Chaque cellule gustative peut percevoir toutes les saveurs

Proposé par
le
dans

L'idée selon laquelle notre langue est divisée en régions associées exclusivement à une saveur est erronée. Récemment élevées au nombre de six (sucré, salé, acide, amer, umami et gras), ces saveurs peuvent être perçues par toute cellule gustative, quelle que soit sa localisation. Les variations de sensibilité d'une zone à une autre de la langue s'avèrent en réalité très faibles.

Cette croyance remonte à la mauvaise interprétation d'une figure publiée en 1942 dans un ouvrage rédigé par Edwin Boring, psychologue à Harvard. Il y présente des courbes de sensibilités aux différentes saveurs (dont les données sont issues de travaux de thèse conduits en 1901 par un scientifique allemand, David Hänig), sans toutefois ajouter d'échelle aux axes, rendant la lecture difficile.


Commentaires préférés (3)

Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries....

Les sources ne mentionnent pas assez que le goût et l'odorat sont très liés, de loin nos sens les plus complexes.
Lorsque l'on est enrhumé, plus rien n'a de goût. Mais sentir une bonne odeur de cuisine fait déjà saliver (certains marchands de néfaste-food le savent bien, en diffusant dans la rue des arômes).

a écrit : Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries.... Nous ne sommes pas a plaindre . Car notre instruction est base sur la science , a l'époque elle etait base sur la religion . La science fais des progrés donc nous apprenons tous les jours de nouvelles choses .

Posté le

windowsphone

(143)

Répondre


Tous les commentaires (81)

Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries....

Les sources ne mentionnent pas assez que le goût et l'odorat sont très liés, de loin nos sens les plus complexes.
Lorsque l'on est enrhumé, plus rien n'a de goût. Mais sentir une bonne odeur de cuisine fait déjà saliver (certains marchands de néfaste-food le savent bien, en diffusant dans la rue des arômes).

Et si je me souviens bien de l'article de S&V en parlant, les asiatiques seraient moins sensible au gras que les occidentaux.

a écrit : Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries.... Nous ne sommes pas a plaindre . Car notre instruction est base sur la science , a l'époque elle etait base sur la religion . La science fais des progrés donc nous apprenons tous les jours de nouvelles choses .

Posté le

windowsphone

(143)

Répondre

Demain on va rajouter la saveur verveine menthe poivrée laissée 2,5 jour dans le froid...

a écrit : Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries.... Il faut savoir qu'on ne peut dire ce qu'on ne connait pas encore. On va dire pour l'époque cela semble est être correcte parce qu'on peut le vérifier avec les moyens dont on dispose.
On peut aujourd'hui affirmer pas mal de choses avec certitude et qui peut dire que cela restera vraie dans 50 ou 100 ans ou plus. Les moyens techniques évoluent de jour en jour pour ne pas dire d'heure en heure.
Chaque jour est une découverte !

Très étonnant que personne depuis 42 n avait eu l idée de remettre en cause cette étude.

Comme quoi les profs nous injectent des savoirs erronées. Non seulement en physique mais il en va sûrement de même en histoire, en mathématiques ou en psychologie. Je lui avait bien dit que l'acidité je la ressentais partout sur ma langue à mon prof de physique chimie.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Comme quoi les profs nous injectent des savoirs erronées. Non seulement en physique mais il en va sûrement de même en histoire, en mathématiques ou en psychologie. Je lui avait bien dit que l'acidité je la ressentais partout sur ma langue à mon prof de physique chimie. Voir le "Dictionnaire des idées reçues", hélas toujours actuel, et "Bouvard et Pécuchet", tous deux de Flaubert.
D'après les livres que j'ai pu voir, on enseignait jusque dans les colonies que les ancêtres des Français étaient des Gaulois aux cheveux blonds et aux yeux bleus (tiens, où leurs descendants sont-ils passés?), et même Obélix (j'adore, surtout en traduction anglaise, c'est encore meilleur) est d'un anachronisme sérieux (on ne faisait plus de menhir depuis des milliers d'années).

