On aime travailler en Suisse

Proposé par
le

En Suisse, en 2012, une initiative populaire visant à augmenter le minimum légal de vacances de 4 à 6 semaines fut refusée par le peuple. Dix ans plus tôt, c'était une initiative proposant l'introduction de la semaine de 36 heures (au lieu de 42) qui fut refusée.

Il s'agissait là de changer le minimum légal : selon la branche et les conventions collectives de travail, bien des entreprises ont des horaires de moins de 42 heures et donnent plus de vacances à leurs employés.


Tous les commentaires (164)

a écrit : De un, les autres ont déjà répondu je ne sais combien de fois à ce commentaire, et de deux le mélange entre l'initiative populaire (proposition de modification de la Constitution) et référendum populaire (facultatif, opposition à un texte de loi proposé par le Parlement) a aussi déjà été fait et corrigé. Après on peut aussi parler du référendum obligatoire (consultation du peuple pour une modification de la Constitution par le Parlement) ou du référendum parlementaire (où le peuple n'intervient pas), si tu veux parler de ça. Afficher tout Ou encore d'initiatives des cantons (projets de loi soumis par un ou plusieurs cantons à l'Assemblée fédérale)

a écrit : "Un atome est plus facile à détruire qu'un stéréotype" Einstein
Qui d'ailleurs à étudié et vécu en Suisse.
Le domaine bancaire représente moins de 10% du PIB du pays, la santé de la Suisse vient largement de sa main d'œuvre extrêmement qualifiée, de ses PME ultraperformantes, de ses
entrepreneurs, du biomédical, et de ses exportations, quand on ne sait pas on se renseigne avant de parler. Afficher tout
Un secteur qui représente à lui tout seul un peu moins de 10% du PIB de la Suisse, c'est déjà pas mal.

a écrit : Avec un salaire minimum avoisinant les 3000€ il serait bête de demander à travailler moins, seul un français peu faire ça ... Il n'y a pas de salaire minimum dans la constitution Suisse parce qu'il a également été refusé par le peuple. Il peut être établi dans un domaine par ce qu'on appelle des conventions collectives de travail, mais les employeurs sont rétissants à y réfléchir ce qui fait que la moitié des employés ne bénéficient pas de seuil. Situation qui permet entre autres choses à pas mal d'employeurs d'aller engager des frontaliers bien moins chers. Ce n'est pas forcément parce qu'on ne choisi pas la "solution de facilité" que c'est le bon choix pour tout le monde...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. ...Non

a écrit : Ils sont fous ces suisses ... Fou pour vouloir travailler ? La France ne serait pas à la dèche avec une mentalité comme ça, mais comme on est le pays de la grève et du syndicaliste jamais content c'est mal barré.

Posté le

android

(0)

Répondre

Commentaire supprimé Améliorer la qualité de vie ? Tu sais ça dépend des gens, en France la qualité de vie c'est bosser 35h, être payer comme 40, prime de risque pour l'utilisation d'une agrafeuse sinon grève donc bon... Un Suisse qui veut travailler c'est peut-être ça ça qualité de vie hein.

Posté le

android

(1)

Répondre

Et voilà, d'un côté les honnêtes travailleurs qui pensent que leur travail c'est leur vie. Ils prennent de sages décisions totalement inintéressées, seulement pour le bien de leur pays.
Et de l'autre, l'homme fainéant qui ne vit pas que pour son travail, cherchant à avoir plus de temps pour soi comme un parasite egoiste et non patriote...
Mon Dieu qu'elle est belle la vision binaire de l'homme formaté d'aujourd'hui. Tellement enchainé à son impression d'être un homme bien qu'il en oublie ses libertés.

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : Avec un salaire minimum avoisinant les 3000€ il serait bête de demander à travailler moins, seul un français peu faire ça ... Avec des loyers avoisinants les 1000 euros, les impôts à 4 ou 500 euros par moi plus le reste des taxes et la vie bien plus chère en Suisse.le salaire minimum paraît peut être impressionnant à côté du smic français mais au final il a la même valeur.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ? Du tout c'est une initiative lancée par une petite partie de la population. Si elle récolte assez de signatures, comme les petitions, elle passe en votation dans tout le pays.
C'est un système très courant en suisse qui permet au peuple de proposer des lois. La démocratie au sens propre en quelque sorte

