Les câbles des remontées mécaniques ont peu de chances de céder

Proposé par
le

Les câbles de remontées mécaniques ont de grandes résistances à la rupture, bien supérieures à celles nécessaires pour les cabines qu'ils supportent. Par exemple, pour le téléphérique de Cime Caron à Val Thorens, chaque câble portant les cabines a une résistance telle qu'il pourrait supporter près de deux A380 vide (chacun pesant 270 tonnes).


Commentaires préférés (3)

Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve ça rassurant.

C'est évident aussi tous ceux qui ont fait un minimum de résistance des matériaux savent aussi qu'un ascenseur peut supporter plus de 10 fois le poids maximal indiqué
Dans le cas ou les efforts sont mal connus on sur-dimensionne les résistances

Posté le

android

(180)

Répondre

Cela peut s'avérer nécessaire ; je ne suis jamais allé à Val Thorens, mais j'imagine qu'une station de cette taille doit avoir des remontées mécaniques imposantes. Mettons, en gonflant un peu les chiffres, 250kg à vide, avec 750kg d'humains dedans (de la bonne télécabine), sur une centaine de remontées, on arrive à un poids d'une centaine de tonnes.
À cela il faut rajouter le vent en altitude (qui, lorsqu'il souffle fort, doit fournir une traction bien loin d'être négligeable), le fait que le froid réduise la résistance des métaux à la tension, l'oxydation due aux précipitations et enfin l'usure (un câble n'est pas changé tous les ans)...

Bon, 2 A380 c'est beaucoup quand même, mais on ne plaisante pas avec les vies humaines, d'autant plus que les conditions en termes de sûreté ne sont pas exceptionnelles (pas de câble de secours comme dans les ascenseurs, chute garantie de toutes les télécabine dans la pente en cas de rupture).

Il ne faut pas s'imagine que l'ingé responsable s'est un jour dit "Et si je mettais un câble pouvant supporter 2 A380 sur les télécabines de Val Thorens?", il y a un peu de réflexion derrière ;)


Tous les commentaires (68)

Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve ça rassurant.

On sait jamais, t'as une équipe de rugby men qui monte dans le téléphérique et c'est foutu !

Quelle est la charge réelle que les câbles doivent supporter? Question pour apprécier le facteur de sécurité.

C'est évident aussi tous ceux qui ont fait un minimum de résistance des matériaux savent aussi qu'un ascenseur peut supporter plus de 10 fois le poids maximal indiqué
Dans le cas ou les efforts sont mal connus on sur-dimensionne les résistances

Posté le

android

(180)

Répondre

Les gens qui ont peur des téléphériques vous êtes maintenant rassurés.

Les câbles, c'est une chose. Mais la cabine en elle même...?

Dans le téléphérique en question on risque surtout de mourir étouffé vu comment ils le remplissent à chaque fois !

Posté le

android

(11)

Répondre

Cela peut s'avérer nécessaire ; je ne suis jamais allé à Val Thorens, mais j'imagine qu'une station de cette taille doit avoir des remontées mécaniques imposantes. Mettons, en gonflant un peu les chiffres, 250kg à vide, avec 750kg d'humains dedans (de la bonne télécabine), sur une centaine de remontées, on arrive à un poids d'une centaine de tonnes.
À cela il faut rajouter le vent en altitude (qui, lorsqu'il souffle fort, doit fournir une traction bien loin d'être négligeable), le fait que le froid réduise la résistance des métaux à la tension, l'oxydation due aux précipitations et enfin l'usure (un câble n'est pas changé tous les ans)...

Bon, 2 A380 c'est beaucoup quand même, mais on ne plaisante pas avec les vies humaines, d'autant plus que les conditions en termes de sûreté ne sont pas exceptionnelles (pas de câble de secours comme dans les ascenseurs, chute garantie de toutes les télécabine dans la pente en cas de rupture).

Il ne faut pas s'imagine que l'ingé responsable s'est un jour dit "Et si je mettais un câble pouvant supporter 2 A380 sur les télécabines de Val Thorens?", il y a un peu de réflexion derrière ;)

Tous les systemes sont sur dimentionnés avec les coefs de sécuritées, plus ou moins grands selon l'appareil.

