Un pari lunaire

Proposé par
Invité
le
dans

Les premiers mots du commandant d'Apollo 12, Pete Conrad, lorsqu'il a posé le pied sur la Lune (il était le troisième humain à le faire dans l'Histoire) furent dictés par un pari de $500 qu'il avait fait avec un journaliste italien, qui était persuadé que la NASA ne retranscrivait pas exactement ce que disaient les astronautes. Il paria alors qu'il dirait "ce fut un petit pas pour Neil, mais pas pour moi".


Commentaires préférés (3)

Apparemment c'était la mission de la blague, on apprend dans les sources que des membres de la NASA avait glissés des photos de filles à poils dans les carnets de commande qui sont sur les avant-bras des combis spatiales. Plutôt détendue l'ambiance sur la deuxième mission.

Apres à voir, je trouve pas que, même si censure il y avait, cette phrase aurait été modifiée. J'aurai demandé à utiliser des mots plus cru par exemple parce que la c'est une phrase comme une autre je trouve

a écrit : Apres à voir, je trouve pas que, même si censure il y avait, cette phrase aurait été modifiée. J'aurai demandé à utiliser des mots plus cru par exemple parce que la c'est une phrase comme une autre je trouve Ils pensaient pas que c'était censuré, mais que les astronautes avaient une phrase toute faite écrite par la NASA. Sous entendu que la phrase d'armstrong était trop intelligente pour avoir été pensée par lui. Cette phrase a donc été convenu entre le journaliste et l'astronaute. Une preuve que l'astronaute pouvait dire la phrase qui lui plaisait.

Posté le

android

(171)

Répondre


Tous les commentaires (21)

Apparemment c'était la mission de la blague, on apprend dans les sources que des membres de la NASA avait glissés des photos de filles à poils dans les carnets de commande qui sont sur les avant-bras des combis spatiales. Plutôt détendue l'ambiance sur la deuxième mission.

Apres à voir, je trouve pas que, même si censure il y avait, cette phrase aurait été modifiée. J'aurai demandé à utiliser des mots plus cru par exemple parce que la c'est une phrase comme une autre je trouve

Une source internet explique ce cette phrase a été choisi en référence à la petite taille de l'astronaute : Du haut de son mètre 67, il était le plus petit de la mission.

Je croyais que la première chose qu'il avait dite était "Youpi !"

a écrit : Apres à voir, je trouve pas que, même si censure il y avait, cette phrase aurait été modifiée. J'aurai demandé à utiliser des mots plus cru par exemple parce que la c'est une phrase comme une autre je trouve Et qu'une vulgarité soit retranscrite pour l'Histoire?...

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Je croyais que la première chose qu'il avait dite était "Youpi !" C'est vrai, la phrase complète (en anglais) est : "Whoopee! Man, that may have been a small one for Neil, but that's a long one for me."

Soit: Youpie! C'en fut peut-être un petit pour Neil, mais c'en est un grand pour moi.

a écrit : Apres à voir, je trouve pas que, même si censure il y avait, cette phrase aurait été modifiée. J'aurai demandé à utiliser des mots plus cru par exemple parce que la c'est une phrase comme une autre je trouve Ils pensaient pas que c'était censuré, mais que les astronautes avaient une phrase toute faite écrite par la NASA. Sous entendu que la phrase d'armstrong était trop intelligente pour avoir été pensée par lui. Cette phrase a donc été convenu entre le journaliste et l'astronaute. Une preuve que l'astronaute pouvait dire la phrase qui lui plaisait.

Posté le

android

(171)

Répondre

a écrit : Ils pensaient pas que c'était censuré, mais que les astronautes avaient une phrase toute faite écrite par la NASA. Sous entendu que la phrase d'armstrong était trop intelligente pour avoir été pensée par lui. Cette phrase a donc été convenu entre le journaliste et l'astronaute. Une preuve que l'astronaute pouvait dire la phrase qui lui plaisait. Afficher tout La phrase d'Armstrong a été dicté par la NASA ou dans tout les cas pensé avant. il y avait trop d'enjeu pour qu'il dise la première chose qui lui passait par la tête. Les missions d'après était bien moins utile (au niveau symbolique) ce qui leur permettait d'être plus libre de leurs paroles.

