Deux milliardaires mirent au chômage une partie des habitants de leur île

Proposé par
le
dans

L'île anglo-normande de Sercq a vu son taux de chômage bondir de plus de 20% en une soirée. La cause fut le limogeage de plusieurs commerçants par les frères milliardaires Barclay, qui détenant la moitié des commerces de l'île ne supportèrent pas la défaite de leurs représentants aux élections législatives locales.


Tous les commentaires (66)

a écrit : Code du travail ? Protection des salariés ? Ça parle à personne apparemment dans l'anecdote ! A moins que les frères Barclay aient mis un petit coup de 49.3 ! ^^ ''code du travail ''' ???
mais tu as cru que la France ( et donc ses lois ) etait le centre du monde ?
lol

a écrit : Viens passer une journée en banque et tu réviseras ton jugement. Tu verras justement le nombre de personnes qui se mettent en dehors de leur autorisation et qu on ne bloque pas malgré tout, alors qu on devrait. Accessoirement, etre en decouvert c est depenser de l argent que l on a pas. Si les banques n existaient pas le problème serait plus simple: plus d argent donc plus de dépenses. Tans pis si ton salaire est dans 3 jours et que le frigo est vide, fallait mieux gérer c est tout. Ben dans la réalité je peux te dire qu on est plutot souvent arrangeant qu autre chose. Mais bon, ça fait du bien de trouver des responsables aux malheur des gens: les impots, l etat, les flics, banquiers, etc... Afficher tout quand on est découvert (autorisé ou non) la banque nous raquette des pourcentages.
normal vous me repondrez ?!
pourtant tous ici on leurs prêtes chaque mois un salaire. et il nous donne quoi ?

a écrit : Viens passer une journée en banque et tu réviseras ton jugement. Tu verras justement le nombre de personnes qui se mettent en dehors de leur autorisation et qu on ne bloque pas malgré tout, alors qu on devrait. Accessoirement, etre en decouvert c est depenser de l argent que l on a pas. Si les banques n existaient pas le problème serait plus simple: plus d argent donc plus de dépenses. Tans pis si ton salaire est dans 3 jours et que le frigo est vide, fallait mieux gérer c est tout. Ben dans la réalité je peux te dire qu on est plutot souvent arrangeant qu autre chose. Mais bon, ça fait du bien de trouver des responsables aux malheur des gens: les impots, l etat, les flics, banquiers, etc... Afficher tout ''arrangeant ''
tu vas presque les faires passer pour des filantropes...
au pris facturé de ce service
frais de depassement de découvert. ou frais de forçage ou appel le comme ta banque le souhaites.
ca ne ressemble en rien a ''être arrangeant '' !!!!
mais plutôt plus que rentables
'' faite de l'argent sur les riches parcequ'il Sont riche.
et surtout faite de l'argent sur les pauvres parce eux sont très nombreux.... ''

a écrit : Et voilà, les commentaires s'élevant contre les banquiers apparraissent déjà...
Donc on vous sort une anecdote sur des enfoirés de première, qui pourraient tout aussi bien être joueurs de bridge ou médecins sans frontière vu le peu de rapport entre leur métier et leur acte ici décrit, et ca vous suffit pour
juger l'intégralité d'une profession ?

Si ma femme de ménage me vole mon appareil photo, c'est que toutes sont des voleuses sans vergogne dont il faudrait se méfier ?

Accessoirement, les frères Barclay dont on parle ici n'ont rien à voir avec la banque du même nom, ils ont fait fortune dans l'hôtellerie et le commerce, alors vos généralisations sur les banquiers, merci...
Afficher tout
Je suis d'accord avec toi mais quand tu vois les films tels que "the big short" tu te dis vraiment que les banquiers et la finance en général sont pourris. Cela peux donc expliquer l'animosité envers cette profession.

a écrit : Je ne défends pas le bon côté, je contredis ton point de vue ! C'est le souci lorsque l'on contredit quelqu'un, c'est forcément que l'on ait opposé à son point de vue !

Quelqu'un qui ne voit que les mauvais côtés a tord, par définition.
Quelqu'un qui ne voit que les
bons côtés a tord, par définition.

Raisonner c'est analyser un problème sous tous les angles.

Pour ce qui est de l'écologie, il est évident qu'elle est prise en compte dans l'économie, et de plus en plus ! Si toi en tant que citoyen te rends compte que croissance et développement durable ne sont pas conciliables, crois moi que les économistes le savent très bien aussi. Il suffit de regarder les infos au bon endroit.

Que dire du directeur financier de Vestas (leader mondial dans la production d'éoliennes) qui cherche une rentabilité de son activité. Est-il immoral ?
Afficher tout
L'énergie éolienne est loin d'être la meilleure dans le secteur des énergies renouvelables. La construction des éoliennes nécessite énormément de métal, donc d'énergie pour sa transformation de l'état primaire à l'état raffiné. La durée de vie d'une éolienne ne permet pas d'être rentable, ou du moins très peu.
Cependant c'est bien d'essayer. Et puis comme il doit produire à grande échelle ça doit être rentable. Mais je doute que l'acier soit recyclé.
youtu.be/tsTM7dadjOM

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'énergie éolienne est loin d'être la meilleure dans le secteur des énergies renouvelables. La construction des éoliennes nécessite énormément de métal, donc d'énergie pour sa transformation de l'état primaire à l'état raffiné. La durée de vie d'une éolienne ne permet pas d'être rentable, ou du moins très peu.
Cependant c'est bien d'essayer. Et puis comme il doit produire à grande échelle ça doit être rentable. Mais je doute que l'acier soit recyclé.
youtu.be/tsTM7dadjOM
Afficher tout
Comment peut on écrire des énormités pareilles? Ou alors il faudrait citer une source sérieuse. Rien que le doute sur le recyclage, c'est énorme ! C'est sûr que des grosses pièces comme ça, c'est pas encombrant du tout, quand on les démonte il suffit de les laisser en tas dans un coin. Alors plus précisément, les éoliennes remplacées sont souvent revendues sur le marché de l'occasion et si elles sont vraiment détruites : la fibre de verre des pales (eh oui c'est pas de l'acier) est broyée et peut être par exemple brûlée pour faire du ciment ou servir de charge dans toutes sortes de matériaux. Et, bien sûr, l'acier de la structure est recyclé. L'acier se recycle très bien, on ne perd pas une occasion de le recycler, que ce soit des voitures, des bateaux ou d'autres structures.

a écrit : Je ne défends pas le bon côté, je contredis ton point de vue ! C'est le souci lorsque l'on contredit quelqu'un, c'est forcément que l'on ait opposé à son point de vue !

Quelqu'un qui ne voit que les mauvais côtés a tord, par définition.
Quelqu'un qui ne voit que les
bons côtés a tord, par définition.

Raisonner c'est analyser un problème sous tous les angles.

