'a pas cédé, mais il s'est légèrement fendu (rien de préoccupant aujourd'hui cependant), et il reste encore un tout petit peu d'eau du lac derrière le barrage. L'autre moitié de montagne qui reste au dessus du lac est très impressionnante, on dirait que ça a été coupé au couteau horizontalement.
Pour finir, la montagne à glissé à cause de l'eau du lac artificiel. Cette eau a en quelque sorte "ramollit" la montagne, ce qui a provoqué sa chute.
Sources: de la famille qui vit dans la région+ une visite du barrage et de ses alentours il y a 5ans.
J'espère avoir été compréhensible et la plus précise possible. Voilà :)
Afficher tout
Dans les sources ils disent qu'il y avait une petite couche inclinée d'argile qui par le vidage/remplissage du barrage la ramollit , et les 40 m d'épaisseur de terre et de roche n'avait plus de support et donc tout a glissé. Si les géologues avait détecté lors des études cette couche d'argile , ils n'auraient pas initié le barrage , sauf que les forages n'étaient pas assez profonds .

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Dans les sources ils disent qu'il y avait une petite couche inclinée d'argile qui par le vidage/remplissage du barrage la ramollit , et les 40 m d'épaisseur de terre et de roche n'avait plus de support et donc tout a glissé. Si les géologues avait détecté lors des études cette couche d'argile , ils n'auraient pas initié le barrage , sauf que les forages n'étaient pas assez profonds . Afficher tout La question n'est pas le glissement de terrain en soi, mais sa brusquerie. S'il avait eu lieu en douceur, boaf, le barrage aurait probablement débordé, c'est tout. Mais un coup de butoir dans un sens, plus une aspiration dans l'autre sens (ce pour quoi un barrage n'est pas prévu), c'était bien plus dévastateur et comme l'effet d'une explosion.
L'anecdote a parfaitement raison de parler d'onde de surpression, qui n'a rien à voir avec une mise en pression.
Il ne s'agit pas d'hydrostatique, mais de dynamique des fluides en régime supersonique.

a écrit : La question n'est pas le glissement de terrain en soi, mais sa brusquerie. S'il avait eu lieu en douceur, boaf, le barrage aurait probablement débordé, c'est tout. Mais un coup de butoir dans un sens, plus une aspiration dans l'autre sens (ce pour quoi un barrage n'est pas prévu), c'était bien plus dévastateur et comme l'effet d'une explosion.
L'anecdote a parfaitement raison de parler d'onde de surpression, qui n'a rien à voir avec une mise en pression.
Il ne s'agit pas d'hydrostatique, mais de dynamique des fluides en régime supersonique.
Afficher tout
Ce n'est que vaguement analogue, mais si l'on veut casser un fil, on tire d'un coup sec, et pas progressivement.
La mécanique des chocs est une branche à part de la physique, tant pour les solides que les liquides (et gaz), faisant l'objet d'ouvrages spécialisés.
La première fois que le mur du son a été franchi, on ne savait pas trop quels seraient les comportements.
Et un bateau assez rapide laisse un sillage caractéristique d'un régime supersonique (pas du son audible, mais de la vitesse de propagation de l'ébranlement qu'il cause).

a écrit : Le deuxième document détaille pourtant les signes inquiétants antérieurs. Et le principe de précaution? Le principe de précaution? 1963 explique cela à mon avis