En fait c'est la nasa qui a manipulé le journaliste pour nous faire croire que justement un astronaute pouvait dire ce qu'il veut. Alors qu'en fait...

a écrit : La phrase d'Armstrong a été dicté par la NASA ou dans tout les cas pensé avant. il y avait trop d'enjeu pour qu'il dise la première chose qui lui passait par la tête. Les missions d'après était bien moins utile (au niveau symbolique) ce qui leur permettait d'être plus libre de leurs paroles. T'en sais des choses toit dit donc.tu étais la lors du briefing? Armstrong était il trop con pour penser par lui même. t'aurais pas le nom exact du gars qui a trouvé la phrase dés fois?

a écrit : Ils pensaient pas que c'était censuré, mais que les astronautes avaient une phrase toute faite écrite par la NASA. Sous entendu que la phrase d'armstrong était trop intelligente pour avoir été pensée par lui. Cette phrase a donc été convenu entre le journaliste et l'astronaute. Une preuve que l'astronaute pouvait dire la phrase qui lui plaisait. Afficher tout Une phrase trop intelligente !?! C'était un demeuré Armstrong ?!!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En fait c'est la nasa qui a manipulé le journaliste pour nous faire croire que justement un astronaute pouvait dire ce qu'il veut. Alors qu'en fait... Sinon tout va bien ? Comment avance ta thérapie :-) :-)

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Et qu'une vulgarité soit retranscrite pour l'Histoire?... C'est bien ça le problème, transformer une sauce épicée en un truc fadasse. C'est comme ça qu'on écrit et réécrit l'histoire ;)

Les Germains et les mongols étaient des barbares sanguinaires qui ne pensaient qu'à une seule chose: détruire toute forme de civilisation.

Et dire que beaucoup croient encore ça... si seulement leurs paroles avaient été retranscrites fidèlement sans artifices et petites fleurs au vent... l'histoire manque de gros mots je trouve :)

a écrit : La phrase d'Armstrong a été dicté par la NASA ou dans tout les cas pensé avant. il y avait trop d'enjeu pour qu'il dise la première chose qui lui passait par la tête. Les missions d'après était bien moins utile (au niveau symbolique) ce qui leur permettait d'être plus libre de leurs paroles. Evidement qu'il n'allait pas balancer: "Puteborgne, ce pas a coûté 25 milliards aux contribuables, c'est dingue!!!"

-Commandant, vous êtes en direct! "biip"
-Oup's, désolé. "biip"

a écrit : Une phrase trop intelligente !?! C'était un demeuré Armstrong ?!! C'est un militaire...

Pas taper, je déconne, je déc "PAF"

sans dec je plaisantais vraiment hein, les militaires ne sont pas plus cons que n'importe qui d'autre, peut être juste un peu plus têtus que la moyenne^^ :)

Ca ne vous dit pas qu'on se cotise tous ici pour créer une fusée et aller sur la Lune ? :)
#laissezmoirever

En fait, les premières paroles d'Armstrong sur la lune furent :" Houston, ici base de la Tranquilitė. L'Aigle s'est posė".

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Sinon tout va bien ? Comment avance ta thérapie :-) :-) Mon psy est clairement un raelien à la solde de la nsa et des gafa. Je mesure mes propos. Meme ici je fais gaffe.

a écrit : En fait c'est la nasa qui a manipulé le journaliste pour nous faire croire que justement un astronaute pouvait dire ce qu'il veut. Alors qu'en fait... J'ai pensé la même chose que toi, et puis me suis ravisée pour ne pas passer pour une illuminée ! x)