Pour ce qui est de l'écologie, il est évident qu'elle est prise en compte dans l'économie, et de plus en plus ! Si toi en tant que citoyen te rends compte que croissance et développement durable ne sont pas conciliables, crois moi que les économistes le savent très bien aussi. Il suffit de regarder les infos au bon endroit.

Que dire du directeur financier de Vestas (leader mondial dans la production d'éoliennes) qui cherche une rentabilité de son activité. Est-il immoral ?
Afficher tout
Merci, juste merci de ta présence ici... Tu me coupes l'herbe sous le pied et m'épargnes une épreuve intense d'arrachage capillaire pour répondre aux coms stéréotypés foisonnant ici :)
Des commentaires argumentés, étayés par des faits et non des opinions, une quête de la vérité par un raisonnement tant objectif qu'exhaustif, ca commencait à manquer sérieusement dans le coin !

Mais la propriété privée absolue et sans limite est inscrite dans les droits de l'Homme ^^

Je me demande, s'ils avaient inscrit dans cette charte le droit de noblesse, si autant de gens la vénèreraient pareil...
Parce qu'honnêtement, il n'y a pas grande différence.
Ça se transmet même par la naissance. Cherchez l'erreur.


Oui... On va me dire, tous les seigneurs ne sont pas mauvais... Il ne faut pas leur jeter la pierre à cause de quelques connards...


Moi, c'est le principe même de donner tant de pouvoir à quelques individus, sans qu'ils aient été choisi, sans qu'ils n'aient même aucun devoir, ni aucun compte à rendre à personne en échange qui me débecte.

.

a écrit : Comment peut on écrire des énormités pareilles? Ou alors il faudrait citer une source sérieuse. Rien que le doute sur le recyclage, c'est énorme ! C'est sûr que des grosses pièces comme ça, c'est pas encombrant du tout, quand on les démonte il suffit de les laisser en tas dans un coin. Alors plus précisément, les éoliennes remplacées sont souvent revendues sur le marché de l'occasion et si elles sont vraiment détruites : la fibre de verre des pales (eh oui c'est pas de l'acier) est broyée et peut être par exemple brûlée pour faire du ciment ou servir de charge dans toutes sortes de matériaux. Et, bien sûr, l'acier de la structure est recyclé. L'acier se recycle très bien, on ne perd pas une occasion de le recycler, que ce soit des voitures, des bateaux ou d'autres structures. Afficher tout youtu.be/tsTM7dadjOM

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Sauf que si tu te renseignes un peu, tu verras que la banque est un système de pillage à ciel ouvert et parfaitement légal. Des notions très basiques en maths permettent de comprendre que le prêt d'argent avec intérêt, s'il n'est pas encadré par la loi, mène à la prise de pouvoir de la banque à terme. Je me souviens d'un mec au collège qui avait posé cette question et le prof a été choqué par ce que ce gamin lui avait appris.
Je veux pas entrer dans le débat, mais si ces deux gars sont milliardaires, banquiers et des salauds, c'est pas un hasard !

C'est bien d'être toujours contre la tendance (je le suis aussi), mais parfois faut savoir garder son recul
Afficher tout
Au pire si tu veut pas être volé tu met pas ton argent a la banque et tu fait pas d'emprunt...

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Mdr sans blague, 3 sociétés à la Défense, bien entendu on va te croire ! Vu le niveau d'argumentation, j'aurai parié sur un étudiant en première année d'économie, je me trompe ? :)

Dans tous les cas, tu viens de faire un gros pavé en affirmant rien de nouveau, au final :) Ne t'en fais p
as, je sais à quel point c'est dur d'être contredit par des arguments objectifs ! Le but pour moi n'étant pas de "conduire l'économie à sa perte" comme je n'ai aucun impact sur elle en tant qu'individu, tout comme toi au final, mais d'essayer de comprendre des phénomènes que tu ne maitrises pas :)

La crise de 2008 est scandaleuse, en effet. Par contre il est tout aussi scandaleux de prononcer des bétises et des vérités absolues, quel que soit le penchant de sa décision comme tu le fais si bien ;)

Il y aura une autre crise, c'est une évidence, facile comme argument ! (Il y en a peu près tous les 8 ans depuis 1929). Par contre les fameuses phrases toutes faites "Bah même que c'est la faute des banques tralalère!", c'est juste pas possible à lire.

Plus les années passent, plus je suis contre la bourse. Par contre, moins j'ai de réponses à mes questions, tellement le sujet est complexe. Qu'on ne me fasse pas croire qu'un humain sur terre maîtrise l'intégralité de la discipline (ou n'importe quelle discipline, au passage !).

D'où mon "argumentation fallacieuse" (laisse moi rire) qui n'a pas pour but d'établir des vérités ou des conséquences, contrairement à ce que tu nous racontes, juste de contredire une argumentation non fondée.

Rien de grotesque donc ! Juste quelques principes basiques en comptabilité, en droit, et en finance. Très peu d'économie là dedans... Et t'inquiètes pas que quand on peut restituer des connaissances dans un domaine à l'écrit, on peut aussi le faire à l'oral. :)

En conséquence, ne me voles pas mes arguments stp : TOI tu me récites des cours d'économie. Sérieusement, ton histoire d'"hyperbole"... laisse moi rire ! :D

Pour ce qui est de la création de richesse, je crois à la définition de Marx, qui bien que théorique se vérifie très bien sur le terrain : la création de richesse se fait par l'incorporation du travail dans les biens ou services, ce qui est logique. Dans une entreprise ce sont les salariés qui produisent la valeur ajoutée. Les banques ou les chefs d'entreprise n'en produisent pas, ça ne veut pas dire qu'on a pas besoin d'eux dans les faits...

Avec tes 3 entreprises à la Défense, je ne t'apprend rien évidemment ahahahah !

Bon appétit !
Afficher tout
« Mdr sans blague, 3 sociétés à la Défense, bien entendu on va te croire ! Vu le niveau d'argumentation, j'aurai parié sur un étudiant en première année d'économie, je me trompe ? :) »
Oui tu te trompes complètement, mais tu n’es plus à ça près je te rassure!
D’ailleurs le fait que tu sois autant à l’ouest me rassure quelque part… :)

« Ne t'en fais pas, je sais à quel point c'est dur d'être contredit par des arguments objectifs ! »
Tu n’as même pas conscience que tes arguments ne sont non seulement pas objectifs, mais surtout ils ne traitent que de la forme et jamais du fond.
En fait, tu argumentes très bien pour contredire tes détracteurs, mais in-fine tes arguments se concentrent sur la forme et jamais sur le fond! Tu le contesteras par mauvaise foi c’est à peu près sûr, mais à part me donner des noms d’oiseaux et des attaques personnelles, quoi au fond? Rien! Nada!
Du charabia techniques et des démonstrations qu’il serait aussi simple de démolir point par point mais clairement trop long!