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En Suisse, il n'y a pas vraiment de salaire minimum...
Ensuite, oui on a un "gros" salaire, mais on a aussi de très grosses charges!
Imaginez, je touche un salaire de 2350CHF, je paye un loyer de 1080, place de parc 60, assurance maladie de 400, natel 65, abonnement internet tv 90. Je vous la
isse faire le compte pour voir ce qu'il me reste à la fin du mois pour manger, et "vivre"... Il faut vraiment arrêter de penser que nous sommes tous riches et que nous vivons tellement bien! Les seuls qui profites de nos salaires sont les frontaliers!! Afficher tout
Salut je t'invite à te renseigner sur les assurances maladies, si tu es en bonne santé alors tu aurais l'avantage de payer une prime bien moi élevée. Autour de 150.- cest possible

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Salut je t'invite à te renseigner sur les assurances maladies, si tu es en bonne santé alors tu aurais l'avantage de payer une prime bien moi élevée. Autour de 150.- cest possible Merci de me le dire, je suis déjà au courant, mais non, j'ai de gros problème avec mon dos, donc pas vraiment en très bonne santé. Du coup si à ce jour je souhaite changer d'assurance maladie, ils mettront des réserves sur mon contrat... Alors je préfère pas changer, surtout que j'ai une franchise très basse, et que je suis très bien assurée.
Mais merci quand même

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ça va dans les deux sens : de plus en plus de suisses viennent habiter côté français, donc les loyers ont énormément augmenté, et les français travaillant en France n'ont plus les moyens d'habiter dans la région. Énormément de suisses viennent aussi faire leurs courses dans nos supermarchés. Bref, ne faites pas passer les frontaliers pour des parasites profitant de tous les avantages, car cette situation est avantageuse pour les deux côtés. Afficher tout Je suis contre les français qui souhaitent profiter et par le même coup font baisser les salaires suisse, et je suis également contre les suisses qui veulent également en profiter.
Quand je parles de frontaliers, ça englobent les français qui vivent en France et qui viennent travailler en suisse, mais également les suisses qui vivent en France pour continuer à travailler en suisse.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. *que l'économie mondiale

a écrit : Selon les statistiques, ce sont les français qui travaillent le plus Hahahahahhahahahahahahaha... Rien que pour celle-ci j'ai bien fait de me lever moi... Bravo pour cette mega pointe d'humour...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Voilà peut-être pourquoi l'économie suisse se porte mieux que l'économie française. C'est un peu plus complexe

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ? C'est une initiative venant du peuple qui a reçu suffisament d'attention pour être votée, et l'ensemble de la population a rejeté cette initiative aux votations :)
La politique Suisse est simplement impressionante, je t'invite à te renseigner sur celle-ci.

Posté le

android

(1)

Répondre

Après avoir lu les commentaires, il y a quand-même quelques précisions à apporter:
Il n'existe pas de salaire minimum au niveau fédéral. Toutefois certains secteurs peuvent en introduire pour leur branche à travers des conventions collectives.
La Suisse n'est pas un paradis fiscal. Quelques riches étrangers (quelques millier de personnes tout au plus) bénéficie d'un régime spécial (forfait fiscal). Mais le peuple lui trinque. Et ce n'est rien par rapport aux privilèges offerts au Luxembourg, au Portugal ou à Londres...
Et évidemment les 6 semaines de vacances n'auraient pas été à salaire égal, vu que celui-ci n'est pas inscrit dans la loi! Des baisses de salaire auraient même été probable, les charges sociales augmentant pour les employeurs...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Du tout c'est une initiative lancée par une petite partie de la population. Si elle récolte assez de signatures, comme les petitions, elle passe en votation dans tout le pays.
C'est un système très courant en suisse qui permet au peuple de proposer des lois. La démocratie au sens propre en quelque sorte
Il est impossible de proposer des lois au niveau fédéral. L'initiative populaire permet de changer partiellement ou totalement la constitution.

a écrit : Une initiative populaire refusée par le peuple ? C'est pas un peu contradictoire ? Non.. pour simplifier:
Les personnes qui désirent lancer une initiative (souvent un parti ou lobby) dovent récolter un minimum de signatures dans un temps donner, et ensuite le peuple doit se prononcer si il accepte ou non cette initiative.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Initiative_populaire_(Suisse)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Avec un salaire minimum avoisinant les 3000€ il serait bête de demander à travailler moins, seul un français peu faire ça ... Le salaire minimum n est pas de 3000€.
www.ch.ch/fr/salaire-minimum-et-salaire-moyen/
De plus, le coût de la vie est bien plus élevée qu' en France.

Posté le

android

(0)

Répondre