Même sans ses sabres, un samouraï n'était jamais désarmé

Proposé par
le

Lorsqu'ils se rendaient à la cour du Shogun où il leur était interdit de porter une arme, les samouraïs n'étaient pas pour autant sans défense. Ils gardaient dans leur ceinture un éventail métallique nommé "Tessen", objet qui pouvait paraître anodin, mais qui pouvait devenir une arme de défense très efficace entre les mains d'experts.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Ouais donc il leur était interdit de porter un sabre, mais pas de porter une arme. Non justement toute l'anecdote repose sur la différence entre "sans arme" et "sans défense". Leur éventail n'étaient pas considéré comme une arme ils respectaient donc la règle à la lettre...mais ne restaient pas sans défense !

Un peu comme si tu savais te battre avec un tube de dentifrice de moins de 100 ml et que tu prenais l'avion

a écrit : A noter que même si l'on peut couper avec, le tessen est essentiellement utilisé comme arme contondante!

De plus il fait partit de ces armes qui étaient à la fois utilisées par les samuraïs et les ninjas. (C'est une petit arme bien que lourd correspondant donc parfaitement aux missions discrètes.)
Karadoc : Première étape, apprendre à reconnaître les objets redondants.
Arthur : Les objets… ?
Perceval : Les objets redondants ; les objets qui blessent, quoi. C’est pas comme ça qu’on dit ?
Arthur : Si, ah, si si si si pardon, les objets redondants, pardon, j’avais pas compris. Allez-y…
Perceval : Allez, un exemple au hasard.
Karadoc (Il s'empare d'une pousse de fenouil.) : Hop, héhéhé.
Perceval : Alors, Sire, est-ce que vous pensez qu’un fenouil, c’est redondant ?
Arthur : Ben, c’est-à-dire que je suis pas un pro du combat au fenouil, mais comme ça, instinctivement, je dirais non.
Karadoc : C’était un piège.
Perceval : Dans ce cas-là, la réponse c’est oui, et non.
Karadoc : Le débutant, qu’est-ce qu’il fait ? Il attrape le fenouil par la tige, et essaye de donner des coups avec la partie sporadique.
Arthur : La partie sporadique ?
Perceval : Ouais, sporadique, c’est quand c’est en forme de boule.
Arthur : Mmmmh.
Karadoc : Vous l’auriez attrapé par la tige, on est d’accord ?
Arthur : Toujours dans l’éventualité où je me retrouve à me battre avec un fenouil, hein ?
Perceval : Ouais.
Arthur : Oui, c’est possible, oui.
Karadoc : Et ben, non, en fait, qu’est-ce qu’on constate quand on observe l’objet en détail, c’est que la partie sporadique ne présente pas de prospérité, et que donc, elle est lisse.
Perceval : Il vaux mieux l'attraper par la partie « boulière »…
Karadoc : Ou sporadique…
Perceval : … et se battre avec la tige.
Karadoc : La partie tigeuse.
Perceval : Dont la pointe peut être considérée comme redondante.
Karadoc : Ça va, Sire, vous suivez ?

Le tessen est entré dans la légende lors de la 4e bataille de Kawanakajima entre les deux illustres adversaires Takeda Shinghen et Uesugi Kenshin. La bataille tournant au début rapidement en faveur du clan Uesugi, Kenshin se retrouva selon la légende en face de Shinghen qu'il attaqua à la lance. Shinghen se défendit en parant les coups avec son tessen et fut sauvé par l'intervention de ses gardes du corps. Kenshin dut ensuite se retirer face à une attaque à revers des Takeda.
Cette confrontation est restée célèbre, des statues la représente, car ces deux daymios étaient parmi les plus grands chefs militaires de leur temps et de féroces adversaires. Ils se sont affrontés cinq fois au même endroit sans que l'un d'entre eux ne prenne l'avantage.

Posté le

android

(133)

Répondre


Tous les commentaires (32)

Ouais donc il leur était interdit de porter un sabre, mais pas de porter une arme.