a écrit : Les sources ne mentionnent pas assez que le goût et l'odorat sont très liés, de loin nos sens les plus complexes.
Lorsque l'on est enrhumé, plus rien n'a de goût. Mais sentir une bonne odeur de cuisine fait déjà saliver (certains marchands de néfaste-food le savent bien, en diffusant dans la rue des arômes).
Saveur et goût sont différents.
Le goût, bien plus complexe est perçu par les récepteurs olfactifs situés dans la cavité bucco-nasale.
La saveur est perçue par les récepteurs situés sur la langue.
Il me semble que l'anisé fait également partie des saveurs

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Saveur et goût sont différents.
Le goût, bien plus complexe est perçu par les récepteurs olfactifs situés dans la cavité bucco-nasale.
La saveur est perçue par les récepteurs situés sur la langue.
Il me semble que l'anisé fait également partie des saveurs
Je n'ai pas dit que goût et odeur étaient identiques, mais interconnectés, de façon pas très bien comprise encore.
Essayez de boire du parfum ou de manger une savonnette...
Et les habitudes acquises lors de l'enfance jouent un grand rôle; une fois de plus, les sens ne sont pas grand'chose à côté de l'interprétation qu'en fait le cerveau.

a écrit : Comme quoi les profs nous injectent des savoirs erronées. Non seulement en physique mais il en va sûrement de même en histoire, en mathématiques ou en psychologie. Je lui avait bien dit que l'acidité je la ressentais partout sur ma langue à mon prof de physique chimie. Autant la science ne peut qu'évoluer par définition, mais les maths je vois pas comment. Une fois que quelque chose à été correctement démontré en mathématiques il ne peut que rester vrai.
Après pour l'histoire c'est compliqué car même un historien voulant être impartiale et le plus objectif possible (ce que devrait être tout historien) sera forcément influencé par son éducation, la société dans laquelle il vit, les travaux de ses prédescesseurs, ou tout simplement une interprétation erronée ou incomplète des documents qu'il possède. C'est à cause de ça que tant de clichés sur les gaulois ou le moyen âge ont encore la vie dure alors que ce ne sont que des inventions du XVIIIème et du XIXème siècle.

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Le nombre de truc faux comme ça qu'on m'as appris à l'école...et tu apprends plus tard que c'est des conneries.... En même temps, un maître ou maitresse d'école n'est pas un scientifique, il tient son savoir d'un apprentissage de données scientifiques... qui évoluent...

Maintenant posons nous la question du nombre de "trucs vrais" qu'on a appris en classe !

Moi je dis merci l'école.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Les sources ne mentionnent pas assez que le goût et l'odorat sont très liés, de loin nos sens les plus complexes.
Lorsque l'on est enrhumé, plus rien n'a de goût. Mais sentir une bonne odeur de cuisine fait déjà saliver (certains marchands de néfaste-food le savent bien, en diffusant dans la rue des arômes).
Pourquoi "néfaste-food" ? La nourriture de fast-food, en soi, n'est absolument pas malsaine ou mauvaise pour la santé, c'est l'abus qui est dangereux. Allez prendre un burger au McDo, vous aurez viandes, légumes, féculents, fromage. Des aliments tout ce qu'il y a de plus normaux que vous mangez tous les jours en temps normal. Mangez de temps à autres (on va dire une fois par semaine, voir toutes les deux semaines) dans un fast food ne vous fera pas plus de mal que ça. Maintenant alors s'empiffrer au McDo 2 fois par jour, là oui ça va pas le faire.

