Les moines japonais avaient une technique pour se momifier de leur vivant

Proposé par
le
dans

Le Sokushinbutsu est une pratique ancestrale japonaise, permettant à des moines de s'automomifier. Pour ce faire, il fallait suivre 4 étapes de 1 000 jours chacune, permettant au corps de se préparer. Puis il fallait se mettre dans un caisson, où chaque jour le moine devait sonner une cloche, jusqu'à sa mort.

La première étape consistait à manger durant 1 000 jours uniquement des noix et des graines, avec une forte activité physique, pour que le corps perde toute sa graisse. La deuxième étape était de manger uniquement des aiguilles de pin et des racines, afin que le corps perde tout fluide corporel.
Ensuite, le moine devait boire un breuvage à base de sève d'arbres afin de s'empoisonner.


Tous les commentaires (107)

a écrit : Ça fait que trois étapes non ?! Je pense que la 4 eme et dernière étape est .... La mort, tout simplement!!!

Sokushinbutsu (即身仏) signifie littéralement “devenir Bouddha de suite avec ce corps”. A la différence des momies égyptiennes ou incas, il ne s’agit pas d’un processus de conservation appliqué aux morts, mais d’une pratique vivant à se momifier de son vivant !


Ce rituel des plus surprenants est liée à une branche du bouddhisme japonais appelée Shingon. Selon la légende, son fondateur Kôbô-Daishi, sentant sa mort proche, se retira dans une caverne du mont Kôya pour y passer ses derniers moments en méditation. Lorsque ses disciples vinrent le visiter, il s’aperçurent que son corps ne s’était pas décomposé, donnant naissance à la légende selon laquelle Kôbô-Daishi attendait ainsi en position de méditation le retour du Bouddha .. anecdote très interessante

Posté le

android

(67)

Répondre

a écrit : Anecdote assez impressionnante au vu de la détermination des moines à sacrifier leurs vies. Le respect s impose. Sinon déjà publiée sur SCMB image. Ah vous trouvez que ça inspire le respect vous? Moi je n'y vois qu'un acte irrationnel, inutilement privatif (à un degrés bien extrême), liberticide de plus inspiré par une croyance religieuse.

a écrit : Ça fait que trois étapes non ?! La 4e étape consistait à, après la mort du moine, attendre trois ans avant d'ouvrir la tombe pour vérifier que la momification avait fonctionnée. Si ce n'était pas la cas, la tombe était refermée. Si le processus avait réussi, le moine était exposé et vénéré.
Le processus réussissait rarement.
youtu.be/WZhocuqlSr0 voir la vidéo d' Axolot ( 5:47 )

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Anecdote assez impressionnante au vu de la détermination des moines à sacrifier leurs vies. Le respect s impose. Sinon déjà publiée sur SCMB image. Je ne vois pas ce qui est respectable dans une manifestation du fanatisme religieux..

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Le pire c'est qu'en Europe au Moyen-Age l'Eglise était richissime et les moines obèses à force de se gaver du blé prélevé à des paysans qui eux mouraient de faim. C'est pas tout à fait la même philosophie... C'est arrivé, mais plutôt parmi les hauts placés, pas vraiment les moines de base. Là tu en fais une généralité, comme si pendant mille ans c'était une habitude plutôt qu'une exception. Penses-tu vraiment que les gens ne se seraient pas soulevés?

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Seulement une 20taine de personnes ont réussi à se "transformer" en momie...J'imagine même pas leur souffrance et celle qu'ont enduré ceux qui se sont foirés... Pas étonnant, nombre de ceux qui ont du essayé ont du mourir de carences, à manger que des noix et des aiguilles de pin

Posté le

android

(8)

Répondre

Commentaire supprimé Non, lisez les sources. Il n'y a bien que trois étapes.
Les deux premières sont les régimes spéciaux. À la troisième, le moine s'enferme avec le tube et la clochette.
Lea source en anglais est claire.
L'auteur de l'anecdote a été trompé parce que la source en Francais comporte 4 paragraphes numérotés, mais ce ne sont pas des phases.

