Personne ne bat ce joueur de tennis 17 fois de suite

Proposé par
le
dans

Vitas Gerulaitis était un joueur de tennis professionnel qui remporta notamment en 1977 l'Open d'Australie et qui avait le sens de l'humour. En effet, après avoir été battu 16 fois de suite par Jimmy Connors, il finit par vaincre ce dernier et lança : "Et que ce soit une leçon pour vous tous. Personne ne bat Vitas Gerulaitis 17 fois de suite !"


Commentaires préférés (3)

Autodérision dans le sport, ce n'est pas souvent que l'ont voit ça .

Posté le

android

(365)

Répondre

J'adore belle autoderision. Va me rapelle la vidéo du joueur de tennis de table qui fait la fête pour le point qu'il vient de marquer; alors que c'est le seul point qu'il vient de mettre et qu'il est en train de se faire exploser. il me semble par un chinois.

Posté le

android

(174)

Répondre

Mais on arrive quand même à piquer le dernier kinder bueno de Jo Wilfried Tsonga plus de 17 fois


Tous les commentaires (35)

Autodérision dans le sport, ce n'est pas souvent que l'ont voit ça .

Posté le

android

(365)

Répondre

Auto derision puissance max ! ^^

Posté le

android

(11)

Répondre

Le persévérance ça finit toujours par payer!

J'adore belle autoderision. Va me rapelle la vidéo du joueur de tennis de table qui fait la fête pour le point qu'il vient de marquer; alors que c'est le seul point qu'il vient de mettre et qu'il est en train de se faire exploser. il me semble par un chinois.

Posté le

android

(174)

Répondre

Le nom de l'auteur qui a écrit cette anecdote, alias Mr Jeanbonbeurre, m'as fait plus rire que l'anecdote en elle même.

Posté le

android

(57)

Répondre

Et je suis sûr qu'il avait raison personne n'a réussit à le battre 17 fois de suite dans sa carrière c'est pas rien ^^.
J'avoue que garder une pointe d'humour dans ces moments là c'est plutôt rare pour des sportifs de ce niveau.

Posté le

android

(28)

Répondre

La répartie de cette homme est juste parfaite

Posté le

android

(21)

Répondre

Mais on arrive quand même à piquer le dernier kinder bueno de Jo Wilfried Tsonga plus de 17 fois

a écrit : Le nom de l'auteur qui a écrit cette anecdote, alias Mr Jeanbonbeurre, m'as fait plus rire que l'anecdote en elle même. Il t'en faut peu...

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Mais on arrive quand même à piquer le dernier kinder bueno de Jo Wilfried Tsonga plus de 17 fois Promis, on ne jugera pas tes capacités humoristiques sur cette seule vanne!

Autodérision relative tout de même ..Il l'avait gagné ce match après tout !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : J'adore belle autoderision. Va me rapelle la vidéo du joueur de tennis de table qui fait la fête pour le point qu'il vient de marquer; alors que c'est le seul point qu'il vient de mettre et qu'il est en train de se faire exploser. il me semble par un chinois. Normal pour un joueur débridé :-)

Posté le

android

(0)

Répondre

On ne trompe pas 1000 fois une personne... non,... on ne tr...

Posté le

android

(28)

Répondre

Je suis presque certain qu'Amaristie a édité son commentaire, sinon il n'y aurait pas eu de remarque.

Posté le

android

(2)

Répondre

Jimmy Connors ont parle bien du frère de Sarah?

Dans une interview faite à L'équipe magazine, il y a plusieurs années, Yannick Noah en avait parlé. Cela m'avait bien fait rire déjà à l'époque.

Posté le

android

(1)

Répondre

J'avais déjà lu ça je ne sais plus où mais c'était un autre nom de joueur...

Posté le

android

(1)

Répondre

Belle leçon de vie il faut persévère pour gagner

Posté le

android

(1)

Répondre

Et pour revenir à l'anecdote Viatas Gerulaitis était un joueur New-Yorkais, mais d'origine lituanienne.

Posté le

android

(1)

Répondre

Fin du HS sur l'orthographe, l'auteur ayant modifié son commentaire entre temps.