Alors je voulais pas te répondre mais je vais le faire quand même, sans doute pour la dernière fois!

Sur la création monétaire :
Tu dis : « les banques, dans l'octroi de crédits, n'ont un pouvoir de création monétaire EFFECTIF que dans des cas précis. Le remboursement du prêt annulant en effet l'emprunt initial, il n'y aura création monétaire qu'en cas de sorties de ressources de la part de l'emprunteur, via une autre banque par exemple. »
Te rends-tu compte de la crétinerie de ton propos???
Et l’argent pour payer les intérêts tu le trouves où pauvre tache???
Et sinon, tu connais un autre moyen de création monétaire autre que par le crédit?!
Vas-y je suis tout ouïe… Sors les rames!

Toi qui connais tout sur tout et dans tout l’univers, je ne t’apprend pas que les réserves fractionnaires leurs permettent de créer ex-nihilo 9 fois ce qu’elles mettent en dépôt à la banque centrale.
Quand tu parles de création monétaire uniquement en cas de sorties de ressources, tu sais bien que c’est plutôt la règle puisqu’il n’y a évidemment pas qu’une seule banque : 387 rien qu’en France!
Donc quand tu déposes un chèque, par exemple la vente de ta voiture que ton client vient de te faire puisqu’il a eu son crédit et qu’il n’est pas dans la même banque que toi, ta banque peut utiliser cet argent comme si c’était de la monnaie pleine, et aller le mettre en dépôt pour prêter encore 9 fois ce montant… Il n’y a aucun moyen de savoir si la somme perçu provient donc déjà d’un crédit bancaire ou non…

Sur la courbe d’endettement des Etats :
Tu dis : « Mais dit moi, tu essayerais pas de crédibiliser ton propos en parlant "d'outils mathématiques", histoire de rendre la chose un peu sérieuse ? Ou comment recracher son cours d'économétrie comme une grosse patate !
Avant de parler d'hyperbole ou autre, tu apprendras juste que toutes les petites théoriques économiques que tu as vu en cours, dès lors qu'elles utilisent un semblant de mathématiques et se transforment donc en usines à gaz, ne fonctionnent pas sur le terrain et ne peuvent être vérifier empiriquement :) »
Mais pauvre crétin, prend juste une calculette à 5€ ou un tableau excel et fait le calcul toi même!
Tu t’apercevra tout seul que la courbe est en accélération!!!
Tout simplement parce que la Base où le pourcentage est appliqué grandit…
Le même principe s’applique partout : par exemple la bourse vaut 100 et elle perd 50%, elle vaut maintenant plus que 50. Elle regagne 50%, elle vaut maintenant 75 (car 50% de 50 ça fait fait 25)… Pour la dette c’est l’inverse! Par exemple, juste avec un intérêt de 5% par an, la dette double en 15 ans, quintuple en 30 ans et est multipliée par 20 en 60 ans…
Ça accélère… Tu comprends mieux?!

Même un chimpanzé trisomique peut arriver à comprendre ça!
Tu devrais donc, après un effort, y arriver toi aussi…! ;-)

Ensuite sur ton fantasme fondateur de la comptabilité :
Tu dis : « ACTIF = PASSIF en comptabilité. Retient bien ce point, je vais te le rebalancer à moulte reprises par la suite ! »
Effectivement… Mais dire et répéter à moult reprise une bêtise en boucle ne la transforme pas pour autant en argument intelligent!
Mais c’est vrai que souvent ça marche, regarde BFM-TV!
En tout cas tu m’as bien fait rire, je n’oublierai pas de la ressortir à mon comptable pour mes prochains bilans… Quel pitre… ;-)

La suite arrive…

a écrit : « Mdr sans blague, 3 sociétés à la Défense, bien entendu on va te croire ! Vu le niveau d'argumentation, j'aurai parié sur un étudiant en première année d'économie, je me trompe ? :) »
Oui tu te trompes complètement, mais tu n’es plus à ça près je te rassure!
D’ailleurs le fait que tu sois
autant à l’ouest me rassure quelque part… :)

« Ne t'en fais pas, je sais à quel point c'est dur d'être contredit par des arguments objectifs ! »
Tu n’as même pas conscience que tes arguments ne sont non seulement pas objectifs, mais surtout ils ne traitent que de la forme et jamais du fond.
En fait, tu argumentes très bien pour contredire tes détracteurs, mais in-fine tes arguments se concentrent sur la forme et jamais sur le fond! Tu le contesteras par mauvaise foi c’est à peu près sûr, mais à part me donner des noms d’oiseaux et des attaques personnelles, quoi au fond? Rien! Nada!
Du charabia techniques et des démonstrations qu’il serait aussi simple de démolir point par point mais clairement trop long!

Alors je voulais pas te répondre mais je vais le faire quand même, sans doute pour la dernière fois!

Sur la création monétaire :
Tu dis : « les banques, dans l'octroi de crédits, n'ont un pouvoir de création monétaire EFFECTIF que dans des cas précis. Le remboursement du prêt annulant en effet l'emprunt initial, il n'y aura création monétaire qu'en cas de sorties de ressources de la part de l'emprunteur, via une autre banque par exemple. »
Te rends-tu compte de la crétinerie de ton propos???
Et l’argent pour payer les intérêts tu le trouves où pauvre tache???
Et sinon, tu connais un autre moyen de création monétaire autre que par le crédit?!
Vas-y je suis tout ouïe… Sors les rames!

Toi qui connais tout sur tout et dans tout l’univers, je ne t’apprend pas que les réserves fractionnaires leurs permettent de créer ex-nihilo 9 fois ce qu’elles mettent en dépôt à la banque centrale.
Quand tu parles de création monétaire uniquement en cas de sorties de ressources, tu sais bien que c’est plutôt la règle puisqu’il n’y a évidemment pas qu’une seule banque : 387 rien qu’en France!
Donc quand tu déposes un chèque, par exemple la vente de ta voiture que ton client vient de te faire puisqu’il a eu son crédit et qu’il n’est pas dans la même banque que toi, ta banque peut utiliser cet argent comme si c’était de la monnaie pleine, et aller le mettre en dépôt pour prêter encore 9 fois ce montant… Il n’y a aucun moyen de savoir si la somme perçu provient donc déjà d’un crédit bancaire ou non…

Sur la courbe d’endettement des Etats :
Tu dis : « Mais dit moi, tu essayerais pas de crédibiliser ton propos en parlant "d'outils mathématiques", histoire de rendre la chose un peu sérieuse ? Ou comment recracher son cours d'économétrie comme une grosse patate !
Avant de parler d'hyperbole ou autre, tu apprendras juste que toutes les petites théoriques économiques que tu as vu en cours, dès lors qu'elles utilisent un semblant de mathématiques et se transforment donc en usines à gaz, ne fonctionnent pas sur le terrain et ne peuvent être vérifier empiriquement :) »
Mais pauvre crétin, prend juste une calculette à 5€ ou un tableau excel et fait le calcul toi même!
Tu t’apercevra tout seul que la courbe est en accélération!!!
Tout simplement parce que la Base où le pourcentage est appliqué grandit…
Le même principe s’applique partout : par exemple la bourse vaut 100 et elle perd 50%, elle vaut maintenant plus que 50. Elle regagne 50%, elle vaut maintenant 75 (car 50% de 50 ça fait fait 25)… Pour la dette c’est l’inverse! Par exemple, juste avec un intérêt de 5% par an, la dette double en 15 ans, quintuple en 30 ans et est multipliée par 20 en 60 ans…
Ça accélère… Tu comprends mieux?!