L'important ce n'est pas que l'énorme résistance du câble, mais les points d'accroches (là ce serait les pilones), ont peut y poser deux a380 sans que le câble ne casse certe, mais l'arrachement des fondations arriverait beaucoup plus tôt..

a écrit : Dans le téléphérique en question on risque surtout de mourir étouffé vu comment ils le remplissent à chaque fois ! Non mais ça c'est que quand il y a les touristes. Et ceux qui n'ont jamais pris un téléphérique vide... Sont des touristes.
A ce propos, connaissez vous la différence entre le téléphérique et le télécabine ? Le premier est celui avec seulement deux cabine (souvent rouge) et le second et celui qui supporte plusieurs cabine plus petites qui ressemblent à des oeufs.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C'est évident aussi tous ceux qui ont fait un minimum de résistance des matériaux savent aussi qu'un ascenseur peut supporter plus de 10 fois le poids maximal indiqué
Dans le cas ou les efforts sont mal connus on sur-dimensionne les résistances
Je t'invite à aller dans mon ascenseur:
Y a un an on est rentré à à peur 850 kg pour 700 max (on était fort bourré).
Quelle surprise de voir l'étage nous arriver au niveau de bassin!

Posté le

android

(9)

Répondre

pour info chaque câble de ce téléphrique a une charge de rupture de 508 000 daN environ avec une section de 68mm, et chaque cabine est porté par deux câbles.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Bienvenue dans le monde du coefficient de sécurité.

En règle générale, en aéronautique, le surdimensionnement est de 1,5 fois la charge maxi...

Mieux vaut être sur le câble que dans l'un des 2 A380 ;)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est évident aussi tous ceux qui ont fait un minimum de résistance des matériaux savent aussi qu'un ascenseur peut supporter plus de 10 fois le poids maximal indiqué
Dans le cas ou les efforts sont mal connus on sur-dimensionne les résistances
Je vais arrêter de regarder de travers les personnes à forte corpulence dans l'ascenseur alors.

a écrit : Quelle est la charge réelle que les câbles doivent supporter? Question pour apprécier le facteur de sécurité. J'ai trouvé la réponse à ma question:
fr.wikipedia.org/wiki/Coefficient_de_s%C3%A9curit%C3%A9
C'est très empirique, on se contente de multipler par un coefficient variant de 1.5 à 10 selon la nature de la charge que doit supporter le câble.

Et pour prendre un téléphérique de monastère grec (Mont Athos, Météores), il faut avoir la foi, et la conscience légère - ou être inconscient.

a écrit : Cela peut s'avérer nécessaire ; je ne suis jamais allé à Val Thorens, mais j'imagine qu'une station de cette taille doit avoir des remontées mécaniques imposantes. Mettons, en gonflant un peu les chiffres, 250kg à vide, avec 750kg d'humains dedans (de la bonne télécabine), sur une centaine de remontées, on arrive à un poids d'une centaine de tonnes.
À cela il faut rajouter le vent en altitude (qui, lorsqu'il souffle fort, doit fournir une traction bien loin d'être négligeable), le fait que le froid réduise la résistance des métaux à la tension, l'oxydation due aux précipitations et enfin l'usure (un câble n'est pas changé tous les ans)...

Bon, 2 A380 c'est beaucoup quand même, mais on ne plaisante pas avec les vies humaines, d'autant plus que les conditions en termes de sûreté ne sont pas exceptionnelles (pas de câble de secours comme dans les ascenseurs, chute garantie de toutes les télécabine dans la pente en cas de rupture).

Il ne faut pas s'imagine que l'ingé responsable s'est un jour dit "Et si je mettais un câble pouvant supporter 2 A380 sur les télécabines de Val Thorens?", il y a un peu de réflexion derrière ;)
Afficher tout
Le téléphérique de la Cime Caron contient seulement 2 cabines, mais pouvant charger 150 personnes chacunes. Ca fait environ 14 tonnes par cabine, donc on est très très très loins des 2 A380 par cable ;)

Posté le

android

(3)

Répondre