La Cour Suprême des Etats-Unis a décidé que la tomate était un légume

Proposé par
le
dans

Botaniquement, la tomate est un fruit. Cependant, aux États-Unis et par décision de la Cour Suprême, c'est un légume ! La Cour fut amenée à ce verdict lorsqu'une famille s'opposa à payer la taxe sur les légumes au trésorier du port de New York en prétextant que la tomate était un fruit. Les plaignants furent finalement condamnés à payer la taxe.

Dans la même veine, en Europe, la Carotte est considérée comme un fruit en vertu de la loi sur les confitures.


Tous les commentaires (69)

Je suis le seul que sa choque qu'il y est une loi sur la confiture et qu'elle dise que la carotte est un fruit ?

@Leoboo Désolé mais les fabacéEs ne sont qu'une partie des légumineuses, il y a aussi les césalpiniacées et les mimosacées. Légumineuse n'est donc pas l'ancien nom des fabacées. Quand au légume, c'est la gousse qui entoure les fruits des légumineuses.

@ criss… Merci mille fois d'avoir soulignée que j'avais omis de mettre un « E » à fabacée…

Pour en revenir à ta dernière affirmation « Quand au légume, c'est la gousse qui entoure les fruits des légumineuses. » la gousse EST le fruit (sec déhiscent donc qui s'ouvre à maturité) et à l'intérieur se trouve les graines… Donc rien à voir entre le nom « légumineuse » et les légumes…
Je te propose d'ailleurs de te préparer un plat avec les fruits de l'acacia…

"En vertu de la loi sur les confitures"
Quand on cherche un nouvel argument pour avoir le dernier mot, mais qu'on en trouve pas

Mettez des tomates dans vos salades de fruits et on en reparle.

a écrit : Botaniquement le légume n'existe pas, cette différenciation n'existe qu'en cuisine Et aussi en Droit apparemment.

a écrit : En fait les autorités n'ont passé aucune loi, c'est la Cour Suprême qui a décidé que la tomate est un légume.

Par ailleurs, il n'existe pas de loi sur les confitures au niveau européen, du moins pas en tant que telle : Lorsque l'UE prend une décision s'appliquant à tous les États m
embres, on appelle cela une directive (ou un règlement). Il y a donc une directive sur les confitures. Afficher tout
C'est beau de jouer sur les mots, j'adore, t'as bien compris le principe ;) (je ne dénigre pas ton comm, bien au contraire)

Aloooors, on va dire a Bruxelles qu'il est interdit de faire pousser du cannabis sauf s'il est médical, thérapeutique et vendu sous licence (en gros ça donne des sousous a une boiboite) -->(comme le tabac et l'alcool). En gros, si tu veux t'en rouler un, faudra l'acheter au prix fort alors qu'une graine dans une jardinière sur le balcon de mémé c'est quasi gratos MOUAHAHAHAHAH (quelle bande d'enf....) tout contrevenant sera passible de peine de prison où d'amende dans le cas d'une utilisation non autorisée de cette plante par les autorités compétentes. (compétentes??? ^^)

P.S, j'ai le pote d'un pote qui a un alambic absholum'hisps interdit, ca désinfecte les tripes j'vous dis pas comment ^^

a écrit : En France, le fruit est un terme botanique. Il s'agit de l'ovaire de la plante qui aura grandi et c'est la partie qui contient généralement les pépins. Dans une plante, l'on peut manger la racine, la tige, la feuille, la fleur, le fruit... Le légume n'existe pas botaniquement parlant en France mais culinairement. Alors il correspond à la partie de la plante qui est comestible : donc tous les exemples de parties de plantes pouvant être comestibles cités plus haut sont des légumes à condition qu'ils le soient (céleri, laitue, épinards...). Ainsi tous les fruits sont des légumes mais tous les légumes ne sont pas des fruits Afficher tout Et dans les autres pays?

a écrit : Merci !!! La tomate est un fruit !!! J'en connais quelques uns qui vont moins la ramener maintenant !! Héhé :D Ta pas du comprendre l'anecdote

Ce qui m'étonnera toujours sur ce site, c'est de pouvoir assister à des dialogues de sourds par écrit...

Sinon, l'anecdote est trompeuse. La Cour Suprême n'a pas décidée que la tomate était un légume. Au contraire, comme l'explique la 2ème source, c'est parce que tout le monde (consommateurs comme vendeurs) considérent la tomate comme un légume (du fait de son mode de consommation : en entrée, accompagnement plutôt qu'en dessert) qu'il est légitime d'après la Cour que la taxe sur les légumes s'applique à la tomate.
En résumé, elle a dit au plaignant " on va pas jouer les pigeons, pour tout le monde la tomate est un légume alors sort pas l'excuse botanique pour esquiver la taxe ".