Même un chimpanzé trisomique peut arriver à comprendre ça!
Tu devrais donc, après un effort, y arriver toi aussi…! ;-)

Ensuite sur ton fantasme fondateur de la comptabilité :
Tu dis : « ACTIF = PASSIF en comptabilité. Retient bien ce point, je vais te le rebalancer à moulte reprises par la suite ! »
Effectivement… Mais dire et répéter à moult reprise une bêtise en boucle ne la transforme pas pour autant en argument intelligent!
Mais c’est vrai que souvent ça marche, regarde BFM-TV!
En tout cas tu m’as bien fait rire, je n’oublierai pas de la ressortir à mon comptable pour mes prochains bilans… Quel pitre… ;-)

La suite arrive…
Afficher tout
La suite...

Tu dis : « Ahahah, on nage en plein délire, ou comment résoudre un problème à plusieurs milliards en 3 lignes, alors que des économistes s'y noient !
Déjà croire bêtement et naïvement que ce sont des banques qui détiennent la dette française ou d'un État, alors qu'elles ne servent que d'intermédiaires dans le processus, témoigne bien de ta méconnaissance sur le sujet :) Il suffit pas de recracher ses cours d'économie tu sais ! :/ »
Non non ils nous y noient exprès… Et heureusement pour moi que je n’ai jamais eu de cours d’économie, imagine j’aurais pu devenir comme toi… :/
Puisque seules les banques peuvent créer l’argent par le crédit, qu’elles le fassent directement pour le trésor ou pour un investisseur qui achètera les obligs d’Etat revient exactement au même!!! Tu noies le poisson!
Tu es donc un menteur, un manipulateur, bref un banquier quoi… ;-)

Tu dis : « n’est CERTAINEMENT PAS de simples "difficultés temporaires", la procédure s'appliquant de la même façon pour les entreprises que pour les particuliers (bien qu'elle soit légèrement plus simple). En l’occurrence, quand l'actif disponible ne peut pas suffire à couvrir le passif exigible »
Ou l’art de se contredire dans la même phrase…
Concentre toi, tu vas trouver tout seul!

Sur les crises économiques :
Tu dis : « La crise de 2008 est scandaleuse, en effet. Par contre il est tout aussi scandaleux de prononcer des bétises et des vérités absolues, quel que soit le penchant de sa décision comme tu le fais si bien ;) 
Il y aura une autre crise, c'est une évidence, facile comme argument ! (Il y en a peu près tous les 8 ans depuis 1929). Par contre les fameuses phrases toutes faites "Bah même que c'est la faute des banques tralalère!", c'est juste pas possible à lire.»
Effectivement…
Nombre de crise qui ne sont pas des crises financières et bancaires stp?
Une seule en 1973, crise énergétique…
Nombre de crises systémiques depuis 100 ans stp?
1929 et 2008!
Et pour info, c’est pas la crise de 2008, c’est la crise terminale du capitalisme qui a commencé en septembre 2008 et qui court toujours! Car depuis tout ce temps ce sont les QE qui font encore tenir le chateau de carte!

Bref je m’arrête là car pour info je t’avais répondu hier avec un pavé 2 fois plus long qui m’avait pris 1h à rédiger, pour qu’au final tout ne soit perdu car les commentaires sont limités à 5000 caractères…

De plus, outre la perte de temps, je pense que c’est profondément inutile d’échanger avec des mecs comme toi qui de toute façon auront toujours raison sur tout et tout le temps…
Je plains juste ta femme si tu en as une...!

Bon appétit !

a écrit : Et voilà, les commentaires s'élevant contre les banquiers apparraissent déjà...
Donc on vous sort une anecdote sur des enfoirés de première, qui pourraient tout aussi bien être joueurs de bridge ou médecins sans frontière vu le peu de rapport entre leur métier et leur acte ici décrit, et ca vous suffit pour
juger l'intégralité d'une profession ?

Si ma femme de ménage me vole mon appareil photo, c'est que toutes sont des voleuses sans vergogne dont il faudrait se méfier ?

Accessoirement, les frères Barclay dont on parle ici n'ont rien à voir avec la banque du même nom, ils ont fait fortune dans l'hôtellerie et le commerce, alors vos généralisations sur les banquiers, merci...
Afficher tout
C'est sur Barcley alors qu'il faut généraliser ? :-(

a écrit : Bah je vais t'expliquer alors (après tout tu as le droit de connaître un peu ton métier) :
1) Les banques détiennent le pouvoir de création monétaire, qui est un outil régalien que seul un Etat devrait avoir.
2) Les banques escroquent tous les citoyens indirectement par le biais des Etats, qui s'e
ndettent pour assurer leur fonctionnement (il n'existe aucun État sans dette, exit donc le mythe de l'Etat vertueux vs l'Etat dépensier!) CQFD
3) Les banques escroquent une bonne partie de leurs clients aisés en leurs vendants du rêve avec des produits financiers qui se révèlent toujours pourris.
4) Les banques escroquent leurs clients pauvre en les assommant d'agios et de commissions d'intervention, ce qui est de l'enrichissement sans cause.
5) Enfin, îles banques contrôlent toute la planète finance par des leviers innombrables (HFQ, Dark Pool, produits dérivés, CDS, etc.) et quand leur ponzi géant s'écroulera (car c'est inéluctable!), elles entraîneront avec elles l'économie toute entière. Elles seront alors sauvées une nouvelle fois par nos traîtres de politiques, soit par QE supplémentaires de la BCE, soit en se servant directement sur les comptes des déposants! Bravo!!!

Le système mathématique dont il parle est le suivant :

L'Etat doit emprunter aux banques pour financer son fonctionnement, avec un taux d'intérêt. Puisque la création monétaire se fait uniquement par le crédit, l'argent nécessaire pour rembourser les intérêts n'existe pas dans le système. Seul l'apport de nouveaux crédits permets de rembourser le principal + les intérêts, qui eux aussi devront être remboursés avec intérêts, ce qui engendrera obligatoirement à nouveau d'autres crédits, etc. etc.
Répète le cycle pendant 30 ans et tu arriveras à 2.000 milliards de dettes quoi qu'il arrive, même en ayant emprunté seulement 1€ au départ!!!
(La courbe est une hyperbole)

Le mécanisme de la dette est donc une escroquerie bien huilée pour endetter les Etats donc les citoyens garant de cette Etat.

