Une manifestation anti-nazi au coeur de Paris fin 1940

Proposé par
Invité
le
dans

Le 11 novembre 1940, des étudiants de plusieurs universités et lycées parisiens organisèrent une manifestation antinazie au pied de l'Arc de triomphe, et ce malgré les interdictions. Ils déposèrent une croix de Lorraine au pied du monument avec la complicité de policiers français. La manifestation fut stoppée de force par les soldats allemands. Ce fut un des tout premiers actes de résistance.


Commentaires préférés (3)

Faut dire que les allemands ils ont pas du etre tendre avec les étudiants à la fin de la manifestation...

Sous l'arc de Triomphe, à côté de la tombe du soldat inconnu (créé en 1920)... Comme pour rappeler les sacrifices qu'avait fait les français pour garder leurs valeurs pendant la première guerre mondiale !

Un beau geste, accompli sans utiliser la force pour appeler les français à rejeter en force la croix gammée et rallier la résistance sous la croix de Lorraine !

Je ne peux m empêcher de me demander: aurais je eu le courage qu on eu ces gars là ?

En tous cas les autres années ils ont pas recommencé on dirait.

Je me demande aussi si la gestapo les a liquidé ou pas ( j ai pas lu les sources pour le coup)

Posté le

android

(108)

Répondre


Tous les commentaires (29)

Faut dire que les allemands ils ont pas du etre tendre avec les étudiants à la fin de la manifestation...

Sous l'arc de Triomphe, à côté de la tombe du soldat inconnu (créé en 1920)... Comme pour rappeler les sacrifices qu'avait fait les français pour garder leurs valeurs pendant la première guerre mondiale !

Un beau geste, accompli sans utiliser la force pour appeler les français à rejeter en force la croix gammée et rallier la résistance sous la croix de Lorraine !

11 Novembre, quand tu nous tient...

Je ne peux m empêcher de me demander: aurais je eu le courage qu on eu ces gars là ?

En tous cas les autres années ils ont pas recommencé on dirait.

Je me demande aussi si la gestapo les a liquidé ou pas ( j ai pas lu les sources pour le coup)

Posté le

android

(108)

Répondre

Plutôt courageux de manifester en connaissant la barbarerie qui animait les dirigeants allemands...

Posté le

android

(11)

Répondre

C'est qu'une question de temps avant que l'on ai un sentiment de déjà vu.

Posté le

android

(15)

Répondre

De nos jours c'est pas les même étudiants.

On peut aussi faire le lien avec une anecdote
Où un pompier (contraint et forcé) du enlever le drapeau de l Arc de Triomphe (ou celui de la tout eiffle)

Et lors de la libération se fut les pompiers qui remirent le drapeau afin d effacer l affront !

Comme de par hasard le 11 novembre 1940 5ans plus tard jour pour jour l'armistice fut signé

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comme de par hasard le 11 novembre 1940 5ans plus tard jour pour jour l'armistice fut signé Lol,, non armistice de 18, le 11 novembre c"est la premiere, le 8 mai la seconde

Posté le

android

(39)

Répondre

Petite précisions:

Les occupants avaient décidé d'annuler cette commémoration qui pour eux "célébrait la défaite de l'Allemagne". Les étudiants et lycéens de zone occupée avaient donc cours ce jour là.
Cependant, un tract est passé dans les établissements du quartier latin de Paris criant au boycott des cours et à la manifestation.
Cette manifestation a conduit a de nombreuses arrestations et quelques blessés. Heureusement, presque tous les jeunes arrêtés ont été relâchés. Mais les établissement de Paris ont été fermés jusqu'à décembre 1940 ( lycées, collèges et universités ). Une surveillance plus accrue du quartier latin a également été mise en place par les nazis.

De mémoire donc à confirmer.



NB: Le quartier latin est un quartier s'étendant dans le 5e et 6e arrondissements de Paris. Il y a de nombreux établissements rennomés là-bas ( Montaigne, Fénélon, Louis-Le-Grand, Descartes etc. ).