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Je ne vois pas ce qui est respectable dans une manifestation du fanatisme religieux.. Je te rejoindrais sur le sujet si les gars qui font ça le faisait aux dépends des autres ou "contre" les autres... Le bouddhisme n'est pas une religion au sens littéral du terme ; c'est une croyance. Le gars pense que c'est bon pour sa croyance ; il n'emmerde personne ce faisant, fait ça ça dans son coin ; en quoi cela te gène, et en quoi ce n'est pas "respectable" ? C'est sa vie, sa mort... Il ne te demande rien ; et encore une fois, ne dérange aucunement tes propres croyances ou ta manière de vivre...

Bonjour,
Je ne suis pas du genre à corriger tout le monde en orthographe car je ne pense pas écrire de manière irréprochable mais j'ai me sentiment qu'une faute s'est immiscé dans l'anecdote. Il faudrait remplacer 'pour se faire' par 'pour ce faire'.
Si ça intéresse certains désireux de ne plus se tromper, le moyen mnémotechnique pour ne pas tromper est de remplacer 'pour se/ce faire' par 'pour faire cela', si ça fonctionne c'est que c'est 'pour ce faire'.
Pavé César et on ne le dira jamais assez mais merci pour le site et l'appli !

Posté le

android

(30)

Répondre

a écrit : Ah vous trouvez que ça inspire le respect vous? Moi je n'y vois qu'un acte irrationnel, inutilement privatif (à un degrés bien extrême), liberticide de plus inspiré par une croyance religieuse. Seuls des volontaires s'adonnaient à cette pratique...

Ne serait-ce que la méditation: elle se passait sous une cascade d'eau très froide...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Je te rejoindrais sur le sujet si les gars qui font ça le faisait aux dépends des autres ou "contre" les autres... Le bouddhisme n'est pas une religion au sens littéral du terme ; c'est une croyance. Le gars pense que c'est bon pour sa croyance ; il n'emmerde personne ce faisant, fait ça ça dans son coin ; en quoi cela te gène, et en quoi ce n'est pas "respectable" ? C'est sa vie, sa mort... Il ne te demande rien ; et encore une fois, ne dérange aucunement tes propres croyances ou ta manière de vivre... Afficher tout Comme les suicidés de la secte du temple solaire. Ils emmerdaient personne comme tu dis. Le problème est le fanatisme, qu'il soit religieux, philosophique, politique. Les gens agissent sans discernement. Tant que cela reste dans le cadre de leurs croyance, tout leur semble légitime. Cela conduit aux excès que l'on sait.
Que ces excès soient autorisés ou non est une question politique. Sur le plan personnel, je trouve qu'un commentaire qui accorde du respect à un suicide, la méthode fut-elle ancestrale, est plutôt irréflêchi. Cela ouvre la porte à d'autres acceptations dangereuses.

Posté le

android

(35)

Répondre

Je pense que même si tu part de très gros (et je ne pense pas que les moine était gros). Tu n a pas besoin de 1000 jours pour perdre toute ta graisse en ne mangeant que des graine.

Posté le

android

(1)

Répondre

Weight Watcher doivent se sentir ridicule à côté...

a écrit : Le pire c'est qu'en Europe au Moyen-Age l'Eglise était richissime et les moines obèses à force de se gaver du blé prélevé à des paysans qui eux mouraient de faim. C'est pas tout à fait la même philosophie... Oui, bien sûr... Les méchants moines catholiques asservissaient les gentils et pauvres serfs qui n'avaient rien fait pour mériter une aussi terrible injustice.

On ne t'a jamais dit qu'il vaut mieux se taire et passer pour un ignorant que de parler et ne laisse aucun doute à ce sujet ?

1- Tu devrais lire les règles de vie de la plupart des ordres religieux catholiques (cisterciens, bénédictins etc.) : elles sont très strictes, leur programme quotidien est millimétré. Les moines n'ont pas le droit de faire preuve d'oisiveté, lorsqu'ils ne prient pas ils travaillent dans les petits champs de l'abbaye/monastère, ou bien ils recopient des livres (moines copistes), dans des conditions difficiles pour ce genre de travail. Fais un tour à la bibliothèque Ste-Geneviève de Paris, en face du Panthéon, des exemplaires inestimables sont exposées sous vitre dans le hall. Leur régime aussi est programmé, et comme la gourmandise est l'un des Péchés Capitaux, il est juste assez important pour qu'ils ne meurent pas de faim.

