Les zèbres sont tous différents

Proposé par
Monkey
le
dans

Tout comme l'Homme avec les empreintes digitales, le zèbre a une caractéristique propre à chaque individu : ses rayures sont uniques pour chaque animal. Plusieurs hypothèses existent sur leur rôle : camouflage face aux prédateurs, reconnaissance entre les individus, ou défense contre les mouches tsé-tsé qui piquent les surfaces uniformes.


Commentaires préférés (3)

Quand on pense que c'est un singe qui a publie cette anecdote!!! Ça fait froid dans l'dos!!! ;-)

Posté le

unknown

(183)

Répondre

je pense plutot que comme dit Darwin ceux qui n avaient pas de rayures se sont fait piques et sont morts. un jour, par mutation genetique (il y en a tout le temps), une ou des rayures sont apparues. la mouche n a plus pique et les individus rayes se sont reproduit.

Posté le

unknown

(110)

Répondre

C'est effrayant de constater à quel point la théorie de l'évolution Darwinienne est méconnue. En fait vous avez une conception de l'évolution de type Lamarckienne.

Il ne faut pas voir l'évolution comme quelque chose guidé vers un but particulier, l'évolution n'a pas de but. Elle a lieu de manière totalement erratique par une succession d'essais et d'erreur d'ailleurs si l'on veut résumer en quelques mot la théorie de Darwin, il faudrait dire que " L'évolution est la survie de l'individu le plus apte au milieu."

Pour prendre un exemple assez connu, on peu citer l'exemple des papillons anglais. En Angleterre avant la révolution industrielle, il y avait une espèce de papillon que l'on trouvais principalement dans les forêts de bouleaux, et dont les individus étaient soit blanc soit gris. Avec une net domination des individus blancs, qui avait un avantage évolutif pour se cacher dans les forêts de bouleaux (arbre blancs). Puis la révolution industrielles arriva, et couvrit l’Angleterre de suie, à partir de cette instant il a était possible d'observer une forte diminution de la population des papillons blancs au profits des papillons gris. Puisque tout était sali par la suie produite par l'industrie, ce ne sont plus les papillons blancs qui pouvaient facilement se cacher des prédateurs, mais les papillons gris.

Dans cette exemple on voit clairement que l'évolution ne c'est pas effectuer dans la poursuite d'un but bien précis, c'est simplement le modification du milieu qui a favoriser la persistance d'un trait particulier dans la population des papillons.

De la même manière la peau rayée du zèbre et certainement un avantage évolutif très sophistiqué, mais cela ne veut pas pour autant dire que c'était un but a atteindre, pour continuer on pourrait dire que cette particularité aurait même pu causer sa perte, si l'homme n'aurait pas pris conscience de son impact sur l'environnement et s'il n'avait pas souhaiter préserver la diversité animal, on aurait pu assister à la disparition des zèbres simplement parce que l'homme trouve que la peau de zèbre permet de faire de jolie tapis. Tout avantage à son revers.

L'avantage d'un jour peut être un désavantage le lendemain. Un autre exemple les grands prédateurs sont des merveilles de l'évolutions, les guépard peuvent courir à des vitesses folles, les rapaces ont une vue perçante, les loups ont développer une structure social permettant la chasse en groupe,... Mais tout cela c'est vu remis en cause avec l'arrivé d'un hyper prédateur à savoir l'homme, qui as en quelques siècles exterminer bon nombre de ces prédateurs parce qu'ils représentent une concurrence dans l'accès à la nourriture, mais également parce qu'ils représentent un danger pour l'homme. D'ailleurs il est assez frappant de constater que quasiment toutes les espèces animales ont acquises la peur de l'Homme,...

Enfin bref tout ça pour dire que beaucoup d'entre vous ferrez bien de mieux se renseigner sur l'évolution tel que l'entend Darwin, voir même de voir plus en détail Lamarck pour bien comprendre la différence entre les deux et ne plus du tout succomber au sirènes du créationnisme...