Et après tu auras les gentils libéraux qui répéteront en boucle qu'on est en faillite car on a trop dépensé etc.
Elle est pas belle l'arnaque du libéralisme?!

S'ajoute à cela, que les prêts accordés par les banques aux particuliers et aux petites entreprises le sont avec des contreparties (cautionnement, hypothèques, etc.) qui font que si le débiteur est en difficulté (même temporaire) cela aboutira (en plus des frais) à la saisie des biens (voitures, maisons, etc.)

Je tiens à préciser aussi que c'est justement par ce que tu as fait tes études dans l'économie et la finance (ITB, économie, comptabilité, etc.) que tu n'y connais rien ou plutôt uniquement dans les domaines qui servent à bien faire ton travail sans avoir les clés de compréhension générale...

Mais bon, ne démissionne pas car avec 20% de chômage réel en France ça serait dur de retrouver du boulot, surtout aussi bien payé... ;-)
Afficher tout
Un énorme merci pour ton courage et la clarté de tes propos ! Ce discours revient souvent ces temps-ci, les banquiers sont de pauvres gens responsables de rien, c'est insupportable. Nous avons tous des métiers ou si nous foirons personne ne volera à notre secours, les établissements bancaires voient quand à eux les états renflouer leurs dettes. Ils doivent être mis devant leurs responsabilités. ...ont ils suffisamment provisionné dans leur compte pour faire face a la crise. ...pourquoi continuent ils à posséder des établissements dans des paradis fiscaux ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et voilà, les commentaires s'élevant contre les banquiers apparraissent déjà...
Donc on vous sort une anecdote sur des enfoirés de première, qui pourraient tout aussi bien être joueurs de bridge ou médecins sans frontière vu le peu de rapport entre leur métier et leur acte ici décrit, et ca vous suffit pour
juger l'intégralité d'une profession ?

Si ma femme de ménage me vole mon appareil photo, c'est que toutes sont des voleuses sans vergogne dont il faudrait se méfier ?

Accessoirement, les frères Barclay dont on parle ici n'ont rien à voir avec la banque du même nom, ils ont fait fortune dans l'hôtellerie et le commerce, alors vos généralisations sur les banquiers, merci...
Afficher tout
Alors si on considère que ces mecs sont millardaires, qu'ils font donc partie des 1% des personnes les plus riches de la planète qui détiennent plus de 50% des richesses, que l'on considère que les banques sont en grosse majorité responsable directement de cet état de fait (c'est de l'économie de base), et que donc par conséquent les banques servent les interets de ces mecs et vice-versa on peut globalement traiter les banquiers de la meme manière. Quand au rapport entre le métier et l'acte, c'est tout simplement un procédé qui consiste à faire garder le pouvoir aux gens riches, qui d'autre fait cela de manière régulière aujourd'hui ? Ah oui les banques (cf lobbying, achat des médias, expulsion de masse etc...). D'autant plus faut pas nous la faire à la "banquier pauvre petit chaton maltraité", on peut les accuser et j'irais meme plus loin, il FAUT les accuser.

a écrit : La suite...

Tu dis : « Ahahah, on nage en plein délire, ou comment résoudre un problème à plusieurs milliards en 3 lignes, alors que des économistes s'y noient !
Déjà croire bêtement et naïvement que ce sont des banques qui détiennent la dette française ou d'un État, alors qu'elles
ne servent que d'intermédiaires dans le processus, témoigne bien de ta méconnaissance sur le sujet :) Il suffit pas de recracher ses cours d'économie tu sais ! :/ »
Non non ils nous y noient exprès… Et heureusement pour moi que je n’ai jamais eu de cours d’économie, imagine j’aurais pu devenir comme toi… :/
Puisque seules les banques peuvent créer l’argent par le crédit, qu’elles le fassent directement pour le trésor ou pour un investisseur qui achètera les obligs d’Etat revient exactement au même!!! Tu noies le poisson!
Tu es donc un menteur, un manipulateur, bref un banquier quoi… ;-)

Tu dis : « n’est CERTAINEMENT PAS de simples "difficultés temporaires", la procédure s'appliquant de la même façon pour les entreprises que pour les particuliers (bien qu'elle soit légèrement plus simple). En l’occurrence, quand l'actif disponible ne peut pas suffire à couvrir le passif exigible »
Ou l’art de se contredire dans la même phrase…
Concentre toi, tu vas trouver tout seul!

Sur les crises économiques :
Tu dis : « La crise de 2008 est scandaleuse, en effet. Par contre il est tout aussi scandaleux de prononcer des bétises et des vérités absolues, quel que soit le penchant de sa décision comme tu le fais si bien ;) 
Il y aura une autre crise, c'est une évidence, facile comme argument ! (Il y en a peu près tous les 8 ans depuis 1929). Par contre les fameuses phrases toutes faites "Bah même que c'est la faute des banques tralalère!", c'est juste pas possible à lire.»
Effectivement…
Nombre de crise qui ne sont pas des crises financières et bancaires stp?
Une seule en 1973, crise énergétique…
Nombre de crises systémiques depuis 100 ans stp?
1929 et 2008!
Et pour info, c’est pas la crise de 2008, c’est la crise terminale du capitalisme qui a commencé en septembre 2008 et qui court toujours! Car depuis tout ce temps ce sont les QE qui font encore tenir le chateau de carte!

Bref je m’arrête là car pour info je t’avais répondu hier avec un pavé 2 fois plus long qui m’avait pris 1h à rédiger, pour qu’au final tout ne soit perdu car les commentaires sont limités à 5000 caractères…

De plus, outre la perte de temps, je pense que c’est profondément inutile d’échanger avec des mecs comme toi qui de toute façon auront toujours raison sur tout et tout le temps…
Je plains juste ta femme si tu en as une...!

