L'obésité des Polynésiens pourrait venir d'un gène de leurs ancêtres

Proposé par
le
dans

L'obésité et le diabète sont d'un point de vue statistique anormalement élevés dans la population de Polynésie. Certains chercheurs pensent que le gêne favorisant le stockage graisseux est devenu prévalent à cause du mode de peuplement originel sur ces îles et de la variation dans l'abondance de nourriture. Les porteurs de ce gène, qui pouvaient plus facilement prendre du poids en période faste, avaient alors de meilleures chances de survie.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.
Afficher tout
Si t'as faim, mange des bananes incurvées..

Posté le

android

(55)

Répondre

Il faut pas oublier que bien que le génome joue énormément, les facteurs environnementaux ont un rôle et ce n'est pas parce que vous avez une prédisposition génétique que vous développerez la maladie, c'est ce qui s'appelle une maladie multifactorielle (diabète de type II, obésité...).


Tous les commentaires (50)

Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.
Afficher tout
Si t'as faim, mange des bananes incurvées..

Posté le

android

(55)

Répondre

a écrit : Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.
Afficher tout
Oui effectivement. Je te propose de faire des recherches et tu viens nous redire, comme le font beaucoup dans les commentaires

a écrit : Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.
Afficher tout
"Variation de" et "variation dans" sont à mon sens tous les deux corrects et ont le même sens. Même si je t'accorde que la phrase est un peu alambiquée.

Il faut pas oublier que bien que le génome joue énormément, les facteurs environnementaux ont un rôle et ce n'est pas parce que vous avez une prédisposition génétique que vous développerez la maladie, c'est ce qui s'appelle une maladie multifactorielle (diabète de type II, obésité...).

Ils disent ça ouais,ouais c'est plus pour ce donner une raison pour ne pas faire le régime DUCAND !!!
Ils sont fous ces polynésiens

c est comme les poneys shetland, ils ont tellement tendance a stocker facilement des graisses que c est compliqué de les garder en bonne santé... On a une expression, on dit qu ils grossissent en sucant des cailloux. Du coup j ai sorti qu ils etaient autotrophe... personne n a compris :(

Posté le

windowsphone

(13)

Répondre

Le gène de l obésité. C'est la destiné injuste. Maladie trop injustement mis de côtés. Ou les réflexions de gens stupide qui eux n'ont aucun problème de poids sont légions. "Fait du sport" "mange moins"... le cas de ces populations nous permettes de montrer que les gênes ont des responsabilité dans cette maladie.

Ha ben voilà pourquoi j'arrives pas à maigrir !!!! J'ai trop des bon gêne en faite

Si la graisse est un stock pour les périodes non fastes, le jeûne ne pourrait-il pas être un bon remède à l'obésité??

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Oui effectivement. Je te propose de faire des recherches et tu viens nous redire, comme le font beaucoup dans les commentaires Personnellement je me posais la même question, j'ai cherché, et j'ai pas trouvé...
Donc j'ai pas compris!

a écrit : Pourrait-on m'expliquer en quoi consiste ledit peuplement originel, et surtout ce que peut signifier "la variation DANS l'abondance de la bouffe" ? La variation de l'abondance, je vois bien, mais j'ai du mal avec ce dans, j'ai l'impression que le sens m'échappe.. De plus, des compléments temporels auraient satisfait mon appétit de curiosité, la propagation du gène oui, mais en combien de temps ?
Bref, annecdote qui me laisse sur ma faim par manque d'abondance de précisions.
Afficher tout
Les populations polynésiennes sont issues de populations asiatiques ayant traversé l'océan à la recherche de nouvelles terres. Du coup, ceux qui ont survécu à ces traversées sont ceux qui étaient le mieux adaptés c'est-à-dire ceux qui stockent plus facilement les graisses malgré une faible abondance de nourriture.
Mais à l'heure de la mondialisation, les régimes alimentaires sont devenus subitement plus riches (fast food etc). C'est pour ça qu'ils sont plus susceptible de développer des diabètes et d'être obèses.

a écrit : Le gène de l obésité. C'est la destiné injuste. Maladie trop injustement mis de côtés. Ou les réflexions de gens stupide qui eux n'ont aucun problème de poids sont légions. "Fait du sport" "mange moins"... le cas de ces populations nous permettes de montrer que les gênes ont des responsabilité dans cette maladie. Certes c'est les gènes et on y peut rien, mais une personne qui mange "moins", pas trop gras/sucré/salé et qui s'entretiens restera normale même avec des prédispositions pour l'obésité. C'est un peu facile de dire "c'est les gènes", ya 500 ans, les polynésiens n'étaient pas obèses. J'accuserais plus notre mode de vie actuel.

a écrit : Si la graisse est un stock pour les périodes non fastes, le jeûne ne pourrait-il pas être un bon remède à l'obésité?? oui et non... oui parceque justement leur corps est adapté a ce genre de traitement. Mais non parcequ un jeune quand on a acces a de la nourriture est tres difficile a tenir d une part, et d autre part il faut aussi sortir du jeûne sans se goinffrer suite a la privation... Il n y a qu a voir comme les musulmans ne perdent pas de poids pendant le ramadan, c est que malgré la privation en journée la plus part du temps ils mangent beaucoup plus que d habitude la nuit, et a l entree et fin de ramadan.