A noter que même si l'on peut couper avec, le tessen est essentiellement utilisé comme arme contondante!

De plus il fait partit de ces armes qui étaient à la fois utilisées par les samuraïs et les ninjas. (C'est une petit arme bien que lourd correspondant donc parfaitement aux missions discrètes.)

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Ouais donc il leur était interdit de porter un sabre, mais pas de porter une arme. Non justement toute l'anecdote repose sur la différence entre "sans arme" et "sans défense". Leur éventail n'étaient pas considéré comme une arme ils respectaient donc la règle à la lettre...mais ne restaient pas sans défense !

Un peu comme si tu savais te battre avec un tube de dentifrice de moins de 100 ml et que tu prenais l'avion

a écrit : A noter que même si l'on peut couper avec, le tessen est essentiellement utilisé comme arme contondante!

De plus il fait partit de ces armes qui étaient à la fois utilisées par les samuraïs et les ninjas. (C'est une petit arme bien que lourd correspondant donc parfaitement aux missions discrètes.)
Karadoc : Première étape, apprendre à reconnaître les objets redondants.
Arthur : Les objets… ?
Perceval : Les objets redondants ; les objets qui blessent, quoi. C’est pas comme ça qu’on dit ?
Arthur : Si, ah, si si si si pardon, les objets redondants, pardon, j’avais pas compris. Allez-y…
Perceval : Allez, un exemple au hasard.
Karadoc (Il s'empare d'une pousse de fenouil.) : Hop, héhéhé.
Perceval : Alors, Sire, est-ce que vous pensez qu’un fenouil, c’est redondant ?
Arthur : Ben, c’est-à-dire que je suis pas un pro du combat au fenouil, mais comme ça, instinctivement, je dirais non.
Karadoc : C’était un piège.
Perceval : Dans ce cas-là, la réponse c’est oui, et non.
Karadoc : Le débutant, qu’est-ce qu’il fait ? Il attrape le fenouil par la tige, et essaye de donner des coups avec la partie sporadique.
Arthur : La partie sporadique ?
Perceval : Ouais, sporadique, c’est quand c’est en forme de boule.
Arthur : Mmmmh.
Karadoc : Vous l’auriez attrapé par la tige, on est d’accord ?
Arthur : Toujours dans l’éventualité où je me retrouve à me battre avec un fenouil, hein ?
Perceval : Ouais.
Arthur : Oui, c’est possible, oui.
Karadoc : Et ben, non, en fait, qu’est-ce qu’on constate quand on observe l’objet en détail, c’est que la partie sporadique ne présente pas de prospérité, et que donc, elle est lisse.
Perceval : Il vaux mieux l'attraper par la partie « boulière »…
Karadoc : Ou sporadique…
Perceval : … et se battre avec la tige.
Karadoc : La partie tigeuse.
Perceval : Dont la pointe peut être considérée comme redondante.
Karadoc : Ça va, Sire, vous suivez ?

a écrit : Non justement toute l'anecdote repose sur la différence entre "sans arme" et "sans défense". Leur éventail n'étaient pas considéré comme une arme ils respectaient donc la règle à la lettre...mais ne restaient pas sans défense !

Un peu comme si tu savais te battre avec un tub
e de dentifrice de moins de 100 ml et que tu prenais l'avion Afficher tout
techniquement tout objet qu'on peut utiliser pour augmenter directement son potentiel offensif est une arme, mais on peut ici faire la nuance entre arme par nature et arme par destination. il y a des art martiaux dans les quels ont utilise des cordes, on peut tres bken remplacer la corde par un manteau pour en faire une arme par destination.

