Le dim mak est un art martial qui ferait des dégâts

Proposé par
le
dans

L'héroïne de Kill Bill utilise une technique d'art martial chinois : le dim mak. Elle causerait des blessures importantes ou fatales, sur le coup ou à retardement, simplement par un contact physique a priori inoffensif sur des points précis, "énergétiques", du corps. Il n'a toutefois jamais pu être prouvé scientifiquement que cette technique fonctionne.

Différents styles se dégagent néanmoins du dim mak : la mante religieuse (coup avec l'index), le coq (frappe nécessitant tous les doigts) ou encore l'accu punch (attaque utilisant l'articulation qui se situe entre la première et la deuxième phalange de l'index).


Tous les commentaires (55)

Le coup final dans le film Le baiser mortel du Dragon est pas mal dans le genre même si c'est par le biais d'une aiguille d'acupuncture.
"Le baiser mortel du dragon est la technique d'acupuncture qui permet d'arrêter le sang au cerveau, en l'empêchant de redescendre, ce qui a pour conséquence de faire sortir le sang par le nez, les oreilles, les yeux et la bouche avant de provoquer la mort dans d'atroces souffrances, d'après les explications de Liu Jiang (Jet Li) à l'inspecteur Richard (Tchéky Karyo), dans le film".
Je ne sais pas si c'est vrai mais ça claque ! Pour info, j'ai fait de l'acuponcture pour l'eczéma et ça marche super bien ! 5 séances et 5 mois après plus rien depuis 2 ans déjà !

a écrit : Il est aussi très difficile d'expliquer comment l'acuponcture fonctionne. Mais on sait (scientifiquement) que ça aide notamment à réduire le stress et que ça agit sur le moral (des publications se trouvent sur pubmed... In english off course). Et il est aussi très difficile de faire une expérience scientifique où le but est de prouver "comment cette technique arrive à tuer": d'un point vue éthique ça passerai pas, d'un point de vue moral idem, et puis il faut trouver des cobayes humains (quelque soit la rémunération proposé je ne suis pas volontaire...) Afficher tout Ils font comment pour comparer à l'effet placebo ??

a écrit : Il est aussi très difficile d'expliquer comment l'acuponcture fonctionne. Mais on sait (scientifiquement) que ça aide notamment à réduire le stress et que ça agit sur le moral (des publications se trouvent sur pubmed... In english off course). Et il est aussi très difficile de faire une expérience scientifique où le but est de prouver "comment cette technique arrive à tuer": d'un point vue éthique ça passerai pas, d'un point de vue moral idem, et puis il faut trouver des cobayes humains (quelque soit la rémunération proposé je ne suis pas volontaire...) Afficher tout Juste pour chipoter un peu, l'éthique et la morale sont synonymes. Les mots sont différents car l'un vient du grec et l'autre du latin.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Juste pour chipoter un peu, l'éthique et la morale sont synonymes. Les mots sont différents car l'un vient du grec et l'autre du latin. Ehhh éthiquement je suis censée garder le secret médical.
Moralement quand un mec qui a le VIH veut le cacher à ça nana ça me ferait mal au cul de ne pas en parler à la demoiselle qui risque ça vie avec un connard sans scrupule...

a écrit : Le coup final dans le film Le baiser mortel du Dragon est pas mal dans le genre même si c'est par le biais d'une aiguille d'acupuncture.
"Le baiser mortel du dragon est la technique d'acupuncture qui permet d'arrêter le sang au cerveau, en l'empêchant de redescendre, ce qui a p
our conséquence de faire sortir le sang par le nez, les oreilles, les yeux et la bouche avant de provoquer la mort dans d'atroces souffrances, d'après les explications de Liu Jiang (Jet Li) à l'inspecteur Richard (Tchéky Karyo), dans le film".
Je ne sais pas si c'est vrai mais ça claque ! Pour info, j'ai fait de l'acuponcture pour l'eczéma et ça marche super bien ! 5 séances et 5 mois après plus rien depuis 2 ans déjà !
Afficher tout
Moi j'ai fait de l'acuponcture après un rhume et cinq mois après, plus rien !!

Ces techniques peuvent s'enseigner, cet art martial est nommé Kyusho : c'est l'art de toucher les points de pression appliqué au combat.

a écrit : Ils font comment pour comparer à l'effet placebo ?? Tu as raison : il faut effectivement un contrôle négatif. Pour cela l'acupuncteur place les aiguilles à des points d'énergie inerte du corps. Le patient ne le sait pas et rempli les questionnaires d'évaluations et autres prélèvements comme les autres. Le biais est que l'on est pas comme dans un essai clinique en "double blind".