Bon appétit !
Afficher tout
C’est bien, tu as pris le temps de faire tes petites recherches sur internet avant de me répondre ? Tu n’as pas de chance je n’ai pas grand-chose à faire en ce lundi soir, donc prépare toi au pavé ! :)

« Tu n’as même pas conscience que tes arguments ne sont non seulement pas objectifs, mais surtout ils ne traitent que de la forme et jamais du fond.
En fait, tu argumentes très bien pour contredire tes détracteurs, mais in-fine tes arguments se concentrent sur la forme et jamais sur le fond ! Tu le contesteras par mauvaise foi c’est à peu près sûr, mais à part me donner des noms d’oiseaux et des attaques personnelles, quoi au fond? Rien! Nada! Du charabia techniques et des démonstrations qu’il serait aussi simple de démolir point par point mais clairement trop long! »

Merci de reformuler ce que j’ai dit plus haut, ça me fait gagner du temps :) Effectivement j’ai tendance à ne contredire que sur la forme, en l’occurrence quand les gens balancent des conneries sans arguments, ou du moins juste en balançant des inepties en ne se basant que sur des opinions et non sur des éléments TECHNIQUES et OBJECTIFS :) Et comme tu le dis, j’argumente très bien pour contredire mes détracteurs, tu admettras donc que j’ai réussi à te contredire :D Je n’aurai justement jamais la prétention d’affirmer des vérités absolues sur le fond, quelle prétention sinon, pas vrai ? Et ce quel que soit le domaine ! C’est une manière de penser qui te manque cruellement :)

« Te rends-tu compte de la crétinerie de ton propos???
Et l’argent pour payer les intérêts tu le trouves où pauvre tache???
Et sinon, tu connais un autre moyen de création monétaire autre que par le crédit?!
Vas-y je suis tout ouïe… Sors les rames! »

L’argent pour payer les intérêts : le salaire d’un ménage ? les recettes fiscales pour un Etat ? Ça te dit quelque chose ? :)

Un autre moyen de création monétaire autre que le crédit : création de monnaie fiduciaire par la BCE, qui ne constitue nullement un crédit mais une véritable création ex nihilo :D

« Toi qui connais tout sur tout et dans tout l’univers, je ne t’apprend pas que les réserves fractionnaires leurs permettent de créer ex-nihilo 9 fois ce qu’elles mettent en dépôt à la banque centrale. Quand tu parles de création monétaire uniquement en cas de sorties de ressources, tu sais bien que c’est plutôt la règle puisqu’il n’y a évidemment pas qu’une seule banque : 387 rien qu’en France! Donc quand tu déposes un chèque, par exemple la vente de ta voiture que ton client vient de te faire puisqu’il a eu son crédit et qu’il n’est pas dans la même banque que toi, ta banque peut utiliser cet argent comme si c’était de la monnaie pleine, et aller le mettre en dépôt pour prêter encore 9 fois ce montant… Il n’y a aucun moyen de savoir si la somme perçue provient donc déjà d’un crédit bancaire ou non… »

Et c’est toi qui parles de charabia trop long ? Ahahahaha ! En l’occurrence tu ne reformules la même chose que tu as évoquée précédemment en ajoutant mes arguments (je demande des goodies !).

En effet, tu me refais une tartine pour m’expliquer que les banques peuvent créer de la monnaie : IN-CRO-YABLE ! :) Alors je vais te refaire une leçon pour que tu comprennes bien le mécanisme de création monétaire (car oui, prendre des chiffres sur internet, ça ne suffit pas tu sais !). Tout ce qui constitue des fuites de liquidités pour une banque n’engendre AUCUNE création monétaire, à savoir essentiellement les retraits en espèces et les opérations interbancaires. Dans le premier cas, la banque aura en effet un découvert à la banque centrale qu’elle devra combler, et l’opération sera nulle. Dans le second cas, n’importe quelle opération entre deux banques (un chèque, virement…) engendre une opération interbancaire qui sera également compenser par une opération de refinancement. Au final, la création monétaire est TEMPORAIRE ne se limitera qu’à l’octroi du crédit, qui sera annulé lors du remboursement de l’emprunt (la destruction monétaire, ça existe aussi). Si ce « charabia » comme tu dis te parait trop compliqué, je te conseil l’ouvrage « La monnaie et ses mécanismes » de M. PLIHON qui explique cela à merveille :)

Tu penses que je ne développe pas d’argument de fonds alors que je le fais de manière indirecte, mais on en revient toujours au point de départ, la création monétaire au fonds je m’en fiche (bien que cela soit très intéressant !) : comme tu fais pour intercaler un Etat dans le processus, si cela doit être un pouvoir régalien ? :) Car le souci mon ami, c’est que tu veux donner le pouvoir de création monétaire aux Etats, visiblement sans en maîtriser les bases. COMMENT ON FAIT POUR DONNER CE POUVOIR A L’ETAT, développe donc ! (je m’attends un peu à ta réponse, et ne t’en fais pas que j’ai des jolis arguments de côté !) :)

a écrit : « Mdr sans blague, 3 sociétés à la Défense, bien entendu on va te croire ! Vu le niveau d'argumentation, j'aurai parié sur un étudiant en première année d'économie, je me trompe ? :) »
Oui tu te trompes complètement, mais tu n’es plus à ça près je te rassure!
D’ailleurs le fait que tu sois
autant à l’ouest me rassure quelque part… :)

« Ne t'en fais pas, je sais à quel point c'est dur d'être contredit par des arguments objectifs ! »
Tu n’as même pas conscience que tes arguments ne sont non seulement pas objectifs, mais surtout ils ne traitent que de la forme et jamais du fond.
En fait, tu argumentes très bien pour contredire tes détracteurs, mais in-fine tes arguments se concentrent sur la forme et jamais sur le fond! Tu le contesteras par mauvaise foi c’est à peu près sûr, mais à part me donner des noms d’oiseaux et des attaques personnelles, quoi au fond? Rien! Nada!
Du charabia techniques et des démonstrations qu’il serait aussi simple de démolir point par point mais clairement trop long!

Alors je voulais pas te répondre mais je vais le faire quand même, sans doute pour la dernière fois!

Sur la création monétaire :
Tu dis : « les banques, dans l'octroi de crédits, n'ont un pouvoir de création monétaire EFFECTIF que dans des cas précis. Le remboursement du prêt annulant en effet l'emprunt initial, il n'y aura création monétaire qu'en cas de sorties de ressources de la part de l'emprunteur, via une autre banque par exemple. »
Te rends-tu compte de la crétinerie de ton propos???
Et l’argent pour payer les intérêts tu le trouves où pauvre tache???
Et sinon, tu connais un autre moyen de création monétaire autre que par le crédit?!
Vas-y je suis tout ouïe… Sors les rames!

