Le plus vieux livre de blagues a 1700 ans

Proposé par
le

Le Philogelos est le plus ancien recueil de blagues jamais découvert. Probablement écrit au IIIe siècle en Grèce, il contient près de 265 blagues très populaires durant l'Antiquité. Parfois modernes, les blagues du Philogelos témoignent également de la vie quotidienne méconnue des anciens Romains.

L'une des blagues les plus populaires était la suivante : "Un jour, l'empereur Auguste aperçut dans une foule un homme qui lui ressemblait étonnamment beaucoup. Surpris l'empereur le fit venir et lui demanda si sa mère n'avait jamais travaillé au palais. « Non » répondit l'homme « Mais mon père oui, et même très souvent » "


Tous les commentaires (48)

a écrit : Absolument pas, comment le jeune homme pourrait ressembler à Auguste ?
Quand il dit que son père travail au palais, il parle de lui, Auguste !
Si le jeune homme est issu de la mère d'Auguste, il ont probablement des gènes en commun et peuvent donc tout à fait se ressembler.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ah moi je l'avais compris dans le sens où l'homme lui confirmait qu'il était bien le fils (ou le frère selon leurs âges) de l'empereur. La conception aurait alors eu lieu hors du palais. Si c'était la femme/mère de l'empereur qui avait été infidèle, l'enfant aurait été élevé comme son fils/frère non? J'ai compris la même chose que toi. La version ou c'est la mère qui est infidèle est beaucoup moins crédible il me me semble.

a écrit : Ah finalement tu as raison d'après la deuxième source il est en train de dire à l'empereur que son père n'est pas son père. Ça serait le père de cet inconnu qui aurait eu une histoire avec la mère d'Auguste et de cette union serait ne l'empereur Auguste. C'est donc Auguste le fruit de cette tromperie pas l'inconnu je ne te suivais pas la dessus! Afficher tout ahhh d'accord je comprend mieux

a écrit : Bien faire la distinction entre arabe et musulman... La religion musulmane n'était pas née certes, les arabes étaient bien la. Je suis d'accord. Le mot est complexe, si on parle de la langue, il me semble qu'elle apparaît au même moment que l'époque de l'anecdote (IIIe s)

a écrit : J'ai compris la même chose que toi. La version ou c'est la mère qui est infidèle est beaucoup moins crédible il me me semble. Je l'avais pris comme ça aussi, avant de lire l'explication. ^^
Elle nous paraît beaucoup moins crédible à nous, aujourd'hui.

Mais c'était à une époque où, d'une les mœurs étaient plus légères (pas encore d'influence judéo-chrétienne sur la sexualité).
Et de deux, les questions d'hérédité et de légitimité des enfants au pouvoir si la femme avaient couché ailleurs étaient bien plus piquantes qu'aujourd'hui.

Je penche bien plus sur la première interprétation : qui place Auguste dans une situation bien plus embarrassante que s'il se découvrait un bête batard.

En tout cas, je ma trouve plus drôle et plus subtile comme ça.

;)

a écrit : Mince, je ne comprends pas la blague et j'ai l'impression de passer à côté d'un super truc :( C est pourtant simple: l empereur demande si la mère de cet homme etait une de ses maitresse , et le gars lui répond: nan mais mon père a niqué ta femme!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C est pourtant simple: l empereur demande si la mère de cet homme etait une de ses maitresse , et le gars lui répond: nan mais mon père a niqué ta femme! Plutôt sa mère pour qu'ils se ressemblent ( ils seraient frères)