Un conseil méfiez vous de mamie assis sagement sur son peron en pleine chaleur d'été !

a écrit : Karadoc : Première étape, apprendre à reconnaître les objets redondants.
Arthur : Les objets… ?
Perceval : Les objets redondants ; les objets qui blessent, quoi. C’est pas comme ça qu’on dit ?
Arthur : Si, ah, si si si si pardon, les objets redondants, pardon, j’avais pas compris. Allez-y…
Perce
val : Allez, un exemple au hasard.
Karadoc (Il s'empare d'une pousse de fenouil.) : Hop, héhéhé.
Perceval : Alors, Sire, est-ce que vous pensez qu’un fenouil, c’est redondant ?
Arthur : Ben, c’est-à-dire que je suis pas un pro du combat au fenouil, mais comme ça, instinctivement, je dirais non.
Karadoc : C’était un piège.
Perceval : Dans ce cas-là, la réponse c’est oui, et non.
Karadoc : Le débutant, qu’est-ce qu’il fait ? Il attrape le fenouil par la tige, et essaye de donner des coups avec la partie sporadique.
Arthur : La partie sporadique ?
Perceval : Ouais, sporadique, c’est quand c’est en forme de boule.
Arthur : Mmmmh.
Karadoc : Vous l’auriez attrapé par la tige, on est d’accord ?
Arthur : Toujours dans l’éventualité où je me retrouve à me battre avec un fenouil, hein ?
Perceval : Ouais.
Arthur : Oui, c’est possible, oui.
Karadoc : Et ben, non, en fait, qu’est-ce qu’on constate quand on observe l’objet en détail, c’est que la partie sporadique ne présente pas de prospérité, et que donc, elle est lisse.
Perceval : Il vaux mieux l'attraper par la partie « boulière »…
Karadoc : Ou sporadique…
Perceval : … et se battre avec la tige.
Karadoc : La partie tigeuse.
Perceval : Dont la pointe peut être considérée comme redondante.
Karadoc : Ça va, Sire, vous suivez ?
Afficher tout
Le fin chaud qui nous pond un episode de Kaamelott. C'est bon !

Par ailleurs, ils étaient formés au jujūtsu, art martial sans arme utilisant des atemis (coups directs semblables au karate) et des techniques de projections, fauchages, clefs comme au judo dont il est l'ancêtre.

Les guerrière de kyoshi approuvent ça

Le tessen est entré dans la légende lors de la 4e bataille de Kawanakajima entre les deux illustres adversaires Takeda Shinghen et Uesugi Kenshin. La bataille tournant au début rapidement en faveur du clan Uesugi, Kenshin se retrouva selon la légende en face de Shinghen qu'il attaqua à la lance. Shinghen se défendit en parant les coups avec son tessen et fut sauvé par l'intervention de ses gardes du corps. Kenshin dut ensuite se retirer face à une attaque à revers des Takeda.
Cette confrontation est restée célèbre, des statues la représente, car ces deux daymios étaient parmi les plus grands chefs militaires de leur temps et de féroces adversaires. Ils se sont affrontés cinq fois au même endroit sans que l'un d'entre eux ne prenne l'avantage.

Posté le

android

(133)

Répondre

a écrit : Non justement toute l'anecdote repose sur la différence entre "sans arme" et "sans défense". Leur éventail n'étaient pas considéré comme une arme ils respectaient donc la règle à la lettre...mais ne restaient pas sans défense !

Un peu comme si tu savais te battre avec un tub
e de dentifrice de moins de 100 ml et que tu prenais l'avion Afficher tout
ou un 'tesson' de mignonette de whisky, mais faut attendre le service à bord ^^

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Non justement toute l'anecdote repose sur la différence entre "sans arme" et "sans défense". Leur éventail n'étaient pas considéré comme une arme ils respectaient donc la règle à la lettre...mais ne restaient pas sans défense !