Toi qui connais tout sur tout et dans tout l’univers, je ne t’apprend pas que les réserves fractionnaires leurs permettent de créer ex-nihilo 9 fois ce qu’elles mettent en dépôt à la banque centrale.
Quand tu parles de création monétaire uniquement en cas de sorties de ressources, tu sais bien que c’est plutôt la règle puisqu’il n’y a évidemment pas qu’une seule banque : 387 rien qu’en France!
Donc quand tu déposes un chèque, par exemple la vente de ta voiture que ton client vient de te faire puisqu’il a eu son crédit et qu’il n’est pas dans la même banque que toi, ta banque peut utiliser cet argent comme si c’était de la monnaie pleine, et aller le mettre en dépôt pour prêter encore 9 fois ce montant… Il n’y a aucun moyen de savoir si la somme perçu provient donc déjà d’un crédit bancaire ou non…

Sur la courbe d’endettement des Etats :
Tu dis : « Mais dit moi, tu essayerais pas de crédibiliser ton propos en parlant "d'outils mathématiques", histoire de rendre la chose un peu sérieuse ? Ou comment recracher son cours d'économétrie comme une grosse patate !
Avant de parler d'hyperbole ou autre, tu apprendras juste que toutes les petites théoriques économiques que tu as vu en cours, dès lors qu'elles utilisent un semblant de mathématiques et se transforment donc en usines à gaz, ne fonctionnent pas sur le terrain et ne peuvent être vérifier empiriquement :) »
Mais pauvre crétin, prend juste une calculette à 5€ ou un tableau excel et fait le calcul toi même!
Tu t’apercevra tout seul que la courbe est en accélération!!!
Tout simplement parce que la Base où le pourcentage est appliqué grandit…
Le même principe s’applique partout : par exemple la bourse vaut 100 et elle perd 50%, elle vaut maintenant plus que 50. Elle regagne 50%, elle vaut maintenant 75 (car 50% de 50 ça fait fait 25)… Pour la dette c’est l’inverse! Par exemple, juste avec un intérêt de 5% par an, la dette double en 15 ans, quintuple en 30 ans et est multipliée par 20 en 60 ans…
Ça accélère… Tu comprends mieux?!

Même un chimpanzé trisomique peut arriver à comprendre ça!
Tu devrais donc, après un effort, y arriver toi aussi…! ;-)

Ensuite sur ton fantasme fondateur de la comptabilité :
Tu dis : « ACTIF = PASSIF en comptabilité. Retient bien ce point, je vais te le rebalancer à moulte reprises par la suite ! »
Effectivement… Mais dire et répéter à moult reprise une bêtise en boucle ne la transforme pas pour autant en argument intelligent!
Mais c’est vrai que souvent ça marche, regarde BFM-TV!
En tout cas tu m’as bien fait rire, je n’oublierai pas de la ressortir à mon comptable pour mes prochains bilans… Quel pitre… ;-)

La suite arrive…
Afficher tout
« Non non ils nous y noient exprès… Et heureusement pour moi que je n’ai jamais eu de cours d’économie, imagine j’aurais pu devenir comme toi… :/
Puisque seules les banques peuvent créer l’argent par le crédit, qu’elles le fassent directement pour le trésor ou pour un investisseur qui achètera les obligs d’Etat revient exactement au même!!! Tu noies le poisson! Tu es donc un menteur, un manipulateur, bref un banquier quoi… ;-) »

Non mon cher, cela ne revient pas au même, mais pour quelqu’un qui refuse catégoriquement de comprendre les principes comptables de base, cela ne m’étonne guère au final !

Si cela revient exactement au-même, cela veut donc dire que la banque peut se retourner contre le Trésor en cas de non-remboursement des obligations, quand bien même ces dernières sont dans le bilan comptable… de l’investisseur ? :/

Mais pourquoi la banque sert-elle d’intermédiaire ? Petite question donc, je t’aide un peu vu que tu n’as pas répondu dans ton long message : si la création monétaire doit être un pouvoir régalien dans les mains de l’Etat, comment ce dernier fait-il pour emprunter ? Tu n’as pas l’impression que ça créerait des soucis par hasard ? On va essayer d’être pédagogue, comme avec les enfants : prend une feuille et un crayon (la couleur de ton choix !), et dessine deux petites colonnes pour schématiser le bilan comptable de l’Etat. En partant du principe que l’Etat puisse créer de la monnaie, schématise donc l’opération quand l’Etat souhaite emprunter. Tu vas en arriver à une situation assez cocasse : l’Etat s’auto-emprunte (tu peux même essayer d’intercaler un investisseur entre !) :) Je te laisse ensuite représenter ne serait-ce qu’un remboursement, en te souhaitant bon courage !

C’est un peu comme en droit pénal : toute personne est responsable pénalement, sauf l’Etat. Parce que cela voudrait dire que si jamais l’Etat est responsable pénalement, il devrait rendre des comptes… à l’Etat… :)

Je ne dis pas que cette vision est juste, toute vision est fausse, selon Socrates. J’essaye juste d’amener des pistes de réflexion, puisque tu en as grandement besoin !

« Ou l’art de se contredire dans la même phrase…
Concentre toi, tu vas trouver tout seul! »

La seule différence entre toi et moi mon canard, c’est que me concernant je donne des arguments objectifs et tels que définis par la loi, quand toi tu te contente de balancer des opinions sans même connaître les problèmes sous-jacents (je croyais pourtant te l’avoir expliqué à moulte reprises !)

Non mon canard, une banque ne peut pas saisir une maison en cas de « difficultés temporaires », et il doit notamment être prouvé que ces difficultés vont perdurer voire être irréversibles (on fait la différence entre cessation des paiements prévisibles et avérées, notamment). Les clauses qui peuvent être insérées dans le contrat pour indiquer que la maison peut être saisie d’office relève du droit des contrats en général, et donc n’importe quel acteur même non-bancaire peut avoir recours à ces pratiques de manières tout à fait légal :)

Une fois de plus, on en revient au problème initial : pourquoi cracher sur les banques alors que cela est applicables à tous les acteurs du pays pouvant contracter ? (je t’assure que ça fait un paquet de monde !).

Par contre cracher sur les banques et uniquement sur les banques en oubliant la multitude d’acteurs qu’il y a autour, j’appelle ça « balancer des vérités absolues ».

a écrit : « Mdr sans blague, 3 sociétés à la Défense, bien entendu on va te croire ! Vu le niveau d'argumentation, j'aurai parié sur un étudiant en première année d'économie, je me trompe ? :) »
Oui tu te trompes complètement, mais tu n’es plus à ça près je te rassure!
D’ailleurs le fait que tu sois
autant à l’ouest me rassure quelque part… :)

« Ne t'en fais pas, je sais à quel point c'est dur d'être contredit par des arguments objectifs ! »
Tu n’as même pas conscience que tes arguments ne sont non seulement pas objectifs, mais surtout ils ne traitent que de la forme et jamais du fond.
En fait, tu argumentes très bien pour contredire tes détracteurs, mais in-fine tes arguments se concentrent sur la forme et jamais sur le fond! Tu le contesteras par mauvaise foi c’est à peu près sûr, mais à part me donner des noms d’oiseaux et des attaques personnelles, quoi au fond? Rien! Nada!
Du charabia techniques et des démonstrations qu’il serait aussi simple de démolir point par point mais clairement trop long!

Alors je voulais pas te répondre mais je vais le faire quand même, sans doute pour la dernière fois!