Posté le

windowsphone

(13)

Répondre

a écrit : Certes c'est les gènes et on y peut rien, mais une personne qui mange "moins", pas trop gras/sucré/salé et qui s'entretiens restera normale même avec des prédispositions pour l'obésité. C'est un peu facile de dire "c'est les gènes", ya 500 ans, les polynésiens n'étaient pas obèses. J'accuserais plus notre mode de vie actuel. Afficher tout ouais mais en meme temps quand actuellement quelqu un de normal consomme 1500 a 2500 calories par jour pour etre en forme, et que tu es quelqu un qui, au dela de 1200 calories, commence a prendre du poids c est psychologiquement compliqué.
Moi je suis une femme, je suis tres sportive, je suis pas du genre gourmande, je fais un métier physique (agricultrice) et pourtant si je mange un steak haché et une salade avec juste un yaourt a chaque repas, je ne perds absolument pas de poids... par contre si je remplace la salade par des feculents que j ajoute du fromage du pain, un apéro et un vrai dessert, je prends du poids... Ma soeur elle au contraire est filiforme et elle est tres sedentaire et mange beaucoup...

Posté le

windowsphone

(19)

Répondre

a écrit : ouais mais en meme temps quand actuellement quelqu un de normal consomme 1500 a 2500 calories par jour pour etre en forme, et que tu es quelqu un qui, au dela de 1200 calories, commence a prendre du poids c est psychologiquement compliqué.
Moi je suis une femme, je suis tres sportive, je suis pas du genre gourm
ande, je fais un métier physique (agricultrice) et pourtant si je mange un steak haché et une salade avec juste un yaourt a chaque repas, je ne perds absolument pas de poids... par contre si je remplace la salade par des feculents que j ajoute du fromage du pain, un apéro et un vrai dessert, je prends du poids... Ma soeur elle au contraire est filiforme et elle est tres sedentaire et mange beaucoup... Afficher tout
Certes c'est plus complique et il faut faire plus attention que la plupart des gens, mais ca reste possible avec un regime adapté. L'important ca reste toujours le nombre de calories apportées au final, la limite est juste plus basse.

Le truc c'est que si on devait comparer le nombre d'obese et le nombre de personne ayant cette mutation on aurait une grosse difference. Certes il y'a des gens qui ont ce probleme mais la grande majorite des gens c'est parce qu'ils mangent n'importe quoi et surtout des portions beaucoup trop grande.

Apres c'est sur que apero, steack, feculent, fromage et dessert dans le meme repas tu le feras pas, mais est ce vraiment un mal?

a écrit : oui et non... oui parceque justement leur corps est adapté a ce genre de traitement. Mais non parcequ un jeune quand on a acces a de la nourriture est tres difficile a tenir d une part, et d autre part il faut aussi sortir du jeûne sans se goinffrer suite a la privation... Il n y a qu a voir comme les musulmans ne perdent pas de poids pendant le ramadan, c est que malgré la privation en journée la plus part du temps ils mangent beaucoup plus que d habitude la nuit, et a l entree et fin de ramadan. Afficher tout On sent bien que tu ne le fais pas le ramadan, et que tu te contentes de quelques histoire de personnes qui ont des problèmes à ce niveau . Pour ma part je fais le ramadan tous les ans et je t'assure que du poids j'en perd entre 5 et 10 kilo selon les années. kilo que je reprends que sur les 6 mois suivant le ramadan plus dû aux grignotages qu'aux repas en eux même. Et c'est pareil pour l'ensemble de mon entourage

Il semble que la formulation trop succincte laisse des insatisfactions : la Polynésie est composée d'îles distantes parfois de milliers de km. Les récits traditionnels disent que les premiers habitants se sont laissés dériver en suivant les courants marins (et Thor Eyerdhal en a prouvé la possibilité en reproduisant l'expérience pour aller jusqu'à l'île de Pâques sur le Kon-Tiki, construit avec les moyens techniques connus de cette époque). Le gros défaut de ce mode de transport est la durée à la fois longue et incertaine : un radeau ou un attelage de pirogues ne permettant pas de transporter trop de nourriture (d'ailleurs sujette au pourrissement), les personnes les plus grasses survivaient mieux au voyage. Statistiquement beaucoup de ces premiers habitants étaient donc porteur du gène qui favorise le stockage graisseux et leurs enfants en ont hérité.
De plus la culture polynésienne a des périodes de fêtes alternant avec des périodes de jeun assez longues (notamment lorsqu'on se prépare à faire mémoire de l'arrivée des ancêtres)...

J'espère avoir pu satisfaire quelques curiosités.

Hier soir, j'ai eu la joie de voir apparaître le message "vous avez lu toutes nos anecdotes", et ce matin une des miennes est publiée pour la 1ère fois... Semaine faste entre moi et JMCMB !