2- Les édifices religieux étaient souvent salvateurs pour les plus pauvres, car tout le monde pouvait devenir moine. Ceux qui n'avaient pas de terre, pas de travail, pouvait prononcer leur voeux, et ainsi éviter de mourir de faim (sachant que tout le monde était très pieux à l'époque, ça ne posait pas de problème quant à la raison de l'engagement). C'est une sorte d'ébauche des cotisations sociales : les gens vivant sur le domaine de l'abbaye (je rappelle qu'un paysan peut vivre soit sur le domaine d'un seigneur, soit sur celui d'un monastère) paient quelques impôts qui sont redonnés aux plus démunis, pris en charge par les moines.

3- Les ordres mendiants (franciscains par exemple) comptent beaucoup de fidèles jusqu'au XVII ème au moins, et leur mission est d'être plus pauvres que les pauvres, de donner tout ce qu'ils possèdent à ceux qui en ont le plus besoin, et d'aider ceux qui sont dans la plus grande détresse. Tu devineras donc que ce n'est pas le meilleur moyen pour devenir obèse.

4- Le moine "obèse" existe, certes, mais il s'agit souvent du curé de village du XIX ème, que l'on retrouve souvent sous la plume d'auteurs comme Maupassant ou Balzac. Et à l'époque, on ne connaît plus la famine comme trois siècles auparavant, donc il ne s'enrichit pas sur le dos des paysans malheureux. D'ailleurs, à en croire Maupassant, quand ils sont grassouillets, c'est parce qu'ils sont gentils, les habitants du village les invitent souvent à déjeuner ! :)

Désolé pour le pavé, qui plus est HS, mais ce site est un temple de la culture, et cela me met hors de moi que des gens (tolérants et ouverts, n'est-ce pas ?) se permettent de raconter n'importe quoi pour alimenter leur christianophobie et la transmettre aux autres. Ôtez-vous toute cette boue de votre crâne, lisez, maîtrisez votre sujet avant de critiquer.

Sinon, pour parler de ces moines bouddhistes... Allez regarder sur Internet, il y en a un qui est cool, avec des lunettes de soleil. La légende prétend qu'ils seraient l'arrière-grand père de PSY, et le fondateur du Gangnam Butsu !

Posté le

android

(80)

Répondre

a écrit : Comme les suicidés de la secte du temple solaire. Ils emmerdaient personne comme tu dis. Le problème est le fanatisme, qu'il soit religieux, philosophique, politique. Les gens agissent sans discernement. Tant que cela reste dans le cadre de leurs croyance, tout leur semble légitime. Cela conduit aux excès que l�39;on sait.
Que ces excès soient autorisés ou non est une question politique. Sur le plan personnel, je trouve qu'un commentaire qui accorde du respect à un suicide, la méthode fut-elle ancestrale, est plutôt irréflêchi. Cela ouvre la porte à d'autres acceptations dangereuses.
Afficher tout
Le temple solaire était une secte. Et ils ne pouvaient pas quitter la secte sous peine de se faire buter. Les enfants ont vu le poison qui les a tué sans savoir ce que c'était. Donc non ça n'était pas du libre arbitre, et oui ça a emmerdé des gens, suffit de voir les familles qui ne pouvaient plus voir leurs relatifs. D'accord sur le fanatisme qui est une plaie, mais les moines de l'anecdote ne sont pas dans ce schéma là.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : 12 ans et quelques mois si mes calculs sont bons ;) 10.95 ans pour être précis… mi-novembre de la 11ème année…

(4'000 : 365.25 = 10.95140314853)

Ouais c'est à peu près 12 ans, exact !
On peut voir le résultat sur Jenifer depuis la starac ! Spectaculaire.

Posté le

android

(11)

Répondre