Sinon, si vous voulez la manger au goûter comme n'importe quel fruit, je vous conseille de croquer dedans et de verser du sel dessus à chaque bouchée. C'est pas mal. :-)

a écrit : Donc cette famille américaine était dans son droit le plus total, mais les autorités ont fait passer une loi pour pouvoir les contredire et les taxer ? Sympa... Pas du tout. Il n'y a pas de loi à ce sujet. Mais quand la famille est allé en justice pour ne pas payer la taxe, la cour a répondu que la tomate était, pour elle, un légume. Rien à voir avec une quelconque loi. Je sais que c'est dur mais il faudrait apprendre à séparer gouvernement et justice...

a écrit : Je suis le seul que sa choque qu'il y est une loi sur la confiture et qu'elle dise que la carotte est un fruit ? Pour les échanges commerciaux.7s
C'est comme pour les appelations.
C'est le même genre de lois qui fait que nous n'avons plus de gruyère en France mais de l'emmental car le gruyère a été défini sans trou.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour les échanges commerciaux.7s
C'est comme pour les appelations.
C'est le même genre de lois qui fait que nous n'avons plus de gruyère en France mais de l'emmental car le gruyère a été défini sans trou.
Et que le gruyère (tout comme l'émmental) est un fromage typiquement Suisse...

a écrit : Et que le gruyère (tout comme l'émmental) est un fromage typiquement Suisse... Non, non et non... Ce débat a déjà eu lieu des centaines de fois... Tu es suisse pour rester si peu objectif ? Dans les faits le gruyère suisse est en effet l'institution de référence, c'est indéniable... Mais les gruyère et emmental français existent bel et bien. Pour le gruyère par exemple, le suisse s'est vu attribuée un label d'Appelation d'origine contrôlée et le français le label d'Appelation géographique contrôlée

a écrit : Non, non et non... Ce débat a déjà eu lieu des centaines de fois... Tu es suisse pour rester si peu objectif ? Dans les faits le gruyère suisse est en effet l'institution de référence, c'est indéniable... Mais les gruyère et emmental français existent bel et bien. Pour le gruyère par exemple, le suisse s';est vu attribuée un label d'Appelation d'origine contrôlée et le français le label d'Appelation géographique contrôlée Afficher tout « Appellation géographique contrôlée » alors que la Gruyère [canton de Fribourg] (tout comme l'Emmental [canton de Berne]) est (sont) une (des) région(s) géographique(s) suisse(s) ???

Donc la France fait une « guerre » contre l'appellation Champagne pour les vins et les flûtes (biscuits d'apéro) de la région vaudoise du même nom pour protéger leurs produits estampillés Champagne et c'est normal… les P'tits suisses, eux, ne peuvent pas prétendre que les produits issus de leurs régions géographiques sont bel et bien suisses ???

C'est à sens unique, tout vous est dû donc ???

a écrit : Non, non et non... Ce débat a déjà eu lieu des centaines de fois... Tu es suisse pour rester si peu objectif ? Dans les faits le gruyère suisse est en effet l'institution de référence, c'est indéniable... Mais les gruyère et emmental français existent bel et bien. Pour le gruyère par exemple, le suisse s';est vu attribuée un label d'Appelation d'origine contrôlée et le français le label d'Appelation géographique contrôlée Afficher tout Dans les faits, les techniques de fabrication des gruyères et emmentals français ont sûrement été importés par des fromagers suisses (provenant des régions éponymes) à une époque où le "terroir" n'avait pas la même signification.
Par contre, selon le cahier des charges de l'IGP, le gruyère français doit avoir des trous (ce qui n'est pas le cas du gruyère suisse, protégé par une AOP au plan européen). Mais de grâce, arrêtez de confondre gruyère et emmental ! Ce n'est pas la même chose!

a écrit : Oui en Europe ce serait le Portugal qui aurait justement mis une carotte à l'UE pour pouvoir la vendre en confiture (seul les fruits peuvent être "confiture") d'ou l'expression se faire carotter ....

On parle quand même du pays qui a reconnu la pizza comme un légume dans sa constitution !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : « Appellation géographique contrôlée » alors que la Gruyère [canton de Fribourg] (tout comme l'Emmental [canton de Berne]) est (sont) une (des) région(s) géographique(s) suisse(s) ???

Donc la France fait une « guerre » contre l'appellation Champagne pour les vins et les flûtes (biscuits d'ap
éro) de la région vaudoise du même nom pour protéger leurs produits estampillés Champagne et c'est normal… les P'tits suisses, eux, ne peuvent pas prétendre que les produits issus de leurs régions géographiques sont bel et bien suisses ???

C'est à sens unique, tout vous est dû donc ???
Afficher tout
Ton commentaire sent l'anti-français à plein nez... Je ne renie en aucun cas les gruyère et emmental suisses au contraire ils sont excellents, je montre seulement qu'il existe les français, et qu'ils présentent des différences... Appelation géographique contrôlée pour le gruyère français cela t'étonne ? Pourtant je parle du gruyère français, et à ce que je sache le gruyère FRANÇAIS vient de France non ? L'appelation d'origine contrôlée, qui est à mon sens la plus valorisante s'applique au gruyère SUISSE. C'est fou ça, les gens ne retiennent que ce qu'ils veulent dans les commentaires et ils sont eux-mêmes chauvins mais attaquent les autres dans ce même argument... Il faut accepter nos patrimoines et leur diversité comme ils sont et ne pas les renier, nos cultures reposent dessus