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Dans Bloodsport, Jean Claude Van Damme utilise le Dim mak, pour détruire une brique. Et son pote le "gros" fais pareil avec son front pour casser la brique. Chaque sa technique Sauf que jcvd c'est " la première en partant du bas !!!"

a écrit : Sauf que jcvd c'est " la première en partant du bas !!!" Sauf que JCVd appart dans Alice au pays des merveilles il peut se lever de bonheur pour Peter la
Brique du bas, alors que Jakson lui il peut Peter une brique avec son front film ou pas film :)

a écrit : Car il faut d'abord trouver quelqu'un qui maîtrise ces techniques légendaires... Et il faut aussi trouver des volontaires!

a écrit : Ehhh éthiquement je suis censée garder le secret médical.
Moralement quand un mec qui a le VIH veut le cacher à ça nana ça me ferait mal au cul de ne pas en parler à la demoiselle qui risque ça vie avec un connard sans scrupule...
Moui bon c'est juste l'avis d'un pote à mon père, ingénieur dans la marine et plus particulièrement dans le nucléaire, major de sa promotion à l'école de guerre et qui traduit sans problème le latin et le grec ancien. Fais comme tu veux mais tes exemples ne sont pas forcément valable. On pourrait facilement placer éthiquement dans ton second exemple et dans le premier, ce n'est ni plus ni moins à la base qu'un code de déontologie, soit des règles de morale à respecter dans le métier.

Posté le

android

(0)

Répondre

L'armée japonaise à fait des recherches pendant la seconde guerre mondiale sur les points vitaux. Un livre les expliques très bien : l'art sublime et ultime des points vitaux par Henri Plée et Saiko Fujita.
C'est très intéressant et presque à la portée de tous ;)

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Pour démystifier tout cela.
On peut traduire les dim mak par point de faiblesse du corps.
Les dim mak ou kyusho ne sont pas tous ésotérique. Tout le monde sait qu un doigt dans l oeil ou un coup dans la gorge est délétère.
Presque tout les dim mak sont expliquer par la medecine. Ceux qui ne sont pas p
rouvés sont justement ceux qui ne sont pas enseigné a la majorité et donc la ou la recherche est inexistante.
Regardez le reportage la science des arts martiaux sur daylimotion, certain points sont expliqués
Afficher tout
J'ai vu ce reportage c'est énorme!

"N'a jamais pu être prouvé scientifiquement"...

Et bien je me permets de dire que cette affrimation est fausse. Je propose un documentaire sur la science du combat avec un passage sur le Dim Mak et vous me direz s'ils n'ont pas fourni un élément de réponse. A partir de 3min30 environ.

Merci de corriger l'anecdote si les modérateurs estiment que ce reportage répond bien à cette affirmation erronée.

www.dailymotion.com/video/x5aj3l_la-science-du-combat-part-3_sport

a écrit : Ehhh éthiquement je suis censée garder le secret médical.
Moralement quand un mec qui a le VIH veut le cacher à ça nana ça me ferait mal au cul de ne pas en parler à la demoiselle qui risque ça vie avec un connard sans scrupule...
Ou inversement ;)

a écrit : "N'a jamais pu être prouvé scientifiquement"...

Et bien je me permets de dire que cette affrimation est fausse. Je propose un documentaire sur la science du combat avec un passage sur le Dim Mak et vous me direz s'ils n'ont pas fourni un élément de réponse. A partir de 3min30 envir
on.

Merci de corriger l'anecdote si les modérateurs estiment que ce reportage répond bien à cette affirmation erronée.

www.dailymotion.com/video/x5aj3l_la-science-du-combat-part-3_sport
Afficher tout
Non, l'anecdote fait bien référence à des techniques ésotériques: rien avoir avec le Dim Mak de la vidéo qui se base sur des coups ou des points de pressions bien précis sur le corps. ..
L'affirmation n'est pas erronée

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Non, l'anecdote fait bien référence à des techniques ésotériques: rien avoir avec le Dim Mak de la vidéo qui se base sur des coups ou des points de pressions bien précis sur le corps. ..
L'affirmation n'est pas erronée
"L'héroïne du film Kill Bill utilise une technique d'art martial chinois : le dim mak".

La première partie de l'anecdote affirme bien que le dim mak n'a jamais pu être démontré de manière scientifique.

Dans le reportage, ils parlent bien du Dim Mak (c'est même prononcé).

Donc où est la différence ?
Le dim mak a bien été démontré de manière scientifique via ce reportage. D'ailleurs en lisant les commentaires, je vois que plusieurs personnes ont cité ce même reportage. Nous aurions donc tous tort avec ce reportage ?

a écrit : "L'héroïne du film Kill Bill utilise une technique d'art martial chinois : le dim mak".

La première partie de l'anecdote affirme bien que le dim mak n'a jamais pu être démontré de manière scientifique.

Dans le reportage, ils parlent bien du Dim Mak (c'est mê
me prononcé).

Donc où est la différence ?
Le dim mak a bien été démontré de manière scientifique via ce reportage. D'ailleurs en lisant les commentaires, je vois que plusieurs personnes ont cité ce même reportage. Nous aurions donc tous tort avec ce reportage ?
Afficher tout
Non non, les commentaires au dessus précise également que le Dim Mak regroupe des techniques "martiales" qui sont bien démontrées, et d'autres plus "ésotériques" qui reposent sur des "flux d'énergies".
Ce sont ces dernières qui n'ont jamais pu être démontré
Et l'anecdote le précise assez bien, les sources également

Posté le

android

(4)

Répondre