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : De nos jours c'est pas les même étudiants. c'est devant l'obstacle qu'on voit le cheval , rien ne nous autorise a préjugé du comportement de nos étudiants et autres du XXI siècle ,il faut pas oublié que la 1ere guerre mondial était fini depuis 20 ans donc la plupart sont nés pendant ou immédiatement après le conflit, qu'ils l'ont vécu indirectement se qui a conditionnés leur idées et leur mental
que la paix soit faite depuis 70 ans ne veux pas dire que en cas de danger rien ne sortirait de notre jeunesse , c'est devant le danger que l'homme se révèle

a écrit : Lol,, non armistice de 18, le 11 novembre c"est la premiere, le 8 mai la seconde Ah oui mince c'est vrai désolé pour cette erreur

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Plutôt courageux de manifester en connaissant la barbarerie qui animait les dirigeants allemands... Pour sur ! Mais les prisonniers de guerre que faisaient les allemand étaient mieux traités que les prisonniers tombés aux mains des russes.
Je me demande qui de Staline ou Hitler était le pire.

Posté le

android

(5)

Répondre

Une croix de Lorraine, c'est une croix avec des lardons et de la crème ?

Posté le

android

(23)

Répondre

Non, il n"y a pas eu de grosse repression (fusilles), ils ont par contre ete incarceres puis liberes dans les deux mois qui ont suivi, wikipedia parle de 11 morts. Non ce n"est pas hors sujet ni raciste..,, ou alors precisez le moi avant de moderer

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Comme de par hasard le 11 novembre 1940 5ans plus tard jour pour jour l'armistice fut signé Mon Dieu !!! Tapes 8 mai 1945 dans Google et reviens t'excuser s'il te plaît..

a écrit : Pour sur ! Mais les prisonniers de guerre que faisaient les allemand étaient mieux traités que les prisonniers tombés aux mains des russes.
Je me demande qui de Staline ou Hitler était le pire.
Ma réponse : le pire était Staline.

Les nazis avaient des soldats, et des cibles bien identifiées : si tu en étais, tu devais craindre pour ta vie. Sinon, tu risquais assez peu.

Les communistes staliniens changeaient sans arrêt de cibles : les intellectuels, les paysans, les homosexuels, les scandinaves, les francs-maçons, les nobles, les minorités ethniques, les officiers, les artistes, les polonais, les religieux, les autres communistes, les baltes, les peu productifs, les juifs, les pro-occidentaux, etc. Ton tour venait forcément un jour.

Et si on ajoute que Staline s'est allié avec Hitler et a armé Mao Zedong, qui ont tous deux fait des millions de morts...

Staline, clairement la plaie du XXe siècle !

a écrit : De nos jours c'est pas les même étudiants. Hm. Pourquoi généraliser?
Étant étudiant, et évoluant dans le monde estudiantin, je peux vous dire que beaucoup se sentent concernés par l'environnement extérieure et intérieure. Si, nous n'avons pas toujours un engagement politique (comme beaucoup en ce moment) les étudiants savent s'unir quand il le faut, et faire front pour un objectif commun. Cf -> attentats de Paris, beaucoup de jeunes rassemblés pour dire F*ck daesh.
Merci

a écrit : c'est devant l'obstacle qu'on voit le cheval , rien ne nous autorise a préjugé du comportement de nos étudiants et autres du XXI siècle ,il faut pas oublié que la 1ere guerre mondial était fini depuis 20 ans donc la plupart sont nés pendant ou immédiatement après le conflit, qu'ils l'ont vécu indirectement se qui a conditionnés leur idées et leur mental
que la paix soit faite depuis 70 ans ne veux pas dire que en cas de danger rien ne sortirait de notre jeunesse , c'est devant le danger que l'homme se révèle
Afficher tout
C'est la ou c'est rageant de pas pouvoir actionner le mode "commentaire négatif" devant une telle bêtise!
Je soutiens ta pensée bien entendu, et parle du commentaire auquel tu as répondu!