Posté le

unknown

(193)

Répondre


Tous les commentaires (64)

wow, la nature est vraiment bien faite! Cela me fait constater la chose suivante: que ces rayures existent dans un but de camouflage, de reconnaissance ou de défense contre les mouches tsé-tsé, elles ne sont pas apparues au fil du temps et de "l'évolution"? Les scientifiques eux-mêmes partent du principe que ces rayures sont là pour un but, et le hasard ne crée rien pour un but. Le hasard ne crée rien d'intelligent, ni quoi que ce soit qui ait un "objectif" ou un but. Le zèbre ne savait pas que la mouche ne piquait que les surfaces uniformes et donc ne s'est pas dit un jour "je vais me concentrer pour que des rayures apparaissent peu à peu sur moi"... Et quand bien même monsieur zèbre aurait eu cette volonté-là, comment aurait-il réussi a changer sa propre apparence?? Non, vraiment, c'est tout à fait juste de dire que la nature est bien FAITE...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Je suis à 100% d'accord avec ton raisonnement Jayjay.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Jayjay: J'ai eu exactement la même réflexion que la tienne. Même conclusion.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Ouais jayjay t'es notre cerveau a tous. Merci surtout de leur avoir évité décrire eux mêmes un commentaire aussi long

Posté le

unknown

(0)

Répondre

@jayjay creationniste?

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Quand on pense que c'est un singe qui a publie cette anecdote!!! Ça fait froid dans l'dos!!! ;-)

Posté le

unknown

(183)

Répondre

La nature est bien faite je vous l'accorde mais je crois que vous n'avez pas encore vu la sœur de Jayjay... (ça vaaaa on peut rigoler :-)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

je pense plutot que comme dit Darwin ceux qui n avaient pas de rayures se sont fait piques et sont morts. un jour, par mutation genetique (il y en a tout le temps), une ou des rayures sont apparues. la mouche n a plus pique et les individus rayes se sont reproduit.

Posté le

unknown

(110)

Répondre

Pour avoir l'esprit contradictoire, la mouche a tué ceux qui était différent donc il ne reste plus que ceux qui sont zébré. Cela me parait plus raisonnable que de dire qu'ils ont tout fait pour éviter d'être piquer...
Enfin cela n'engagent que moi.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Jayjay t'as pas dû bien comprendre Darwin : le zèbre n'a rien fait POUR être zébré. Il se trouve juste qu'un jour un bébé zèbre est par un hasard génétique né rayé (ou avec des débuts de rayures), ce qui a visiblement amélioré sa capacité de survie. De fil en aiguille le gène "rayé", étant favorable à l'espèce, s'est répandu, pour finir par être présent chez tous les individus zèbres.
Donc ouais la nature est bien faite, mais ça reste le fruit du hasard et du temps ;-)

Posté le

unknown

(24)

Répondre

C'est effrayant de constater à quel point la théorie de l'évolution Darwinienne est méconnue. En fait vous avez une conception de l'évolution de type Lamarckienne.

Il ne faut pas voir l'évolution comme quelque chose guidé vers un but particulier, l'évolution n'a pas de but. Elle a lieu de manière totalement erratique par une succession d'essais et d'erreur d'ailleurs si l'on veut résumer en quelques mot la théorie de Darwin, il faudrait dire que " L'évolution est la survie de l'individu le plus apte au milieu."

Pour prendre un exemple assez connu, on peu citer l'exemple des papillons anglais. En Angleterre avant la révolution industrielle, il y avait une espèce de papillon que l'on trouvais principalement dans les forêts de bouleaux, et dont les individus étaient soit blanc soit gris. Avec une net domination des individus blancs, qui avait un avantage évolutif pour se cacher dans les forêts de bouleaux (arbre blancs). Puis la révolution industrielles arriva, et couvrit l’Angleterre de suie, à partir de cette instant il a était possible d'observer une forte diminution de la population des papillons blancs au profits des papillons gris. Puisque tout était sali par la suie produite par l'industrie, ce ne sont plus les papillons blancs qui pouvaient facilement se cacher des prédateurs, mais les papillons gris.

Dans cette exemple on voit clairement que l'évolution ne c'est pas effectuer dans la poursuite d'un but bien précis, c'est simplement le modification du milieu qui a favoriser la persistance d'un trait particulier dans la population des papillons.

De la même manière la peau rayée du zèbre et certainement un avantage évolutif très sophistiqué, mais cela ne veut pas pour autant dire que c'était un but a atteindre, pour continuer on pourrait dire que cette particularité aurait même pu causer sa perte, si l'homme n'aurait pas pris conscience de son impact sur l'environnement et s'il n'avait pas souhaiter préserver la diversité animal, on aurait pu assister à la disparition des zèbres simplement parce que l'homme trouve que la peau de zèbre permet de faire de jolie tapis. Tout avantage à son revers.