Un peu comme si tu savais te battre avec un tub
e de dentifrice de moins de 100 ml et que tu prenais l'avion Afficher tout
Je négligerai la comparaison entre un éventail métallique et un tube de dentifrice.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ouais donc il leur était interdit de porter un sabre, mais pas de porter une arme. Les sabres ça n'existe pas au Japon ! Seulement au moyen orient. Au Japon il y a différentes armes et dans ce cas précis un Katana

Ce style de combat est illustré par les 52 mouvements du Tai Chi Chuan à l'éventail. C'est très sympa à voir!

a écrit : Karadoc : Première étape, apprendre à reconnaître les objets redondants.
Arthur : Les objets… ?
Perceval : Les objets redondants ; les objets qui blessent, quoi. C’est pas comme ça qu’on dit ?
Arthur : Si, ah, si si si si pardon, les objets redondants, pardon, j’avais pas compris. Allez-y…
Perce
val : Allez, un exemple au hasard.
Karadoc (Il s'empare d'une pousse de fenouil.) : Hop, héhéhé.
Perceval : Alors, Sire, est-ce que vous pensez qu’un fenouil, c’est redondant ?
Arthur : Ben, c’est-à-dire que je suis pas un pro du combat au fenouil, mais comme ça, instinctivement, je dirais non.
Karadoc : C’était un piège.
Perceval : Dans ce cas-là, la réponse c’est oui, et non.
Karadoc : Le débutant, qu’est-ce qu’il fait ? Il attrape le fenouil par la tige, et essaye de donner des coups avec la partie sporadique.
Arthur : La partie sporadique ?
Perceval : Ouais, sporadique, c’est quand c’est en forme de boule.
Arthur : Mmmmh.
Karadoc : Vous l’auriez attrapé par la tige, on est d’accord ?
Arthur : Toujours dans l’éventualité où je me retrouve à me battre avec un fenouil, hein ?
Perceval : Ouais.
Arthur : Oui, c’est possible, oui.
Karadoc : Et ben, non, en fait, qu’est-ce qu’on constate quand on observe l’objet en détail, c’est que la partie sporadique ne présente pas de prospérité, et que donc, elle est lisse.
Perceval : Il vaux mieux l'attraper par la partie « boulière »…
Karadoc : Ou sporadique…
Perceval : … et se battre avec la tige.
Karadoc : La partie tigeuse.
Perceval : Dont la pointe peut être considérée comme redondante.
Karadoc : Ça va, Sire, vous suivez ?
Afficher tout
et la flute, c'est redondant??

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : Les sabres ça n'existe pas au Japon ! Seulement au moyen orient. Au Japon il y a différentes armes et dans ce cas précis un Katana Vous, vous devez aimer sodomiser les dyptères. . .

a écrit : techniquement tout objet qu'on peut utiliser pour augmenter directement son potentiel offensif est une arme, mais on peut ici faire la nuance entre arme par nature et arme par destination. il y a des art martiaux dans les quels ont utilise des cordes, on peut tres bken remplacer la corde par un manteau pour en faire une arme par destination. Afficher tout Précision importante car elle a une valeur légale. Une agression "avec arme" étant une circonstance aggravante, il convient d'avoir conscience que la Loi considère comme arme tout objet utilisé en ce sens lors du délit.

a écrit : et la flute, c'est redondant?? C'est surtout très agaçant.

Ah la la, je suis agacé !!

a écrit : Les sabres ça n'existe pas au Japon ! Seulement au moyen orient. Au Japon il y a différentes armes et dans ce cas précis un Katana Attention, il n'y a pas que le katana. Il y a le tachi, ancêtre du katana dont la lame fait 70cm et correspondait à l'épée de cavalerie. Le katana correspond au sabre long qui se manie à deux mains(dont la lame fait plus de 60cm), le wakizashi est un sabre un peu plus court se maniant avec la main gauche principalement (lame entre 30 et 60cm), le tantō est une sorte de couteau glissé dans le revers gauche du keikogi (vêtement de "travail", en l'occurence, d'entraînement) pour les arts martiaux.. Il existe aussi le ninjatō qui est un sabre droit (ou épée droite) utilisée par les ninjas. Et je ne parle pas des épées montées sur des lances/manches ;).

L'ensemble katana/wakizashi se porte à la ceinture (obi), tranchant vers le haut pour le katana, et se nomme le daisho ^^.

Source : 12 ans de pratique intensive d'arts martiaux incluant ces armes ;)