Sur la création monétaire :
Tu dis : « les banques, dans l'octroi de crédits, n'ont un pouvoir de création monétaire EFFECTIF que dans des cas précis. Le remboursement du prêt annulant en effet l'emprunt initial, il n'y aura création monétaire qu'en cas de sorties de ressources de la part de l'emprunteur, via une autre banque par exemple. »
Te rends-tu compte de la crétinerie de ton propos???
Et l’argent pour payer les intérêts tu le trouves où pauvre tache???
Et sinon, tu connais un autre moyen de création monétaire autre que par le crédit?!
Vas-y je suis tout ouïe… Sors les rames!

Toi qui connais tout sur tout et dans tout l’univers, je ne t’apprend pas que les réserves fractionnaires leurs permettent de créer ex-nihilo 9 fois ce qu’elles mettent en dépôt à la banque centrale.
Quand tu parles de création monétaire uniquement en cas de sorties de ressources, tu sais bien que c’est plutôt la règle puisqu’il n’y a évidemment pas qu’une seule banque : 387 rien qu’en France!
Donc quand tu déposes un chèque, par exemple la vente de ta voiture que ton client vient de te faire puisqu’il a eu son crédit et qu’il n’est pas dans la même banque que toi, ta banque peut utiliser cet argent comme si c’était de la monnaie pleine, et aller le mettre en dépôt pour prêter encore 9 fois ce montant… Il n’y a aucun moyen de savoir si la somme perçu provient donc déjà d’un crédit bancaire ou non…

Sur la courbe d’endettement des Etats :
Tu dis : « Mais dit moi, tu essayerais pas de crédibiliser ton propos en parlant "d'outils mathématiques", histoire de rendre la chose un peu sérieuse ? Ou comment recracher son cours d'économétrie comme une grosse patate !
Avant de parler d'hyperbole ou autre, tu apprendras juste que toutes les petites théoriques économiques que tu as vu en cours, dès lors qu'elles utilisent un semblant de mathématiques et se transforment donc en usines à gaz, ne fonctionnent pas sur le terrain et ne peuvent être vérifier empiriquement :) »
Mais pauvre crétin, prend juste une calculette à 5€ ou un tableau excel et fait le calcul toi même!
Tu t’apercevra tout seul que la courbe est en accélération!!!
Tout simplement parce que la Base où le pourcentage est appliqué grandit…
Le même principe s’applique partout : par exemple la bourse vaut 100 et elle perd 50%, elle vaut maintenant plus que 50. Elle regagne 50%, elle vaut maintenant 75 (car 50% de 50 ça fait fait 25)… Pour la dette c’est l’inverse! Par exemple, juste avec un intérêt de 5% par an, la dette double en 15 ans, quintuple en 30 ans et est multipliée par 20 en 60 ans…
Ça accélère… Tu comprends mieux?!

Même un chimpanzé trisomique peut arriver à comprendre ça!
Tu devrais donc, après un effort, y arriver toi aussi…! ;-)

Ensuite sur ton fantasme fondateur de la comptabilité :
Tu dis : « ACTIF = PASSIF en comptabilité. Retient bien ce point, je vais te le rebalancer à moulte reprises par la suite ! »
Effectivement… Mais dire et répéter à moult reprise une bêtise en boucle ne la transforme pas pour autant en argument intelligent!
Mais c’est vrai que souvent ça marche, regarde BFM-TV!
En tout cas tu m’as bien fait rire, je n’oublierai pas de la ressortir à mon comptable pour mes prochains bilans… Quel pitre… ;-)

La suite arrive…
Afficher tout
« Nombre de crise qui ne sont pas des crises financières et bancaires stp?
Une seule en 1973, crise énergétique…
Nombre de crises systémiques depuis 100 ans stp?
1929 et 2008! »

Sois de bonne foi, je ne t’ai jamais parler de crise systémique, financière, ou bancaire, mais de crise tout court :) Mais au final, même la crise de 1973 a eu des impacts en bourse, avec toutes les magouilles que cela a pu engendrer. Et oui, les crises financières il y en a eu à peu près tous les 8 ans, pas envie de refaire tout l’historique si tu as la flemme de chercher par toi-même :)

"Et pour info, c’est pas la crise de 2008, c’est la crise terminale du capitalisme qui a commencé en septembre 2008 et qui court toujours! Car depuis tout ce temps ce sont les QE qui font encore tenir le chateau de carte!"

La flemme de répondre à cela, d’une part parce que je ne vois pas en quoi ça me contredit, et d’autre part parce qu’encore une fois, tu ne fais que de donner ton opinion et non des arguments objectifs.

« Bref je m’arrête là car pour info je t’avais répondu hier avec un pavé 2 fois plus long qui m’avait pris 1h à rédiger, pour qu’au final tout ne soit perdu car les commentaires sont limités à 5000 caractères… »

En attendant t’as pas écrit autant que moi, tout ça pour apporter rien de nouveau, et pour te reprendre 15 000 caractères dans la figure ! :D Et ne me fais pas croire que tu n’as passé qu’une heure sur ton message ahahah. Et la seule différence entre toi et moi, c’est que MOI j’ai pris le temps de répondre à TOUS tes arguments (ou presque, je n’ai préféré pas répondre sur le fait que tu diriges 3 entreprises, comme le doute m’habite encore !)

« De plus, outre la perte de temps, je pense que c’est profondément inutile d’échanger avec des mecs comme toi qui de toute façon auront toujours raison sur tout et tout le temps…
Je plains juste ta femme si tu en as une...! »

J’aurai eu au moins le mérite de te faire perdre ton temps, en espérant t’avoir au moins appris des choses, à t’avoir fait réfléchir ! Et ne me fais pas croire que tu ne vas pas lire ces longs messages, tu as l’air d’être quelqu’un de très fier ! Tellement à court d’argument que ça balance sur ma femme, ahahaha :)

Si tu ne me réponds pas, sache que ce fut un réel plaisir intellectuel d’échanger avoir toi !

A bientôt j’espère !

a écrit : Et voilà, les commentaires s'élevant contre les banquiers apparraissent déjà...
Donc on vous sort une anecdote sur des enfoirés de première, qui pourraient tout aussi bien être joueurs de bridge ou médecins sans frontière vu le peu de rapport entre leur métier et leur acte ici décrit, et ca vous suffit pour
juger l'intégralité d'une profession ?

Si ma femme de ménage me vole mon appareil photo, c'est que toutes sont des voleuses sans vergogne dont il faudrait se méfier ?

Accessoirement, les frères Barclay dont on parle ici n'ont rien à voir avec la banque du même nom, ils ont fait fortune dans l'hôtellerie et le commerce, alors vos généralisations sur les banquiers, merci...
Afficher tout
Si ta femme de ménage te vole c'est de ta faute, tu n'avais qu'à l'augmenter.
Les pauvres petit banquiers, avec leurs gentils agios, leurs gentils prêt à taux variable. Ha oui les pauvres, la spéculation c'est difficile.
J'aimerais pas être banquier, ça doit fatigant de deplumer les pauvres et enrichir les quelques plus riches, le tout sans que les plus riches ne vous respectent.