L'avantage d'un jour peut être un désavantage le lendemain. Un autre exemple les grands prédateurs sont des merveilles de l'évolutions, les guépard peuvent courir à des vitesses folles, les rapaces ont une vue perçante, les loups ont développer une structure social permettant la chasse en groupe,... Mais tout cela c'est vu remis en cause avec l'arrivé d'un hyper prédateur à savoir l'homme, qui as en quelques siècles exterminer bon nombre de ces prédateurs parce qu'ils représentent une concurrence dans l'accès à la nourriture, mais également parce qu'ils représentent un danger pour l'homme. D'ailleurs il est assez frappant de constater que quasiment toutes les espèces animales ont acquises la peur de l'Homme,...

Enfin bref tout ça pour dire que beaucoup d'entre vous ferrez bien de mieux se renseigner sur l'évolution tel que l'entend Darwin, voir même de voir plus en détail Lamarck pour bien comprendre la différence entre les deux et ne plus du tout succomber au sirènes du créationnisme...

Posté le

unknown

(193)

Répondre

a écrit : wow, la nature est vraiment bien faite! Cela me fait constater la chose suivante: que ces rayures existent dans un but de camouflage, de reconnaissance ou de défense contre les mouches tsé-tsé, elles ne sont pas apparues au fil du temps et de "l'évolution"? Les scientifiques eux-mêmes partent du principe que ces rayures sont là pour un but, et le hasard ne crée rien pour un but. Le hasard ne crée rien d'intelligent, ni quoi que ce soit qui ait un "objectif" ou un but. Le zèbre ne savait pas que la mouche ne piquait que les surfaces uniformes et donc ne s'est pas dit un jour "je vais me concentrer pour que des rayures apparaissent peu à peu sur moi"... Et quand bien même monsieur zèbre aurait eu cette volonté-là, comment aurait-il réussi a changer sa propre apparence?? Non, vraiment, c'est tout à fait juste de dire que la nature est bien FAITE... Afficher tout Attention à ne pas confondre l'évolution de Darwin et de Lamarck.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Anoxie > ça sent le cours de SVT de la terminale S ^^

Posté le

unknown

(3)

Répondre

comme le dit certains, on se trompe forcément en croyant que "c'est pour se défendre" !
FAUX ! (comme le fait que la forêt amazonienne soit le poumon de la Terre est totalement faux, pas le sujet)
Meilleur adaptation au prédateur.

Pourquoi n'y a-t-il pas de Lion bleu ? car (si un jour il a existé) il n'aurait pas pu survivre car trop visible et donc n'aurait pas pu survivre et se reproduire... etc avec les autres espèces.
C'est pourquoi de nombreuses espèces ont disparus ou grandement évolué (on peut citer les dinosaures = Poulets et autres oiseaux)

"La nature tombe toujours bien", va-t-on dire ;)
(c'est pourquoi l'Homme ne TUE PAS la planète, elle " s'adapte " toujours)

Posté le

unknown

(3)

Répondre

L'hypothèse du camouflage n'est pas toujours juste. En effet dans certains environnements, leurs rayures les camouflent et leur permettent de passer inaperçue. Mais dans des plateaux ou autres environnements sans beaucoup de buissons, leurs rayures peuvent leur porter préjudice, car ils sont visibles de très loin par les predateurs.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

LA DIFFERENCE de température entre les parties blanches et les parties noires de la peau du zèbre est d'environ 10 degrés C. Cette différence provoque un mouvement d'air à la surface du corps permettant une (auto)ventilation de l'animal. J'avais vu ça dans un ça m'intéresse je crois. PS : il est assez évident que les rayures n'aident pas à se camoufler vu le paysage africain. Concernant la mouche aucune idée. Mais je crois assez à l'explication "autoventilation"

Posté le

unknown

(14)

Répondre

C est une question de thermo régulation...

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Un grand merci à anoxie pour avoir mis tout le monde d'accord (exeptés nos chers amis créationnistes). Ah ça fait du bien de lire un commentaire net et précis!

Posté le

unknown

(11)

Répondre

OUI POUR LA VENTILATION !!! moi aussi j'en ai entendu parler !!!

Posté le

unknown

(2)

Répondre