La dose fait le poison, c'est ça l'important ! (et ça vaut pour à peu près tout dans notre monde ~)

a écrit : Autant la science ne peut qu'évoluer par définition, mais les maths je vois pas comment. Une fois que quelque chose à été correctement démontré en mathématiques il ne peut que rester vrai.
Après pour l'histoire c'est compliqué car même un historien voulant être impartiale et le plus objectif possi
ble (ce que devrait être tout historien) sera forcément influencé par son éducation, la société dans laquelle il vit, les travaux de ses prédescesseurs, ou tout simplement une interprétation erronée ou incomplète des documents qu'il possède. C'est à cause de ça que tant de clichés sur les gaulois ou le moyen âge ont encore la vie dure alors que ce ne sont que des inventions du XVIIIème et du XIXème siècle. Afficher tout
Comme matheux de formation, je suis bien plus sceptique sur la rigueur mathématique.
D'une part, même les plus grands mathématiciens ont commis des erreurs (surtout en statistiques, d'ailleurs). En particulier Poincaré, mais il corrigeait très vite et volontiers.
D'autre part et surtout, le développement de théorème en théorème est infini vers l'aval (cela, on le savait depuis longtemps), mais leur base, les axiomes, reposent elles-mêmes sur des développements infinis en amont.
(pour les spécialistes: il y a dans tout système d'axiomes des propositions indécidables, c'est-à-dire que l'on peut démontrer que ... l'on ne peut les démontrer, ni leur contraire)

a écrit : Pourquoi "néfaste-food" ? La nourriture de fast-food, en soi, n'est absolument pas malsaine ou mauvaise pour la santé, c'est l'abus qui est dangereux. Allez prendre un burger au McDo, vous aurez viandes, légumes, féculents, fromage. Des aliments tout ce qu'il y a de plus normaux que vous mangez tous les jours en temps normal. Mangez de temps à autres (on va dire une fois par semaine, voir toutes les deux semaines) dans un fast food ne vous fera pas plus de mal que ça. Maintenant alors s'empiffrer au McDo 2 fois par jour, là oui ça va pas le faire.

La dose fait le poison, c'est ça l'important ! (et ça vaut pour à peu près tout dans notre monde ~)
Afficher tout
Interrogez Google avec l'entrée "nocivité des fast-food". Veni, vidi, et "beurk" exclamavi.
Dans le monde anglo-saxon, cela devient un tel problème que les gouvernements se demandent comment réduire les dégâts, très coûteux humainement et socialement.
Il n'y a pas que le célèbre restaurateur que vous citez, mais aussi les sucreries et les graisses, l'excès de nourriture carnée aussi. Taxer? Ne servirait probablement à rien, les consommateurs économiseront sur autre chose, en aggravant leur situation.
C'est une question d'éducation, de ne pas se précipiter sur ce qui est le plus simple, de ne pas confondre "appétit" et "appétence".

a écrit : Nous ne sommes pas a plaindre . Car notre instruction est base sur la science , a l'époque elle etait base sur la religion . La science fais des progrés donc nous apprenons tous les jours de nouvelles choses . Enfin publié en 1942 sont travail. En 2000 on apprenait encore les choses mal.

Pour information la perte de l'odorat s'appelle amnosie.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Interrogez Google avec l'entrée "nocivité des fast-food". Veni, vidi, et "beurk" exclamavi.
Dans le monde anglo-saxon, cela devient un tel problème que les gouvernements se demandent comment réduire les dégâts, très coûteux humainement et socialement.
Il n'y a pas que le célèbr
e restaurateur que vous citez, mais aussi les sucreries et les graisses, l'excès de nourriture carnée aussi. Taxer? Ne servirait probablement à rien, les consommateurs économiseront sur autre chose, en aggravant leur situation.
C'est une question d'éducation, de ne pas se précipiter sur ce qui est le plus simple, de ne pas confondre "appétit" et "appétence".
Afficher tout
Comme l'a dit Pomdpin le fast-food n'est pas mauvais en soi et dans certains pays d'asie la street food est très courante sans qu'il n'y ai de probleme d'obesité. Que ce soit des burgers, kebab ou autre le probleme ne vient pas du "plat" principal mais des frites, soda et autre dessert qui vont avec (et surtout de la taille des portions..). Sans compter que ceux qui consomment le plus ce genre de nourriture ne font aucunement attention à ce qu'ils mangent en dehors de ce repas là.

C'est effectivement un probleme majeur dans les pays anglo-saxon en particulier. On pense souvent aux US mais en Angleterre le taux d'obesité a atteint 25% et le taux de surpoids depasse les 60%

Posté le

android

(5)

Répondre